Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Cécité au changement

Cécité au changement

La cécité au changement (en anglais: change blindnes) est l'échec à détecter des changements non triviaux dans le champ visuel.

Des exemples peuvent être vus en cliquant ici, ici et ici.

Le terme "cécité au changement" a été introduit par Ronald Rensink en 1997, et ce même si la recherche sur ce sujet existait déjà depuis de longues années. Les expériences ont montré que des changements dramatiques dans le champ visuel ne sont souvent pas remarqués qu'ils soient amenés graduellement, apparaissent et disparaissent, ou surgissent brusquement à divers intervalles. L'implication semble être que le cerveau requiert peu de détails pour nos représentations visuelles; le cerveau n'enregistre pas des dizaines de détails pour lesquels il peut comparer les changements (Simons and Levin: 1998).

Il est bien connu que la détection de changements dans des vidéos est très mauvaise quand le changement se produit durant une coupure, tel que démontré par le tour des changements de couleurs et un certain nombre d'autres vidéos où un autre acteur apparaît après une coupure, sans que le changement ne soit remarqué par la plupart des spectateurs. Certaines expériences ont montré qu'une personne peut être en train de parler à quelqu'un (derrière un comptoir, par exemple) qui s'en va (se penche derrière le comptoir ou sort de la pièce) et est remplacé par une autre personne, sans que le changement ne soit remarqué.

Apparemment, la cécité au changement est due à l'efficacité de notre système visuel, généré par l'évolution, mais qui ouvre aussi la porte à ce type d'erreurs.

 

 

The colour changing card tricks, par Richard Wiseman.

 

Traduit par Jean-Michel Abrassart (auteur du blog "Scepticisme scientifique" et du "balado de la Science et la raison").

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)