Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Mutilations du bétail

Mutilations du bétail

Les amateurs d’ovnis et ceux qui croient que les suppôts de Satan courent nos campagnes ont fréquemment recours à ce terme pour décrire des cadavres d'animaux qu’on retrouve dans un état qui leur paraît «inhabituel» ou «inexplicable». Compte comme «inhabituel» ou «inexplicable» n'importe quelle coupure, marque, blessure, excision, incision, enflure, distension, abrasion, contusion, écorchure ou ecchymose, ou encore, absence d'organe ou de sang. Ces «mutilations», affirment-ils, ont été faites par des extraterrestres ou des satanistes animés de mauvaises intentions.

Mutilation animale
Le corps mutilé de la jument Lady, gisant sur son flanc gauche (rr0.org).

Personne n'a réussi à montrer qu'il y a de par le monde des milliers de morts d'animaux inexpliquées ni, si c'est bien le cas, qu'elles sont liées entre elles, et encore moins qu'elles résultent d'expériences extraterrestres ou d'activités satanistes. Qu'à cela ne tienne: aucun argument ne vaut pour ceux qui croient que nous ne sommes pas seuls, et que le Malin est partout. Pour les partisans de ces théories, non seulement des satanistes ou des visiteurs d'un autre monde sont responsables de la mort et la mutilation des milliers de têtes de bétail, de chevaux, de chats, et d'autres animaux domestiques partout dans le monde, mais ils sont aussi à l’origine de la disparition de nombreuses personnes à des fins de sacrifices humains (dans le cas des satanistes) ou d’opérations chirurgicales à des fins reproductrices (dans le cas des extraterrestres). N'oublions pas aussi que quelques-uns de ces extraterrestres saccagent les récoltes, ici et là, afin de nous impressionner par leurs capacités artistiques ou de nous signifier, par des symboles énigmatiques, à quel point ils aiment le bétail de notre planète!

La croyance que des extraterrestres ou des satanistes tuent ou mutilent des milliers d'animaux ne s'appuie sur pas grand-chose de plus que l'argument d'ignorance: rien ne prouvant que les extraterrestres et les satanistes ne sont pas responsables de la mort des animaux ou de leur condition post-mortem, il s'ensuit sans l’ombre d’un doute qu’ils en sont responsables. Toute possibilité d’explication ordinaire et naturelle est rejetée; les partisans de cette théorie croient dur comme fer que des extraterrestres ont besoin de sang et d’organes de bovidés pour leurs expériences, ou que des satanistes exigent des dépouilles animales pour leurs rituels. Ce qui apparaît particulièrement convaincant à tout ce beau monde, c’est qu’on ne peut expliquer les «blessures» ou la disparition d’organes – comme la langue et les parties génitales – autrement qu’en ayant recours au mystérieux ou au spectaculaire. Invoquer des phénomènes naturels comme la maladie ou l’action de prédateurs (mouffettes, buses, fouines, etc.), d’insectes (mouches à viande, asticots), ou de divers charognards est peine perdue, même si les examens les plus poussés des prétendues mutilations ont conclu qu’elles ne présentaient aucun mystère (Rommel 1980).

Inutile également de faire remarquer que les insectes et les animaux dévorent souvent les muqueuses plus vulnérables et les parties les plus tendres des cadavres, comme la langue et les parties génitales, en premier, au lieu de chercher à percer le cuir plus résistant. Inutile de faire remarquer que les incisions faites dans une carcasse par les dents d’un prédateur ou d’un nécrophage ressemblent à celles que ferait un couteau. Inutile de rappeler que le gonflement des cadavres fait souvent fendre la peau selon des lignes droites qui ressemblent à des incisions et qui exposent les organes internes. Inutile de dire que s’il n’y a que peu ou pas de sang qui s’est écoulé des plaies, c’est qu’il se dépose au repos, quand le cœur cesse de battre, et que des insectes dévorent le sang qui reste à l’intérieur de l’animal. Il ne sert également à rien de décrire l’expérience menée par le Bureau du Shérif de Washington County, en Arkansas. Des observateurs ont déposé le cadavre d’une vache dans un champ, et se sont postés à proximité pour suivre l’évolution des choses sur 48 heures. Lorsqu’ils ont rapporté que le gonflement produisait des déchirures de la peau semblables à des incisions, et que les mouches à viande et les asticots avaient nettoyé les tissus mous d’une façon exactement semblable à celle qu’on attribuait aux extraterrestres ou aux satanistes, les partisans de ces théories ont généralement fait la sourde oreille.

Linda Moulton Howe, dans An Alien Harvest (1989), relate de façon caractéristique le mythe des chirurgiens extraterrestres, en accompagnant le tout de photographies macabres, qualifiées de mots comme étrange, bizarre, suspect et inexplicable. Elle affirme que ses photos montrent

pour la première fois que des tissus prélevés à même les incisions faites par les mutilateurs en Arkansas, le 11 mars 1989, ont révélé les caractéristiques suivantes sous le microscope: 1) l'incision est extrêmement fine; 2) elle a été soumise à une forte chaleur, de l'ordre des 300 degrés Fahrenheit ou plus, laissant les lèvres de la plaie noircies et rigides; 3) les incisions ont été faites rapidement, probablement en deux minutes ou moins, parce qu'il n'y a pas eu de destruction des cellules inflammatoires, qui commence, de façon typique, quelques minutes après que les tissus subissent un traumatisme (voir les photomicrographies). 
Vache mutilée

On nous présente ces photos comme des «preuves scientifiques», malgré le fait que la communauté scientifique ne leur accorde que très peu d'importance. Même si elles ne sont pas retouchées, il n'est aucun besoin de chirurgiens extraterrestres pour les expliquer. Malheureusement, toute explication relevant de cette bonne vieille réalité est rejetée d'avance par des experts comme Mme Howe. Les blessures sont trop étranges, l'absence de sang, trop bizarre, les coïncidences, trop nombreuses, disent-ils, pour qu'on puisse avancer des explications naturelles.

D'ailleurs, si explication naturelle il y avait, il deviendrait impossible d'évoquer la théorie du complot gouvernemental pour donner encore plus de relief à toute cette fable. Les mutilations de bétail sont non seulement associées à des apparitions d'ovnis, à des enlèvements par des extraterrestres et à des agroglyphes, mais elles sont également reliées à des survols d'hélicoptères noirs. Pour les aficionados de la conspiration, la chose signifie sans l'ombre d'un doute que les forces militaires des États-Unis mettent au point de nouvelles armes en utilisant comme cibles le bétail d'honnêtes fermiers. Pourquoi nos militaires ne s'exerceraient-il pas sans le moindre scrupule sur du bétail, puisqu'ils l'ont fait sur des êtres humains dans le passé? Autre possibilité, selon les soucoupistes: les hélicoptères seraient des ovnis camouflés, ressemblant à des aéronefs terrestres. Certains affirment même que les extraterrestres agissent en collusion avec l'Air Force depuis une trentaine d'années, et que les mutilations sont faites par des extraterrestres au vu et au su des militaires. On leur permet d’agir ainsi en raison d'une espèce de traité que le gouvernement américain est censé avoir signé avec eux. On est en droit de se demander pourquoi des créatures aussi intelligentes se donnent la peine de traiter avec nos gouvernements.

Évidemment, certains esprits forts aimeraient bien savoir pour quelle raison des êtres d'une intelligence supérieure, capable de voyager des milliards de kilomètres jusqu'à notre planète, passent tout leurs loisirs à mutiler des bovins, à se livrer à des expériences sur des gens parfaitement dépourvus d’intérêt, est à faire de jolis dessins dans des champs de céréales. C'est qu'ils ont besoin de sang et d'organes comme aliments et comme matières premières pour leurs expériences. Ils font la récolte d'enzymes, et planchent sur un projet de génie génétique qui leur permettra de fusionner la race des Gris (les extraterrestres) avec une race nordique qui pourra mieux interagir avec les humains. Ils modifient l'ADN des bovins afin de créer une espèce de forme de vie artificielle. Ils laissent des dessins compliqués dans des lieux déserts pour nous impressionner par leur intelligence. Pourquoi diantre viendraient-ils jusqu'ici pour agir de façon si extravagante? Ce sont des extraterrestres; leurs agissements nous échappent. Le lecteur pourra comparer cette réponse avec: «Les voies de Dieu sont impénétrables».

 

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)