Jean de Dieu

João Teixeira de Faria, qui se désigne lui-même sous le nom de «Jean de Dieu», est depuis 35 ans l'un des guérisseurs des plus populaires du Brésil. Il prétend pouvoir canaliser plus de 30 entités guérisseuses (y compris le Dr Fritz), et jouit d'une grande popularité auprès de voyagistes de partout dans le monde, y compris Emma Bragdon, qui possède un doctorat en psychologie transpersonnelle. Bob et Diana, de Watsonville, en Californie, peuvent également vous servir de guide. Les Britanniques pourront communiquer avec Rupert Drew. Attention, toutefois, un site Web de Néo-Zélandais lance l'avertissement suivant:

Un récent documentaire télé (60 minutes) parlait de lui d'une façon très négative, même si, en montrant une bande vidéo dans laquelle il grattait le globe oculaire de certains patients avec un scalpel et enfonçait des ciseaux dans le nez de certains autres, le commentateur nous disait qu'il s'agissait là de trucs faciles... Pourtant, d'autres témoins m'ont dit avoir assisté à des guérisons en personne. Je vous suggère de vous renseigner avant de partir, car un voyage au Brésil peut coûter assez cher!
Jean de Dieu

Robert et Caterina Pellegrino-Estrich affirment avoir été les premières personnes hors du Brésil à révéler au monde les extraordinaires pouvoirs de guérison de Jean de Dieu. Tous deux pratiquent la «guérison spirituelle bioénergétique», le reiki, la thérapie par la prana et la guérison spirituelle. Caterina s'est donné le surnom de «Dame de lumière». Ils offrent un «soutien logistique» aux visiteurs qui se rendent à Abadiania, où Jean pratique. Ils conseillent aux voyageurs potentiels de souscrire à une assurance voyage avant de se rendre au Brésil. «L'assurance voyage est essentielle pour se prémunir contre les accidents, la maladie, la perte d'effets personnels ou un décès.» Quelle prévoyance!

James Randi a quelques petites choses à dire à propos de Jean de Dieu, et elles n'ont rien d'obligeant. Il a également affiché dans le Web la lettre d'un homme dont les parents ont fait le voyage d'Australie pour voir Jean.

Pour autant que l'on sache, il y a eu qu'une seule étude médicale des pouvoirs de Jean de Dieu, et elle concluait : «Les procédures chirurgicales sont réelles, mais nous n'avons pu en évaluer l'efficacité. Elles n'ont pas semblé avoir d'effet précis. Nos conclusions sont sans aucun doute davantage de nature exploratoire que définitives. D'autres études seront nécessaires pour faire la lumière sur ce traitement non orthodoxe».

Les témoignages favorables ne manquent pas, tels celui de cet homme qui jure que Jean lui a enlevé un kyste (pourquoi pas?) et a fait disparaître l'épilepsie dont il souffrait depuis qu'on lui avait retiré une tumeur au cerveau un an auparavant (dans un hôpital des États-Unis). «Après le Brésil, dit-il, mon électroencéphalogramme est redevenu parfaitement normal. (Je reconnais cependant avoir gardé une certaine sensibilité à l'exercice ou au stress.)» L'homme se demande comment tant de personnes aussi intelligentes et aussi importantes (entre autres, Shirley Maclaine!) pourraient croire en Jean de Dieu si ses pouvoirs n'étaient pas réels. Bien sûr, ils y croient pour des raisons qui relèvent de la foi, et parce qu'ils ne sont pas trop exigeants en matière de preuve. (Les croyants aiment beaucoup ce qu'Ignace de Loyola disait de la foi: Pour celui qui croit, aucune preuve n'est nécessaire. Pour celui qui ne croit pas, aucune preuve n'est suffisante.) Aucun argument, aucune preuve présentée par un expert ayant réussi à suivre une bonne centaine des patients de Jean choisis au hasard ne parviendrait à ébranler cette foi. Il faudrait bien mener une telle étude, pourtant, juste pour voir.

Le 12 février 2005, ABC News Primetime a consacré une heure à Jean de Dieu. Bob Park, après avoir vu l’émission, a réagi ainsi:

Jean de Dieu est-il un guérisseur ou un charlatan ? Les gens d'ABC News sont-ils tombés sur la tête? Dans un reportage d'une heure, hier soir le co-animateur de Primetime Live, John Quinones, s'est rendu dans un bled du Brésil pour découvrir si Jean de Dieu est véritablement un thaumaturge, comme ses partisans l'affirment. Réveillez-vous, les gars! Nous sommes au XXIe siècle. ABC, qui avait la chance d’aider des millions de téléspectateurs à comprendre qu'ils vivent dans un univers rationnel, a plutôt choisi de leur raconter que leurs pauvres superstitions intéressent la science. Pour donner un peu de crédibilité à son émission, la chaîne s’est tournée vers «l'un des chirurgiens les plus respectés au monde, le Dr Mehmet Oz». Oz est sans doute un excellent chirurgien, mais dans sa salle d'opération, il laisse des praticiens du toucher thérapeutique aider ses patients à «se relier à l'énergie universelle».

On a laissé 19 secondes à James Randi pour révéler les trucs qu'utilise Jean de Dieu. (Randi a fait l'objet d'une entrevue de plus d'une heure à New York, entrevue dont on a gardé que 19 secondes à l'écran. On peut voir ici ses commentaires détaillés à propos de l'interview et de l'émission de la chaîne ABC.) On a pris 30 secondes pour mentionner que Jean de Dieu a déjà été accusé de mauvais traitements envers un de ses jeunes patients, et qu'il a été arrêté à plusieurs reprises pour pratique illégale de la médecine. Jean est agriculteur de formation et possède une grande ferme hors de la ville où il tient sa clinique. La majeure partie de l'émission, nous avons vu des clients se presser à sa clinique au milieu de nulle part (Abadiania), dans l'espoir d'assister à un miracle. Au nom de l'objectivité, n'aurait-il pas fallu suivre quelques-unes de ces personnes pour voir si les méthodes de Jean de Dieu ont eu le moindre effet sur elles? On aurait pu faire intervenir quelques commentateurs sceptiques, rappeler les accusations existantes, et faire intervenir un médecin à l'esprit ouvert pour déclarer que Jean est soit un guérisseur, soit un pauvre type un peu perdu.

Le Dr Oz a cependant fait un commentaire qui méritait plus d'attention. Même si Jean de Dieu est un charlatan ou qu'il se présente pour ce qu'il n'est pas, certains de ces patients pensent qu'ils ont été guéris ou aidés par lui; il vaudrait la peine d'étudier ces personnes afin de voir si leur foi, leur désir de guérison, et d’autres facteurs de cette nature possèdent une importance scientifique quelconque. Autrement, l'émission était inintéressante et artificieuse. ABC n'a rien dit pour discréditer l'idée que Jean est envahi par des esprits guérisseurs et qu'il peut guérir des maladies comme le cancer du sein en enfonçant des forceps dans les narines de ses patientes (un vieux tour de forain) ou les allergies en pratiquant une légère incision sur la poitrine, ou bien d'autres maux en grattant les globes oculaires (autre truc connu).

Au total, cette désolante émission nous a montré ce qui suit: 1. La tumeur au cerveau d’un patient de Jean de Dieu avait diminué de volume après son «traitement» (et ici des questions se posent: s’agissait-il d’une régression naturelle mais inexpliquée? Du résultat de traitements médicaux antérieurs? L’un des esprits invisibles canalisés par Jean a-t-il opéré le patient? La volonté de vivre et de guérir du patient a-t-elle eu un effet sur la croissance de sa tumeur? 2. Une dame se plaignant de fatigue chronique a affirmé se sentir beaucoup mieux après que Jean eut pratiqué une incision au-dessus d’un de ses seins. (Effet psychosomatique? L’un des esprits de Jean a incisé juste au bon endroit? Effet placebo?) 3. Un homme souffrant de sclérose latérale amyotrophique n’a constaté aucun changement. (Par manque de foi? Mais peut-être fallait-il s’y attendre...) 4. Une jeune actrice sud-africaine souffrant d’un cancer du sein n’a constaté aucun changement. (Voir le cas précédant.) 5. Une dame paralysée jusqu’à la taille est arrivée à marcher en s’aidant de barres d’appui, mais clairement sans pouvoir utiliser ses jambes. Elle a affirmé sentir une amélioration. (Effet placebo? Illusion? Manque de foi? Quoi qu’il en soit, nous ignorons si elle a tenté de marcher à l’aide de barres d’appui avant de voir Jean, et si oui, quels ont été les résultats de sa tentative.) 6. L’épaule de Quinones n’a pas guéri en 40 jours, comme Jean l’avait promis, mais le journaliste a reconnu ne pas avoir suivi la recommandation de s’abstenir de poivre et d’activités sexuelles.

Ce dernier point en dit long sur le sérieux d’ABC à propos de son émission. Si Quinones n’avait pas l’intention de suivre les recommandations de Jean, pourquoi avoir inclus ce segment dans le reportage? Pensait-il qu’il ne s’agissait que d’une blague?

Dès lors, qu’a-t-on appris? Pas grand-chose, sinon que des millions de désespérés sont prêts à se tourner vers n’importe quoi pour retrouver la santé, ce qui n’est rien de bien nouveau. Oz s’est laissé aller à imaginer que lorsque Jean enfonce un objet métallique dans le nez de ses patients et qu’il le fait tourner plusieurs fois, il stimule le corps pinéal, ce qui pourrait déclencher une certaine réaction cérébrale favorisant la guérison. On peut douter qu’une étude soit un jour effectuée à propos d’une telle spéculation.

Par contre, on ne peut douter des explications que James Randi a fournies au producteur d’ABC

au cours du tournage de l’entrevue [à savoir] qu’il s’agissait d’un vieux tour de foire qui, d’après mon ami Todd Robbins, remonte aux jaduwallahs indiens, et qu’un prestidigitateur américain, Melvin Burkhardt, leur a emprunté en 1926. Il s’agissait à l’origine de s’enfoncer un clou d’une douzaine de centimètres jusque dans la gorge en passant par les fosses nasales, exploit facile à réaliser malgré son impossibilité apparente. Il y a sûrement une bonne centaine d’illusionnistes de foires et de carnavals qui présentent ce tour, de nos jours, et Jean de Dieu y a recours tout bonnement pour impressionner ses victimes, quoi qu’il doit y parvenir bien plus facilement en utilisant des forceps en inox ou plaqués nickel.

Personne n’ira effectuer de suivi sur les malheureux qui viennent consulter Jean dans l’attente d’un miracle, mais il ne manquera pas d’apologistes prêts à témoigner de leur propre guérison miraculeuse ou de celle d’autrui. Jean de Dieu ne tient pas de statistiques, mais même si c’était le cas, ses assistants et lui ne s’intéressent nullement à la documentation scientifique. Il n’exige rien pour ses «services», mais prescrit des «herbes» à tous ceux qui le consultent (1500 à 2000 personnes par semaine), et sa clinique les vend, comme par hasard. D’après Quinones, «la clinique encaisse quelque chose comme 400 000 dollars par année grâce à la vente de ces herbes». La vidéo de Jean au travail nous montre qu’il pose les mains sur les seins de chacune de ses patients, peu importe de quoi elles souffrent.

Le labo qui a mené des tests sur le jeune homme à la tumeur au cerveau ne va sûrement pas dire que oui, peut-être, une erreur a été commise dans la lecture de l’IRM, et les médecins n’iront sans doute pas annoncer qu’ils ont peut-être posé un diagnostic erroné. Il était facile de prédire que la dame souffrant de fatigue chronique et d’«allergies» allait affirmer que son état s’était amélioré. Mais combien de temps va durer son enthousiasme? Et ABC va-t-elle suivre son cas à long terme? On ne devrait pas s’étonner si elle retombe dans son état ancien au bout d’un certain temps, et qu’au lieu de reconnaître que Jean de Dieu ne possède aucun pouvoir, elle retourne le consulter pour obtenir un nouveau miracle.

Inclure dans le reportage l’homme souffrant de sclérose latérale amyotrophique ou la femme dont la moelle épinière était sectionnée relevait d’une cruauté bien inutile. Aucun effet placebo ne peut guérir la SLA ou permettre à la femme de marcher après 17 années passées dans un fauteuil roulant. Peu importe la force de leur foi, le positivisme de leurs pensées, rien ne changera leur condition. Les faire suivre par les caméras laissait entendre qu’il y avait un espoir pour eux, mais les poules aussi rêvent de dentition.

L’actrice et danseuse d’Afrique du Sud rappelait Pat Davis, la télécommentatrice atteinte du cancer du sein qui a préféré la thérapie  de Gerson à la chimio. Les mères de ces deux femmes aussi étaient atteintes de la même maladie. La mère de Davis a non seulement survécu au cancer, mais elle a enterré sa fille. La mère de l’actrice, elle, est morte, malgré la chimiothérapie. Même après que son médecin sud-africain eut confirmé que le cancer était encore présent chez elle, elle a persisté à refuser les traitements conventionnels au profit d’une «médecine douce» non précisée... et un autre voyage au Brésil, chez Jean de Dieu.

Pourquoi ABC n’a-t-elle pas demandé: Quelle possibilité y a-t-il qu’un fermier d’un coin perdu du Brésil, dépourvu de toute formation médicale et qui enfonce des objets de métal loin dans le nez de ses patients, ce qui ne leur fait peut-être pas trop mal, mais leur cause des saignements, qui taillade à l’aide d’un couteau des parties de leurs corps qui n’ont rien à voir avec ce dont ils souffrent et qui enfonce ensuite les doigts dans les plaies, qui affirme que le travail de guérison est fait par Dieu, mais qu’il compte sur l’aide de l’esprit de 35 médecins et guérisseurs disparus pour ses opérations chirurgicales invisibles... quelle possibilité y a-t-il que ce type fasse des miracles? Et comment est-il possible que des millions de personnes pourvues d’intelligence croient de telles âneries? Évidemment, si ABC avait montré un reportage posant de telles questions, personne ne l’aurait regardé.

Au XXIe siècle, il y a encore des gens qui suivent des superstitions vieilles de milliers d’années. La résistance à la pensée rationnelle semble s’accroître au même rythme que s’étendent nos connaissances sur l’univers.

On croirait qu’une entreprise médiatique comme ABC refuserait d’encourager la superstition, surtout si les résultats pourraient en être fatals. Ses producteurs sont-ils donc si naïfs? Ne voient-ils pas le tort qu’ils peuvent causer en portant les gens à croire aux guérisons miraculeuses? Ont-ils réellement cru qu’une émission aussi partiale servirait à quoi que ce soit, sinon tromper davantage les malades désespérés, les croyants et les Dr Oz de ce monde?

 

 

  • Daniel Miron ("Docteur" en iridologie) et Julie Chrétien (Maître Reiki) seront heureux de vous servir de guides accrédités par le «Conseil des entités». Leur site.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)