Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Téléportation

Téléportation

Déplacement d'une personne ou d'un objet par psychokinésie. Le terme a été créé par Charles Fort, qui l'utilisait pour décrire les déplacements effectués par magie entre la Terre et les cieux.

Depuis le succès de la série télévisée «Star Trek», l'idée de dématérialiser des objets de grande taille et de réorganiser leurs atomes à distance est devenue, dans certains cercles, le modèle en matière téléportation. En 2004, la US Air Force a consacré 25 000 $ à des recherches sur la possibilité de téléporter des êtres humains ou des objets. Le physicien Eric W. Davis a fait état de ses résultats dans «Teleportation Physics Study».

On a remporté certains succès, dans le domaine de la physique, en téléportation quantique, mais passer des particules infinitésimales aux objets à grande échelle est infaisable.

Selon le physicien Phil Schewe, communicateur scientifique principal de l'American Institute of Physics, la téléportation pourrait être possible dans le domaine du chiffrement des données, mais pas pour dématérialiser et rematérialiser un corps humain.* 

Davis croit que téléporter des objets de la taille d'êtres humains nécessiterait des ordinateurs tournant à des vitesses inouïes et des quantités invraisemblables d'énergie. Pour numériser intégralement un corps humain, il faudrait une capacité de stockage informatique de 1028 (1 suivi de 28 zéros) kilo octets. Il faudrait 1020 des meilleurs disques durs disponibles dans le commerce juste pour «conserver l'information encodée sur un seul être humain». En outre, «2400 fois l'âge actuel de l'univers serait nécessaire pour accéder à l'ensemble de ces données» à partir des ordinateurs. Enfin, «exciter et dématérialiser les atomes d'un être humain nécessiterait (...) une quantité d'énergie équivalant à 330 bombes thermonucléaires d'une mégatonne».

Ainsi, les doctes philosophes qui spéculent sur la possibilité de reconstituer non seulement le corps mais aussi la conscience par la téléportation peuvent parier sans crainte sur les résultats: ce n’est pas demain la veille qu’une expérience concrète viendra leur donner tort ou raison.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)