Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Sophisme post hoc

Sophisme post hoc

Le sophisme post hoc ergo propter hoc (après cela, donc à cause de cela) est fondé sur la notion erronée que parce qu'un évènement arrive après un autre, le premier est la cause du second. Le raisonnement post hoc est la base de beaucoup de superstitions et de croyances erronées.

De nombreux évènements se déroulent en séquence sans être reliés de manière causale. Par exemple, vous attrapez un rhume, donc vous buvez du liquide et deux semaines après vous êtes guéri. Vous avez mal à la tête, donc vous faites le poirier et six heures plus tard, votre mal de tête disparaît. Vous mettez de la crème contre l'acné sur un bouton et, trois semaines plus tard, le bouton disparaît. Vous obtenez des résultats exceptionnels après avoir oublié de vous laver, donc la prochaine fois que vous voulez obtenir les mêmes résultats, vous ne vous lavez pas. Une éclipse solaire se produit, donc vous battez du tambour pour demander aux dieux de recracher le soleil. Le soleil revient, prouvant l'efficacité de votre initiative.

Vous utilisez votre baguette de sourcier et vous trouvez de l'eau. Vous pensez à « face » avant de lancer une pièce et « face » sort. Vous touchez votre porte-bonheur et ce que vous souhaitez arrive. Vous perdez votre porte-bonheur et vous ratez six fois. Vous avez une « vision » que l'on va trouver un corps près de l'eau ou dans un champ et on trouve peu après un corps près de l'eau ou dans un champ. Vous rêvez qu'un avion s'écrase et un avion s'écrase le lendemain ou dans la nuit.

Néanmoins, la sequentialité ne permet pas plus d'établir une probabilité de causalité que les corrélations. Les coïncidences arrivent. La succession de deux évènements n'est pas suffisante pour établir que le premier à causé le second. Pour établir la probabilité d'une connexion causale entre deux évènements, des contrôles doivent être mis en place pour exclure des facteurs comme le hasard ou un facteur causal inconnu. Les anecdotes ne sont pas suffisantes parce qu'elles reposent sur l'intuition et sur l'interprétation subjective. Une étude contrôlée est nécessaire pour réduire le risque d'erreur dû à l'aveuglement.

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2016 Les Sceptiques du Québec (version française)