Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Reconnexion à la terre

Reconnexion à la terre

(Earthing)

...faire baisser le taux des radicaux libres n'est pas la panacée. Les radicaux libres font partie d'une physiologie normale et sont nécessaires non seulement au système immunitaire, mais aussi à de nombreux systèmes régulateurs. De ce fait, lutter contre les radicaux libres pourrait faire plus de tort que de bien.
Steven Novella, MD*
 

D'après le Earthing Institute, « rétablissement du contact avec la charge de surface négative naturelle de la Terre par la marche, pieds nus, à l'extérieur, ou par le contact de la peau nue avec des systèmes conducteurs à l'intérieur, pendant le sommeil, la détente ou le travail ». Les enthousiastes de la chose affirment que cette pratique comporte de nombreux avantages pour la santé, car marcher pieds nus permet aux pieds de capter des électrons libres, qui sont ensuite censés circuler dans le corps humain pour le désintoxiquer, le purifier, l'harmoniser et, nul doute, renforcer son système immunitaire.

Rappelons d'emblée deux faits: La charge négative de la Terre est d'environ 500 000 coulombs,* ce qui correspond à peu près à la charge positive de l'atmosphère entourant notre planète.*

On peut supposer que la « reconnexion à l'atmosphère » est appelée à devenir la prochaine toquade en matière de santé naturelle: « rétablissement du contact avec la charge positive naturelle de l'atmosphère terrestre par la marche, à poil, à l'extérieur, ou par le contact de la peau nue avec la basse atmosphère, pendant le sommeil, la détente ou le travail ».

S'il est salutaire de se reconnecter à la terre et à l'atmosphère, faire les deux à la fois pourrait annuler les avantages de l'un et de l'autre. Faudra-t-il porter une armure pour bloquer les ions positifs de l'atmosphère, et des chaussures pour bloquer les ions négatifs de la terre?

De toute façon, quel intérêt y a-t-il à faire le va-nu-pieds, à part se sentir plus léger? Selon les enthousiastes du Earthing Institute: « Le contact avec la Terre restaure un signal électrique ancien qui semble stabiliser les circuits complexes de notre organisme, lequel est essentiellement électrique. Nos mécanismes intégrés et autorégulés de guérison deviennent plus efficaces. Les améliorations se constatent des pieds à la tête - une meilleure circulation sanguine, moins de douleur et d'inflammation, davantage d'énergie, un sommeil plus profond ».

Et les preuves? « La recherche indique que la reconnexion permet un transfert au corps d'électrons libres de charge négative produits en quantité virtuellement illimitée à la surface de notre planète. L'existence de ce réservoir invisible d'électrons a été établie par la science. Maintenir un contact avec le sol permet à l'organisme de recevoir ces électrons de façon naturelle et ainsi, de se recharger. Lorsque nous sommes ainsi "mis à la terre", les carences en électrons et les excédents de radicaux libres de l'organisme sont corrigés, et l'équilibre électrique naturel est rétabli ». Les italiques correspondent à ce qui n'est que pure faribole. Le lecteur cherchera en vain, dans le site Web de ces gens ou ailleurs, la moindre recherche effectuée par des scientifiques montrant (a) que marcher pieds nus permet à l'organisme de faire le plein d'électrons, (b) qu'il existe un état appelé « carence en électrons », (c) qu'on peut restaurer l'équilibre électrique naturel du corps en marchant nu-pieds.

On ignore si le port de chaussettes seules annule les avantages de la marche sans chaussures. Tout dépend sans doute de la matière dont les chaussettes sont faites. Évidemment, quiconque porte des aimants dans ses chaussures pour jouir d'une meilleure santé se prive des avantages de la reconnexion, à moins de se déchausser le pied gauche tout en conservant sa chaussure magnétique au pied droit.

Malheureusement, se promener les orteils en costume d'Adam présente un certain danger en ville. Tout le monde aime la sensation de l'herbe chargée de la rosée du matin contre la plante de ses pieds, mais beaucoup de gens aiment aussi laisser courir Fido sur la pelouse du parc du voisinage, et négligent de ramasser ce qu'il laisse sous lui une fois ses besoins satisfaits. La critique ne s'adresse pas à tous les propriétaires de chiens, personnes majoritairement responsables et soucieuses d'autrui, toujours promptes à se pencher, sac de plastique et petite pelle à la main. Malheureusement, malgré tous leurs bons soins, même eux laissent des résidus sur lesquels peuvent marcher les promeneurs distraits, qui les ramèneront promptement à la maison. Mentionnons, en outre, toutes les traces de déchets agricoles, industriels et automobiles qui couvrent notre planète comme un film invisible, sans oublier les tessons de verre. La gent féline, quant à elle, ne fait même pas l'objet d'une surveillance quelconque. Mais s'étonnerait-on de voir un jour un « professionnel » de la santé holistique préconiser que l'on entaille la plante des pieds des enfants avant de les laisser s'ébattre dans nos parcs, afin qu'ils renforcent leur système immunitaire d'une façon « naturelle »?

Grande surprise: même Andrew Weil se montre sceptique à propos de la reconnexion à la terre. « Il nous faut davantage d'études, mieux conçues et portant sur plus de sujets », dit-il, « avant de savoir si la reconnexion est véritablement bénéfique ».* Bien dit, mais il ajoute: « Soyons conscients de l'intérêt commercial énorme qui accompagne la reconnexion à la terre. J'ai visité un site Web où l'on vendait toutes sortes de choses, y compris des lits reconnectés, dont on disait qu'ils font ce qu'aucun autre matelas au monde ne peut faire, soit vous reconnecter au champ magnétique terrestre pendant votre sommeil ». Rappelons que Weil offre une vaste de gamme de suppléments alimentaires, de crèmes, et d'autres produits « santé » douteux par son site Web.

Le concept du lit reconnecté semble avoir été créé par Clint Ober, pionnier de la télé câblée, aujourd'hui à la retraite.

Ober a relié le cadre d'un lit à un système conducteur plutôt primitif - du ruban adhésif métallique relié par un fil à une tige de mise à la terre plantée à l'extérieur. En se couchant sur son « invention », il se mettait en contact avec l'énergie tellurique, comme s'il marchait pieds nus à l'extérieur. À son grand étonnement, il s'est rendu compte que son dispositif favorisait le sommeil et réduisait grandement la douleur chronique qu'il subissait depuis longtemps. Il a même cessé de prendre des analgésiques afin de pouvoir dormir. Désireux de partager sa « découverte », il a relié les lits de ses amis de la même façon. Là encore, les mêmes effets se sont fait sentir.

À la fin, Ober a mené ce qu'il considère comme une expérience scientifique pour mettre à l'épreuve les avantages de son lit pour la santé.

En 2000, il a constitué un groupe expérimental afin de voir si son dispositif pouvait vraiment aider ses usagers à mieux dormir, tout en éprouvant moins de douleur. À l'aide d'une infirmière, il a identifié 60 volontaires des deux sexes présentant des problèmes de douleurs chroniques et d'insomnie. Il s'est ensuite rendu chez chacun des volontaires pour relier leurs lits à la terre, à l'aide d'un dispositif identique à celui qu'il avait employé chez lui. Toutefois, dans la moitié des cas, il a inséré un séparateur pour empêcher la circulation d'énergie. Il pensait ainsi obtenir deux groupes: d'abord ceux qui bénéficieraient véritablement de son installation, et un groupe témoin. Les participants ignoraient dans quel groupe ils se retrouvaient.

On ne peut qu'être d'accord avec Weil: avant de se commander un lit, des draps et des oreillers mis à la terre, il faut d'autres études, mieux conçues et comportant davantage de participants, que celle d'Ober, de deux médecins polonais et quelques autres personnes. Il nous faut des études randomisées à double insu, avec et sans petits chapeaux d'aluminium, ainsi qu'avec et sans colifichets anti-ondes nocives. En fait, on n'en a pas besoin du tout; inutile de gaspiller temps et argent pour de stupides études. Souvenez-vous de vos années de jeunesse, passées nus pieds sur les plages estivales. Vous étiez pétant de santé alors, non? Et nos ancêtres préhistoriques? N'étaient-ils pas de véritables athlètes aux pieds nus, jusqu'à ce qu'ils deviennent des agriculteurs et des gardiens de troupeaux? Et voyez comment nos chiens et nos chats profitent des électrons gratuits qui leur passent dans les pattes.

Si vous êtes l'un de ces veinards qui peut jeter ses somnifères par la fenêtre après avoir acheté un oreiller magique à 200 $, tant mieux. Enroulez-vous un fil de cuivre autour du gros orteil, et reliez-le à un piquet planté dans le sol, et bonne nuit.

 

Voir également: Effet placebo.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)