Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Rauni-Leena Luukanen-Kilde

Rauni-Leena Luukanen-Kilde

Rauni Kilde

Femme médecin finlandaise qui dénonce une multitude de complots imaginaires. Rauni Kilde a travaillé comme médecin-hygiéniste en Laponie de 1975 à 1986, année où elle a été victime d'un accident automobile. Depuis, elle multiplie les affirmations paranoïaques loufoques à propos de communications avec des ovnis et de contrôle mental à distance. Elle s'est également bombardé du titre d'«ancien hygiéniste en chef de Laponie».

Kilde raconte que des organisations secrètes appartenant à l'armée ou à des agences de renseignement se servent de technologies de contrôle mental sur certaines personnes un peu partout dans le monde depuis presque un demi-siècle. Apparemment, certains d'entre nous se baladent avec de sinistres micropuces implantées dans l'organisme. La manœuvre viserait à contrôler les corps et les esprits, y compris l'inconscient et les rêves.

Aujourd'hui, déjà, 50 % des Finlandais, des Suédois et des Norvégiens, surtout les jeunes, utilisent le téléphone portable.
 
Employer cette technologie pour le contrôle mental à distance constituait une idée brillante. La police et les militaires sont ainsi en mesure de suivre chaque utilisateur, d'influencer leurs pensées par micro-ondes, de faire entendre des voix à des gens pourtant sains d'esprit et, au besoin, de leur carboniser le cerveau en une seconde en rendant le courant 20 000 fois plus intense.
 
C'est probablement ce qui est arrivé au chef de guerre tchétchène Dudayev, qui est décédé en utilisant son téléphone portable.*

L'énergie photonique d'un cellulaire est 10 millions de fois moins forte que la radiation ionisante la plus faible; on ne saurait s'en servir pour griller une cervelle ni pour y mettre des voix bizarres.* Si quelque chose s'est emparé de l'esprit de Kilde, ce n'est pas un grand souci de la vérité.

Selon elle, des superordinateurs capables de traiter 20 milliards d'octets la seconde contrôlent les pensées de millions de personnes partout dans le monde à partir du Maryland, d'Israël et d'ailleurs. «Par de telles interactions informatiques secrètes avec le cerveau, on peut maîtriser totalement les pensées de l'ensemble de la population mondiale, aussi incroyable que la chose puisse paraître aux yeux des profanes.» En fait, la chose semble incroyable, point final. Jusqu'à récemment, d'après Kilde, ce genre d'exploits ténébreux constituait «le plus grand crime de l'histoire de l'humanité». Elle semble avoir maintenant changé d'avis (à moins qu'on s'en soit occupé pour elle). Le plus grand crime de l'histoire de l'humanité, aujourd'hui, serait plutôt les tentatives des grands entreprises pharmaceutiques de supprimer la majeure partie de la population mondiale à l'aide du vaccin antigrippal.

À en croire Kilde, la pandémie de grippe porcine est une supercherie concoctée par les grandes entreprises pharmaceutiques, qui ont donné ordre à l'Organisation mondiale de la santé de décréter la pandémie et la vaccination forcée. L'industrie du médicament poursuivrait deux buts par cette manœuvre: assassiner des milliards de personnes et engranger des profits obscènes. L'inconvénient principal de cette fabulation ne saute pas aux yeux de Kilde: en supprimant autant de personnes, les compagnies pharmaceutiques font disparaître autant de consommateurs potentiels de médicaments.

Certains ne trouvent pas Kilde très amusante:

Ensuite, il y a Kilde, autrefois médecin-hygiéniste en Finlande, dont l'entrevue vidéo coure partout dans le Web. Encore une fois, on nous raconte que le vaccin contre le H1N1 a été conçu pour faire baisser la population mondiale et rentrer des milliards dans les coffres des compagnies pharmaceutiques et de Donald Rumsfled, qui «est le propriétaire de l'une d'entre elles» (idée ridicule). Vacciner les femmes enceintes et les enfants en premier constituerait la meilleure façon d'éliminer la prochaine génération. Le bon docteur montre également sa grande sagesse quand elle déclare que les nazis ont visité la lune au cours des années 1940, que le gouvernement américain a inséré des micropuces dans le corps de bébés afin de contrôler leurs pensées plus tard, et que des extraterrestres lui ont sauvé la vie trois fois déjà, entre autres en utilisant un champs de force pour faire dévier un élan qui avait sauté devant son automobile.*

Dans cette fameuse entrevue, elle affirme aussi que l'OMS ment au sujet des cas de grippe porcine, et que Henry Kissinger mène le complot du Groupe Bilderberg pour faire disparaître la majorité des habitants de la planète.

[Vidéo: Dr Rauni Kilde on Swine Flu Conspiracy]

On remarquera qu'elle utilise fréquemment l'expression «dans mon esprit», le seul endroit où l'on peut voir se vérifier ce dont elle parle. Regardez bien l'écran: si l'on fait abstraction de ce qu'elle raconte, on la croirait tout à fait raisonnable - une gentille grand-mère à qui on ferait garder ses enfants le temps d'une sortie en amoureux. Plutôt effrayant, non?

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)