logo
Accueil » Nos activités » Prix Sceptique » Édition 2005 » Candidats pour le prix Fosse Sceptique

Autres candidatures pour le prix Fosse Sceptique 2005

Les éditions Québécor – éditeur émérite du paranormal

On trouve chez cet éditeur bien connu une profusion de livres sur tous les aspects du paranormal. Il publie de nombreux titres sur l’astrologie, l’ésotérisme, les médecines douces et le nouvel âge. Il nous initie à certaines formes du paranormal que nous ignorions complètement en nous présentant une pénétrante section psychologique, une fort douteuse section sur la santé et, finalement, une planante section sur la spiritualité. Le succès facile et l’avantage financier semblent primer sur l’information crédible et honnête. Cet éditeur nous sert une malbouffe intellectuelle tout à fait indigeste pour qui possède plus d’une once d’esprit critique.

Le journal Le Soleil - article très complaisant sur les sourciers

Cet article, paru dans Le Soleil le samedi 6 août 2005, raconte, sans aucune analyse critique ni question embarrassante, les efforts d’un vaillant sourcier pour trouver de l’eau avec une branche de noisetier. Un journal devrait normalement tenter de donner une information bien balancée et éviter de tomber dans les « infomerciaux ». Quelques recherches simples sur Internet auraient suffi pour trouver plusieurs contre arguments au prétendu pouvoir des sourciers. De plus, on nous a récemment signalé une autre « bavure » du Soleil : un article cultivant le mystère des cercles céréaliers, paru le 10 janvier 2005. Dénué d’esprit critique, ce texte entretient la désinformation sur un canular notoire.

L'ensemble des médias - dérive sur le sixième sens des animaux

Rappelons que presque tous les médias ont rapporté et amplifié la nouvelle d'un présumé « sixième sens » dont se seraient servis les animaux pour fuir le tsunami en Asie du Sud-Est. Les médias ont tenté d'expliquer un phénomène avant de s'assurer qu'il s'était vraiment produit et ils ont négligé de tenir compte de rapports ultérieurs contraires. Cela a constitué une dérive médiatique importante : les médias ont choisi la facilité de propager une nouvelle sensationnelle, sans vérifications suffisantes. Ils ont ainsi contribué, une fois de plus, à encourager la crédulité au sujet du paranormal. Lire le compte rendu de la conférence du 13 avril 2005 : Tsunami et sixième sens des animaux.


Copyright © 1999-2017 Les Sceptiques du Québec, inc.