Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Physiognomonie

Physiognomonie


vainmen.gif

Interprétation de l’apparence d’une personne, en particulier des traits de son visage, afin de connaître son caractère et son tempérament. On a également utilisé la physiognomonie comme méthode de divination, et on l’a souvent associée à l’astrologie. Les visages reproduits ici sont tirés du Physiognomonia (1553) de Barthélemy Coclès. Ils sont censés posséder les cils d’hommes fiers, vaniteux et audadieux.pugnose.jpg

Coclès, comme bien de ses prédécesseurs, a tenté d’ériger en science une pratique à laquelle nous nous adonnons tous, de temps à autre, celle qui consiste à juger une personne à son faciès. Les physiognomonistes comme Coclès ont tendance à lancer des énoncés du genre «les gens aux nez retroussés sont vaniteux, menteurs, instables, infidèles et séducteurs». Devant de telles insanités pseudo-scientifiques, les gens aux nez retroussés feraient bien de se le boucher.aquisitiveeyes.jpg

Aux dix-huitième et dix-neuvième siècles, la partisans de la physiognomonie ont tenté d’appliquer leur discipline à la détection des tendances criminelles. De nos jours, bien des racistes et des fanatiques l’utilisent pour se former des jugements hâtifs à propos du caractère et de la personnalité d’autrui. Bien sûr, certaines caractéristiques physionomiques sont véritablement associées à des maladies génétiques comme le syndrome de Down ou le syndrome de Williams. Il y a cependant fort à parier que les tenants de la physiognomonie ne savent même pas ce qu’est une maladie génétique.

 

Voir également: Métoposcopie et Phrénologie.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)