Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Emotional Freedom Techniques (EFT)

Emotional Freedom Techniques (EFT)

Forme de thérapie par l'énergie créée par Gary Craig, un des plus purs produits du Nouvel Âge. Si Gary affiche toujours un sourire radieux, c'est qu'il a découvert la cause et le traitement d'à peu près tout ce qui se fait comme maladie, et qu'il veut passionnément vous aider. Il vous aime et se soucie grandement de vous, comme il n'arrête pas de le dire dans son site Web:

J'espère ne pas avoir l'air trop grandiloquent, mais vous voilà devant la plus grande innovation en matière de santé des cent dernières années. Grâce à de nouvelles découvertes impressionnantes sur les énergies subtiles du corps, Emotional Freedom Techniques (EFT) a remporté des succès étourdissants dans des milliers de cas cliniques. Le programme s'applique à presque tous les problèmes émotionnels et physiques auxquels vous pouvez songer et fonctionne souvent là où rien d'autre ne réussit.

Les énergies subtiles... C'est le terme scientifique pour chi (prana, ki, orgone), ces mystérieuses énergies qu'on doit constamment équilibrer, harmoniser, débloquer, canaliser et transférer afin de se maintenir en bonne santé. Si vous doutez de la parole de Gary, lisez les témoignages de dizaines de personnes que cette fabuleuse thérapie a guéri d'absolument tout.

Gary Craig

On se sent le bienvenu quand on visite le site de Gary. C'est un bon gars, qui se soucie de vous, comme tout son personnel. À leurs yeux, vous comptez vraiment. Il traite la personne, pas la maladie. Bon, abrégeons... Fondamentalement, Gary a redécouvert ce que les guérisseurs traditionnels savent depuis des millénaires: si l'on parvient à induire un état de détente chez un patient, il devient suggestible, et l'on peut le soulager de son stress, ce qui permet à son corps de mieux guérir. Gary a compris tout cela quand il s'est rendu compte qu'il pouvait guérir à l'aide de l'acuponcture, mais sans aiguille. Il stimule les prétendus points d'énergie le long des méridiens du corps en les frappant du bout des doigts. C'est le genre de thérapie qui plaît beaucoup qu'elle n'utilise aucun médicament. Pas de médicaments, pas d'effet secondaire, donc. Gary n'a apparemment pas saisi que ce qu'il a redécouvert, c'est l'effet placebo et le pouvoir de suggestion. Il pimente peut-être même sa performance de techniques de lecture à froid sans même en être conscient. Pourquoi accepter de simples explications psychologiques quand on peut en avoir une à la fois complexe et mystique?

Bien sûr, le tableau ne serait pas complet si Gary n'évoquait pas quelque sagesse ancienne (il affirme suivre une vénérable tradition orientale existant depuis 5000 ans; l'acuponcture n'a pourtant qu'une histoire d'environ 2000 ans.*) Mais notre homme ne laisse pas la science moderne de côté pour autant. Il dit qu'Albert Einstein «nous a appris, au cours des années 1920, que toute chose (y compris le corps) est faite d'énergie». (C'est la règle d'or des charlatans du Nouvel Âge - dans le doute citez Einstein et mentionnez la physique quantique.) Ensuite, Gary rappelle que «ces idées ont été largement ignorées par les pratiques médicales occidentales». (Il néglige d'ajouter «avec raison». ) Malheureusement pour lui, l'énergie subtile de l'acuponcture n'a rien en commun avec l'énergie de l'équation E = mc2. Quand on débloque ce genre d'énergie, on obtient une explosion nucléaire ou une centrale atomique, mais pas de guérison miraculeuse. Si les idées dont Gary parle ont été ignorées de la médecine conventionnelle, c'est avant tout parce qu'elles n'ont aucun sens. Autant les méridiens que l'énergie subtile qui est censée y circuler sont des mythes. Si les méthodes de Gary aident qui que ce soit, est-ce parce qu'il les touche, les détend et fait diminuer leur stress?

Bob Park explique clairement et simplement comment fonctionne l'effet placebo dans un contexte comme celui d'EFT.

Lorsqu'on s'est convaincu du pouvoir de guérison d'un médecin ou d'un traitement, il se passe quelque chose de remarquable: un traitement bidon induit une véritable amélioration biologique. C'est l'effet placebo. Les guérisseurs comptent sur lui depuis des milliers d'années, mais jusqu'à récemment, on lui accolait toujours l'adjectif «mystérieux». Les scientifiques commencent maintenant à comprendre l'interaction complexe entre le cerveau et le système endocrinien, qui est à la source de cet effet.
 
On consulte un médecin lorsqu'on ressent de l'inconfort et qu'on croit que quelque chose cloche à propos de son corps. Autrement dit, quand on éprouve de la douleur et de la peur. La réaction du cerveau à la douleur et à la peur, toutefois, ce n'est pas de mobiliser les mécanismes de guérison de l'organisme, mais de préparer le corps à faire face à une menace extérieure. Il s'agit d'une adaptation évolutive qui assigne la plus haute priorité à la prévention de lésions additionnelles. Les hormones de stress relâchées dans le sang font s'accélérer la respiration et le rythme cardiaque, et grimper la tension artérielle. Tous ces changements pourraient bien freiner la guérison. Le cerveau prépare le corps à réagir; la guérison devra attendre.
 
Le premier objectif d'un bon médecin, par conséquent, est de faire baisser le stress de ses patients, ce qui signifie souvent qu'il doit leur assurer qu'il existe un traitement efficace pour eux et que leur pronostic est excellent - pour peu qu'ils suivent bien les conseils qu'on leur donne. Comme nous guérissons de la plupart des maladies que nous contractons, le cerveau apprend à associer la guérison à la consultation médicale. La plupart d'entre nous commencent à se sentir mieux avant même de quitter le cabinet du médecin (Voodoo Science: The Road from Foolishness to Fraud; Oxford University Press, 2001, pages 50-51).

La bouillie pour les chats métaphysique qui accompagne les percussions que Gary fait du bout des doigts est donc superflue. Il pourrait aussi bien dire à ses patients de prendre deux petits comprimés bleus deux fois par jour pendant deux semaines et obtenir tout autant de clients satisfaits. La différence, par contre, est qu'on aurait une façon de savoir si ces petites pilules bleues sont des placebos ou non. Mais on ne peut pas mener des expériences randomisées à double insu et groupe de contrôle sur des énergies subtiles qu'on débloque le long de méridiens par l'insertion d'aiguilles ou par des tapotements du bout des doigts. Tant mieux pour Gary, parce qu'ainsi, personne ne peut faire de tests scientifiques pour prouver qu'EFT ne vaut rien.

Vous demandez si Gary Craig est un autre de ces médecins qui a mal tourné? La réponse est non. Il nous dit par son site Web qu'il est «un diplômé en génie de Stanford, ordonné ministre, et même si nous n'insistons pas beaucoup à propos de Dieu, ici, j'ai élaboré cette procédure à partir d'une perspective résolument spirituelle». Voilà qui nous rassure... Son mentor a été le Dr Roger Callahan, inventeur de la Thérapie par champs de pensée. La théorie derrière cette thérapie veut que des émotions négatives causent un blocage d'énergie; débloquez l'énergie, et les peurs disparaîtront. De petits coups sur des points d'accupression sont censés faire le déblocage. Apparemment, cinq à six minutes suffisent pour obtenir la guérison, et le Dr Callahan se vante d'obtenir un taux de succès de 85 %. Grâce à sa «technologie vocale», il peut même guérir des enfants et des animaux par téléphone. Selon lui, rien qu'en analysant la voix d'un patient, il peut déterminer quels points du patient doivent être traités. On peut suivre le cours de technologie vocale de Callahan pour à peine 100 000 $. Comme vous l'avez sans doute compris, maintenant, M. Craig sait juger son homme.

 

 

 ►  L’EFT, thérapie à la mode ou manipulation?, par Zoélie F.

 

Vidéo: EFT : L'acupuncture bien frappée, par Victor Rodgère (Sciences et avenir.)

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)