logo
Accueil » Nos activités » Conférences » Octobre 2014
Conférence du lundi 13 octobre 2014 - 19 heures à Montréal

Urbanisme : la tentation positiviste

Gérard Beaudet, urbaniste

G.Beaudet

Né en deuxième moitié du XIXe siècle, l'urbanisme a rapidement assimilé certaines avancées des sciences naturelles et des sciences humaines, alors en plein essor. Si bien qu'au début du siècle dernier, emportés par l'optimisme positiviste ambiant, certains ont défendu l'idée que l'urbanisme était à la fois science et art.

Réduisant l'humain à quelques besoins élémentaires – respirer un air pur, avoir accès à une eau de qualité, bénéficier d'un ensoleillement optimal et se nourrir convenablement – et à quelques fonctions primaires – habiter, travailler, se divertir et se déplacer – les tenants du fonctionnalisme ont repris à leur compte cette prétention et proposé diverses déclinaisons de la machine à habiter chère à un des principaux chantres du modernisme, Le Corbusier.

De nos jours, malgré les ratés de la planification rationaliste d'après-guerre, c'est au tour du Nouvel Urbanisme de prétendre détenir la solution aux maux urbains dont souffre la planète. De prime abord, les solutions privilégiées semblent pour le moins simplistes.

Qu'en est-il au juste de cette énième mouture d'un urbanisme renouvelé ? Échappe-t-elle à la tentation positiviste et réductionniste des temps pionniers ? Et, plus important, est-elle vraiment à la hauteur des enjeux et des défis auxquels nous sommes collectivement confrontés ?

Le conférencier évoquera d'entrée de jeu les grands projets : CHUM, campus Outremont UdeM, quartier des spectacles, Espace pour la vie/installations olympiques. Il analysera leurs effets structurants supposés afin d'introduire la question du positivisme en urbanisme, une pratique considérée à sa naissance comme un art et une science.

Après avoir montré d'où vient cette prétention scientifique, il fera valoir que le détour par la géographie structurale pourrait nous suggérer une plus grande modestie en regard de l'impact des projets et un meilleur arrimage de ces derniers aux dynamiques territoriales.

Gérard Beaudet est urbaniste émérite et professeur titulaire à l'Institut d'urbanisme de la Faculté de l'aménagement à l'Université de Montréal. Il a publié « Le pays réel sacrifié : la mise en tutelle de l'urbanisme au Québec » (2000), « Profession urbaniste » (2007) et « Les dessous du printemps étudiant : la relation trouble des Québécois à l'histoire, à l'éducation et au territoire » (2013).

Copyright © 1999-2016 Les Sceptiques du Québec, inc.