Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Canular de l'ovni d'Aztec

Canular de l'ovni d'Aztec

(Nouveau-Mexique)

Le canular de l'ovni d'Aztec, au Nouveau-Mexique, est dû à Frank Scully, chroniqueur du journal Variety. Scully étant lui-même victime de deux escrocs, Silas M. Newton et Leo A. Gebauer. Scully aimait tellement cette histoire qu'il en a fait un livre: "Behind the flying saucers" (Au-delà des soucoupes volantes). Scully affirmait qu'un ovni avait atterri à Hart Canyon, douze milles au nord-est d'Aztec, en mars 1948, et que seize corps humanoïdes avaient été découverts sur les lieux de l'impact, à l'intérieur d'un disque de métal de 99.99 pieds de diamètre (et non 100!). Une conspiration militaire aurait enlevé secrètement le véhicule et les corps pour les utiliser à de macabres expériences. Cependant, personne dans les environs n'aurait remarqué l'écrasement ou les activités militaires. Sans témoins, Newton et Gebauer pouvaient jouer à volonté avec la vérité.

Newton et Gebauer étaient impliqués dans des projets de financement d'exploration pétrolière. Ils avaient inventé ce canular dans le but d'attirer des investisseurs. Ils affirmaient avoir construit un détecteur de dépôts de pétrole et de gaz naturel grâce à la technologie extraterrestre. J-P . Cahn, du San Francisco Chronicle, fit analyser des morceaux du métal " extraterrestre ", qui se révélèrent être de l'aluminium. Le compte-rendu de Cahn sur le vaisseau spatial imaginaire fut publié dans le magazine True en 1952. Plusieurs personnes qui s'étaient fait rouler par Newton et Gebauer se manifestèrent. Une de leurs victimes, Herman Glader, un millionnaire de Denver engagea des poursuites et le tandem fut reconnu coupable de fraude et de diverses inculpations en 1953. (Ils avaient vendu 18,500$ un " syntoniseur " alors qu'on pouvait en acheter un semblable dans les magasins d'aubaines pour 3.50$).

L'histoire d'Aztec a été remise en circulation en 1986 par William Steinman et Wendelle Stevens dans un livre publié à compte d'auteur, intitulé "UFO Crash at Aztec" (écrasement d'un ovni à Aztec). Elle fut ressuscitée de nouveau en 1998, quand Linda Mouton Howe, une ufologue et adepte du célèbre animateur radiophonique Art Bell, déclara avoir des documents gouvernementaux prouvant la thèse de l'écrasement. Ce qu'elle avait trouvé, en fait, était une rumeur, grossie huit fois depuis sa source, Silas Newton, qui s'était retrouvée dans un mémo adressé à J. Edgar Hoover. Newton avait parlé à George Koehler d'extra-terrestres de 3 pieds de haut et de leur soucoupe volante; Koehler en a parlé à Morley Davies qui l'avait répété à Jack Murphy et à I.J.Van Horn, qui en avait parlé à Ruby Fick, qui l'aavait dit au rédacteur en chef du Wyandotte Echo de Kansas City, qui publia l'article, qui fut lu par un agent des forces aériennes de l'Office des enquêtes spéciales, qui transmit l'histoire à Guy Hottel, du FBI, qui en fit le sujet d'un mémo pour son patron. (Thomas)

Les citoyens d'Aztec ont vu comment Roswell avait réussi à transformer l'engouement populaire pour les ovnis en une activité touristique lucrative, et ils ont suivi l'exemple. En mars 2000 ils ont célébré le 3ième festival d'ovni d'Aztec. Le festival avait été créé au départ pour amasser des fonds pour la bibliothèque locale. Bien franchement, il doit y avoir des méthodes beaucoup plus efficaces en ce bas monde.

 

 

 

Traduit par Francine Labrie.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)