Idée zombie

Selon le prix Nobel Paul Krugman, « proposition entièrement réfutée par la science et l'analyse, mais qu'on refuse de laisser mourir parce qu'elle sert un objectif politique, qu'elle va dans le sens des préjugés, ou pour ces deux raisons ». La terre plate, la terre creuse et l'univers géocentrique n'en sont que quelques exemples. On peut aussi ajouter la croyance en l'homéopathie et diverses formes de médecine énergétique qui se fondent sur une force vitale ou une énergie subtile reliée, d'une façon quelconque, à la santé et à la maladie.

Selon Krugman, qui est économiste, « l'idée zombie classique du discours politique étasunien veut que les réductions d'impôt destinées aux riches se financent d'elles-mêmes ». Aux États-Unis, l'idée que le réchauffement de la planète n'est qu'une blague est également en voie de se zombifier et d'intégrer le répertoire des grands classiques. 

Du côté religieux circulent d'autres zombies: le créationnisme « jeune terre », le dessein intelligent, et l'idée que l'existence du Dieu d'Abraham sous-tend l'ordre et la beauté de l'univers. On peut ainsi dire sans crainte de se tromper qu'il y aura toujours des gens pour croire les guérisseurs et les faiseurs de miracles.

Autres morts-vivants: la croyance à propos des sorciers et sorcières, des sourciers, des fantômes, des médiums et des voyants possédant des pouvoirs paranormaux tels que la clairvoyance, la précognition, ou la capacité de résoudre des affaires criminelles ou de retrouver des disparus

Malgré toutes les analyses, malgré toutes les preuves, il se trouve toujours quelqu'un pour déterrer ces croyances, les faire tenir debout tant bien que mal, et inventer un vocabulaire capable de plaire aux amateurs de réchauffé partout au monde.

Quand il parle d'idées zombie, James Randi préfère l'image du petit canard en caoutchouc (insubmersible, par conséquent), ou du jeu de la taupe. Nombreux sont ceux qui aiment des idées comme la guérison par la foi, les miracles et l'énergie inépuisable. On ne peut venir à bout des zombies de ce genre parce que nos cerveaux sont faits pour la pensée magique. Il n'est pas naturel pour nous de se fier à la science, la logique et la pensée critique. Notre instinct nous pousse inexorablement du côté du vaudou et des zombies.

Source: Skeptic's Dictionary Retour à l'index

Haut de page
© 2016 Robert Todd Carroll (version anglaise)
© 2017 Les Sceptiques du Québec (version française)