Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Écriture automatique

Écriture automatique

Forme d’écriture que l’on croit dirigée par un esprit ou l’inconscient du sujet. On dit souvent qu’il s’agit d’une écriture produite en état de transe parce qu’elle se fait rapidement, sans intervention du jugement personnel: le sujet écrit tout ce qui lui vient à l’esprit, «inconsciemment», comme s’il était en transe. On croit ainsi obtenir un accès à l’inconscient, où est censé se trouver le «véritable soi». Libéré de la conscience, le sujet doit pouvoir, de la sorte, produire des pensées profondes, de nature mystique. Certains psychothérapeutes se servent de l’écriture automatique comme moyen commode de faire remonter rapidement des souvenirs réprimés à la surface. Il n’y a toutefois aucune preuve scientifique qu’elle possède la moindre valeur thérapeutique.

Les tenants de l’écriture automatique affirment que ce processus leur permet de bénéficier du savoir et des conseils d’entités et d’intelligences supérieures. Il leur permet également d’exprimer le contenu autrement inaccessible de leur inconscient, et de libérer l’énergie spirituelle nécessaire à leur croissance personnelle et à l’obtention de révélations mystiques. D’après des médiums comme Ellie Crystal, des entités de l’au-delà tentent constamment d’entrer en communication avec nous. Apparemment, nous avons tous un potentiel de clairaudience comme James Van Praagh et John Edward.

Hélène Smith (ou Catherine Müller), célèbre médium du dix-neuvième siècle, s’était spécialisée dans l’écriture de messages venant de la planète Mars. Elle avait même créé un alphabet martien pour mieux les recréer. Étrangement, la langue martienne ressemblait beaucoup à sa langue maternelle, le français, selon Théodore Flournoy, professeur de psychologie qui s’est intéressé à elle (Randi 1995, p. 22).

Ecriture automatique (The Skeptiseum)

Pour les sceptiques, l’écriture automatique n’est rien de plus qu’une espèce de jeu de société, qui peut tout de même avoir son utilité en matière de découverte de soi, ou lorsqu’on veut se lancer dans un projet d’écriture. Il est possible qu’elle permette d’exprimer un bon nombre d’idées et de désirs inconscients, mais on peut douter qu’ils soient plus profonds que les idées conscientes. Il n’y a pas plus de preuve que la véritable personnalité réside dans l’inconscient qu’il n’y a de preuve qu’elle se révèle sous l’influence de l’alcool ou durant une crise psychotique. L’écriture automatique peut favoriser la croissance personnelle si elle est évaluée de façon réfléchie et intelligente. En tant que telle, cependant, elle n’est pas plus susceptible de mener à la découverte de soi ou à une révélation extraordinaire que n’importe quelle autre activité humaine. En fait, certaines personnes ont connu des expériences d’écriture automatique si négatives qu’elles sont convaincues que Satan s’en trouve à l’origine. Il y a certaines personnes qui feraient mieux de ne pas chercher à savoir ce qu’elles cachent au grenier. Surtout si elle doivent finir par s’apercevoir que le grenier est vide.

 
 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)