Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Rétrocognition

Rétrocognition

Type de clairvoyance qui consisterait à connaître ce qui vient d’arriver de façon métapsychique.

L’anecdote suivante constitue un bon cas apparent de rétrocognition. Une dame regardait la télévision lorsqu’on a annoncé par bulletin spécial qu’une certaine Susan Smith, de Union, en Caroline du Sud, affirmait que ses deux jeunes enfants avaient été enlevés par un Noir, qui était monté dans son automobile de force, dans une petite ville quelconque du Sud. Le Noir les avait emmenés près d’un lac, avait forcé la mère à descendre, et s’était enfui avec les deux enfants. Immédiatement, la dame assise devant son écran de télé a pensé que les enfants étaient morts, et qu’ils se trouvaient au fond du lac. Une semaine plus tard, on a confirmé aux nouvelles que c’était Susan Smith elle-même qui s’était rendue au lac, ses deux enfants bien attachés sur la banquette arrière. Une fois là-bas, elle avait mis le véhicule en marche avant et l’avait regardé s’enfoncer dans l’eau, entraînant ses deux enfants dans la mort.

Nous vivons à une époque où l’on retrouve à la fois des récits de crimes qui se révèlent mensongers et, quoique plus rarement, des drames familiaux dans lesquels des mères assassinent leurs enfants. De tels infanticides sont sans doute plus fréquents que des enlèvements d’enfants blancs par des kidnappeurs noirs. Quoi qu’il en soit, les soupçons de la téléspectatrice de notre anecdote initiale ont sans doute été immédiatement partagés par de nombreux autres téléspectateurs. La police de la petite ville rurale où le drame s’est déroulé a sûrement fait preuve de scepticisme, elle aussi, non par clairvoyance, mais parce que les policiers s’y connaissent passablement au sujet de la nature humaine et des comportements humains. Si la fausse mère éplorée excitait les soupçons dès le début de son histoire, la fin du récit, près du lac, laissait craindre le pire.

L’auteur des présentes lignes a déjà éprouvé des sentiments semblables. Il y a un an environ, la présumée victime d’un viol est passée à la télé. Elle ne paraissait pas sincère, et il s’est avéré plus tard qu’elle mentait. La méfiance suscitée par cette personne avait été partagée par d’autres téléspectateurs. Tout ce monde était-il clairvoyant? Sûrement pas. Nous passons tous des jugements à propos des récits que l’on nous fait, parfois avec raison, parfois à tort, et nous avons naturellement tendance à oublier les occasions où nous nous trompons. Dans le cas contraire, nous ne serions pas si surpris lorsque le sentiment ou l’intuition que l’on a éprouvé s’avère fondé.

 

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)