Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Michel Nostradamus (1503-1566)

Michel Nostradamus (1503-1566)

Nostradamus

Médecin et astrologue français du XVIe siècle, que beaucoup considèrent aujourd'hui comme un prophète.

Indéniablement, ses prédictions présentent une caractéristique tout à fait extraordinaire: obscures et impossibles à interpréter avant les événements, elles prennent une clarté aveuglante après coup. Nostradamus a rédigé des quatrains (strophes de quatre vers) par groupes de 100 (les centuries). Ses détracteurs n’y voient que du charabia. Jugeons-en:

L’an mil neuf cens nonante neuf sept mois
Du ciel viendra grand Roy deffrayeur
Resusciter le grand Roy d’Angoumois.*
Avant après Mars régner par bonheur. (X.72)*

De façon typique, personne, même parmi les plus ardents partisans de Nostradamus, ne savait à quoi ce quatrain faisait référence. Après le décès, aux États-unis, de John F. Kennedy Jr., de sa femme Carolyn Bessette et de sa sœur Lauren Bessette dans un accident d’avion, le 18 juillet 1999, il n’en a cependant pas fallu davantage pour que certains «rétrophètes» forcent le triste événement à se conformer à la prédiction. Voici un exemple de la chose, tiré d’Internet:

L’écrasement de l’avion de John F. Kennedy Jr. en juillet 1999 pourrait-il constituer l’accomplissement du vers «Du ciel viendra grand Roy deffrayeur»? La peur bien humaine de la douleur physique et de la mort pourrait-elle correspondre au «grand Roy deffrayeur»? Ce pourrait être possible!*
 «Ce pourrait être possible». Quelle certitude! D’autres amateurs de prophéties ont affirmé, aussi affirmativement, qu’il était plutôt question de l’éclipse solaire du 11 août 1999. D’autres encore ont craint qu’une sonde spatiale de la NASA vienne s’écraser sur Terre.

On a affirmé que Nostradamus avait prédit la catastrophe de la navette spatiale Challenger, le 28 janvier 1986. Évidemment, on ne l’a affirmé qu’après la catastrophe, et tant pis pour ceux qui étaient à bord. Voici le passage censé prédire l’événement: 

D’humain troupeau neuf seront mis à part,
De jugement & conseil separés:
Leur sort sera divisé en départ,
Kappa, Thita, Lambda mors bannis égarés (I.81).

Le fameux joint étanche, cause de l’explosion fatale, avait été fabriqué par la compagnie Thiokol, dont le nom comporte un th, un k et un l. Qu’importe alors si le nombre de victimes était de sept plutôt que de neuf. Le reste du quatrain est assez vague pour susciter toutes les interprétations désirées.

Ceux qui croient mordicus au prophète français, comme Erika Cheetham (The Final Prophecies of Nostradamus, 1989) assurent qu’il a prédit l’invention des bombes, des fusées, des sous-marins et des avions, tout comme le Grand Incendie de Londres (en 1666), l’avènement de Hitler, et j’en passe et des meilleures.

Heureusement, beaucoup mettent en doute les capacités divinatoires de Nostradamus (Randi 1993). Comparons les interprétations divergentes, faites par James Randi et Cheetham, d’un de ses plus fameux quatrains, censé décrire la prise du pouvoir par Adolf Hitler en Allemagne. D’abord, le quatrain:

Bêtes farouches de faim fleuves tranner,
Plus part du champ encore Hister sera,
En caige de fer le grand sera treisner,
Quand rien enfant de Germain observa (II.24)

Maintenant, la version de Cheetham: 

Des bêtes que la faim aura rendues féroces traverseront les rivières,
On livrera bataille avant tout contre Hitler.
Il fera en sorte que de grands hommes soient traînés dans une cage de fer,
Quand le fils de Germanie n’obéira à aucune loi.

 Et la version de Randi:

Des bêtes que la faim aura rendues féroces traverseront des rivières à la nage,
La majeure partie de l’armée sera contre le Danube inférieur.
Le grand homme sera traîné dans une cage en fer
Quand le fils frère n’observera rien.

Ni l’une ni l’autre des versions ne semble avoir beaucoup de sens, mais au moins, Randi a compris que «Hister» correspond à une région, pas à un homme. Quant à «Germanie», par quoi Cheetham rend «germain», il s’agit moins de l’Allemagne que d’une ancienne région d’Europe, au nord du Danube et à l’est du Rhin. Il pourrait également s’agir d’une province de l’empire romain correspondant au nord-est de la France et à une partie de la Belgique et des Pays-Bas. (Comme «Hister» est un nom ancien de la région du Danube près de la maison natale de Hitler, certains croient qu’il s’agit clairement d’une référence au dictateur.)

Le 11 septembre 2001

Après les détournements d’avion et les attentats du 11 septembre 2001 aux États-unis, la rumeur a circulé que Nostradamus avait tout prédit. On en donnait comme preuve les quatrains suivants: 

L’année du nouveau siècle et neuf mois,
Du ciel viendra un grand Roi de Terreur...
Le ciel brûlera à quarante-cinq degrés.
Le feu approche la grande ville...
 
Dans la ville de York, il y aura grand effondrement,
2 frères jumeaux déchirés par le chaos
Pendant que la forteresse tombe le grand chef succombera
Troisième grande guerre commencera quand la grande ville brûlera.

Ces quatrains sont des faux. Les deux premiers vers semblent une altération de la Centurie X, quatrain 72: 

L’an mil neuf cent nonante neuf sept mois,
Du ciel viendra un grand Roi d’Angoumois.*

Il n’y a aucune référence dans Nostradamus «au nouveau siècle et neuf mois».

Les deux vers suivants sont tirés de la centurie VI, quatrain 97.

Cinq et quarante degrés ciel brûlera,
Feu approcher de la grand cité neuve,

Ceux qui ont répandu la rumeur se sont demandé si «Cinq et quarante degrés» renvoyait à la latitude de New York, mais Central Park est situé à une latitude de 40°47' N. Établir une adéquation entre «Cinq et quarante degrés ciel brûlera» et les attentats terroristes n’est pas bien difficile, mais le reste de VI.97 est problématique:

Instant grand flamme éparse sautera,
Quand on voudra des Normans faire preuue,

La seule image dans ces lignes qui peut évoquer vaguement ce qui s'est passé est la «grande flamme éparse», mais établir un lien entre les événements et les «Normans» censés «faire preuve» ne devrait pas poser grand difficulté, pour peu qu’on s’y mette. (En 911, un groupe de pillards scandinaves dirigés par Rollon a remonté la Seine et forcé le roi de France à leur céder une partie de son territoire. Coïncidence?)

La seule chose qui soit plus détestable que ces canulars sont les affirmations de médiums comme Silvia Browne, Patricia McLaine et James Van Praagh, qui ont prétendu après les faits qu'ils avaient prédit les attentats. Browne a même eu le toupet de raconter qu'elle n'avait pas pu donner de détails à l'avance parce qu'elle n'est pas «omnisciente». Pas besoin d'être médium pour s'en rendre compte.

Selon le site Urban Legends de Barbara et David P. Mikkelson, l'un des faux quatrains a été rédigé en 1997 par Neil Marshall, un étudiant de l'université Brock, au Canada. Il désirait «montrer... que les écrits de Nostradamus sont si incompréhensibles qu'il est possible de leur faire dire presque n'importe quoi». Avec un minimum d'imagination, il est en effet possible de voir un peu n'importe quel événement dans un passage donné de Nostradamus... et pourquoi pas de Bob Dylan? En 1981, Dylan a écrit une chanson intitulée Angelina qui prédisait les événements du 11 septembre 2001 aussi clairement que les écrits de Nostradamus. 

There’s a black Mercedes rollin’ through the combat zone
Your servants are half-dead, you’re down to the bone...
I see pieces of men marching, trying to take heaven by force...
In the valley of the giants where the stars and stripes explode...
Begging God for mercy and weeping in unholy places.
 
(Une Mercedes noire roule dans la zone de combat...
Tes serviteurs sont à moitié morts, tu es au bout du rouleau...
Je vois des hommes en pièces marcher au pas, tentant de prendre le Ciel de force...
Dans la vallée des géants où la bannière étoilée explose...
Suppliant la clémence de Dieu et pleurant en des lieux impurs.) 

Enfin, il faut tenir compte de l'opinion de Jean-Claude Pecker, du Collège de France à Paris. Il soutient que Nostradamus a décrit non pas des événements à venir mais des événements de son propre temps ou du passé. Selon lui, Nostradamus les aurait énoncés «dans une espèce de français codé» parce que «dans la période troublée» où il vivait, il faisait l’objet «de menace constante» (Skeptical Inquirer, septembre-octobre 2001, p. 81)

Il est certain que Nostradamus n'a jamais prédit qu'il donnerait naissance à une véritable industrie quelques siècles après sa mort. Les maisons d'édition feront toujours des affaires en or en imprimant les dernières interprétations tirées des manuscrits du célèbre prophète.

 

* Note: L’ «Angoumois» est le nom d'une ancienne province française dont la capitale était Angoulême (à 120 km au nord-nord-est de Bordeaux et à 120 km à l’est-sud-est de la Rochelle). André Trichet.

 

 


 

Nostradamus : le mythe et la réalité, par Roger Prévost.
Autres lectures:
 

 

Cercle Zététique Nostradamus et les catastrophes.
(par Paul-Éric Blanrue)

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)