Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Triangle du Dragon (Mer du Diable)

Triangle du Dragon (Mer du Diable)

Triangle du Dragon

Zone au large du Japon dont on dit qu'elle est comparable au Triangle des Bermudes - et c'est bien là le seul élément vrai de l'histoire. Charles Berlitz, créateur du lucratif Triangle des Bermudes, a voulu répéter le coup pour le Triangle du Dragon en faisant paraître un livre sur le sujet en 1989.

D'après Berlitz, entre 1952 et 1954, cinq navires militaires japonais et 700 hommes d'équipage sont disparus dans le Triangle du Dragon. Le navire de recherche que le gouvernement japonais envoya étudier la zone en 1958 a disparu cette même année lors d'une éruption volcanique.*

Larry Kusche, qui a démoli les fabulations de Berlitz au sujet du Triangle des Bermudes, a fait remarquer que les navires qui ont sombré dans le Triangle du Dragon étaient des bâtiments de pêche plutôt que des navires de guerre, et que certains d'entre eux étaient disparus hors de la fameuse figure géométrique.

Cette partie du monde compte de nombreux volcans sous-marins. Des îles en émergent et y disparaissent régulièrement à cause de l'activité volcanique. Apparemment, la région doit son nom japonais (« Ma no Umi » ou mer du Diable) à l'activité tellurique qui s'y déroule et au relief tourmenté des îles auxquelles elle donne naissance.

Des amateurs de mystères affirment que les triangles des Bermudes et du Dragon sont aux antipodes l'un de l'autre, et qu'on pourrait tracer entre eux une ligne droite passant par le centre de la Terre. Même si la chose était vraie, elle n'expliquerait en rien les dangers inhérents à l'une ou l'autre des zones.

Récemment, on a lancé l'idée qu'on trouve au fond de la mer du Diable une base extraterrestre sous-marine, et que les fameux dragons du triangle seraient en fait des OSNI (objets sous-marins non identifiés). Il s'agit peut-être d'un exemple de la loi de Poe, bien que le History Channel (qui ne se soucie pas précisément d'exactitude historique) semble avoir pris la chose assez au sérieux pour y consacrer une émission.

 

Lecture recommandée :

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)