Abus de crédulité et fausse représentation

Medium

Les Sceptiques du Québec ont récemment porté plaine au Conseil Canadien des Normes de la Radiotélévision (CCNR) dénonçant « l’exploitation éhontée de la crédulité d’un certain public » sur laquelle repose la série d’émission « Rencontres paranormales », présentée par le réseau de télévision TVA en 2010 et 2011. D’autres sceptiques et des scientifiques, regroupés dans l’organisme Cartes sur table, ont aussi déposé une plainte similaire au CCNR, alléguant des infractions à différents articles du code de déontologie de l’organisme des normes fédérales de télédiffusion.

Le réseau TVA a rejeté ces plaintes en qualifiant ces émissions de « pur divertissement ». Elles ont d’ailleurs été animées, soutient TVA, par des personnalités artistiques reliées au monde du divertissement. TVA n’aurait jamais prétendu « diffuser une émission d’information ou d’éducation ». Le réseau ajoute que sa mise en garde en début d’émission était appropriée puisque les événements présentés sont tels que filmés et n’utilisent « aucun effet d’illusion ». De plus, elle invite les téléspectateurs à tirer leurs « propres conclusions ».

Les Sceptiques du Québec estiment inappropriée la réponse de TVA à leur plainte. Ils demandent une décision formelle de la part du CCNR. Ayant reçu une réponse similaire de TVA à sa plainte, le groupe Cartes sur table réclame aussi une décision du CCNR.

Voici quelques raisons qui, à notre avis, rendent essentielle une décision ferme du CCNR. D’abord, la mise en garde en début d’émission de Rencontres paranormales ne mentionne pas qu’elle est pur divertissement, cette prétention est avancée a posteriori. Faire croire à des gens qu’ils communiquent réellement avec un proche disparu constitue aussi une intrusion inacceptable dans la vie privée et les émotions profondes de personnes ayant perdu un être cher. Et cela, assurément, ne peut être qualifié de « pur divertissement »

De plus, ces émissions rapportaient des points de vue et des commentaires favorables à la thèse présentée de « réelle » communication avec les morts : des personnalités sympathiques et « crédibles » du monde du spectacle affirmaient le plus sérieusement du monde n’avoir vu aucun « truc », que tout était vrai et « réel ». D’autre part, l’avertissement de TVA admet implicitement que ces événements paranormaux existent, car il précise qu’ils ont été tournés la nuit « afin de favoriser une meilleure communication avec les entités ». Ce même avertissement ajoute finalement que ces « phénomènes demeurent toutefois inexpliqués », alors qu’ils ont été souvent expliqués et démontés par des scientifiques et des magiciens.

Nous attendons à l’automne un avis du CCNR qui déterminera s’il y a lieu de rendre une décision. À suivre…