Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Raisonnement motivé

Raisonnement motivé

«L'illusion la plus répandue qui soit consiste à croire passionnément ce qui, de toute évidence, est faux. C'est là la principale occupation de l'humanité.» - H.L. Mencken
 
«La faculté de raisonner a été créée par l'évolution pour nous permettre de l'emporter dans les discussions.» - Hugo Mercier et Dan Sperber

 

Niveau supérieur du préjugé de confirmation. Non seulement le raisonnement motivé pousse ceux qui l'appliquent à confirmer ce qu'ils croient déjà tout en rejetant les données contraires, mais il les incite à créer des rationalisations complexes pour justifier la préservation de croyances que la logique et les faits ont clairement invalidées. Le raisonnement motivé riposte aux preuves contraires en cherchant à discréditer avec vigueur ces preuves ou leurs sources et ce, sans justification. Sans aucun doute, la motivation dont il est ici question se fonde sur un besoin émotionnel. Les sociologues semblent croire que le raisonnement motivé permet d'éviter la dissonance cognitive. Autrement dit, nous sommes nombreux à nous réfugier dans l'illusion, et c'est ce qui motive bien des gens à défendre bec et ongles des mensonges évidents.

Quelques exemples de raisonnement motivé:

Les missions d'exploration lunaire Apollo n'ont été qu'une vaste supercherie.

Les attentats du 11 septembre 2001 ont été commis en fait par l'administration Bush.

Saddam Hussein a participé aux attentats du 11 septembre 2001.

L'Holocauste n'a jamais eu lieu.

Le VIH n'est pas la cause du sida.

La vaccination provoque l'autisme.

Barack Obama n'est pas né aux États-Unis.

 

Voir également: Effet de ressac.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2014 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2014 Les Sceptiques du Québec, inc. (version française)