Mothman

Monstre ailé de mœurs nocturnes ressemblant à un papillon de nuit (moth, en anglais) qui aurait terrorisé quelques habitants de la région de Point Pleasant, en Virginie occidentale, en 1966-1967. L’histoire a pris de l’ampleur en 1975, lorsque John Keel a publié un livre sur le sujet, The Mothman Prophecies (La prophétie des ombres). Elle appartenait déjà à la légende quand elle a été reprise dans un film mettant en vedette Richard Gere en 2002. On trouve maintenant le film en DVD.

Joe Nickell, qui se spécialise dans les enquêtes sur le paranormal, a étudié les rapports relatifs à la créature et en a conclu:

À ce point-ci de l’enquête, il semble pertinent d’envisager une créature ailée bien réelle de la Virginie occidentale, une créature aux «mœurs nocturnes» et aux «grands yeux au regard fixe», dans lesquels on peut retrouver des reflets écarlates, accompagnés de «disques faciaux» qui semblent les magnifier. Elle possède une grosse tête et, contrairement aux oiseaux, un «visage simiesque», mais paraît «dépourvue de cou» (son cou très court rejoint le corps en diagonale, ce qui peut lui donner cette apparence lorsqu’on la voit de côté). Elle possède «de très grandes ailes et de longues pattes» d’apparence puissante, et (contrairement aux pattes des oiseaux, qui semblent décharnées) couvertes de plumes, ce qui les rend passablement larges. Son vol est «silencieux», comme celui, d’ailleurs, d’un papillon de nuit, bien qu’il lui arrive de lancer du haut des airs un «cri long et fort qui se termine de façon rauque». Son vaste habitat comprend la Virginie occidentale, et elle a l’habitude de «nicher dans les habitations construites par l’homme». D’ailleurs, elle se «cache dans les vieux édifices»... de même que dans les granges. N’étant active que de nuit, elle n’est que «rarement dérangée ou même aperçue par l’homme», si bien que lorsqu’on se retrouve face à face avec cet animal si peu familier, on lui trouve une apparence sinistre. Il s’agit de Tyto alba, l’effraie des clochers.
 

À Point Pleasant, on a su tirer parti de cette histoire. On a consacré un festival annuel au monstre, de même qu’un petit musée, où les touristes peuvent acheter des souvenirs. Une statue de la créature a été érigée pour rappeler son passage.

 

Mothman

 

Voir aussi: Hommes en noir.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)