Zeitoun

Ville défavorisée près du Caire, en Égypte, où, le 2 avril 1968, d'étranges lumières sont apparues près de l'église orthodoxe copte Sainte-Marie. Les lumières sont revenues irrégulièrement durant une période d'environ trois ans. Selon des témoins, elles pouvaient durer de quelques minutes à quelques heures. On les a vues pour la dernière fois en 1971. Des centaines de milliers de personnes se sont rendues en pèlerinage à Zeitoun pour les voir. On a érigé une cathédrale à l'endroit des apparitions, et les touristes continuent d'affluer, même si le phénomène est disparu dans la nuit égyptienne.

Zeitoun

Bien des témoins oculaires ont carrément affirmé que les lumières étaient en fait d'une apparition de la Vierge Marie, mère de Jésus. Des récits de guérisons miraculeuses et autres merveilles associées à Zeitoun abondent, sans que l'endroit n'atteigne la popularité de Lourdes comme destination des marianophiles.

Selon le parapsychologue D. Scott Rogo, auteur de Miracles, a Parascientific Inquiry into Wondrous Phenomena, les récits de fanatiques religieux qui voient leurs saints de prédilection dans des phénomènes lumineux vagues et ambigus ne sont pas des exemples de paréidolie, mais plutôt «la plus grande preuve jamais obtenue de l'existence du miraculeux» (p. 256) [cité par Joe Nickell dans Looking For A Miracle: Weeping Icons, Relics, Stigmata, Visions and Healing Cures (Prometheus Books, 1993)].

Si Rogo a raison, et si les témoignages oculaires d'enthousiastes conditionnés par un long endoctrinement religieux, et victimes d'une imagination débordante constituent la meilleure preuve qui soit au sujet des miracles, on peut sans crainte nier leur existence. À l'instar du philosophe belge Étienne Vermeersch, on peut se demander pourquoi des créatures célestes aussi puissantes, capables d'apparaître à leur guise n'importe où au monde, n'ont pas produit un seul petit miracle clair et non ambigu, faire repousser un membre amputé par exemple. Et sait-on quel est le nombre de personnes qui meurent ou se blessent gravement en se rendant à des endroits comme Zeitoun?

(Pour avoir une bonne idée du genre de dévotion qui pousse à voir des apparitions, vous pouvez regarder la vidéo ci-dessous (en anglais). On y retrouve ce qui semble être une photo savamment truquée, mais méfions-nous des conclusions hâtives!)

D'après un auteur

Certains anthropologues pensent que la popularité de Marie en Égypte serait un vestige du culte d'Isis, lui-même une forme de vénération de l'ancienne déesse mère. Les apparitions de la Vierge pourraient compter au nombre des contributions du paganisme au mysticisme monothéiste.*

Mais pourquoi Zeitoun? D'après certains, il s'agit de l'endroit où Joseph et Marie se sont réfugiés avec le divin enfant lorsqu'ils ont appris que le roi Hérode avait ordonné ce qu'on appelle maintenant le Massacre des Innocents (Nickell 1993, p. 185). (Quelques voyages organisés prévoient un arrêt à Zeitoun pour permettre aux touristes de suivre les pas de la Sainte Famille.) Il y a sans doute d'autres légendes qui pourraient expliquer la chose, de même que bien d'autres comportements particuliers de la part de croyants zélés.

D'autres auteurs ont remis les apparitions de la Vierge en contexte. Elle est venue au cours d'une période de crise dans l'histoire égyptienne, après que la guerre de 1967 a grandement modifié le message panarabe lancé par Nasser. Le retour de Marie a coïncidé avec celui du voile, de la barbe et d'autres signes d'une renaissance islamiste. Elle a contribué à renforcer la domination du religieux sur le laïc.*

Ce qu'elle n'a pas fait, en tous cas, c'est donner à ceux qui la vénèrent le désir de trouver la cause des fameuses lumières. Les fidèles ont immédiatement conclu qu'il s'agissait d'une apparition de la Sainte Vierge Marie, même si la chose ne leur a été communiquée d'aucune façon. Les fidèles ont vu ce qu'ils voulaient bien voir, et leur perception a été conditionnée par des croyances acquises. Si les lumières signalaient l'apparition d'un être quelconque, ça aurait aussi bien pu être Isis, Aphrodite, ou la grand-mère de Nasser.

D'autre part, il y avait peut-être un phénomène naturel à l'origine des lumières, ou alors, une intervention humaine quelconque. Certains enquêteurs privilégient l'hypothèse des lumières séismiques. Des phénomènes lumineux ont en effet été associés aux contraintes tectoniques, et l'activité séismique de la région de Zeitoun a décuplé durant la période d'apparition des lumières. (Michael Persinger est l'un des plus ardents défenseurs de l'«hypothèse que la plupart des phénomènes lumineux anormaux (liés à la géographie locale) sont générés par des facteurs associés aux contraintes tectoniques.»)* Pour davantage de renseignements à propos des lumières séismiques, voir Nickell 1993, ainsi que Mysteries of the Unexplained, 1993). On ne sait pas ce qui a causé les lumières de Zeitoun, mais l'idée qu'il s'agissait de l'esprit d'une vierge ayant donné naissance à un dieu il y a 2000 ans doit figurer loin en bas de la liste de ce qui est plausible.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)