Nous sommes actuellement le 29 Aoû 2014, 20:08

Heures au format UTC - 5 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7
Auteur Message
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 16 Juil 2010, 09:05 
Modérateur
Modérateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 02:39
Messages: 15861
Sanstords a écrit:
je répondrai volontier aux questions pertinentes et constructives


Encore faudrait-il que vous sachiez de quoi vous parlez parce que vous dites pas mal de faussetés et êtes très confus.

Quelques corrections de faussetés (je ne corrige pas tout, c'est visiblement peine-perdue):
Citer:
2}les coelentérés dont la méduse ,sont une juxtaposition de cellules (3 types au total) aux contractions harmonisées. Il n'y a pas de cellules spécialisèes de type musculaire.


Non seulement on connait plus de trois types de cellules chez les coelentérés mais ces animaux possèdent des cellules musculaires relativement complexes.

Citer:
3}le LCR est produit par extrusion du serum sanguin au travers des capillaires du "réseau admirable" au niveau des cornes d'Ammon


C'est du plasma sanguin, pas du sérum (le sérum est artificiel). Ce n'est pas au travers des capillaires du rete mirabile que le LCR est produit... et ce réseau ne se trouve pas au niveau des cornes d'Ammon mais à la base du cerveau; en plus, il n'existe pas chez toutes les espèces (si je me souviens bien, il est absent chez l'homme). Le LCR est produit au niveau des toiles choroïdiennes qui tapissent les ventricules (troisième et latéraux au niveau du prosencéphale, et quatrième au niveau du tronc crérébral). Qu'il y ait une portion de la toile choroïdienne antérieure au niveau - anatomique - des cornes d'Ammon est anecdotique.

Saviez-vous seulement ce que sont les cornes d'Ammon quand vous avez écrit le terme? Je suis persuadé que non.

Citer:
- les cavités du néo cortex ont le même rôle que les cavités cardiaques


Se remplir de sang et l'expulser dans la circulation sanguine, peut-être? Et la paroi cérébrale est composée de muscles, selon vous?

Jean-François

_________________
“This sums up the general approach of homeopaths to research: they are not out to investigate the properties of a system but rather to show that a system has the needed properties to justify their pre-ordained conclusions” (Ars Technica)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 16 Juil 2010, 09:45 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 11 Juin 2007, 03:39
Messages: 3318
Localisation: Paris
Bonjour Sanstrods,

Je me permets une remarque, en espérant que vous la trouverez pertinente et constructive :
Sanstords a écrit:
toute cellule possède de construction cette motilité.

Que les cellules puissent bouger ou modifier leur forme, je n'en doute pas.
Mais vous parliez précédemment de "mouvement de contraction/extension", ce qui est très différent.
De plus, vous semblez associer ce mouvement à un certain "mouvement respiratoire primaire" qui est un concept pseudo-scientifique qu'on ne retrouve pas dans les manuels de biologie ou de médecine.

Pour le reste, je rejoins les remarques de Jean-François sur vos grossières erreurs d'anatomie.
Je vois dans votre profil que vous êtes vétérinaire à la retraite. Est-ce bien vrai ? Parce que prétendre que le LCR est sécrété par l'hippocampe, c'est difficilement pardonnable pour quelqu'un censé avoir de solides connaissance en anatomie / physiologie.

Citer:
mon intention est d'apporter une réponse à ceux qui ont exprimé le désir de comprendre et acceptent de se documenter sans a priori

Je suis toujours désireux de me documenter, mais je préfère les sources sérieuses aux concepts pseudo-scientifiques tordus.
Par "sans à priori", vous vouliez dire "sans connaissances de base en biologie", non ?

Poulpeman

_________________
Si Dieu existait, il faudrait s'en débarrasser. (Michel Bakounine)
Mon blog : critique de l’idéologie dominante et promotion de la philosophie libertaire


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 17 Juil 2010, 04:39 

Inscrit le: 15 Juil 2010, 10:31
Messages: 3
Localisation: la Ciotat - FRANCE-
ayant consacré quelque temps à parcourir vos forum, je prend conscience mais un peu tard que je me suis égaré chez les protagonistes de la secte Zézé, reliquat d'un avatar contemporain du septicisme scientifique, à qui nous devons moûltes hécatombes d'animaux de laboratoire...
Il est inutile que j'y perde mon temps, car selon votre grand ancien Sextus,"le septique entend bien rester dans l'ignorance en n'admettant rien qui ne soit douteux":::::immobilisme garanti!
L'action du grand imprécateur J F est effectivement septique (au sens d'Ambroise Paré),comme antiseptique léger je vous suggère l'application du Théorème de Cox Jaynes au moins une fois par jour.

Veuillez donc resilier mon inscription etme supprimer de la liste des menbres, d'avance merci.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 17 Juil 2010, 07:56 
Modérateur
Modérateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 02:39
Messages: 15861
Sanstords a écrit:
Veuillez donc resilier mon inscription etme supprimer de la liste des menbres, d'avance merci.


Si vous nous promettez de ne pas revenir encore faire le troll avec un nouveau pseudo. Sinon, autant vous laisser celui-ci, au moins on sera prévenu que tentez de discuter avec vous est une perte de temps.

Jean-François

_________________
“This sums up the general approach of homeopaths to research: they are not out to investigate the properties of a system but rather to show that a system has the needed properties to justify their pre-ordained conclusions” (Ars Technica)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 18 Juil 2010, 22:27 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 05 Mai 2010, 18:27
Messages: 859
Localisation: Canada (Québec)
Sanstords a écrit:
Il est inutile que j'y perde mon temps, car selon votre grand ancien Sextus,"le septique entend bien rester dans l'ignorance en n'admettant rien qui ne soit douteux":::::immobilisme garanti!

(en gras, c'est de moi)
Est-ce que vous investiriez toute votre fortune dans une entreprise que vous considérez comme douteuse? Je ne considère pas comme de l'immobilisme que de n'admettre, de douter (voir me méfier) de ce qui est douteux. Il y a peut-être des occasions où il y a un "doute raisonnable"... on peut y investir et tout perdre. N'admettre "rien qui ne soit douteux" c'est plutôt quelque chose de sain et d'intelligent.

_________________
10 years ago we had Steve Jobs, Bob Hope and Johnny Cash.
Now we have no jobs, no hope ans no cash.
Please don't let Kevin Bacon die !


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 17 Sep 2010, 16:39 

Inscrit le: 23 Déc 2008, 18:19
Messages: 29
Rebonjour à tous...

Cela fait un moment que je ne suis pas venu sur le forum (j'avais oublié de garder certains favoris de mon navigateur internet quand j'ai changé de pc)...

Je constate que Sanstords a beaucoup de lacunes en anatomie et en physiologie... Le MRP est un sujet très controversé en ostéopathie. Etant scientifique j'ai rapidement déchanté quant à sa validité. :roll:

Pour ce qui est des critiques sur la chiro/ostéo, je réitère ma position : C'est efficace dans les affections musculo-squelettiques d'origine mécanique (en opposition aux atteintes rhumatismales qui sont du ressort de la rhumatologie) ainsi que certaines atteintes neurologiques (type sciatalgies, névralgies cervico-brachiales, cruralgies, névralgies d'arnold, syndrôme du canal carpien...) dues à une compression mécanique réversible.
Pour le reste, le doute est entier et le scepticisme toujours présent. :a1:

Peace

_________________
Keep your eyes on the stars and your feet on the ground (Theodore Roosevelt)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 20 Sep 2010, 18:14 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 20 Sep 2010, 16:14
Messages: 958
Localisation: Thionville
Citer:
Pour ce qui est des critiques sur la chiro/ostéo, je réitère ma position : C'est efficace dans les affections musculo-squelettiques d'origine mécanique (en opposition aux atteintes rhumatismales qui sont du ressort de la rhumatologie) ainsi que certaines atteintes neurologiques (type sciatalgies, névralgies cervico-brachiales, cruralgies, névralgies d'arnold, syndrôme du canal carpien...) dues à une compression mécanique réversible.
Pour le reste, le doute est entier et le scepticisme toujours présent. :a1:

J'ai déjà pas mal, non ?

_________________
« Il n’y a pas de coïncidences, l’usage de ce mot est l’apanage des ignorants » Paul Auster Image


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 08 Juil 2011, 16:38 

Inscrit le: 08 Juil 2011, 15:57
Messages: 2
Endiku a écrit:
La chiropratique est une pseudo-médecine, c'est indéniable. Elle fait partie de la longue
liste des médecines dites « alternatives » avec l'ostéopathie, l'homéopathie, la réflexologie,
le touché thérapeutique, etc.

En fait, le bon raisonnement à faire est celui-ci :

Si une nouvelle technique médicale est découverte et publicisée, la médecine s'y intéressera.
Des tests seront faits et, souvent, sur de vrais patients.

Si ça fonctionne, si ça fonctionne vraiment, la nouvelle technique est immédiatement incorporée
dans le cursus de la médecine officielle. Les autres, celles dont l'efficacité ou les assises scientifiques
sont moins évidentes, sont laissées de côté par la médecine et sont souvent récupérées par des
charlatans en manque de « bullshit » à vendre à leur clientèle de nigauds.

La chiropratique et l'ostéopathie font partie de ces dernières. Désolé.


---


Bonjour Endiku,

au Québec, l'ostéopathie et la chiropratique sont deux choses bien différentes. N'importe qui peut se dire ostéopathe puisque pour l'instant il n'existe aucune règlementation. Le chiropraticien, quant à lui, est un professionnel de la santé reconnu et règlementé par l'office des professions du Québec et qui détient le titre de docteur en chiropratique après avoir suivi une formation universitaire de 5 ans (245 crédits, contrairement aux 225 du programme de médecine à l'UdM). Il ne s'agit donc pas d'un médecine en chiropratique, mais bien quelque chose de distinct de la médecine actuelle. Distinct, et complémentaire. Mais il s'agit également du seul professionnel de la santé autre qu'un médecin ou un dentiste à avoir le doit de poser un diagnostic. Et c'est aussi le seul parmi votre liste de «médecine» alternative à avoir le doit de prendre et analyser des radiographies.

Quand vous dites «Si une nouvelle technique médicale est découverte et publicisée, la médecine s'y intéressera. Des tests seront faits et, souvent, sur de vrais patients.», vous devriez peut-être mieux vous informer, car certains médecins actuellement utilisent des techniques très semblables aux ajustements chiropratiques (mobilisation vertébrale selon les termes médicaux). De plus, ce n'est pas une nouvelle technique, puisqu'elle date d'avant la médecine (Aristote, le père de la médecine, l'utilisait et l'enseignait). Mais même si les médecins qui utilisent ces techniques arrivent à de bons résultats, j'ai quand même plus confiance envers le chiropraticien puisque ce dernier a plus de formation et d'expérience sur cette technique.

Il faut arrêter de voir le médecin comme le centre de l'univers, et commencer à avoir une ouverture d'esprit qui favorise l'interdisciplinarité. Pour un cancer, aucun doute que c'est le médecin à aller voir. Pour un mal de dos, moi je n'ai aucun doute qu'il faut aller voir le chiropraticien. Attendre assis 5 heures sur une chaise pour recevoir après 1 minute une prescription d'un anti-inflammatoire et d'un relaxant musculaire ne me convient pas comme traitement ''médical'' qui est incorporé dans le cursus de la médecine officielle depuis bien longtemps. Alors je fais peut-être parti de la clientèle de nigauds qui est suivi par un chiropraticien, mais j'en avais mare de ce qui était offert par la médecine officielle, publiée et scientifiquement prouvée.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 08 Juil 2011, 17:38 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Sep 2008, 14:54
Messages: 3959
Localisation: France
Bonjour dovyde, bienvenue sur le forum.

Vous affirmez :
dovyde a écrit:
Il ne s'agit donc pas d'un médecine en chiropratique, mais bien quelque chose de distinct de la médecine actuelle. Distinct, et complémentaire.

Je ne saisis pas en quoi la chiropraxie serait distincte de la médecine « actuelle » (je suppose que vous parlez de la médecine scientifique), si la première se fonde sur les mêmes connaissances anatomiques et physiologiques que la seconde – sauf dans la pratique de gestes spécifiques à visée thérapeutique ; mais l’examen clinique, la prescription d'une imagerie complémentaire (radiographie, scanner, IRM, scintigraphie...) ne peuvent qu'aboutir qu'à la même démarche diagnostique et qu'à la même étiopathogénie de l'affection dont souffre le patient.
dovyde a écrit:
[...] vous devriez peut-être mieux vous informer, car certains médecins actuellement utilisent des techniques très semblables aux ajustements chiropratiques (mobilisation vertébrale selon les termes médicaux).

Pouvez-vous préciser ce que vous entendez par « ajustement chiropratique » et « mobilisation vertébrale » ?
dovyde a écrit:
Aristote, le père de la médecine, l'utilisait et l'enseignait. [l'ajustement chiropratique (?)]

Ne pensez-vous pas que la référence est quelque peu obsolète ?
dovyde a écrit:
Il faut arrêter de voir le médecin comme le centre de l'univers, et commencer à avoir une ouverture d'esprit qui favorise l'interdisciplinarité.

Et à quelles autres disciplines souhaiteriez-vous que l'on s'ouvrît ? L'ouverture d'esprit que vous préconisez ne peut se faire au détriment de la démarche scientifique ; tout pratique, toute méthode, toute théorie revendiquant le terme médecine ou thérapie ne peut faire l'économie de cette exigence de rigueur.

_________________
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 08 Juil 2011, 19:09 

Inscrit le: 08 Juil 2011, 15:57
Messages: 2
Bonjour,

Cartaphilus a écrit:
Je ne saisis pas en quoi la chiropraxie [chiropratique] serait distincte de la médecine « actuelle » (je suppose que vous parlez de la médecine scientifique), si la première se fonde sur les mêmes connaissances anatomiques et physiologiques que la seconde – sauf dans la pratique de gestes spécifiques à visée thérapeutique ; mais l’examen clinique, la prescription d'une imagerie complémentaire (radiographie, scanner, IRM, scintigraphie...) ne peuvent qu'aboutir qu'à la même démarche diagnostique et qu'à la même étiopathogénie de l'affection dont souffre le patient.


J'avoue ne pas avoir été clair sur ces propos. Effectivement, les fondements scientifiques (anatomique, physiologique, etc.) sont les mêmes dans les deux professions, et la démarche diagnostique est très semblable pour les deux professions. Cependant, le chiropraticien ne prétend pas être un médecin spécialiste en chiropratique, mais bien un professionnel de la santé distinct et autonome. Pas besoin de l'approbation des médecins dans les traitements, contrairement à la physiothérapie dans plusieurs cas. C'est là où je voulais en venir. La philosophie derrière la chiropratique en fait aussi sa distinction. Le corps humain est vu dans sa globalité, en mettant l'accent sur la capacité du corps à se guérir par lui-même, dans une certaine mesure (un pied coupé de repousse pas, et le cancer ne se guérit pas par un ajustement, évidemment!). Et c'est le plus souvent la cause qui est traitée, non pas juste le symptôme.

L'ajustement chiropratique est la principale intervention diagnostique du chiropraticien. Il s'agit d'une manipulation articulaire au niveau de la colonne vertébrale d'une très petite amplitude, avec peu de force, mais énormément de vélocité et avec une direction contrôlée. L'effet immédiat est de redonner de la mobilité aux segments ankylosés, ce qui bien souvent fait disparaitre la douleur, mais également d'optimiser les fonctions du système nerveux. La mobilisation vertébrale peut sembler pareil, mais la force appliquée est supérieur et la vélocité moindre. L'effet sur le système nerveux se retrouve ainsi diminué. Dans les deux cas, un craquement, ou cavitation, est très souvent entendu. Il ne s'agit pas d'un os qui craque, mais bel et bien du gaz qui s'échappe de la capsule articulaire (même principe qu'une canette de cola qu'on ouvre).

Ma référence à Aristote n'est pas la meilleure, mais c'était simplement pour illustrer qu'il ne s'agit pas d'une nouvelle technique, mais bien quelque chose qui se fait depuis longtemps et dont l'efficacité à réussit à traiter beaucoup de gens.


Cartaphilus a écrit:
Et à quelles autres disciplines souhaiteriez-vous que l'on s'ouvrît ? L'ouverture d'esprit que vous préconisez ne peut se faire au détriment de la démarche scientifique ; tout pratique, toute méthode, toute théorie revendiquant le terme médecine ou thérapie ne peut faire l'économie de cette exigence de rigueur.


Je ne suis pas certain de savoir où vous voulez en venir. De mon côté, ce que je voulais dire par interdisciplinarité, c'est de comprendre que le médecin n'est pas toujours «l'homme de la situation». Une personne anxieuse qui a des problèmes de sommeil n'a pas nécessairement besoin de l'aide du médecin et de somnifères, peut-être que simplement qu'une meilleure gestion du stress et une meilleure compréhension de ses sentiments et besoins «coaché» par un psychologue serait plus appropriée. Une personne qui a très mal dans les épaules et le cou, mais qui passe 40 heures par semaine au travail devant un ordinateur avec un poste de travail très mal adapté pour elle aurait besoin de l'aide d'un ergothérapeute. Et peut être que la personne qui a mal dans le bas du dos depuis des années et qui prend des anti inflammatoires par poignée devrait consulter un chiropraticien.
Je vois que vous venez de la France, où la situation est différente au niveau des chiropraticiens et ostéopathes (formation, lois, pratique, etc.) par rapport à ce qui se passe au Québec alors tout ce que j'ai écris n'est pas forcément pareil chez vous.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Hum... la manipulation n'est pas toujours ce que l'on croit.
MessagePublié: 09 Juil 2011, 17:46 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Sep 2008, 14:54
Messages: 3959
Localisation: France
Bonjour dovyde.

En évoquant l'exercice de la chiropraxie, vous faites un distinguo :
dovyde a écrit:
Pas besoin de l'approbation des médecins dans les traitements, contrairement à la physiothérapie dans plusieurs cas.

... qui s'applique à la physiothérapie, et montre l'indépendance technique de chiropracteur ; en cela, il ressemble plus qu'il ne s'oppose au médecin –  qui possède la liberté de prescription et d'exécution de ses actes. Il s'agit, pour le premier, d'un exercice indépendant qui caractérise sa profession et le distingue des personnels paramédicaux (masseurs-kinésithérapeuthes, par exemple) effectuant des actes prescrits par des médecins.

En France, cette indépendance d'exercice est encadrée réglementairement, et les actes autorisés clairement définis et limités.
dovyde a écrit:
La philosophie derrière la chiropratique en fait aussi sa distinction.

Ce qui ne relève pas de la démarche scientifique ne saurait se prévaloir de l'appartenance au champ de la science ; et la philosophie ne peut intervenir dans l'exercice de la médecine scientifique, pas plus que dans la théorie de l'évolution.

À ce propos, je cite :
Les manipulations vertébrales exigent un diagnostic médical préalable, en dehors de tout contexte philosophique.

dovyde a écrit:
Et c'est le plus souvent la cause qui est traitée, non pas juste le symptôme.

C'est assez lassant d'entendre sempiternellement ce faux argument de la médecine scientifique qui ne s'attaquerait qu'aux symptômes et non aux causes ; dans l'exemple des lombalgies, le traitement sera – rarement, mais possiblement – curatif (pour une spondylodiscite, par exemple), tandis que toutes les manipulations du monde ne peuvent remédier aux lésions d'un processus dégénératif, étiologie la plus fréquente des lombalgies.
Citer:
L'ajustement chiropratique est la principale intervention diagnostique du chiropraticien. Il s'agit d'une manipulation articulaire au niveau de la colonne vertébrale d'une très petite amplitude, avec peu de force, mais énormément de vélocité et avec une direction contrôlée. L'effet immédiat est de redonner de la mobilité aux segments ankylosés, ce qui bien souvent fait disparaitre la douleur, mais également d'optimiser les fonctions du système nerveux. La mobilisation vertébrale peut sembler pareil, mais la force appliquée est supérieur et la vélocité moindre. L'effet sur le système nerveux se retrouve ainsi diminué.

En médecine physique, la manipulation vertébrale repose sur le concept de « dérangement in tervertébral mineur », décrit par Robert Maigne (rhumatologue, formé en Angleterre par des ostéopathes [réf. 1]) comme « une mini entorse auto-entretenue du segment vertébral ». [réf. 1], non visible radiologiquement [réf. 2].

Cette explication mécanique a justifié le recours à des manœuvres physiques rachidiennes et ostéo-articulaires et a valu à son auteur un certain succès [réf. 3], mais Robert Maigne souligne : « Très vite je me suis dégagé de la “philosophie” ostéopathique [...] » [réf. 1].

Si la chiropraxie repose sur d'autres concepts, et ainsi utilise des méthodes différentes, je serais curieux de connaître vos propres références.
dovyde a écrit:
Une personne anxieuse qui a des problèmes de sommeil n'a pas nécessairement besoin de l'aide du médecin et de somnifères [...].

La médecine peut faire beaucoup mieux que distribuer des hypnotiques ; les centre de diagnostics et de traitements des troubles de sommeill se développent, par exemple en France.
dovyde a écrit:
Et peut être que la personne qui a mal dans le bas du dos depuis des années et qui prend des anti inflammatoires par poignée devrait consulter un chiropraticien.

Seulement par poignée ? Pourquoi pas par pelletée, ou par charretée ?

Mais peut-être me trompé-je en ressentant dans votre discours une certaine défiance à l'égard de la médecine scientifique...

_________________
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 26 Juil 2011, 17:40 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Juil 2011, 16:12
Messages: 55
Quelqu’un a t-il déjà été s'instruire dans une école d'Ostéopathie en France? Une école en 6 années.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 27 Juil 2011, 04:24 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Sep 2008, 14:54
Messages: 3959
Localisation: France
Salut à tous, bonjour et bienvenue sur le forum à Oksana Pankowski.

Vous soulignez, Oksana Pankowski, la durée de la formation en ostéopathie :
Oksana Pankowski a écrit:
Quelqu’un a t-il déjà été s'instruire dans une école d'Ostéopathie en France? Une école en 6 années.

Cela est vrai pour certaines formations, mais non pour toutes ; prenons le cas de la France :
Le syndicat français des ostéopathes, SFDO a écrit:
[...] Si la majorité des établissements de formation initiale a maintenu un format en 5 ou 6 ans (entre 4 200 et 5 000 heures), certains délivrent le titre d’ostéopathe à l’issue de trois ans de formation. [...]

Quant à longueur de la durée d'une formation, je ne sais pas les conclusions que l'on peut en tirer, d'autant qu'il existe certaines études, que j'imagine tout aussi étalées dans le temps, qui ne confèrent pas ipso facto un statut de rigueur scientifique, par exemple pour les impétrants de ce diplôme.

_________________
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 27 Juil 2011, 07:22 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 26 Juil 2011, 16:12
Messages: 55
Oui il y a plusieurs durée de formation. Je connais bien ces écoles. Je connais ce qu'on y apprend et 5 ans au minimum ne sont pas de trop.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 02 Aoû 2011, 16:55 

Inscrit le: 23 Déc 2008, 18:19
Messages: 29
Salut Oksana,

Oui j'ai appris et j'ai également enseigné dans une école sur 6 ans (cursus de + de 5000h).

Franchement, le gros problème qui se pose c'est le contenu de la formation. Aujourd'hui il n'y a pas assez d'heures de pratique et beaucoup trop d'heures sur des théories fumeuses pseudo-scientifiques ou alors carrément ésotériques... :?

_________________
Keep your eyes on the stars and your feet on the ground (Theodore Roosevelt)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 22 Jan 2012, 16:51 

Inscrit le: 22 Jan 2012, 16:48
Messages: 2
Bonjour

Je n'ai pas le courage de relire les sept pages du fil :oops:

Je n'ai aucune connaissance médicale et j'aimerais savoir...
1. en quoi consiste l'osthéopathie telle que pratiquée en France aujourd'hui
2. quels actes un osthéopathe pratique-t-il que ne pratiquent pas un médecin ou un kiné?

Merci.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 09 Fév 2012, 06:39 

Inscrit le: 09 Fév 2012, 06:16
Messages: 2
Bonjour,

Cela fait 2-3 jours que je parcours ce débat passionant et moi, j'ai eu le courage de lire les 7 pages.
J'interviens sur le cursus pour vous dire qu'en france, nous avons cette fâcheuse manie de vouloir simplifier, voire vulgariser, un cursus universitaire en parlant de Bac+X années ou en parlant d'équivalence BAC +X ; ce qui rassure ceux qui essayent de reprendre leurs études en faisant des formations, mais qui aurait tendance à uniformiser le niveau des études alors que toutes ne se valent pas. Ainsi, je suis plus admiratif d'une personne ayant fait mat sup/mat spé avec une école supérieure suite à un classement honorable qu'une formmation lambda où l'étudiant pourra se vanter d'un bac +5 peut-être équivalent en nombre de notre premier exemple. On entend souvent parler de "avec un bac +4, il ne trouve pas d'emploi !", mais celà ne veut pas dire grand chose ; pour quelle formation, s'agit-il d'une équivalence...

Alors pour en revenir aux écoles d'ostéo, quand j'entends, "c'est en 5 ans" et ce sans plus d'explication, je rigole ! Quelles 5 ans ? A un jour par semaine pour certaines écoles, peut-on parler de 5 ans ?

Je suis chirurgien-dentiste, et pour en arriver là, j'ai commencé par passer ma première année de médecine, une année de galère avec 6h/nuit et 2h de trajets/bouffe/repos/jour: 260 pris sur 2000 candidats ; Bac+1 en language francais, bravo !
S'en sont suivi pas mal d'années bien chargées en cours théoriques et en exercice clinique dont le total doit affleurer les 8000-9000 heures.
Alors quand je vois que l'un des arguments des écoles d'ostéos, c'est en grosse bannière étoilée "+ de 5000 heures", si on retire les cours fumeux, on pourrait semble-t-il réduire tout ça à 2 bonnes années, mais bon, les ostéos ne pourraient plus se vanter de leur 5-6 années d'études...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Une tête bien pleine et bien faite.
MessagePublié: 09 Fév 2012, 09:24 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Sep 2008, 14:54
Messages: 3959
Localisation: France
Bonjour Naic83, et bienvenue sur le forum.

Citer:
Je suis chirurgien-dentiste, et pour en arriver là, j'ai commencé par passer ma première année de médecine, une année de galère avec 6h/nuit et 2h de trajets/bouffe/repos/jour: 260 pris sur 2000 candidats ; Bac+1 en language francais, bravo !
S'en sont suivi pas mal d'années bien chargées en cours théoriques et en exercice clinique dont le total doit affleurer les 8000-9000 heures.

Et c'est encore mieux quand une tête bien pleine se double d'une tête bien faite. :a4:

Cela dit, félicitations pour votre parcours ; j'espère que vous participerez activement aux discussions de ce forum.

_________________
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 23 Fév 2012, 11:41 

Inscrit le: 09 Fév 2012, 06:16
Messages: 2
Oups, je sais qu'écrire sur un forum relève de l'habilité à faire passer ce qu'on veut dire en jouant avec les sensibilités de chacun, je souhaite juste corriger ce qui aurait pu passer pour une quelconque vanité dans mon propos ; j'ai fait dentaire pour la profession, et non pour m'enorgueillir d'un quelconque cursus "plus-difficile-que-le-tiens". Afficher le nombre d'heure d'un cursus me parait tellement vide de sens que je préfèrerais de loin que d'autres qualités du cursus soient mises en avant avant d'afficher un nombre qui, donné de façon brute, ne veut strictement rien dire, surtout si, comme vous le faites remarquer dans les pages précédentes, beaucoup de cet enseignement est à prendre avec des pincettes...


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 14 Jan 2013, 00:15 

Inscrit le: 13 Jan 2013, 23:20
Messages: 1
Bonjour,

suite à un message dénigrant un petit peu l'ostéopathie sur sa formation dans les derniers post je tiens à intervenir.


Les écoles d'ostéopathies proposent des formations en 5 années voir même en 6 pour d'autres. Grand nombre d'entre elles sont encore en 3 années de formation, ce qui donne généralement des semaines avec une journée de cours pour ces formations là. Ces écoles sont vivement combattues par l'ensemble de la communauté ostéopathique dû à la dangerosité des praticiens pouvant en sortir (manque de pratique, de théorie et diplôme non en ostéopathie mais souvent en biomécanique). Le nombre d'années qu'un étudiant ostéopathe passe dans son école n'est pas juste pour faire jolie, ça reste une formation durant laquelle l'anatomie doit être connu sur le bout des doigts, la biomécanique de même. Sans parler des cours de pédiatrie, pathologie, radiologie, physiologie, rhumatologie, traumatologie.... Ces matières médicales ne sont pas à prendre à la légère et doivent être connu pour l’obtention du DO. 5 années d'études c'est pas du luxe pour tout assimiler et retenir ce que certains médecins peuvent oublier en fonction de la spécialité qu'ils ont pu choisir!

Par ailleurs, un étudiant ne cherche pas nécessairement à se vanter de son nombre d'années d'études, mais d'en certain cas à vouloir les faire prévaloir vis à vis des universités pour l'obtention de master pour pouvoir enseigner à d'autres ce qu'ils ont pu apprendre au cours de leur cursus.

Sinon je ne tiens pas à dire que les ostéopathes ont autant de connaissances que les médecins, certainement pas. Leur métier est avant tout de connaître les limites de leur pratique et de réorienter s'il le faut un patient vers le type de médecin adéquate. Le jour où un ostéopathe dira j'ai guéri le cancer d'une personne n'est pas né! Ou alors le pauvre est totalement fou...

Je laisse à présent les personnes intéressées par l'évolution de ce métier se renseigner auprès d'écoles d'ostéopathie, de professionnels non allumés par leur croyance non prouvée, voir encore auprès d'étudiants en ostéopathie plutôt cartésien.

_________________
Paresse : habitude prise de se reposer avant la fatigue.


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page Précédent  1 ... 3, 4, 5, 6, 7

Heures au format UTC - 5 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
phpBB SEO