logo
Accueil » Nos activités » Prix Sceptique » Édition 2003
Prix Sceptique et Fosse Sceptique, édition 2003

Prix Sceptique : Jean-René Dufort

Le prix Sceptique 2003 a été remporté par Jean-René Dufort pour l'ensemble de son oeuvre sceptique des 10 dernières années et sa promotion de l'esprit critique, surtout par le biais de l'humour. Il a été « rapporte-parole » extraordinaire des Sceptiques du Québec au milieu des années 90 et s'est illustré par de nombreux coups médiatiques, tels que de se faire embaucher comme médium par Jojo Savard pour prouver que n'importe qui peut prédire l'avenir de cette façon, ou encore en avalant une énorme quantité de pilules homéopathiques pour démontrer qu'elles sont sans effet.

Prix Fosse Sceptique : magazine « Guide Ressources »

Le prix Fosse Sceptique a été remporté par le magazine « Guide Ressources » pour son appui aux pseudosciences et au paranormal, démontré par les nombreuses publicités dans ses pages sur des médecines ou thérapies « alternatives », dont l'efficacité n'a jamais été démontrée. Par exemple, on y retrouve des annonces de services sur le reiki, le feng-shui, et même les régressions en vies antérieures.

Prix de « Déficience occulte »

Un prix Déficience occulte est remis cette année à tous les devins américains, qui sont aussi nombreux qu'inefficaces. On les trouve regroupés sous des titres pompeux, les American Association for Professional Psychics, American Society for Psychic Research, Psychic Connection, Psychic Alliance, American institute of Psychics et Psychic Friends Network, entre autres.

Il convient de mettre en évidence les insuccès répétés de ces extralucides américains l'an dernier. Le meilleur exemple est cette panne de courant sans précédent qui a plongé dans le noir environ 50 millions de personnes le 14 août 2003, incident qui aura coûté plus de 100 millions de dollars, survenu toutefois sans le moindre avertissement.

Ce prix vient souligner en même temps le fait qu'aucun de ces mages n'a aidé à la capture de Saddam Hussein, et que Osama Bin Ladden court toujours, malgré les 50 millions de dollars offerts en récompense. Il faut admettre qu'entre l'appât du gain et le patriotisme bien connu des Américains, la motivation des voyants ne doit pas manquer, et que seule leur impuissance totale peut expliquer ce lamentable échec.

Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.