Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Phénomène du centième singe

Phénomène du centième singe

Soudain, mystérieux et spontané embrasement de la conscience qui survient lorsqu'une supposée « masse critique » est atteinte. Par exemple, des gens se mettent à penser à éradiquer la faim dans le monde. Une personne se met à y penser grâce à une autre, y fait penser encore une autre personne etc., et ce, non pas ad nauseam ou ad infinitum, mais jusqu'à ce que tout à coup un bouleversement s'opère quand la « masse critique » est atteinte. Alors, spontanément et mystérieusement, tout le monde se met à penser à l'arrêt de la faim dans le monde.macaques

L'expression « centième singe » provient d'une expérience sur les singes faite dans les années 50. Lyall Watson, dans son livre « Lifetide » a prétendu que, quelque part sur une île, un singe apprit à un autre à laver les patates avant de les manger. À son tour, ce singe l'apprit à un autre, etc. En peu de temps tous les singes sur l'île s'étaient mis à laver leurs patates, alors qu'aucun ne les lavait auparavant. Quand le centième singe apprit à laver ses patates, tout à coup, spontanément et mystérieusement, les singes d'autres îles, sans contact physique aucun avec le groupe des laveurs de patates, se mirent à laver leurs tubercules! Télépathie simiesque ou simple singerie de la part de Watson?

L'histoire est jolie, mais fausse. Tout au moins, la partie sur la transmission spontanée d'un trait culturel à travers l'espace sans contact physique est fausse. De fait, il y avait bien des singes qui lavaient leurs patates. Un singe lança le bal et bientôt d'autres l'imitèrent. Mais même après six années, ce n'était pas tous les singes qui avaient compris l'avantage de laver les patates de leur sable en les plongeant dans l'eau de mer. Lyall a inventé la partie sur la transmission mystérieuse. L'affirmation voulant que des singes d'autres îles aient élevés leur conscience au haut niveau du groupe des laveurs de tubercules est un mensonge.

L'idée d'une prise de conscience collective par l'atteinte d'une masse critique est mise de l'avant par bon nombre de spirites du nouvel âge, y compris Ken Keyes, Jr. Monsieur Keyes a publié un livre dans le WWW qui appelle à la mettre fin à la menace nucléaire et à prévenir de la destruction totale qui nous attend sûrement si on ne crée pas un bouleversement mondial sous peu. Son traité s'intitule « The Hundreth Monkey » [le centième singe]. Dans son livre, il écrit des choses telles que : « il arrive un point où il suffit qu'une seule et unique personne rejoigne une vague de prise de conscience pour qu'un champ mental se trouve renforcé, et que cette prise de conscience s'étende à presque tout le monde! » Eh bien, le truc a l'air de fonctionner pour propager le mythe du phénomène du centième singe! En fait, la liste de ceux qui travaillent à leur transformation spirituelle ou celle de l'univers semble interminable. Prenez par exemple le projet M100 ou « Hundreth Monkeying! » [faire du centième singe]. « Nous prions pour l'intérêt de tous au sein la société mondiale, sans préjugés ni discrimination. » Qui pourrait trouver à redire à propos d'un tel objectif? Si vous voulez plus d'information sur le sujet, vous devriez lire « Morphogenetics and Monkeys » [Morphogénèse et singes]. Il contient le dernier cri en matière de développement de votre champ d'énergie intérieur, de portes de la perception, de guérison et de nouveau millénaire. Ce doit être très exaltant de faire partie d'une société mondiale qui se consacre à l'enrichissement de l'âme. Comme le dit l'Homme au singe : « …la guérison de l'esprit humain est centrale à tous les autres changements nécessaires dans le vingt-et-unième siècle. » Amen.

 

Traduit par Christophe Ladroue.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)