Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Moment de silence

Moment de silence

(ou Moment de méditation)

Aux États-unis, expression codée signifiant moment de prière. Selon la constitution des États-unis, il ne peut y avoir de religion d’état, chrétienne ou autre, et rien ne peut forcer un citoyen américain à s’incliner devant les croyances d’une secte quelconque. La Cour suprême de ce pays ayant statué qu’exiger une période de prière au sein d’une institution gouvernementale était anticonstitutionnel, les chrétien désireux d’instaurer des manifestations de foi religieuse dans des lieux comme des écoles publiques, des stades de football relevant d’écoles secondaires ou des bureaux gouvernementaux ont recours à cette ruse du moment de silence. Les juges savent parfaitement à quoi servent de tels moments, mais ils en ont encouragé l’utilisation en déclarant publiquement que les lois exigeant des moments de silence n’enfreignent pas la constitution américaine tant qu’elles ne précisent pas ce qu’on doit y faire. Les juges d’obédience chrétienne ont rationalisé leur décision en prétendant ne pas savoir avec certitude que ces lois ont pour objet de permettre aux gens de prier en public tout en faisant semblant d’observer un moment de silence. Encourager l’hypocrisie est devenu un passe-temps chez certains juges et évangélistes chrétiens, et le moment de silence constitue sans doute leur plus grande réalisation.

L’une des choses que les tribunaux n’ont pas demandée, c’est la preuve que ces moments, qui privent les gens de leur liberté, sont nécessaires à quelque objectif civique légitime. Le moment de silence est une façon de bâillonner ceux qui affirment clairement leur peur de l’oppression au nom de la religion. Ceux qui croient que la prière constitue la solution à tous les problèmes devraient réfléchir au fait que si les États-unis avaient une religion d’état, le Bill of Rights disparaîtrait. Au cœur de l’histoire du christianisme, on ne retrouve pas la liberté, mais plutôt la répression, l’oppression et la censure. Les Européens qui sont arrivés aux États-unis pour y spolier les Autochtones fuyaient des pays dirigés par des sectes qui opprimaient ceux qui affichaient des croyances religieuses différentes. Malheureusement, il s’est avéré que la plupart de ces réfugiés étaient aussi intolérants que les autorités qu’ils fuyaient. Pour eux, la liberté de culte, ce n’était pas que la possibilité de pratiquer librement sa religion; c’était aussi de le pouvoir de forcer tous ses concitoyens à adopter les mêmes pratiques. Ceux qui restent muets pendant que la religion s’immisce dans nos écoles, nos chants patriotiques, nos réunions civiques et nos événements sportifs se mordront les doigts quand ils constateront que le seul silence que désirent les législateurs et juges chrétiens, c’est celui des dissidents.

 

Voir aussi : Créationnisme.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)