Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » John Hutchison

John Hutchison

Comme ce que raconte Hutchison est déjà tiré par les cheveux et que sa crédibilité en a pris un coup quand il a reconnu avoir utilisé des trucages, il est fort possible que ce qu'on nomme l'«effet Hutchison» ne soit que de la pure foutaise.

Excentrique canadien, grand fan de Nikola Tesla et de ses bobines. Hutchison raconte qu'il a découvert un certain nombre de choses surprenantes, comme le secret de la lévitation, et la fusion du métal et du bois par des forces qui avaient jusqu'à présent passé sous le nez des scientifiques ordinaires. Toutes ces merveilles, Hutchison les résumes par l'expression «effet Hutchison». Certaines d'entre elles paraissent s'expliquer par l'électromagnétisme ou d'autres forces physiques bien connues, mais lui préfère des explications plus mystérieuses, comme l'énergie au zéro absolu et les champs électromagnétiques annulant la gravité. Malheureusement, il semble le seul capable d'obtenir de tels effets, et il ne peut même pas les reproduire en présence d'observateurs impartiaux. En guise de preuve, il ne peut avancer que ses bandes vidéo et sa propre parole.

Les sceptiques croient que Hutchison place un électro-aimant au plafond, en cachant du métal à l'intérieur des objets pour qu'ils soient attirés vers le haut. Il lui suffit ensuite de filmer les objets avec une caméra placée à l'envers, tout en activant l'électro-aimant. Les objets filmés paraissent alors monter lentement hors du cadre, quand en fait, ils tombent lentement vers le sol. Beaucoup des vidéo ont pour décor des objets de la vie de tous les jours qui restent immobiles (comme un vieux balai), et qu'on peut avoir délibérément fixé pour renforcer l'illusion que la caméra n'a pas été inversée. Les critiques font également remarquer que les vidéo ne montrent pas ce qui arrive aux objets après qu'ils se sont «envolés».*

En guise de labo, il utilise son garage, sa cuisine ou d'autres pièces de son appartement. Une bonne partie de son appareillage provient sans doute de magasins de surplus de l'armée.

Hutchison s'est d'abord fait connaître vers 1979, mais il n'a jamais réussi à convaincre la communauté scientifique qu'il n'est rien d'autre qu'un toqué. Pour les médias, par contre, c'est autre chose; tout ce qui porte les scientifiques à se méfier attire particulièrement les journalistes. Ah! l'image du génie solitaire sans diplôme ni études formelles qui réussit à montrer au monde entier qu'on n'a pas besoin d'éducation pour trouver une source d'énergie illimitée qui coûte pas cher pantoute... Évidemment, des bobards comme ceux de Hutchison attirent les militaires comme le miel attire les mouches. Quel général ne voudrait pas d'une armée de soldats flottant dans les airs, pourvus d'une source d'énergie sans limite qui ne coûterait presque rien? Imaginons un peu des chars d'assaut et des avions protégés par des boucliers semblables à ceux de l'Entreprise...

D'après Wikipédia, on a parlé de notre inventeur fou «dans plusieurs documentaires présentés au Discovery Channel, au Learning Channel, au National Geographic Channel [ça existe, ça?] et à la télévision japonaise». On le mentionne aussi fréquemment «dans différents bulletins ou sites Web scientifiques marginaux». On retrouve même un site entièrement dédié à ses divers canulars. Certaines personnes le prennent très au sérieux. Un certain Mel Winfield prétend même avoir découvert l'effet Hutchison en premier. Le vrai nom du phénomène, selon lui, serait l'«énergie nucléonique». Wikipédia dixit:

L'énergie nucléonique est un concept technologique créé par l'autodidacte et inventeur Mel Winfield. Il s'agit de l'énergie tirée du moment angulaire des nucléons (protons et neutrons) au sein du noyau de l'atome. Alors que la gravité force les nucléons à orienter leur axe de rotation vers le centre de la Terre, l'énergie nucléonique permet de renverser cet axe ou de le diriger dans n'importe quelle direction, afin de produire le mouvement désiré. On permet ainsi à l'effet Magnus d'agir sur les nucléons, ce qui est censé produire la lévitation.

Winfield a écrit un bouquin intitulé The Science of Actuality, qu'il semble avoir publié à son propre compte, et qu'on peut se procurer par son site Web pour la modique somme de 40 $ US ou CAN, frais de livraison non compris.

Enfin, signalons un site Web qui se consacre exclusivement aux «anomalies» de l'attentat du 11 septembre 2001 contre le World Trade Center, attribuées à l'effet Hutchison. Très inventif. Bien des lecteurs seront stupéfaits d'apprendre qu'«on a utilisé de l'énergie libre, liée à l'effet Hutchison, pour détruire la majeure partie du complexe du World Trade Center».*

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)