Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Voyance (extralucide)

Voyance (extralucide)

« Quand les informations confidentielles sortent d'une organisation, les gens sont suspectés d'espionnage, pas de télépathie. »
John Allen Paulos, Innumeracy (traduction libre)

« N'êtes-vous un peu surpris quand le seul message qu'un mort semble être capable de nous envoyer est que quelqu'un avait le surnom de Miss Piggy? Et qu'ils peuvent seulement nous dire des choses que tout le monde sait, comme que j'ai eu une maladie cardiaque? … J'aimerais entendre seulement un de ces voyants me dire aujourd'hui quand sera la prochaine explosion d'un autobus à Tel-Aviv, de façon à ce qu'on évite de prendre cet autobus. »
Rabbi Shmuley Boteach, dans « Larry King Live », le 6 mars 2001 (traduction libre)
 
« Pourquoi ne voyons-nous jamais dans les grands titres "Un voyant gagne à la loterie"? »
Jay Leno (traduction libre)
 

Dans la langue anglaise, on utilise « psychic » en tant qu'adjectif pour faire référence à des forces ou des agents de nature paranormale. En tant que nom, il se réfère à un médium ou une personne pourvue de pouvoirs paranormaux. En français, on utilise surtout ce terme en psychologie ou en neurologie dans un sens plus laïque, pour se référer aux activités du cerveau ou de l'esprit. Mais on emploiera également l'expression « pouvoirs psychiques » pour parler de pouvoirs paranormaux de l'esprit. On va plutôt utiliser les noms « médium » et « voyant » pour désigner des personnes prétendant posséder de tels pouvoirs.

Sir William Crookes

Sir William Crookes

Le terme anglophone « psychic » a été d'abord utilisé par le chimiste de renom William Crookes pour décrire le célèbre médium et magicien Daniel Dunglas Home (1833-1886). En 1871, Crookes assiste à une séance médiumnique des sœurs Fox et en ressort convaincu que le bruit de craquement était produit par des esprits. Crookes dit alors : « J'ai testé ces bruits dans toutes les manières que je pouvais concevoir, jusqu'à ce qu'il n'y ait plus d'échappatoire à la conviction qu'ils étaient une vraie manifestation objective et non le produit d'une tricherie. »* En 1888, les sœurs Fox confessèrent qu'elles produisaient les bruits de craquement en faisant craquer leurs jointures d'orteils et le bruit de coup en attachant une pomme à une corde puis en la faisant rebondir sur le plancher.

De Home, Peter Lamont dit : « Pratiquement tout le monde dans cette discipline fut pris à tricher à un moment donné, mais lui ne l'a jamais été. Je fus magicien depuis mon enfance, et j'ai travaillé dans la parapsychologie pendant dix ans. Et je ne sais pas comment Home faisait ces choses. Personne encore n'a pu l'expliquer. »

Une personne qui fut prise à tricher fut Florence Cook, une médium dont le travail lors de ses séances fut appuyé par Crookes. Elle n'a pas seulement triché en tant que médium, elle et Crookes semblent avoir triché envers la femme de Crookes. Selon William Williams, la médium et son examinateur scientifique avaient une liaison secrète. « Ils utilisaient les séances comme couverture pour leurs rencontres » (Williams 2000 :66). [La source de Williams est peut-être The Spiritualists: The Story of Florence Cook and William Crookes de Trevor Hall (Londres, 1962) publié sous The Medium and the Scientist par Prometheus Books en 1984.* Voir Christopher 1975: 171.]

James Randi, qui a testé plusieurs personnes qui pensent avoir des habiletés psychiques, a découvert lorsqu'il a vérifié les pouvoirs reconnus de ces psychiques que :

  1. ils n'avaient jamais testé auparavant leurs pouvoirs dans des conditions contrôlées,
  2. ceux qui ne donnaient pas une rationalisation absurde pour leur incapacité à performer semblaient véritablement déroutés lorsqu'ils échouaient.

Souvent, les médiums et les voyants ne sont pas des charlatans : ils croient sincèrement à leurs pouvoirs. Mais ils ne les testent jamais de façon scientifiquement valable. Randi offre un million de dollars à quiconque peu démontrer ses pouvoirs psychiques, mais faites vite car cette offre prendra fin le 6 mars 2010. Les Sceptiques d'Australie vont ajouter à cette somme cent mille de plus (en dollars australiens, donc à peu près 15 000 en argent canadien) pour quiconque « trouve une personne qui accomplira avec succès le défi sceptique d'Australie ». B. Premanand des Sceptiques de l'Inde va rajouter cent milles roupies (2 300 $US ou $CAN) et M. Prabir Ghosh va payer deux millions de roupies (45 000 $CAN) à quiconque qui prétend posséder des pouvoirs surnaturels de n'importe quel genre, en fait la démonstration sans avoir recours à une duperie et à l'endroit précis spécifié par Prabir Ghosh (voir la page Défi au paranormal de James Randi pour plus de détails). Il y a également bien sûr les Sceptiques du Québec qui offre la somme de 10 000 $CAN pour quiconque réussit la démonstration de ses pouvoirs dans le cadre d'une expérience dont les conditions seront préalablement établies par une entente entre le «psychique» et les sceptiques.

Croire en la capacité d'une personne de canaliser les esprits, d'entendre ou de ressentir les voix ou la présence des morts, de voir le passé, le futur ou ce qui se passe présentement dans l'esprit d'un autre, ou de prendre contact avec un royaume d'une réalité qui transcende les lois dans la nature, c'est croire en quelque chose d'hautement improbable.

Les médiums et les voyants ne se fient pas à leurs pouvoirs pour connaître un désastre imminent. Ils ne prédisent pas leur propre mort ni même leurs maladies. Ils vont chez le dentiste comme le reste d'entre nous. Ils sont tout aussi surpris et perturbés que nous lorsqu'ils ont à appeler le plombier ou l'électricien pour réparer une défectuosité chez eux. Leurs avions sont retardés sans qu'ils n'aient pu anticiper ce délai. S'ils veulent connaître quelque chose à propos de Samuel de Champlain, ils vont à la bibliothèque; ils n'essaient pas de contacter son âme. Bref, les médiums et les voyants vivent selon les lois connues de la nature, excepté lorsqu'ils sont en train de jouer leur jeu de psychique devant des gens. Ils ne sont pas vraiment inquiets à propos des autres voyants qui pourraient lire leurs pensées et révéler leurs plus intimes secrets au monde entier. Aucun casino n'a jamais banni les voyants de la salle de jeu, parce qu'il n'y a pas de raison de le faire.

L'improbabilité qu'il y ait un royaume paranormal est soutenu par plusieurs des pages du Dictionnaire sceptique. S'il est improbable que le paranormal soit réel, il est aussi improbable que les psychiques soient connecté au royaume paranormal. Alors pourquoi les médiums et les voyants sont-ils si populaires auprès des jeunes et des vieux, des stupides et des intelligents, des sages et des ignorants?

Les raisons principales pour croire en de tels pouvoirs paranormaux comme la clairvoyance et la clairaudience sont :

  1. L'exactitude perçue des prédictions des voyants;
  2. Les prédictions apparemment surnaturelles que plusieurs personnes ont, spécialement en rêve;
  3. L'impossibilité apparente de la réalisation de telles prédictions seulement par la chance ou la coïncidence.

La plupart des croyants ne basent pas leurs convictions sur les preuves scientifiques pour l'existence du psi, ce qui est primordial selon Dean Radin.

Toutefois, l'exactitude des prédictions psychiques est grandement surévaluée. La croyance en l'exactitude des clairvoyants tels que Edgar Cayce ou Jeane Dixon est due à plusieurs facteurs incluant les erreurs et les exagérations des médias. Par exemple, il a été répété fréquemment dans les médias que Jeane Dixon a prédit l'assassinat du Président Kennedy. Elle ne l'a pas fait. Le New York Times a aidé à répandre le mythe que Edgar Cayce est passé d'illettré à guérisseur en étant hypnotisé.

L'un des cas les plus flagrant de la complicité des médias dans la promotion de la croyance au psychisme est le cas de la voyante Tamara Rand, du producteur Dick Maurice et du talk-show animé par Gary Grecco de KNTV à Las Vegas. Tous conspiraient pour faire croire au public que l'enregistrement vidéo d'un épisode de « Dick Maurice Show » lors duquel Rand prédisait la tentative d'assassinat de John Hinkley sur Ronald Reagan, fut tourné le 6 janvier 1981. Le vidéo a en fait été enregistré le 31 mars 1981, un jour après que Hinkley tira sur Reagan (Steiner).

Une autre raison que l'exactitude des prédictions est si surévaluée est que plusieurs personnes ne comprennent pas comment les voyants utilisent des techniques telles que le hot reading et le cold reading. Ils ont également un manque de compréhension des biais de confirmation et de l'utilisation de la loi des grands nombres. En plus, ces gens ignorent souvent le fonctionnement de leur mémoire, spécialement en ce qui concerne les rêves dont les soi-disant prémonitions ne sont perçues qu'après l'événement.

Ceux qui démontrent des pouvoirs psychiques

La plus grande source de preuve de l'authenticité des pouvoirs psychiques vient de ceux qui ont été témoins de la performance d'un psychique. Certains semblent capables de faire des choses qui nécessitent des facultés paranormales; ce sont des maîtres de la prestidigitation. D'autres semblent capables de nous dire des choses à propos de nous-mêmes ou de nos proches décédés que nous devrions être les seuls à connaître; ce sont les maîtres du cold reading. Il y en a aussi qui rassemblent subtilement des informations à propos de nous et qui nous trompent en nous faisant croire qu'ils les ont obtenus via des procédés télépathiques.

Le succès de plusieurs canulars par ces fraudeurs atteste de la difficulté de percevoir les trucs utilisés lors de ces performances psychiques. Le psychologue Ray Hyman qui a travaillé en tant que « psychique » pour financer ses études, affirme que la méthode la plus répandue est le « cold reading » et propose le guide suivant qui explique cette technique :

  1. Tu dois agir avec confiance. Tu n'as pas besoin d'être arrogant. En fait, il te sera probablement bénéfique de feindre l'humilité. James van Praagh et John Edward prétendent toujours qu'ils ne sont pas toujours exacts, qu'ils ne savent pas comment leurs pouvoirs fonctionnent, qu'ils peuvent mal interpréter des choses, etc. Mais ils ne laissent jamais sous-entendre qu'ils ne peuvent pas vraiment communiquer avec les morts.
  2. Tu dois toujours faire tes recherches. Il te faut être à jour dans les statistiques (par exemple, savoir que les écrasements d'avions ont surtout lieu en avril, que la plupart des avions ont quelque chose de rouge sur leur queue, etc.) Sache que les gens en général correspondent parfaitement à ces statistiques. Aussi, tu dois récolter dans la conversation informelle qui précèdera la performance toutes les informations qui pourraient t'être utiles plus tard, comme parler à un caméraman durant l'après-midi et puis, durant la performance du soir, être « contacté » par son défunt père dont il t'a parlé précédemment.
  3. Tu dois convaincre ton auditeur qu'il ou elle sera la raison de ton succès ou de ton échec. En fait c'est vrai, puisque c'est ton client qui va te fournir malgré lui les informations vitales qui rendront tes prédictions si troublantes de vérité. C'est dans la nature humaine de chercher du sens, donc cela ne sera pas difficile pour toi à ce niveau. Ta victime va donner beaucoup de signification à ce que tu lui jetteras comme informations. Si tu amènes le mot « juin » et que tu ne dénotes pas de rétroaction, fais-lui sentir que c'est sa mémoire qui fait défaut. Si tu dis « le 8… le 8e mois… 8 ans… août…» et que quelqu'un mord à l'hameçon en disant « Papa est mort en août! », il croira alors que c'est toi qui a deviné ce fait plutôt que de n'avoir dit que des choses floues sans significations. Quand tu dis « Je vois une montre, un bracelet ou quelque chose qui se porte au poignet » et qu'on te répond « J'ai mis mon collier dans le cercueil de maman », tu dis « En effet. Elle me dit de te dire merci pour ça. » Tout le monde va croire que tu as deviné qu'elle a mis un collier dans le cercueil, ils oublieront qu'au départ tu parlais d'un bracelet et non d'un collier.
  4. Sois observateur. Est-ce que la personne porte un bijou coûteux mais des vêtements simples? Porte-t-elle une épinglette avec la lettre « K » dessus? (Sache que « Kevin » serait un bel essai. Mais ça n'a pas vraiment d'importance puisque lorsqu'elle te dira le nom de la personne, elle croira que c'est toi qui l'a dit en premier!)
  5. Utilise la flatterie et fais comme si tu en savais plus que tu n'en sais.

La liste continue mais vous comprenez l'idée. Ce qui semble être des pouvoirs psychiques n'est qu'en fait qu'un jeu de devinettes – ou un voyage de pêche – où la victime révèlera tous les détails nécessaires et reliera les points, tandis que le soi-disant médium aura l'air de recevoir des messages de l'au-delà.

Bien sûr, quelque fois le médium est simplement une personne observatrice et réfléchie qui dit les choses appropriées selon l'âge et le genre du sujet. Par exemple, l'un de mes étudiants – directement sorti du secondaire, grand, beau, fort et athlétique – a reçu comme conseil d'un voyant de rester loin du sexe autrement il aurait un bébé. L'étudiant fut aussitôt converti. Il avait déjà mis une fille enceinte. Un bon conseil devint une preuve de pouvoirs psychiques dans l'esprit de ce jeune homme. La voyante lui dit aussi autre chose que « personne d'autre n'aurait pu savoir » comme qu'il s'était chié dessus une fois et avait souillé son pantalon. Apparemment, il avait fait ça à l'âge de jeune homme mais il ne réalisa pas que la voyante décrivant une situation plutôt universelle pour les bébés.

L'illusion peut être encore plus dramatique que le cold reading, bien sûr. Selon Lamar Keene, un « psychique réformé », certaines gens cherchent des conseils de psychique chez les psychiques professionnels en échange d'informations sur leurs clients. Ils utilisent ce qu'on appelle le « hot reading », c'est-à-dire qu'ils ont de l'information sur vous qu'ils ont obtenus au travers une variété de méthodes. Ils ont peut-être fait des recherches sur vous et c'est pourquoi ils connaissent des choses qu'ils ne devraient pas connaître. Ils ont peut-être un complice qui leur a parlé de vous, qui a épié vos conversations pendant que vous remplissiez un formulaire ou quelque chose comme ça. La voyante elle-même a peut-être discuté avec vous avant la séance et a obtenu de l'information qu'elle a pu utiliser ultérieurement. En plus, des magiciens pourront tenter de faire passer leurs talents de prestidigitation pour des pouvoirs paranormaux.

Si les pouvoirs psychiques existaient, les utiliser pourrait être « une violation immorale de la vie privée » et « toutes les professions qui impliquent de la tromperie seraient sans valeur » (Radford). Il ne serait plus nécessaire d'avoir des dossiers top secret ou des espions. Tous les pédophiles seraient immédiatement identifiés. Aucun agent double ne pourrait s'en tirer. Les voyants seraient en demande pour des postes hauts placés et bien payés dans les banques, les entreprises et le gouvernement. « La plupart des voyants seraient très très riches… » (Radford) et comme les voyants sont supposément altruistes, puisqu'ils donnent leur temps à aider les autres, à parler aux morts ou à trouver quoi faire de leur vie, ils devraient utiliser leurs pouvoirs pour gagner à diverses loteries et redistribuer cet argent pour aider de nobles causes. Nous n'aurions plus besoins de tribunaux, les voyants pourraient nous dire qui est coupable et qui ne l'est pas. Le polygraphe serait chose du passé. Bien sûr, le mot clé ici c'est « si ». Si les pouvoirs psychiques existaient, le monde serait très différent.

Il semble clair que les pouvoirs psychiques pourraient s'expliquer de l'une des trois manières suivantes :

  1. Ils existent réellement,
  2. Ce ne sont que des fraudes, des gens qui prennent avantage de la faiblesse d'esprit des autres,
  3. Les gens qui prétendent avoir de tels pouvoirs sont victime d'auto-tromperie.

De ces trois options, la moins probable est la première. Les « psychiques » qui sont honnêtes se désignent sous le terme de « mentalistes » et appellent leur art de la magie ou de la prestidigitation. Mais bien sûr, ce sont les « psychiques » et non les mentalistes qui sont les chouchous des médias. Ainsi, quand les médias font la promotions des voyants et des médiums pour le divertissement, ils font en même temps la promotion de la fraude et encouragent la tromperie. Peut-être que les médias considèrent qu'étant donné que ceux qui participent au jeu des médiums sont des adultes consentants, c'est quelque chose de correct. Peut-être que la police est d'accord et que c'est pour ça que des télépathes comme Miss Cleo peuvent pratiquer sans crainte d'être arrêtés pour fraude.

 



Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)