Joy touch

Cette expression ("joy touch") désigne une technique de méditation qui a été développée par Pete Sanders. Il prétend que cette technique peut aider les gens sur plusieurs plans : perdre du poids, se sentir en forme, se détendre, cesser de fumer, éliminer des maladies mortelles, endurer le dentiste, vaincre la paranoïa, transcender leur corps, abandonner l'usage des drogues, devenir indifférent aux tensions et aux inconvénients de la vie quotidienne, etc.

Cette technique ressemble à la méditation sur le troisième oeil qui serait situé au milieu du front, tout en marmonnant silencieusement le son OM ! Le truc de Sanders c'est de vous amener à imaginer une ligne qui irait du milieu de votre front et se prolongerait vers le centre de votre cerveau (le site du septum pellucidum). Et, dès lors, vous vous imaginez que vous caressez gentiment cette partie de votre cerveau. Sanders enseigne sa technique, au prix de 25 $ pour une séance de deux heures et demie, à Sedona, en Arizona -- une mecque du Nouvel Âge pour ceux qui recherchent l'expansion de la conscience. Il fait partie d'un groupe à part : celui des thérapeutes qui ne prétendent pas être psychologues ou psychothérapeutes. (Il prétend détenir un diplôme collégial du MIT en chimie biomédicale.) Il est l'auteur d'un bouquin intitulé You are Psychic.

Sanders explique en ces termes la théorie "scientifique" sur laquelle est basée cette technique : "On se sert du septum pellucidum comme d'un contrôle à distance agissant sur l'hypothalamus, que l'on considère généralement comme le centre du plaisir au sein du cerveau. Le septum pellucidum est doté de connections nerveuses qui le relient à l'hypothalamus, qu'il stimule directement. On peut provoquer en deux ou trois secondes une détente remarquable, qui peut durer de cinq à trente minutes." Bien sûr, dans un tel cas, les résultats que l'on obtient peuvent être produits par un effet placebo.

Une personne un peu critique, utilisant une approche que l'on désigne comme le rasoir d'Occam, pourrait procéder directement à un massage imaginaire de l'hypothalamus, éliminant ainsi l'étape apparemment inutile qui consiste à produire des ''vagues'' à partir du septum pellucidum. Mais il vaut mieux faire preuve de prudence. Ne tentez pas une telle opération à la maison ! Sanders indique, qu'étant donné que l'hypothalamus dans le cerveau se trouve à proximité des centres de la colère et de l'anxiété du système limbique, on risque de provoquer un court-circuit en stimulant directement l'hypothalamus. Ainsi, au lieu d'éprouver un état de bien-être, que l'on pourrait qualifier d'ataraxie stoïque, vous pourriez vous retrouver en état catatonique ou entrer dans une colère telle que vous ne pourriez pas vous en sortir. Tout cela est probablement mauvais pour votre santé, mais pourrait par ailleurs probablement vous ouvrir une carrière d'animateur de lignes ouvertes à la radio ou à la télévision.



Voir aussi : Médecine alternative, effet placebo, et aveuglement.


Traduit par Robert Robert

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)