Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Passe-passe ecclésiastique

Passe-passe ecclésiastique

Pratique de l'Église catholique consistant à envoyer dans une autre paroisse, habituellement plus petite ou plus éloignée, les prêtres qu'on soupçonne de pédophilie. Bien entendu, dans de tels cas, les évêques concernés devraient faire appel aux autorités civiles, mais apparemment, ils considèrent plus important d'éviter un scandale à leur organisation que de protéger les enfants de prédateurs sexuels.

Mgr. William Lynn

Les cas de pédophilie chez les prêtres catholiques ont reçu beaucoup d'attention de la part du public à partir du milieu des années 1980. De nombreuses poursuites judiciaires ont été réglées hors cours, et quelques prêtres se sont retrouvés en prison. L'escamotage de prêtres pédophiles de la part des évêques semble avoir été systématique et approuvé par le Vatican, mais aucun évêque n'a fait l'objet de poursuites au criminel ni de condamnations. Mgr. William Lynn, secrétaire de l'archidiocèse de Philadelphie de 1994 à 2001, est le plus haut placé de l'Église catholique à avoir été reconnu coupable de pédophilie. On a déclaré Lynn coupable d'avoir mis le bien-être d'enfants en danger, et condamné à trois à six ans de prison pour avoir permis - selon les termes de la juge M. Teresa Sarmina - «à des monstres en habits religieux de détruire l'âme d'enfants».

La réaction du Vatican face à de tels scandales semble indiquer qu'on pense avoir affaire davantage à un problème de relations publiques qu'à un problème de relations humaines. Récemment, le pape Benoît XVI a nommé l'évêque Gerhard Ludwig Müller au poste de préfet de la Congrégation pour la doctrine de la foi, ce qui en a fait le chien de garde du Vatican relativement aux cas de pédophilie.

Gerhard Ludwig Müller

Lorsqu'il était évêque en Allemagne, Müller s'est livré à de l'escamotage ecclésiastique. Il est originaire de Regensburg, en Allemagne, où Joseph Aloisius Ratzinger (alias Sa Sainteté Benoît XVI) a enseigné la théologie avant de devenir évêque de Munich. Selon le site Web Concordat Watch, l'évêque Müller a obtenu une ordonnance judiciaire empêchant le magazine Der Spiegel de publier un article au sujet d'un cas de pédophilie dans les rangs de l'Église catholique allemande. Il ne désirait pas poursuivre un prêtre ayant soumis des enfants de son diocèse à des sévices sexuels, mais s'en est pris au journaliste qui l'a accusé d'avoir «acheté le silence» des familles des victimes. On se demande à quoi songe le Vatican lorsqu'il confère à un escamoteur d'ecclésiastiques et protecteur de pédophiles une telle fonction de surveillance.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)