Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Discrimination multi-fréquence

Discrimination multi-fréquence

(ou Discrimination de fréquences moléculaires)

Technologie de détection utilisée dans des appareils qu'on regroupe généralement sous le terme de détecteurs à distance, employés pour la recherche de trésors enfouis, d'eau, des sites archéologiques, etc. On a raconté que l'arche de Noé a été retrouvée en Turquie à l'aide d'un tel appareil! Au contraire, beaucoup de sources affirment que la prétendue arche était facilement visible du haut des airs, exposée depuis des années, et bien connue des habitants de l'endroit.

Si on en connaît si peu à propos de ces merveilles technologiques, c'est parce que bon nombre de leurs utilisateurs s'en servent à des fins illégales. Évidemment, les chasseurs de trésors voient les choses d'un autre œil. Selon eux, c'est la faute de "l'état et de la bureaucratie" qui "ont rendu les permis si restrictifs et les sanctions si sévères, que l'on craint maintenant de parler même des découvertes les plus anodines".

Pour autant que l'on sache, ces détecteurs sont des espèces d'appareils électroniques qui repèrent la présence de métal, ou qui analysent les fréquences infra-rouges, les différences de températures, les champs magnétiques, ou d'autres propriétés bien connues de la matière. La probabilité qu'un tel détecteur puisse faire la différence entre l'arche de Noé et un ancien dépotoir ou un trésor enfoui et un tas de rebuts est à peu près la même que celle qu'un détecteur de métal puisse distinguer entre une montre en or et une canette de bière écrasée.



Lecture recommandée :

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)