Vitalisme

Doctrine selon laquelle le vivant procède d’une force ou d’une énergie intrinsèque qui l’anime.

Les tenants du vitalisme croient que les seules lois de la physique et de la chimie ne suffisent pas pour expliquer les fonctions et processus de la vie. Ils s’opposent au matérialisme mécaniste, d’après lequel la vie émerge d’une organisation complexe de la matière.

Le principe vitaliste est désigné de nombreuses façons différentes, selon les cultures. En Chine, on parle du chi ou qi; au Japon, du ki; en Inde et chez les adeptes du toucher thérapeutique, de la prana. Wilhelm Reich parlait de l’orgone, Mesmer, du magnétisme animal, Bergson, de l’élan vital. Dans les milieux du Nouvel Âge, on préfère le terme énergie. Nombre de pratiques de médecine parallèle ou de thérapies énergétiques dépendent de la circulation de cette fameuse énergie, par exemple, la médecine ayurvédique, le toucher thérapeutique, le reiki et le qigong.

 

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)