Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Le Lightning Process™ de Phil Parker

Le Lightning Process™ de Phil Parker

Programme d'entraînement censé aider les gens qui s'y soumettent à guérir du syndrome de fatigue chronique, «vaincre la dépression, l'anxiété, les attaques de panique, l'hyperphagie, la faible estime de soi, la culpabilité, la névrose obsessionnelle et bien d'autres points de friction [sic]», tout en « améliorant... les performances dans le domaine des affaires et des sports ». Selon Phil Parker, son inventeur, il peut également venir en aide aux personnes qui souffrent de problèmes de dos et de migraines, mais aussi «à quiconque désire s'améliorer dans une activité précise».* Ami lecteur, une mise en garde s'impose: si c'est trop beau pour être vrai, c'est probablement faux.

Mais soyons justes; on ne peut rejeter le Lightning Process sans examiner les études scientifiques qui démontrent son efficacité. Manque de pot: il n'existe aucune étude là-dessus. Ce que l'on peut examiner, en revanche, c'est ce que Phil Parker affirme à propos de son programme, sans toutefois perdre de vue que ses commentaires pourraient être légèrement biaisés.

Tout d'abord, Phil nous raconte qu'il a reçu son diplôme d'une école d'ostéopathie et qu'il a suivi une formation en ostéopathie crânienne de même qu'en kinésiologie appliquée, trois pseudosciences particulièrement gratinées. Il a également étudié l'hypnothérapie et la programmation neurolinguistique (PNL). Aucun de ces doctes sujets ne permet de se préparer adéquatement à traiter la fatigue chronique, la dépression, la névrose obsessionnelle et ainsi de suite. Mais peut-être que Parker est tout bonnement un génie qui, par un heureux hasard, a découvert un programme pouvant traiter les troubles physiques et psychologiques, et même améliorer les performances en affaires et en sport. Pourquoi pas? Quoi qu'il en soit, il dit avoir formé quelque 115 personnes, qui sont devenues des entraîneurs en Lightning Process dans 11 pays.

Deuxièmement, Phil nous explique que son programme est très complexe, et qu'il faut 12 heures pour le suivre (en trois journées de quatre heures). Durant cette période, le programme nous aidera à découvrir ce qui nous empêche de jouir d'une bonne santé, de mieux jouer au golf, ou, de façon générale, d'être heureux ou riche. Il fournira ensuite les correctifs nécessaires. On peut s'attendre à une amélioration de 70 % après la première journée, et de 85 % à la fin du troisième jour.* (Il semble bien, par contre, que Phil s'est tiré ces pourcentages d'entre les deux fesses.)

Mais qu'est-ce que le Lightning Process au juste? Phil garde un silence pudique à ce sujet, mais son site Web nous apprend tout de même qu'il s'agit d'un extraordinaire méli-mélo de «concepts tirés de la PNL, de l'hypnothérapie, du travail de mentor personnel [life coaching] et de l'ostéopathie».* Très bien, mais ceux d'entre nous qui aimeraient en connaître davantage à propos du Lightning Process et de la façon dont il diffère, par exemple, de la PNL, ne peuvent se rabattre sur aucune étude scientifique. Phil nous recommande plutôt de faire trois choses : tout d'abord, commander par son site Web Introduction to the Lightning ProcessTM pour 20 £, frais de poste en sus; ensuite, regarder ses vidéos et lire les témoignages de clients satisfaits. Malheureusement, les témoignages ne sont aucunement des substituts aux études scientifiques. On pourrait traiter toutes sortes de malheureux avec de la bave de crapaud et trouver au moins 50 sujets prêts à jurer leurs grands dieux qu'on les a guéri de leur cancer ou de leur syndrome du côlon irritable. Ce qu'il nous faut, ce sont de belles études scientifiques bien conçues, qui éliminent toute possibilité d'erreur subjective et isolent de façon précise ce qui compte comme un succès dû à la méthode proposée. Enfin, Phil recommande que nous communiquions avec le praticien du Lightning Process le plus proche et que nous téléchargions le formulaire d'inscription.

Une petite minute... Phil affirme qu'il offre son entraînement depuis dix ou quinze ans. Il devrait avoir au moins une étude à nous offrir en pâture. Il devrait avoir une énorme quantité de données à propos de ses activités. Mais on peut soupçonner que Phil ne tient pas de dossier comme tel, sinon des dossiers comptables. Par contre, si ces fameuses données concrètes existent vraiment, qu'il le dise; on pourra recommander Phil pour le Nobel de la médecine, ce qui compensera largement pour les maigres 780 £ (1330 $ US ou 1004 €) qu'il exige pour son programme (prix au 22 octobre 2008).

N'allons pas croire que tous les témoignages dont on fait état sont mensongers ou intéressés. On ne saurait affirmer non plus que Phil est incapable de nommer un seul client satisfait. Il y a gros à parier que le Lightning Process s'est révélé utile pour certaines personnes.  Cela dit, il demeure évident que quiconque souffre d'un trouble physique ou mental grave devrait chercher un traitement approprié auprès d'un médecin qualifié. Il est fort possible que bien des gens ayant eu recours au Lightning Process présentent des problèmes physiques ou émotionnels bien réels. Les professionnels qu'ils ont consultés leur ont peut-être dit que rien ne clochait chez eux, que ce dont il souffrait était incurable, ou que leurs symptômes étaient psychosomatiques. Ce genre de verdict les a laissés insatisfaits; Phil Parker, au contraire, leur a donné un espoir en promettant de leur venir en aide, et ce, rapidement. Pour le client désespéré, qu'importe l'argent? qu'importent les preuves réelles? Les témoignages de tant de personnes heureuses et satisfaites suffiront.

Alors, à qui le Lightning Process vient-il en aide? Sûrement pas à ceux qui souffrent d'une maladie grave ou chronique. Non, ce seront surtout aux personnes qui ont besoin d'être guidées dans la vie, qui ont besoin que quelqu'un pense à eux et leur définisse des buts. Ceux qui croiront en avoir eu pour leur argent seront ces hommes ou ces femmes qui avaient besoin d'un coup de pouce pour se lancer dans la bonne voie, mais qui ignoraient comment s'y prendre. On sait depuis des milliers d'années, au moins depuis Aristote, que la façon de penser a un effet sur le comportement, les sentiments et les idées. Pensez sans cesse à ce gros orteil qui vous fait mal, dites-vous constamment que tout le monde vous en veut et que personne ne vous aime, et vous agirez en conséquence. On peut s'entraîner à penser de façon positive, à établir des objectifs positifs et réalistes, à concevoir des critères réalistes pour mesurer ses succès. Agissez comme si vous étiez heureux, et vous serez étonnés de ce que vous serez en mesure d'entreprendre. À leur tour, vos activités joueront sur votre moral. Si vous vous sentez heureux assis près d'un ruisseau qui gazouille en serpentant dans la mousse, allez le trouver dans la nature, ou lisez un recueil de poésie bucolique. Il y a énormément de techniques pour se débarrasser des «points de friction», et le Lightning Process pourrait bien en fournir quelques-unes. N'oubliez cependant pas que ni Parker ni ceux à qui il a dispensé son entraînement n'afficheront jamais de commentaires de la part de clients insatisfaits. Pourtant, il doit y en avoir. Beaucoup doivent être trop embarrassés pour reconnaître qu'ils ont perdu leur temps et leur argent. Parker fait-il retomber la faute de leur échec sur ses clients? Impossible de l'affirmer, mais c'est ce que font beaucoup de gourous du Nouvel Âge: vous n'avez pas fait assez d'efforts; vous vous accrochez à vos vieilles habitudes; vous allez mieux, mais vous ne pouvez ou ne voulez pas le reconnaître; ou encore, malheureusement, vous résistez au traitement.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)