Accueil » Ressources » Dictionnaire sceptique » Astronautes de l'Antiquité

Astronautes de l'Antiquité

(Erich von Däniken)

Erich von Däniken

Spéculations sur l'origine extra-terrestre de la plupart des civilisations anciennes de la Terre. Le plus connu des partisans de ces idées est un auteur du nom d'Erich von Däniken. Son livre Chariots of the Gods? Unsolved Mysteries of the Past, par exemple, jette un regard empreint de mépris sur l'intelligence et le savoir-faire des peuples anciens. En prétendant que des êtres supérieurs d'une autre planète se trouvent à l'origine de l'organisation sociale, des mythes et des arts des peuples de l'Antiquité, il remet en question non seulement la capacité de ces cultures à transmettre le souvenir du passé, mais aussi leurs facultés créatrices et les fondements mêmes de leurs civilisations. Ainsi, l'Homme de la préhistoire n'aurait rien créé en matière d'art et de technologie, mais devrait tout à des maîtres venus d'un autre monde.

Quelles sont les preuves de von Däniken? Dans certains cas, il s'agit de fraudes. Il en est ainsi, par exemple, des clichés de poteries (des temps bibliques, dit-il) censées provenir de fouilles archéologiques sur lesquelles figurent des images de soucoupes volantes. Lorsque des journalistes de Nova (cette excellente émission de vulgarisation scientifique de la télé publique étatsunienne) ont retracé le potier qui fabriquait ces fameuses "preuves", von Däniken s'est contenté d'invoquer le pieux mensonge, nécessaire, selon lui, pour convaincre les incrédules! (Voir "The Case of the Ancient Astronaut", présenté originalement le 3 août 1978, conjointement avec l'émission Horizon et Peter Spry-Leverton de la BBC).

Dans d'autres cas, la thèse de von Däniken repose sur des arguments spécieux et erronés. Il se fie avant tout à des découvertes archéologiques et des mythes anciens. Comme un trou noir, l'hypothèse des astronautes de l'Antiquité avale toutes les données qui passent à sa portée. Ainsi, les dessins d'animaux géants retrouvés dans le désert de Nazca, au Pérou, deviennent un ancien cosmodrome pour vaisseaux extra-terrestres. Aucune mention n'est faite de la possibilité que ces dessins puissent être liés d'une façon quelconque aux croyances religieuses ou aux observations astronomiques des peuples anciens de la région. Von Däniken affectionne également les faux dilemmes du genre: "Ou bien les brutes primitives qui vivaient ici ont érigé toutes seules ce chef-d'œuvre de l'architecture, ou bien on accepte l'idée, beaucoup plus plausible, qu'ils ont reçu de l'aide de civilisations extrêmement avancées, venant sans doute d'autres planètes, qui bénéficiaient d'une technologie permettant de vaincre la gravité". Malgré toutes les preuves l'invalidant, von Däniken n'a pas cessé de s'accrocher à sa théorie, comme le montre cet autre livre qu'il a écrit sur le sujet: Arrival of the Gods : Revealing the Alien Landing Sites at Nazca (1998).

astronautes

De tous les critiques de von Däniken, Ronald Story se démarque par le caractère exhaustif de son travail. Dans la plupart des cas, on fait remarquer que les peuples de la préhistoire n'étaient pas les brutes épaisses que von Däniken nous présente de manière implicite. (Dans tous les cas, il leur aurait fallu posséder un minimum de comprenette pour saisir les enseignements de leurs maîtres venus des étoiles; c'est déjà dire!) Il est vrai que nous ne savons toujours pas comment les Anciens ont accompli certains de leurs exploits les plus spectaculaires. On se demande encore comment les Égyptiens ont fait pour ériger des obélisques géants au milieu du désert, et comment des hommes et des femmes de l'âge de la pierre ont pu tailler et déplacer d'immenses blocs rocheux pour créer des dolmens et des tombes-galeries. On demeure frappé d'étonnement devant les têtes géantes de l'île de Pâques, en se demandant qui les a faites, pourquoi, et pour quelles raisons les a-t-on abandonnées? Si, un jour, toutes ces questions trouvent réponse, on le devra sans doute davantage à la recherche scientifique qu'aux spéculations des pseudo-sciences. Par exemple, l'étude, par des anthropologues, des peuples dits primitifs de Papouasie-Nouvelle-Guinée, qui pratiquent encore l'érection de lourdes pierres sur leurs monuments funéraires, indique comment les Anciens ont pu accomplir des exploits semblables avec de simples outils tels que des câbles faits de fibres végétales, des leviers et des pelles de bois, un peu d'ingéniosité et beaucoup d'huile de coude. L'émission de Nova intitulée " Secrets of Lost Empires " n'évoque aucun maître extra-terrestre pour tenter d'expliquer l'érection d'obélisques géants par les Égyptiens de l'Antiquité ou des statues de l'île de Pâques par les peuples de Micronésie.

Nous n'avons aucune raison de croire que la mémoire de nos ancêtres était si mauvaise qu'ils ont été incapables de se rappeler avec exactitude des visites de ces extra-terrestres. Rien n'indique que les mythes anciens et les récits religieux d'autrefois sont en fait les souvenirs déformés et imparfaits des faits et gestes d'astronautes du passé. Au contraire, les preuves de l'intelligence poussée et de la débrouillardise des peuples primitifs abondent.

Bien entendu, il demeure toujours possible que des visiteurs de l'espace aient atterri sur notre planète il y a quelques milliers d'années pour communiquer avec nos ancêtres. Mais il semble bien plus probable que ce sont les peuples primitifs eux-mêmes qui sont à l'origine de leurs propres modes d'expression artistique, de leur technologie et de leur culture. Pourquoi, dès lors, inventer des explications semblables à celle de von Däniken? Sans doute, une théorie paraît plus attrayante lorsqu'elle est entourée de mystère, mais elle perd tout caractère raisonnable lorsqu'elle ne correspond en aucune façon avec ce que l'on sait à propos du monde. Et pourquoi restreindre ses exemples à l'Égypte, au Mexique et à d'autres pays non européens? Que fait-on des constructeurs de Newgrange ou de Stonehenge? L'hypothèse des astronautes de l'Antiquité est superflue. Il s'agit d'un cas pour lequel le rasoir d'Occam est tout indiqué.

Erich von Däniken dans la crypte souterraine de Dendérah (Egypte)
Erich von Däniken dans la crypte souterraine de Dendérah (Egypte)

 

 

 

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2017 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)