Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Franc-maçonnerie

Franc-maçonnerie

Ordre fraternel international organisé en loges, elles-mêmes regroupées en obédiences, sans autorité centrale. L'origine de la franc-maçonnerie demeure obscure, mais les premières loges en bonne et due forme ont vu le jour en Angleterre en 1717. Au sein d'une même loge, les membres se considèrent comme "frêres", mais ils n'accordent ce traitement aux membres d'autres loges que s'il y a eu reconnaissance mutuelle entre elles. On accuse souvent la franc-maçonnerie d'être une société secrète parce que ses membres emploient "des signes de reconnaissance tels que des poignées de main, des mots de passe, et des références à des secrets accessibles aux seuls initiés"*.

FM

La franc-maçonnerie n'est pourtant rien de tel. Ce n'est ni une secte ni une religion ni un mouvement antichrétien, pas plus qu'elle n'est derrière les Illuminati, malgré ce que disent ses détracteurs. Les francs-maçons doivent cependant croire en un Être suprême, et ils se servent d'une Bible maçonnique, en général identique à celle des chrétiens qui les accusent d'être contre eux.

Aux États-Unis, une bonne part de l'hostilité envers les francs-maçons résulte de rumeurs colportées par divers livres et pamphlets. En 1827, par exemple, William Morgan, à qui on avait refusé l'initiation au sein de l'ordre, a publié avec le concours de l'imprimeur David Miller, un écrit haineux intitulé "Freemasonry Exposed" ("Les Secrets de la franc-maçonnerie dévoilés"). Le pamphlet lui-même n'a eu sans doute que bien peu d'importance comparativement aux récits que fit la presse, par la suite, de l'enlèvement et du meurtre de Morgan par des francs-maçons voulant le punir de son audace. (Tout montre qu'en fait, Morgan s'est enfui de la ville où on l'avait emprisonné pour dettes, et qu'il est allé se faire pendre ailleurs.)

M.W.Bro. George Dunlop, irish Grand Master

Parmi les attaques récentes les plus typiques contre la franc-maçonnerie, on retrouve les oeuvres de Jim Shaw (1988: The Deadly Deception: Freemasonry Exposed by One of Its Top Leaders) et Charles Madden (1995: Freemasonry - Mankind's Hidden Ennemy: With Current Official Catholic Statements). Ces écrits mal intentionnés semblent surtout hostiles au fait que les francs-maçons affirment la fraternité de tous les hommes et croient qu'une moralité élevée est possible hors de toute religion organisée. Certains évangélistes chrétiens attisent également le sentiment antimaçonnique.

En 1868, aux États-Unis, la National Christian Association" (NCA) s'est constituée dans le seul but de reprocher aux sociétés secrètes tous les maux de la planète. La NCA existe encore et la franc-maçonnerie figure toujours au sommet de sa liste des organisations secrètes responsables d'assassinats politiques, de la promotion de l'immoralité sexuelle et de toutes sortes d'autres problèmes.

Malgré tout, la franc-maçonnerie poursuit ses activités contre vents et marées. Elle compte plus de 4 millions de membres de par le monde et de nombreux organismes de bienfaisance y sont affiliés, dont les Shriners. Parmi les francs-maçons célèbres, on compte George Washington, Harry Houdini, Benjamin Franklin et Mozart.
 

symbole franc-maçon
 

  • "Franc-maçonnerie", dans Le Grand Dictionnaire encyclopédique Larousse, vol. 5; pp. 4519-4520.

 


 

Commentaire d'un internaute :

 

Je ne suis pas franc-maçon mais il convient néanmoins de préciser 2 choses : d'une part, toutes les loges ne demandent pas à leurs membres de croire en un Etre suprême. En Belgique, par exemple (mais pas uniquement), il existe une rivalité entre 2 tendances : ceux dont les membres doivent nécessairement croire à un tel Etre pour être admis et ceux pour qui une telle croyance n'est pas une condition d'admission (et dont la majorité des membres est athée ou agnostique, j'imagine). La majorité des loges belges appartiennent à cette 2e obédience, contrairement à la tendance mondiale. Deuxièmement, il existe des loges (exclusivement) féminines dans divers pays et depuis longtemps déjà, je pense ... y compris en Belgique. En outre, j'ai cru comprendre que la tendance actuelle allait vers la mixité dans certaines loges belges, initialement uniquement masculines.

Sans doute une personne plus avisée pourrait-elle confirmer ou corriger mes commentaires ..
 
Commentaire d'un traducteur :
 
En ce qui concerne la mixité de la franc-maçonnerie, il existe aussi des loges mixes au Québec, et même au Canada.

Pour ce qui est de la croyance en un être suprême, depuis 1877 (!) le Grand Orient de France a supprimé la notion du Grand Architecte de l'Univers (lire dans le Que-Sais-je sur la FM, par Naudon). Il y a donc des obédiences qui sont plus athées que d'autres.. Et il y a des obédiences plus récentes qui sont mixtes, comme le Droit Humain, etc..

Bref, notre ami me semble avoir raison sur les deux points. L'article original étant américain, il décrit la réalité de la franc-maçonnerie anglo-saxonne, un peu moins libérale que celle francophone.

Bref, il est utile d'apporter la nuance avec la réalité francophone dans cette traduction.

 

Commentaire d'un internaute:
 
Étant franc-maçon membre du Droit Humain en France j'ajoute aux autres commentaires de l'article concernant la franc-maçonnerie les éléments suivants.
La Franc Maçonnerie mixte existe depuis le XIX eme siècle et la Franc-Maçonnerie féminine organisée en obédience depuis le milieu du XX eme siècle.
Il existe deux grands courants maçonniques dans le monde les dit "mainstream" et les dit "libéraux" les différences sont essentiellement basées sur l'application des "old charges" maçonniques. Si les deux courants ne se reconnaissent pas entre eux il existe quand même des "gentleman agrement" qui permetent une cohabitation neutre.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)