Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Médecine vibrationnelle

Médecine vibrationnelle

Type de médecine énergétique. La médecine énergétique est fondée sur le vitalisme, doctrine métaphysique selon laquelle les organismes sont mus par une force ou énergie intérieure non physique qui leur confère les propriétés du vivant. Cette force métaphysique porte plusieurs noms: chi ou qi en Chine, prana en Inde, ki au Japon. Pour Wilhelm Reich, il s'agissait de l'orgone, mais c'était le magnétisme animal pour Mesmer, l'élan vital pour Bergson et la force odique pour Reichenbach. Le Nouvel âge parle plus volontiers d'énergie ou d'énergie subtile. Un grand nombre de thérapies parallèles ou énergétiques se fondent sur la croyance que la santé dépend de la bonne circulation d'une hypothétique énergie. L'acuponcture, la médecine ayûr-védique, la thérapie par les cristaux, le toucher thérapeutique, le reiki et le qigong comptent parmi les plus connues, mais il y a aussi l'aura-soma, la thérapie par les auras, la psychologie de l'énergie totale, la radionique, la santémony sacrée et la transformation par vibration tonale.

Albert Abrams

Le Dr Albert Abrams (1863-1924), «porte-étendard des charlatans du XXe siècle»* est considéré comme le père fondateur de la médecine vibrationnelle moderne. Le traitement qu'il a inventé, la «radionique», était censé lui permettre de détecter les énergies ou vibrations distinctes émises par les tissus sains ou malades. Il a en outre inventé des appareils pour mesurer cette énergie, de même qu'un système d'évaluation des vibrations comme signes de santé ou d'état pathologique.

Le fait qu'aucun instrument scientifique n'ait jamais détecté l'énergie subtile et que la science moderne a abandonné le vitalisme depuis plus d'un siècle ne saurait décourager la croyance que la santé dépend d'une forme invisible d'énergie. Pire, malgré l'absence de preuve scientifique irréfutable en faveur de la médecine énergétique, on trouve sur le marché une pléthore d'appareils pseudo scientifiques dont on affirme qu'ils guérissent grâce à de mystérieuses vibrations (voir plus loin). Ceux qui vendent ces bidules se sont découvert un créneau auprès des désespérés qui s'accrochent à la pensée magique et l'opposent aux connaissances scientifiques.

Mais comme le disent les véritables croyants, l'absence de preuve n'est pas une preuve d'absence. Ce n'est pas parce qu'il n'y a aucune preuve irréfutable à propos de l'énergie subtile qu'elle n'existe pas. Peut-être, mais la croyance en une telle énergie vient de la foi. Les preuves scientifiques montrent que souvent, l'effet qu'on attribue à l'énergie subtile vient plutôt de l'effet placebo, quand il ne s'agit pas d'une illusion, ou d'un phénomène explicable par d'autres facteurs dépourvus de mystère comme la mauvaise conception d'une étude, la régression à la moyenne, la suggestion, le conditionnement ou les facultés de rétablissement du corps.

La médecine vibrationnelle ajoute sa propre touche à ce genre de croyances en précisant que les énergies subtiles produisent des vibrations, et que ces vibrations sont bonnes ou mauvaises pour la santé. (Nota: il n'y a absolument aucune preuve de ce genre de choses, pas plus qu'il n'y a jamais eu d'études scientifiques sur de telles vibrations.) Les vibrations négatives qui nuisent à la santé peuvent être transformées en vibrations bénéfiques par contact avec des objets produisant des vibrations positives. (Encore une fois, aucune preuve scientifique à ce sujet; il ne s'agit que de pures spéculations métaphysiques.) Ainsi, certains pratiquent la lithothérapie, croyance voulant que les pierres produisent des vibrations de différentes fréquences, et que ces fréquences peuvent servir dans le traitement de maladies. Selon Phylameana lila Desy:

Qu'on s'en rende compte ou non, chaque gemme ou cristal est un réceptacle d'énergie guérisseuse. Vous êtes-vous déjà demandé pourquoi certaines pierres vous attirent plutôt que d'autres? La nature nous permet de découvrir les pierres dont les propriétés physiques et spirituelles nous sont les plus nécessaires.

Nous savons tous, ou devrions savoir, que le soleil produit de l'énergie (réelle, pas subtile), et que le corps en convertit une partie en vitamine D. La médecine vibrationnelle croit que les vibrations ont quelque chose à voir avec ce processus, ce qui est faux. Il peut se produire des vibrations dans la peau ou les photons, mais elles n'ont en soi rien de bénéfique ni de nocif. Ceux qui croient en de telles idées soutiennent que les différentes couleurs qui composent la lumière blanche possèdent des propriétés curatrices différentes. Bien d'entre eux pensent aussi que les couleurs de l'aura (autre chimère du cabinet de médecine énergétique) sont indicatrices de santé ou de maladie. Comme le patient lui-même ne peut voir ces couleurs, il doit croire son «thérapeute» sur parole, et accepter la nécessité d'une mise au point quelconque à l'aide d'un laser aux cristaux ou un autre bidule du genre.

Le lecteur a peut-être entendu dire que le régime macrobiotique classe les aliments selon qu'ils sont yin ou yang, et soutient qu'une alimentation saine maintient un équilibre entre ces deux forces. Là encore, il n'y a aucun fondement scientifique à ce propos, ce qui n'a jamais empêché les guérisseurs de prétendre des choses comme: «Nos aliments possèdent une énergie vibrationnelle en même temps qu'une valeur énergétique». (Nouvelle invention. Rien ne montre que les aliments possèdent une telle énergie.) Nous sommes censés croire que l'aromathérapie est efficace grâce aux vibrations des différentes huiles. D'accord - et les drogues comme la marihuana possèdent sans doute, outre leurs effets chimiques sur le corps, des énergies vibrationnelles particulières qui expliquent leur effet planant... Qui l'eût cru?

Apparemment, certains «thérapeutes» ne connaissent pas l'existence du tableau périodique, et n'ont aucune idée de ce que la chimie moderne a découvert sur les éléments qui nous entourent.

Notre monde se compose de quatre éléments de base: l'eau, l'air, la terre et le feu. Comprendre ce que chaque élément représente nous aide à évaluer nos propres forces et faiblesses. Des guérisseurs ont découvert que se concentrer sur les éléments et les énergies vibrationnelles qui y sont associées est utile dans la recherche du meilleur traitement pour un cas donné.*

La Chine ancienne comptait cinq éléments, car la terre était représentée par le métal et le bois. On s'étonne que les enthousiastes nouvelâgeux du chi se contentent de la simple superstition occidentale, quand la superstition orientale pousse beaucoup plus loin.

Certains guérisseurs utilisent l'énergie sonore. Ceux qui connaissent Mike Adams et son bulletin médicastre Natural News ne s'étonneront pas d'apprendre qu'il croit que l'utilisation des ondes sonores dans la détection et le traitement de maladies par la médecine moderne est une application de la médecine vibrationnelle. L'une des formes de thérapie les plus régressives dans le domaine est celle qui a recours au diapason. Quiconque souffre de difficultés de concentration, d'insomnie ou de problèmes d'apprentissage a besoin d'un diapason cérébral.

Tout comme on accorde un piano, on peut accorder le corps pour en obtenir l'équilibre physique optimal. Entrechoquer deux diapasons BioSonic modifie instantanément la biochimie du corps et induit l'équilibre harmonique du système nerveux, du tonus musculaire et des organes.*

Ceux qui visent l'équilibre auraient aussi bien intérêt à se procurer un bracelet placebo, beaucoup moins cher que les diapasons BioSonic.

Bien entendu, la plupart d'entre nous avons fait l'expérience des effets plaisants ou déplaisants de différents sons. Certains sont apaisants, comme les chants grégoriens, d'autres impressionnent vivement, comme le son du taïko japonais. Les différents effets des sons musicaux sont bien connus. Il est probablement vrai que certaines fréquences nous plaisent ou nous déplaisent en fonction de mécanismes biologiques qui viennent de notre évolution. Par contre, il n'y a aucune preuve que les cellules cancéreuses vibrent à une fréquence donnée ni que les diapasons ou les tambours produisent des fréquences qui peuvent guérir.

John Edward, qui prétend recevoir de l'âme de personnes décédées des messages à transmettre à ses clients, porte le charlatanisme vibrationnel à un niveau supérieur. Quand, au cours de son émission, l'animatrice Oprah Winfrey lui a demandé pourquoi les morts ne parlaient pas anglais comme tout le monde et ne disaient pas tout bonnement: «Bonjour, ici tante Arthémise»? Edward a répondu que les esprits étaient des êtres «haute fréquence», tandis que nous ne sommes que des créatures «basse fréquence». Il prie et médite, raconte-t-il, afin de combler l'écart entre les deux types de fréquences et de décoder le bruit blanc qui s'y trouve en le transformant en «sentiments». On n'a pas demandé à Edward comment il avait acquis cette conviction. Oprah s'est montrée d'une grande courtoisie, et a même corroboré les réflexions métaphysiques de son invité en mentionnant qu'en fin de compte, nous ne sommes tous qu'énergies vibrationnelles, comme l'a montré Le Secret, autre dada d'Oprah. Affirmer que nous sommes tous de l'énergie vibrationnelle est aussi subtil qu'affirmer que nous ne sommes que de la boue. Même alors, l'idée que nous ne soyons que vibrations, aussi loufoque qu'elle soit, semble remplie de sens pour les enthousiastes de la loi d'attraction, comme le montre Esther Hicks, dite Abraham.

 

 

Oschman et Gerber

Certaines des personnes qui croient aux énergies subtiles et à la médecine vibrationnelle m'ont écrit pour me dire que tout ça s'inscrit dans le cadre de la médecine scientifique, et que pour m'en convaincre, il me suffisait de lire Energy Medicine: The Scientific Basis (2000), de L. Oschman, ou Vibrational Medicine, de Richard Gerber (publié en 1998, troisième édition en 2001).

D'après ce qu'on peut comprendre de son site Web, le Dr Oschman (Ph.D. en biologie de l'Université de Pittsburgh, 1965) s'est mêlé d'acuponcture au cours des années 1980. Moi aussi. Il semblait y avoir des preuves intéressantes qu'elle entraînait une action que ne pouvait expliquer la médecine moderne par l'effet placebo. Cependant, la recherche accumulée au fil des années montre aujourd'hui de façon concluante que l'acuponcture est bel et bien un traitement placebo. Je ne doute pas que le Dr Oschman se montrera fort convaincant en faveur de la médecine énergétique auprès de ceux qui ignorent la majeure partie de la recherche la plus récente. Il donne l'impression d'être quelqu'un de très intelligent, et il ne devrait pas avoir grand mal à montrer l'efficacité de la médecine énergétique pour autant qu'il choisisse ses preuves, qu'il n'évalue pas adéquatement les études auxquelles il fait référence, et que ses lecteurs soient incapables de voir le biais en filigrane dans ses écrits.

Le livre d'Oschman date de 2000. Il y a eu pas mal d'études, depuis, qui tendent à montrer que les médecines énergétiques comme l'acuponcture, le reiki, le toucher thérapeutique, etc. ne vont pas au-delà de l'effet placebo et de «fausses impressions d'effet placebo» comme l'amélioration spontanée, la fluctuation des symptômes, la régression à la moyenne, les traitements additionnels, les variables de réponse non pertinentes, les réponses faites par politesse, la subordination expérimentale, les réponses conditionnées, les erreurs de jugement névrotiques ou psychotiques, les phénomènes psychosomatiques, les citations erronées, etc.*

Gerber, quant à lui, est médecin, mais on doit cesser de le considérer comme un expert quand il quitte le domaine de la radiographie et de la radiothérapie pour expliquer comment «la médecine vibrationnelle [...] couvre les formes plus subtiles de traitement comme l'acuponcture, l'homéopathie, l'utilisation d'essences florales, le toucher thérapeutique, et autres thérapies du genre. Il s'agit d'une médecine qui a recours à une force vitale subtile, mais ce ne sont pas moins des thérapies énergétiques. On va ici du traitement le plus traditionnel à ceux qui se centrent davantage sur la personne entière, et qu'on désigne parfois sous le vocable de "médecines complémentaires"»* On les désigne aussi parfois sous le vocable de charlatanisme. Gerber affirme bien des choses, y compris que la médecine vibrationnelle est scientifique, mais il ne fournit aucune preuve satisfaisante à ce sujet.

La médecine vibrationnelle est la première approche scientifique qui a su, selon moi, intégrer science et spiritualité, ce que le modèle médical a malheureusement laissé de côté. Ce n'est qu'en voyant le corps comme système d'énergie multidimensionnel que l'on peut commencer à entrevoir comment l'âme se manifeste par la biologie moléculaire, si vous voulez. En fin de compte on en arrive à toute la question de la réincarnation et du karma. C'est un thème assez difficile à saisir, surtout pour l'ensemble de la communauté médicale, qui a encore de la difficulté avec l'homéopathie, sans parler de la réincarnation. Je crois qu'il s'agit d'un domaine que nous devons commencer à explorer. Diverses personnes font du travail en régression vers des vies antérieures; ils commencent dégager le cheminement de l'âme le long de la vie, et voient la maladie comme une expression des obstacles de l'âme au cours du processus d'apprentissage.* [Italiques ajoutées pour montrer à quel point Gerber s'est éloigné de la norme.]

Ce sont là des spéculations intéressantes, mais la médecine n'a plus besoin de la métaphysique et de la foi, même si l'on cherche à les faire passer pour de la science.

Enfin, il existe un traitement offert contre l'ostéoporose: la thérapie par vibration du corps entier, basée sur quelques expériences faites avec des astronautes et quelques rongeurs. Avant, de vous y soumettre, rappelez-vous qu'elle n'a pas été testée scientifiquement sur des humains dans des études randomisées avec groupe de contrôle, et lisez cet article (en anglais).

 

 

Florilège

 

ADR Energy Stimulators: «Placer le disque directement sur la partie du corps touchée par la maladie ou les points d'acuponcture correspondants apporte un soulagement et facilite les processus de guérison... [Le disque agit comme] neutralisateur d'influences négatives sur les champs électromagnétiques des organismes vivants.»

 

Advance Bio-Photon Analyzer: «Appareil à énergie subtile [...] pouvant créer un remède isopathique personnalisé autocalibré en moins de 40 secondes...»

  • permet la transmission de formes et de solutions énergétiques menant à des «séances à distance», soit seul ou en combinaison avec le Rife, le Clark ou d'autres modalités
  • permet de réduire le stress sur le propre système énergétique du transmetteur
  • neutralise les résidus énergétiques pouvant contaminer la nourriture
  • combat et neutralise les effets énergétiques des produits chimiques et toxiques susceptibles d'affaiblir le corps (comme les produits nettoyants domestiques)
  • neutralise les énergies nocives de l'environnement, y compris des édifices, de l'eau, des sols, des serres, des fermes et des bâtiments agricoles toxiques
  • vient en aide aux praticiens feng shui
  • joue un rôle essentiel pour les professionnels des sciences énergétiques
 

Système de pile hydro-électrique Baar: «Le système de pile hydro-électrique Baar est conçu pour renforcer les tendances naturelles à l'auto-guérison du corps. Il génère un courant électrique très faible dans le corps. Faire passer ce courant dans différentes solutions rehausse les effets bénéfiques du système. Il se fonde sur le courant thérapeutique qu'étudient actuellement les chercheurs en médecine vibrationnelle.» Il se fonde également sur un flot de niaiseries pseudo scientifiques.

D'après l'inventeur du bidule, le naturopathe Bruce Barr, «les solutions vibrationnelles d'or, d'argent, de camphre, etc. sont vendues séparément et doivent être acquises en fonction de l'information recherchée. Si plus d'une solution est indiquée, il faut se procurer un ensemble de contenants à solution (no 141) pour chacune d'entre elles. Il faut recharger le système tous les 30 jours»*. L'expression «solution vibrationnelle» n'a aucun sens en médecine. Selon Brian Dunning:

Le traitement par batterie hydro-électrique est un dispositif thérapeutique nouvel-âgeux inventé par Edgar Cayce, célèbre médium du début du XXe siècle. Cayce, surtout réputé pour ses diagnostics, s'est gagné une foule de croyants qui persiste de nos jours. L'Association for Research and Enlightenment de la Virginie, qui prétend compter des dizaines de milliers de membres, continue de promouvoir la guérison spirituelle et psychique par les méthodes imaginées par Cayce. L'une d'entre elles est justement la pile hydro-électrique. Il suffit de mélanger des produits chimiques dans un seau pour créer une pile de faible intensité. On mélange ensuite les «médicaments» spéciaux (de l'or, de l'argent, de l'alcool ou de l'iode) dans un récipient secondaire. [Barr vend des solutions d'or, de camphre, d'iode, d'argent, de fer et d'un truc qu'il appelle le «Golden Seal».] Un fil en boucle passe par les «médicaments» et on applique des électrodes à la colonne vertébrale. Répéter 30 minutes par jour, chaque jour, pendant des mois ou des années, selon Cayce, pour obtenir des résultats. Le traitement agit par «l'introduction de vibrations énergétiques et médicinales directement dans le corps». Aucune hypothèse à propos du fonctionnement du dispositif ne montre comment il pourrait servir à quoi que ce soit.

Règle générale, on peut détecter le charlatan à ses mises en garde. Ainsi, Barr offre ce qu'il appelle la trousse de recherche de la sclérose en plaques par pile hydro-électrique pour 500 $, mais on avertit l'acheteur potentiel: «Système offert à ceux qui se penchent sur les diagnostics d'Edgar Cayce concernant la SP. Offert pour la recherche personnelle seulement. Nous ne présentons aucune affirmation de nature médicale à son sujet. Ne peut remplacer les soins de praticiens médicaux qualifiés». [Italiques ajoutés]

 

Le Dynamizer: Invention du Dr Albert Abrams (voir plus haut).

 

La Pierre du Graal: «Don des forces supérieures de l'univers pour favoriser la transformation et l'éveil spirituel...» Quelle chance!

 

L'Harmonizer sert à «rétablir l'harmonie des zones dissonantes du corps qui correspondent habituellement aux maladies». Et à donner des râteliers aux poules.

 

Le PAP-IMI (Par-Ion Magnetic Inductor) de William Nelson. Cet appareil fait vibrer le corps par des ondes électromagnétiques censées réparer les cellules endommagées. Comment? On n'en sait rien.

 

Le Rife Frequency Generator...

Parmi les nombreux imitateurs d'Abrams, on retrouve Royal Raymond Rife (1888-1971), Étasunien selon qui le cancer était causé par des bactéries. Au cours des années 1920, il a prétendu avoir créé un puissant microscope capable de détecter les microbes vivants grâce à la couleur des auras produites par leurs taux vibratoires. Son Générateur de fréquences Rife est censé produire des ondes radio de fréquences identiques qui détruisent les sales bestioles, tout comme la voix d'une cantatrice fait voler en éclat un verre de cristal. La Société du cancer des États-Unis a fait remarquer que même si des ondes sonores peuvent briser le verre, les ondes radio de la puissance de celles qu'émet le Générateur n'ont pas l'énergie suffisante pour détruire des bactéries.*

L'œuvre de Rife se poursuit par la pratique de Diane Spindler, Renewal Enterprises, Hulda Clark et bien d'autres.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)