Ennéagramme

“Toute connaissance peut être incluse dans l'ennéagramme et interprétée grâce à lui. À ce propos, seul ce qu'on est en mesure d'incorporer dans l'ennéagramme est véritablement connu, c'est-à-dire compris. Ce qu'on ne peut y inclure rend livres et bibliothèques entièrement inutiles. Tout peut être inclus et lu dans l'ennéagramme.”
“ Je l'enseigne conjointement avec un psychiatre qui s'intéresse vivement à l'ennéagramme. Les psychothérapeutes y voient quelque chose de très utile, l'outil de l'heure pour travailler avec des gens normaux, ultra performants. En effet, il n'existe aucun modèle psychologique pour les personnes normales ou ultra performantes…
J'ai rencontré des personnalités de type UN qui avaient tellement réprimé leur colère qu'ils ne se voyaient pas du tout comme des colériques…
… l'objectif spirituel, qui correspond à ce processus de conversion, revêt une importance capitale. Qu'on en soit conscient ou pas, nous sommes tous en transformation, car nous recherchons sans cesse l'opposé de nos vices. Même si l'on ignore l'existence de ces vices, nous souffrons de la carence de la tendance qui s'y oppose.”
 
Helen Palmer, à propos de la tradition orale

“La prémisse fondamentale de l'ennéagramme est cette idée que chacun d'entre nous possède une énergie dominante (mais non exclusive) qui anime toutes nos actions. Cette énergie dominante est notre plus grand don, ce qui nous pousse à trop compter sur elle et la transforme en défaut principal, ou péché. Cette énergie, comme les vents dominants tordent un arbre de façon permanente, modèle notre géographie intérieure et façonne notre vie entière.”


The Enneagram

 

Littéralement, figure comportant neuf lignes. Au sens figuré, cependant, l'ennéagramme est devenu le mandala du Nouvel âge, la porte d'entrée mystique s'ouvrant sur les différents types de la personnalité. Le pouvoir attribué au dessin repose sur la croyance que les chiffres 3 et 7 possèdent des propriétés mystiques.* L'ennéagramme consiste en un cercle sur la circonférence duquel on place neuf points équidistants. Les points sont reliés par deux figures géométriques: l'une relie les points 1, 4, 2, 8, 5, 7 et 1, l'autre, les points 3, 6 et 9. La séquence 142857 est celle que l'on obtient à l'infini quand on divise 1 par 7. En fait, diviser 7 par n'importe quel autre nombre entier qui n'est pas un multiple de 7 donnera toujours cette séquence à l'infini. Également, 142857 x 7 = 999999. De même, diviser 1 par 3 donne également une séquence infinie de 3. Quant au triangle qui joint les points 3,6 et 9, il relie entre eux tous les nombres du cercle qui sont divisibles par 3. Accorder une signification métaphysique ou mystique aux propriétés des nombres relève de la superstition et nous renvoie à une période de l'histoire de l'humanité où l'ignorance était considérée comme un point de vue.

L'ennéagramme représente neuf types de personnalités. Il y a autant de façon de définir ces types qu'il y a d'experts auxquels on s'adresse. Certaines voient en eux des faiblesses fondamentales ou des péchés. D'autres les définissent comme une énergie fondamentale servant d'élément moteur à l'être tout entier. D'autres encore, suivant la théorie classique des biorythmes, ou les enseignements de Gurdjieff, qui prétendait les tenir du Soufisme, classent les neuf types en trois catégories: intellectuelle, émotive et physique. Par contre, certains préfèrent classer les neuf types en motivations mentales, émotionnelles et instinctuelles.*

Celui qui semble avoir été le père de l'ennéagramme, Oscar Ichazo (né en 1931), parlait plutôt d'ennéagones (figure géométrique à neuf angles entourée d'un cercle, dans laquelle des droites relient chaque point aux deux points voisins) et de fixations de l'ego correspondant à chacun des neuf points. (Ichazo a pêché l'ennéagramme dans les écrits d'Ouspensky sur Gurdjieff.) Il a baptisé son système Arica, du nom de la ville côtière du nord du Chili, près de la frontière péruvienne, où il a ouvert sa première école. Au début des années 1990, il y avait «quelque 40 centres de formation Arica aux États-Unis, en Amérique du Sud, en Europe et en Australie».*

Le système Arica constitue un ensemble de connaissances pratiques et théoriques prenant la forme d'une hiérarchie à 9 niveaux de programmes de formation visant le développement total de l'être humain… Selon le système Arica, le corps humain et sa psyché sont composés de neuf systèmes indépendants mais reliés entre eux. Les déséquilibres particuliers entre ces systèmes s'appellent des «fixations»… Ces neuf composantes distinctes sont représentées par des ennéagones --figures géométriques à neuf sommet qui décrivent la psyché humaine… Il y a sept ennéagones fondamentaux associés aux neuf fixations de l'ego. Ainsi, les ennéagones constituent des cartes structurelles de la psyché humaine… offrant des lignes directrices qui permettent à chacun de mieux se comprendre, et de mieux comprendre ses interactions avec les autres… Une fixation de l'ego représente une accumulation d'expériences fondamentales qui s'organisent au cours de l'enfance et qui façonnent la personnalité. La formation Arica cherche à vaincre la domination et l'influence de ces fixations de l'ego, afin que chacun puisse retrouver l'équilibre intérieur qui était le sien à la naissance.

Ichazo lançait des affirmations du genre: «la passion dominante de la fixation Indolence est la Paresse; la passion dominante de la fixation Ressentiment est la Colère; la passion dominante de la fixation Flatterie est la Fierté». Autrement dit, il avait élaboré une typologie des «fixations de l'ego» fondée sur la notion chrétienne des sept péchés capitaux, en y ajoutant la Peur et la Tromperie.

Ichazo prétendait connaître le soufisme, la cabale, et la méditation zen, et avoir étudié les arts martiaux, le yoga, le bouddhisme, le confucianisme, le I-Ching et l'alchimie. Surnommé «la relève de Gurdjieff» par la cinéaste Alexandro Jodorowsky («El Topo», «La Montagne sacrée»), qui prétend avoir passé une fin de semaine en sa compagnie à élargir les horizons de sa conscience grâce au LSD, d'après Jay Babcock. Ichazo affirme avoir commencé à enseigner les merveilles de l'ennéagramme après avoir passé une semaine complète dans un «coma divin» (Keen). Il n'a jamais prétendu que sa théorie sur les types de personnalités et les fixations de l'ego comportait des fondements scientifiques. Elle repose plutôt sur des visions et intuitions provenant d'un grand nombre de sources diverses, joyeusement fondues au creuset du plus impénétrable des jargons psy. Le National Catholic Reporter rapporte que:

Ichazo disait avoir découvert l'enseignement de l'ennéagamme à propos des types de personnalités dans une espèce d'état de transe ou d'extase, sous l'influence d'un esprit ou d'un être de nature angélique: l'archange Gabriel, le «Qu'tb vert» [un maître spirituel soufi] ou Métatron, le prince des archanges.*

À l'instar de Gurdjieff, il racontait que nous naissons tous avec une essence (innée) contraire à notre personnalité (acquise), et qu'il nous faut lutter pour harmoniser les deux et retrouver notre essence véritable. Il a fondé, à la fin des années 1960*, le Arica Institute, qui existe encore aujourd'hui, même s'il n'a plus son importance du début des années 1990. L'institut offre maintenant une formation sur les «neuf systèmes hypergnostiques» et le T'ai chi chuan dans des centres à New York et en Europe.

Plusieurs anciens disciples ont modifié les enseignements d'Ichazo ces vingt dernières années. Claudio Naranjo, qui a assisté à une conférence d'Ichazo sur les types de personnalités à Santiago du Chili dans les années 1970, a ensuite publié un livre intitulé Enneatypes in Psychotherapy en 1995. Un jésuite nommé Bob Ochs a repris l'ennéagramme de Naranjo et a donné des cours sur le sujet à la Loyola University de Chicago en 1971. Naranjo a également enseigné à Helen Palmer, qui affirme transmettre la tradition orale ésotérique dans ses écrits. Quand elle a entendu parler de l'ennéagramme, il était devenu imprégné de notions de psychologie occidentale, sans toutefois cesser de reposer sur un ensemble de croyances dénuées de fondement scientifique.

Helen Palmer a écrit The Enneagram: Understanding Yourself and the Others in Your Life (1988). Le Arica Institute a poursuivi Palmer pour infraction à l'égard du droit d'auteur, mais sans succès. Elle semble pourtant avoir bel et bien repris le travail d'Ichazo en en changeant la terminologie. Par exemple, ennéagramme remplace ennéagone et type de personnalité, fixation de l'ego.

Selon Palmer, «l'ennéagramme est un système psychologique et spirituel dont les racines s'enfoncent dans les traditions anciennes». Elle classe les gens par faiblesse fondamentale ou péché: la colère, la fierté, l'envie, l'avarice, la gourmandise, la luxure, la paresse, la peur et la tromperie. Ces faiblesses constituent ce qu'elle appelle «les tendances capitales». Chacun de nous possède une personnalité dominée par l'une de ces neuf tendances capitales. Connaître son propre type et celui des autres permet d'accéder à «la compréhension de soi et à l'empathie, ce qui permet d'améliorer les relations humaines».

Chaque type de personnalité est numéroté et nommé.

Les neuf types de personnalité et les neuf tendances capitales
Le perfectioniste Un colère
Le donneur Deux fierté
L'artiste Trois tromperie
Le romantique Quatre envie
L'observateur Cinq avarice
Le soldat Six peur
L'épicurien Sept gloutonnerie
Le chef Huit luxure
Le médiateur Neuf paresse

 

La classification des personnalités est quelque peu arbitraire. Le système utilisé par Ichazo et modifié par Palmer et bien d'autres selon leur propres croyances n'est pas dépourvu d'intérêt. Par exemple, on pourrait apprendre des choses importantes sur soi-même en étudiant ses principaux défauts. Malheureusement, ceux qui préconisent l'utilisation de l'ennéagramme semblent intéressés par bien plus que la connaissance de certaines petites singularités personnelles. On lit en effet dans l'ennéagramme toutes sortes de systèmes métaphysiques, de psychologies, de religions, de cosmologies et de tremplins nouvel-âgeux vers l'élévation de l'état de conscience et la plénitude de l'être. Il y en a des choses dans ces neuf lignes!

Certains, par exemple, ont créé des profils pour les différents «styles» de personnalités.

Style cinq

La vie de ceux à qui s'applique ce style est centrée sur leur intellect. Les Cinq sains sont attirés à la fois par la vie intellectuelle et l'activité. S'ils n'atteignent pas le génie, ils sont, du moins, extraordinairement doués. Représentant le plus intellectuel des neuf types, ils deviennent souvent d'excellent enseignants ou chercheurs. Beaucoup de Cinq sains font de bons écrivains, en raison de leur grande faculté d'observation et leur idéalisme poussé. Ils sont hautement objectifs, et peuvent voir et comprendre tous les aspects d'une question.

Lorsque les Cinq perdent une partie de leurs grandes qualités, ils ont tendance à se retirer en eux-mêmes. Au lieu de faire face à leur sensibilité en se détachant par rapport aux résultats, ils s'isolent de la réalité et se réfugient dans un monde qu'ils se créent, en cessant de répondre aux exigences d'une vie active. Leur indépendance naturelle de penseurs dégénère en arrogance. Ils peuvent ainsi devenir fort arrogants ou excentriques. Ce sont les «savants fous» typiques des films de science-fiction.

Quelques Cinq célèbres: Bill Gates, Scrooge, le Bouddha, T.S. Eliot, Jean-Paul Sartre, René Descartes, Timothy McVeigh, Joe DiMaggio, Albert Einstein, H.R. Haldeman, Ted Kaczynski, Jacqueline Onassis et Lénine.*

Sur quoi se fonde une telle typologie? Nul ne le sait… Mais ne rappelle-t-elle pas les bonne vieilles prédictions astrologiques? On peut évoquer ici l'effet Forer sans crainte de se tromper. Il ne semble y avoir aucune façon de la valider. Au coeur de cette psychologie spirituelle Nouvel âge, on retrouve un certain nombre de concepts rappelant vaguement les biorythmes, la numérologie, l'astrologie, le tarot et les inventaires de personnalités de type Myers-Briggs. Il n'y a rien là-dedans qui puisse se targuer d'être scientifique.

Le style cité précédemment est censé appartenir à l'auteur de ces lignes. On le lui a attribué après lui avoir fait répondre à un questionnaire comportant l'avis suivant:

Cette description vous semble-t-elle juste? Si ce n'est pas le cas, relisez le questionnaire, réfléchissez de nouveau à vos réponses et voyez si le nouveau résultat vous convient davantage. Le processus n'a rien de facile. Votre style correspond à une énergie que vous avez utilisée toute votre vie. Vous avez intérêt à ne pas connaître cette énergie, car cette connaissance vous forcerait à revoir ce que vous avez considéré comme vos motivations dans bien des cas. Qui plus est, cette énergie présente un aspect négatif que vous pourriez ne pas tenir à reconnaître.

Si ça n'a pas marché du premier coup, modifiez votre résultat à voter guise, mais faites bien attention parce que vous avez peut-être cherché à vous tromper vous-même lorsque vous avez répondu aux questions la première fois, et vous pourriez bien chercher à vous tromper en apportant des changements! Remarquez également les nombreux termes ambigus tels que «deviennent souvent», «ont tendance à», «peuvent devenir». La principale caractéristique des Cinq est la réflexion. Personne n'a besoin de passer un test de personnalité pour savoir si son énergie, sa motivation, sa fixation ou sa passion dominante est la réflexion. Les penseurs sont évidemment des observateurs, et les intellos, hélas, deviennent parfois arrogants… Rien de bien extraordinaire ni de bien utile, comme on le constate en lisant la liste de ceux que l'on désigne comme des Cinq.

Les limites de l'ennéagramme correspondent aux limites de l'imagination de ceux qui les utilisent. D'après un maître dans le domaine, «la passion principale [des Cinq] est l'avarice, eu égard au temps et aux possessions matérielles, et leur caractéristique principale est le retrait de toute expérience». Un autre «expert» fait des Cinq des Penseurs, qu'il identifie à leur crainte dominante, la peur d'être envahis par le monde. On dit ensuite que quiconque veut bien s'entendre avec un Cinq doit

être indépendant et ne pas s'accrocher. Parlez de façon simple et brève. J'ai besoin d'être seul pour examiner mes sentiments et mes pensées. Souvenez-vous que si j'ai l'air distant, hautain ou arrogant, c'est peut-être parce que je me sens mal à l'aise. Faites que je me sente le bienvenue, mais pas trop intensément, sinon je pourrais douter de votre sincérité. Si je deviens irrité lorsque je dois répéter les choses, ce peut être parce qu'organiser ma pensée en premier lieu m'a demandé un effort considérable. Ne vous imposez pas à moi comme un rustre. aidez-moi à éviter ce qui m'irrite tout particulièrement: les fêtes bruyantes, la musique tonitruante, les émotions excessives et toute forme d'intrusion dans ma vie privée.

Il faut reconnaître qu'il y a là d'excellents conseils pour s'entendre avec à peu près n'importe qui, sauf la personne qui aurait envie de se retrouver à un concert de heavy metal après avoir passé l'après-midi seule, plongée dans un bouquin.

On nous dit également que pour qu'un Cinq atteigne son plein potentiel, il doit aller quelque peu contre sa nature et s'efforcer de devenir un peu plus comme un Huit, dont le vice principal est la luxure. Hélas, les études scientifiques à l'appui de ces conclusions semblent perdues.*

Certains croient qu'il existe seize types de personnalité de base, et utilisent les indicateurs de type Myers-Briggs®. Comme Jung l'a dit, par contre, il pourrait y avoir n'importe quel nombre de types, même 360 (McGuire, p. 342), pourquoi pas? Qui a raison? Dans le fond, peut-être que tout le monde a tort. Et si nous n'avions besoin que de deux types, ceux qui viennent de Vénus et ceux qui viennent de Mars, comme le prétend John Gray, Ph.D.?

 

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)