Synesthésie

Trouble de la perception touchant une personne sur deux mille dans lequel la stimulation d'un sens entraîne une réaction chez un autre sens ou davantage. Par exemple, une forme quelconque peut déclencher, chez le synesthète, une sensation de goût, ou un son peut faire ressentir une odeur. C'est le cerveau qui serait responsable de cette confusion, et certains scientifiques en rendent responsables certaines interconnexions fautives entre différentes parties de cet organe, par exemple, entre les centres de traitement des émotions et ceux qui sont responsables de la perception des odeurs. On a vu des exemples de synesthésie chez plusieurs membres d'une même famille.*

Dans le numéro d'octobre 2004 de la revue Cognitive Neuropsychology (vol. 21, no 7), le Dr Jamie Ward, de la faculté de Psychologie du University College de Londres, présente « une femme connue sous le nom de GW, qui voit des couleurs comme le mauve ou le bleu en présence de certaines de ses connaissances, ou quand on lui lit les noms de ces personnes », état qui porte le nom de synesthésie émotions - couleurs.

Le Dr Ward écrit :

La capacité de certaines personnes de voir des auras colorées chez autrui a toujours occupé une place importante dans le folklore et le mysticisme au cours des âges. Bien de ceux qui disent détenir un tel pouvoir pourraient être des charlatans, mais on peut aussi concevoir que chez certains d'entre eux, il est question de synesthésie.
 
GW ne croit pas posséder de pouvoirs mystérieux et ne s'intéresse pas à l'occulte, mais on peut facilement s'imaginer comment, à une autre époque ou dans une autre culture, on pourrait avoir recours à une telle interprétation.
 
Au lieu de penser que nous dégageons des auras ou des champs d'énergie que ne peuvent voir que des caméras truquées ou de rares initiés, il suffit de présumer de la présence du phénomène de synesthésie.*

Il y a d'autres possibilités, toutefois, comme le Dr Steven Novella l'explique dans son blog Neurologica.

Certains synesthètes perçoivent des couleurs associées aux chiffres ou aux lettres, ou encore, attribuent des personnalités aux jours de la semaine.* Le Dr Melissa Saenz, du California Institute of Technology, a découvert une forme rare de synesthésie chez des personnes qui entendent des sons, comme des petits coups, des bips ou des bruissements, quand elles voient des objets bouger ou clignoter.*

Certaines visions d'auras pourraient ainsi s'expliquer par la synesthésie, sans qu'on ait à postuler l'existence d'énergie produite par des chakras, ni qu'on ait à invoquer le délire ou la fraude.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)