Apostasie

Abandon de la foi chrétienne par la signature d'un document de renonciation ou par la participation à une cérémonie de renonciation au baptême.

Le mot «baptême» vient du grec baptizein, qui signifie «immerger». Il s'agit d'un sacrement chrétien dont la signification varie d'une confession à l'autre. Pour certains groupes, le baptême «lave et purifie» avant l'entrée au sein de la communauté chrétienne. Pour d'autres, il «efface» le péché originel; à ce titre, il est nécessaire au salut.

Le baptême étant considéré irrévocable par les églises chrétiennes, l'apostasie est un geste séculier posé par l'adulte qui désire récuser un choix qu'on a fait en son nom, le plus souvent pendant son enfance.

Aux États-Unis, en 2004, la National Secular Society a lancé l'idée d'un certificat d'apostasie, qu'on peut se procurer par son site Web. En 2009, plus de 100 000 personnes l'avaient téléchargé.*

 

Certificat d'apostasie

 

Au Québec, des organismes comme le Mouvement laïque québécois proposent l'apostasie aux intéressés. Ce geste est aussi populaire en Grande-Bretagne et dans plusieurs pays d'Europe. «Au cours d'un sacrement parodique maintenant repris dans quatre États des USA, un faux prêtre en vêtements sacerdotaux emploie un sèche-cheveux sur lequel figure le mot Raison, apparemment pour faire disparaître toute trace d'eau lustrale du front de l'apostat.»* L'Union italienne des athéistes et agnostiques rationalistes (Unione degli Atei e degli Agnostici Razionalisti) indique qu'un millier d'Italiens ont demandé à apostasier en octobre 2009, pour la "Journée de l'Apostasie" au pays.



Voir également:
Athéisme, Blasphème et Nouvel athéisme.
 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)