Oracle

 (prophéties, révélations)

 Autrefois, lieu sacré où les fidèles se rassemblaient pour consulter une divinité. La personne qui transmettait ou interprétait les prophéties divines, également appelées oracles, étaient des augures ou des pythies.

Les oracles étaient habituellement énoncés sous forme d’énigmes, de déclarations ambiguës ou d’allégories, tels «Socrate est le plus sage des hommes» ou «Un grand roi remportera la victoire». Des affirmations semblables peuvent s’interpréter de plusieurs façons, ce qui donne davantage de chances de faire mouche, de temps en temps, qu’avec des énoncés plus précis du genre «Socrate a sept orteils» ou «Les Grecs vont battre les Perses à Salamine jeudi prochain».

La croyance dans les oracles vient du besoin de connaître l’avenir. L’Homme a créé une foule de techniques étranges dans l’espoir de deviner quel doit être le cours des événements. Malheureusement, le seul guide qui existe en la matière est le passé, et on ne saurait toujours s’y fier.

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)