Ondes alpha

Oscillations électromagnétiques cérébrales allant de 7,5 à 13 cycles par seconde. Comme les ondes alpha apparaissent durant les états de relaxation, lorsqu’un sujet médite ou se trouve sous hypnose, par exemple, on a cru que leur production par le cerveau constituait quelque chose de désirable. Or, il y a également production d’ondes alpha par le cerveau d’un sujet qui se trouve en état de tension, ou qui est soumis à des conditions déplaisantes.* Elles n’indiquent aucunement l’atteinte d’un état de paix ou de sérénité, pas plus qu’elles ne correspondent à des états altérés de conscience. En fait, les ondes alpha indiquent une baisse de l’intensité du traitement visuel et un manque de concentration. Moins le traitement visuel est intense, plus la concentration se relâche, et plus les ondes alpha sont présentes. Fermez-vous les yeux, n’entamez pas de réflexions profondes, ne vous concentrez pas sur des images mentales très vives, et votre cerveau produira habituellement des ondes alpha avec plus d’intensité.

Il n’y a aucune preuve que «Durant le sommeil, le cerveau passe en mode "maintenance" grâce à l’énergie des ondes alpha», comme l’affirme la publicité d’une entreprise de suppléments protéiniques, pas plus qu’il n’y a de preuves que l’esprit devient plus pénétrant, créatif et productif sous l’effet des ondes alpha. Certains pensent qu’intensifier la production d’ondes alpha peut renforcer le système immunitaire et favoriser l’autoguérison ou la prévention de maladies. Cette croyance semble se fonder sur l’association entre la production d’ondes alpha et l’absence de stress, mais comme le cerveau peut produire des ondes alpha même hors d’un état de détente, rien ne garantit que ces ondes peuvent réduire le stress, et encore moins qu’elles peuvent renforcer le système immunitaire.

Sachez toutefois que vous pouvez apprendre à commander un ordinateur en produisant des ondes alpha et mu (ces dernières semblent associées au cortex moteur, car leur intensité diminue avec le mouvement ou l’intention de mouvement). Vous pouvez même apprendre à composer de la musique avec vos ondes cérébrales, comme l’a fait le Dr Miller.

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)