Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Foudre en boule

Foudre en boule

Sphère lumineuse d'un diamètre de deux à vingt centimètres qui semble se matérialiser soudainement pour ensuite s'évanouir dans les airs. Habituellement, le phénomène précède, accompagne ou suit un orage. Il peut durer quelques secondes à quelques minutes. "Le durée de vie de la foudre en boule tend à s'accroître avec le diamètre et à diminuer avec la luminosité. Les sphères dont les teintes sont distinctement bleues ou orangées semblent durer plus longtemps que les autres… La foudre en boule suit habituellement un mouvement parallèle au sol, mais peut faire des bonds verticaux. Parfois, elle descend des nuages, mais il arrive aussi qu'elle se matérialise à l'intérieur comme à l'extérieur, qu'elle entre dans une maison par une fenêtre ouverte ou fermée, par des murs minces non métalliques ou par la cheminée."*

Gravure de Pojet
Cette gravure de Pojet montre une boule de feu s'introduisant dans
une maison dans le quartier de Gorge de Loup à Lyon (France).

 

On a cru qu'il s'agissait de sphères de plasma, mais la théorie a fini par être rejetée, car "une sphère de plasma chaud devrait avoir un mouvement ascendant, comme une montgolfière", ce qui ne correspond pas à la réalité observée. Bien des physiciens pensent que le phénomène est dû à des décharges électriques. Par exemple, le physicien russe Piotr Kapitsa est d'avis qu'il s'agit de décharges sans électrode causées par des ondes UHF stationnaires d'origine inconnue, présentes entre le sol et un nuage.* Selon une autre théorie, "la foudre en boule à l'air libre est causée par un maser atmosphérique, semblable à un laser, mais dont le niveau d'énergie est considérablement moins élevé, et dont le volume se situe dans l'ordre de plusieurs kilomètres cube".*

Deux chercheurs néo-zélandais, John Abrahamson et James Dinniss, pensent que la foudre en boule est en fait "une sphère pelucheuse de silicone en fusion créée lorsqu'un éclair ordinaire frappe le sol".

Selon eux, lorsqu'un éclair frappe la terre, les minéraux qu'elle renferme se fractionnent en de minuscules particules de silicone et ses composés formés avec l'oxygène et le carbone. Ces particules chargées forment des chaînes, qui à leur tour créent des réseaux de filaments. Ces filaments se regroupent en une sphère pelucheuse, transportée par les courants aériens. Elle semble alors flotter, sous l'aspect de foudre en boule ou de sphère de silicone brûlant, émettant l'énergie absorbée de l'éclair sous forme de lumière et de chaleur, jusqu'à ce que le phénomène prenne fin de lui-même.*

Le phénomène est attesté depuis des temps reculés, ainsi que par des milliers de personnes aux quatre coins du monde. Peu de physiciens doutent de sa réalité, mais ils ne s'entendent toujours pas sur ce dont il s'agit ni sur ses causes.

Gravure

 

Autres lectures :

 

Vidéo :

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)