Malédiction

Prière ou invocation par laquelle on appelle le mal ou l'infortune sur une personne, un lieu, une chose, un clan, etc. On dit d'une personne qu'elle est maudite lorsque des malheurs la frappent sans cesse, ou plus souvent que le commun des mortels.

La malédiction semble se retrouver au sein des cultures anciennes depuis des temps reculés. On l'a sans doute employée pour effrayer des ennemis, ou pour expliquer les injustices régnant dans le monde. Il n'y a aucune preuve qu'on ait déjà invoqué avec succès des puissances occultes pour causer du tort à autrui, mais on a vu comment il est possible d'empoisonner la vie des gens qui se croient maudits. La peur et des tendances bien humaines comme le préjugé de confirmation et la pensée sélective amènent parfois le croyant à réaliser la malédiction lui-même.

Croire en l'existence de la malédiction permet expliquer pourquoi des malheurs frappent souvent de braves gens: ces personnes sont maudites en raison d'un crime ou d'un sacrilège commis par un de leurs ancêtres. Un instant de réflexion devrait cependant permettre de dissiper cette explication inadéquate. Que la malédiction vienne de Dieu ou de la Nature, il est tout à fait injuste (et inutile) de punir les enfants pour les fautes de leurs parents.

La malédiction est un des thèmes favoris des récits de la Grèce antique. Des auteurs modernes comme William Faulkner ont aussi exploité le thème de la malédiction familiale. On peut lire une litanie de malédictions dans l'Ancien Testament, et, dans le Nouveau Testament, il y a même un figuier qui se fait maudire. Les médias aiment bien parler de malédiction chaque fois qu'il arrive quelque chose à un membre du clan Kennedy.

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)