Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Thérapie par chélation

Thérapie par chélation

La thérapie par chélation consiste à injecter au goutte-à-goutte en intraveineuse de l'EDTA (acide éthylène diamine tétracétique), un acide aminé synthétique, et à combiner ce traitement avec de l'exercice aérobique, un régime alimentaire particulier, et l'interdiction de fumer. Le traitement à l'EDTA a été développé dans les années 40 pour traiter le saturnisme (empoisonnement au plomb). Le terme « chelate » vient du mot grec signifiant « griffe » et renvoie à la soi-disante capacité de l'EDTA à débarrasser les artères et les veines des dépôts de plaque et de calcium. Ses défenseurs prétendent qu'il y a des preuves amplement suffisantes pour affirmer que la chélation prévient et peut guérir les maladies cardiaques, les attaques, la sénilité, la gangrène diabétique et de nombreuses autres maladies vasculaires. Par exemple, le rapport Cypher (non publié) rassemble des données fournies par plusieurs médecins qui ont utilisé la chélation pour traiter des patients ayant des maladies vasculaires. Plus de 19 000 cas ont été etudiés, et environ 86 % ont montré « une amélioration notable dans la perfusion artérielle des extrémités supérieures et inférieures », selon James P. Carter, M.D., dans Racketeering in Medicine; Hippocrates Forsaken for Profit [Le Racket en Médecine; Hippocrate Abandonné au Profit]. Cependant, les traitements ont été effectués indépendamment par des médecins différents et il n'y avait pas de groupe contrôle. Le manque de contrôles adéquats dans des études ayant pour but de démontrer l'efficacité de la chélation a été un sujet constant de critique de la part des sceptiques. Les preuves en faveur de la chélation comme remède aux maladies cardiaques semblent consister principalement en des témoignages et rapports patient/soignant subjectifs. Ses défenseurs prétendent qu'il est trop coûteux de réaliser des études contrôlées scientifiquement, et qu'il y a une conspiration de la part des autorités médicales pour empêcher que de telles études puissent être entreprises.

Les critiques de cette thérapie au sein de l'American Medical Association (AMA) et de la Federal Drug Administration (FDA) disent qu'il n'y a pas de preuves scientifiques suffisantes pour soutenir les affirmations extravagantes de ses partisans. Les défenseurs de la thérapie disent que les autorités médicales ont depuis un demi-siècle trompé et conspiré afin de supprimer la thérapie par chélation de peur qu'elle s'approprie le marché des médicaments et de la chirurgie. Ces partisans prétendent que la chélation est environ 10 fois moins chère qu'un pontage coronarien, avec des résultats identiques ou supérieurs. Ils prétendent également que la médecine scientifique détermine le choix des traitements sur des bases politiques et économiques, et non sur les preuves apportées par des études contrôlées.

Pub thérapie par chélation

La thérapie par chélation n'est pas couverte par Medicare [couverture médicale pour les personnes agées et/ou handicapées - NdT], et la plupart des compagnies d'assurances ne la remboursent pas. Le groupe de travail de l'association américaine du coeur (American Heart Association's Task Force) sur les thérapies nouvelles et non-reconnues a passé en revue toutes les publications disponibles sur l'usage de la chélation dans le traitement des maladies cardiaques artério-sclérotiques. Ils n'ont trouvé aucune preuve scientifique démontrant un quelconque effet positif de cette thérapie.

La thérapie par chélation est très certainement une thérapie testable. Les partisans maintiennent qu'elle a été testée et son efficacité prouvée dans la guérison des maladies vasculaires. Les sceptiques, dont l'association américaine de médecine (American Medical Association) et l'association américaine du coeur (American Heart Association), nient que des études supportent ces affirmations. Les partisans soutiennent que l'intérêt des autorités médicales est de gagner de l'argent plutôt que de guérir des maladies. Ils prétendent que l'EDTA est peu coûteuse et ne peut être brevetée, et que les compagnies pharmaceutiques ne pourraient donc pas en tirer beaucoup de profit. Ils prétendent également que la chirurgie est préférée par les autorités médicales car elle est chère. Accepter l'argument des partisans de la chélation, c'est accepter la notion que les autorités médicales américaines suppriment systématiquement toute preuve, et persécutent quiconque menace leur monopole. Cette idée d'une conspiration est développée en long et en large par le docteur James P.Carter.

Les partisans de la chélation orale la disent beaucoup moins chère que la thérapie par chélation traditionnelle, mais jusqu'à présent il n'y a eu aucune accusation de conspiration de la part des partisans de la chélation traditionnelle bien qu'il semblent considérer la « chélation orale » comme trompeuse et inefficace. Un des défenseurs de la « chélation orale » prétend qu'elle coûte dix fois moins cher que la chélation intraveineuse et qu'elle peut « Réduire Votre Risque d'Attaque Cardiaque de 85 %. »



Traduit par Guillaume Tourrette.

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)