Agnosticisme

Doctrine selon laquelle la connaissance de l'existence ou de la non-existence de Dieu est impossible. Elle est souvent proposée comme intermédiaire entre le théisme et l'athéisme. Entendu de cette façon, l'agnosticisme est une forme de scepticisme concernant tout ce qui touche à la théologie. L'agnostique soutient que la connaissance humaine est limitée au monde naturel, que l'esprit est incapable de connaître quoique ce soit sur le surnaturel. Il s'en suit qu'un agnostique peut tout aussi bien être théiste qu'athée. Dans le premier cas, on parle d'un fidéiste, quelqu'un qui ne croit en Dieu que sur la seule base de sa foi. L'athée, lui, est quelque fois accusé par les théistes d'avoir foi en la non-existence de Dieu, mais l'accusation est absurde et l'expression n'a aucun sens. L'agnostique athée ne trouve simplement aucune raison absolument convaincante de croire en Dieu.

Le terme “agnostique” a été créé par Thomas H. Huxley (1825-1895) à partir des idées de David Hume et d'Emmanuel Kant. Huxley explique qu'il a inventé le mot pour décrire ce qui, d'après lui, le rendait unique parmi ses collègues penseurs :

étaient persuadés avoir atteint une certaine “gnose” - avoir plus ou moins résolu le problème de l'existence, alors que j'étais plutôt certain de ne pas y avoir réussi, et que j'avais la très forte conviction que le problème était insoluble.

“Agnostique” lui vint à l'esprit, dit-il, parce que le terme était “l'antithèse évocatrice du gnostique de l'histoire de l'église, qui professait en savoir tant sur les choses mêmes à propos desquelles j'étais ignorant...” Huxley voulait que le terme implique que la métaphysique, grosso modo, correspond à de la foutaise. Bref, il semble avoir été d'accord avec les conclusions de Hume à la fin de son livre “Enquête sur l'Entendement Humain” :

Quand nous parcourons les bibliothèques, persuadés de ces principes, quel dégât devons-nous faire? Si nous prenons en main un volume quelconque, de théologie ou de métaphysique scolastique, par exemple, demandons-nous : contient-il des raisonnements abstraits sur la quantité et le nombre? Non. Contient-il des raisonnements expérimentaux sur les choses de fait et d'existence? Non. Confiez-le donc aux flammes, car il ne peut contenir que sophismes et illusions. [Traduction : Philippe Folliot]

Kant, avec “La Critique de la Raison Pure”, a résolu certains des principaux problèmes épistémologiques soulevés par Hume, mais au prix du rejet de la possibilité de rien connaître au-delà des apparences du phénomène. Nous ne pouvons pas connaître Dieu mais l'idée de Dieu est une nécessité pratique, selon Kant.



Voir aussi:
Athéisme; Bright; Dieux; Libre penseur; Théisme et Théiste.



Traduit par Christophe Ladroue.

 

Agnosticisme et athéisme, par David Rand.
L'incertitude absolue est aussi intenable que la certitude absolue
.
(Extrait du Québec Sceptique no 55, automne 2004.)

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)