Nous sommes actuellement le 29 Aoû 2014, 01:13

Heures au format UTC - 5 heures [ Heure d’été ]




Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant
Auteur Message
 Sujet du message: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 12 Déc 2006, 16:47 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Bonjour, je suis un nouveau sur le forum, donc avant toutes choses un brin de présentation:

Je m'appelle Patrick (d'uhhh) et je me passionne pour l'exercice et les thérapies manuelles. J'ai un bac en kinésiologie de l'UdM et je poursuis un programme en exercices thérapeutiques à l'université de Sherbrooke, où on nous apprend à combiner des techniques de massage et mobilisations avec les exercices afin que les patients soient le plus fonctionnels possible. J'ai l'intention de couronner ça avec une maîtrise en kinanthropologie.

J'ai aussi étudié, concomittament, en ostéo, mais ça n'a pas duré.

Donc c'est dans ce champs que j'aime et qui me passionne que j'aimerais orienter la discussion. Je me rends bien compte avec ma formation en sciences, et notamment en physiologie, qu'il y a des blancs entre la pratique et la raison que les praticiens de ces deux métiers donnent quant à la raison de leurs actions.

J'aimerais sonder le terrain en vous demandant ce que vous pensez de chacun, et ce qui vous bloque dans les propos des chiros/ostéo.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Déc 2006, 17:07 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Je vais commencer en donnant l'exemple...

Tout d'abord, je ne nie aucunement les résultats qu'un ostéo ou un chiro peuvent avoir, mais plutôt ce sur quoi ils basent leur action. Je ne dis pas que tout vient de l'effet placebo, mais des fois......

Anecdotiquement, j'ai consulté les deux professions, et eu des bons résultats. Plus jeune, j'avais eu une entorse lombaire et l'ostéo que j'avais consulté m'avait bien remis ça en place. Plus récemment, même chose: entorse lombaire. Les deux fois ont reçu un diagnostique médical en bonne et due forme. J'ai été voir une physiothérapeute-ostéopathe, différente de celui d'il y a quelques années, mais ça n'a rien donné. Absolument rien... Suite à ça, j'ai consulté un chiro qui m'avait été recommandé par un client. Ça été presque un miracle. À 25 je ne pouvais presque plus marcher tellement la douleur était invalidante, mais j'ai été mieux tout de suite. Mais c'est après que ça c'est gâché: les 3-4 premières fois, je sortais de son bureau avec une nette amélioration. Les 3-4 fois suivantes, pour un traitement à chaque fois pareil, je n'avais que des bénéfices temporaires.... Et puis presque plus rien, toujours avec le même traitement. C'est là que j'ai décidé d'arrêter.

Mais c'est pas là que le bât blesse, plutôt dans les explications qu'ils me donnaient. La seconde ostéo me parlait de mon rein qui était déraillé par rapport avec l'axe de mon psoas, et c'est tout ce qu'elle a fait pour me traiter, disant que comme j'étais en phase aigue ça ne servait à rien de faire autre chose. Le même jour, le chiro me fait craquer l'articulation sacro-iliaque et je vais mieux. Quand je le questionne pour en savoir plus au fil des séances subséquentes, il me parle de kinésiologie appliquée, qui n'a rien à voir avec ce que je fais, mais me parle de points neuro-lymphatiques le long de cuisse, me parle de subluxations....

Mettons que j'ai un assez bon background en science, mais là j'ai de la misère quand les gens ne parlent pas le même langage que moi. Ou même que le docteur.

Je sais que la réalité des subluxations est assez bien reconnu, mais que c'est le diagnostic qui pose problème.

Les ostéo par contre, sont plus controversés avec le MRP, une sorte de vibration ou de force qu'ils disent irriguer le corps et tous les tissus. Là encore il y a une réalité scientifique, mais le concept à été remanié et ce qui pose problème, encore une fois, c'est de savoir, non pas s'il existe, mais plutôt si l'humain peut le percevoir et la valeur que ça a comme outil diagnostic et de traitement.

C'est là que je décroche pas mal, personnellement. C'est déjà assez difficile de s'y retrouver en sciences, alors quand des gens commencent à parler différemment, on est porté à s'en méfier un peu. On dit: à beau mentir qui vient de loin, mais comme nul n'est profète en son pays, je vous demande votre avis.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Déc 2006, 19:28 
Modérateur
Modérateur
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 02 Fév 2006, 05:24
Messages: 4564
Localisation: Mer cambrienne
Patrick, j'ai deux choses à te dire.

D'abord, salut à toi !

Ensuite, :bienvenue: sur le forum !

Et c'est tout pour l'instant :)

Amicalement,
Hallucigenia

_________________
Drogue, la fin de la prohibition


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 12 Déc 2006, 21:17 
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique

Inscrit le: 05 Avr 2004, 10:57
Messages: 4327
Bonjour Patrick

J'ai eu recours à un chiropraticien en jeune âge. Pas que j'en avais vraiment besoin, c'est que ma mère y allait et nous y emmenait pour des raisons préventives. J'ai donc grandi avec l'idée que la chiropratique était une disicipline médicale normale.

Plus tard, à l'adolescence, j'ai ressenti une douleur dorsale suite à un exercice physique. Je suis allé consulter un chiro le lendemain. Les radiographies montraient une colonne vertébrale un peu croche et le chiro m'a dit que la cause de mon mal de dos était dû à cette courbure. Il m'a dit qu'on pouvait redresser la colonne si je suivais son traitement. J'étais étonné et lui ai demandé comment. Il m'a sorti une explication un peu nébuleuse que j'ai rapidement oubliée parce que pas comprise. Ça avait rapport à la pression appliquée par certains muscles qui, bloqués, tiraient sur la colonne vertébrale en un sens.

Mon mal de dos est disparu en quelques jours et n'est jamais revenu.

Mais comme j'avais des assurances qui payaient 80% du traitement, j'ai décidé de le suivre pour des raisons préventives. Qui ne veut pas d'un dos droit? J'ai aussi modifié mes habitudes de posture depuis.

Je suis donc retourné chez le chiro .. 2 fois par semaine pendant 4 mois. Chaque séance durait environ 10 minutes mais me demandait 30 minutes de mon temps (attente, pause, etc).

Au bout de 4 mois, après un nième traitement, je lui demande si on pouvait prendre une nouvelle radiographie afin de constater s'il y a un redressement de la colonne vertébrale ou non. Il me dit que, comme on vient d'effectuer le traitement, ça serait tricher. Je reste confus.. je me demande.. "la colonne vertébrale peut elle paraître droite un jour et croche le lendemain?". J'ai soudainement eu l'impression d'avoir à faire à un charlatan. J'étais un peu gêné, je ne savais pas quoi dire. J'y suis retourné quelques fois et j'ai redemandé pour une radio. Il a dit qu'il préfèrait attendre. J'ai donc décidé de tout arrêter.

Je pense que ma colonne présente encore la même inclinaison, et celle-ci n'est pas dangereuse, mais le chiro ne peut nullement la corriger.

Je pense que la chiropratique a peut-être des effets bénéfiques, accidentellement, dans certains cas. Mais il y a des chiros (% ?) qui se foutent carrément de mentir ou de dire des choses improbables, voire invérifiables.

Récemment à mon milieu de travail, on a eu une journée "santé", où différents professionnels de la santé tenaient un kiosque dans notre lobby d'entrée. Il y avait des chiropraticiens qui avaient un dispositif constitué de deux pèse-personnes séparés, servant à péser une personne et comparer la différence du poids jambe gauche vs poids jambe droite. Le but étant de déterminer si nous étions symétriques ou non. La balance à ma droite a donné un poids supérieur, d'environ 2 kg. Idem pour une collègue de travail. J'ai alors demandé pour monter sur le dispositif mais en inversant ma position de 180 degrés (en regardant dans l'autre direction). La balance a alors donné un poids supérieur de 2 kg du côté gauche. Ils m'ont alors dit que ce n'était pas toujours fiable et que je devais prendre rendez-vous avec eux pour une évaluation plus précise. Ils ont aussi retiré cette double balance pour le reste de la journée.

Le problème, c'est qu'il manque une vraie médecine du dos qui soit accessible. Les chiros ne sont pas tous honnêtes et leur science est encore très spéculative, mais hors d'eux, il n'y a pas grand chose. Un médecin de famille pourra prescrire des anti-inflammatoires, prendre des radios, et, j'imagine référer à un physiothérapeute ou un kinésiologiste. De là, je ne sais pas s'il y a souvent des listes d'attentes, ou bien s'il faut que le problème soit grave pour y être référé. Mais un chiro, ou un osséopathe, on n'a qu'à entrer et demander pour être vu.

_________________
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 00:26 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Merci pour votre accueil chaleureux Hallucigenia et Zwielicht, j'apprécie beaucoup.

Zwielicht, c'est un peu la même expérience que j'ai décrite plus haut, c'est bien un temps, mais au-delà de la science ce qui semble caractériser les chiros, ce sont les pratiques douteuses d'entretien dont on ne se sort jamais vraiment. En tout cas, à ma connaissance ils sont les seuls à en avoir de telles, aussi régulières et rapprochées. Raison première qui me fait dire que j'ai bien fait d'arrêter mes traitements moi aussi, mais je suis franc, les premiers m'ont carrément remis debout. C'est la dépendance qui était en train de s'installer que j'aimais moins

Pour le coup de la balance, j'avoue que je ne comprends pas bien, par contre. Si tu as une mise en charge plus importante du côté droit, c'est normal que ton poids ne soit pas répartie également. Et que le poids soit plus important à gauche si tu te tournes de 180 degrés et que tu fais dos aux balances..... Logique jusque là, je ne comprends pas le trouble qu'ils ont eu.

Mais j'ai assisté récemment à un congrès médical sur les médecines alternatives et complémentaires à Sherbrooke, et il y avait une présentation par le Dr. André Bussières, responsable de la formation académique à la faculté de Chiropratique de l'UQTR. C'était vraiment très bien. Le gars est plutôt du genre conservateur, très cartésien et rigoureux dans son approche. Ça met en confiance... ce qui est bien puisque sur une quinzaine de personne j'étais le seul non médecin et que le but était de démystifier l'approche. Mais j'ai été favorablement impressionné par la présentation.

Dans le même congrès la présentation de l'ostéopathie n'a pas si bien réussi, puisque c'était une démonstration d'ostéopathie crânienne. Les docs qui faisaient de l'écoute crânienne, ça pas accroché beaucoup de monde. Le plus drôle, c'est que le présentateur est lui-même un médecin-ostéopathe, mais je crois qu'il n'a pas choisi le meilleur moyen pour rejoindre ses confrères.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 00:29 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
En passant Zwielicht, la courbure que tu as est probablement une scoliose, une déformation latérale de la colonne. Je sais que dans certains cas on peut l'améliorer, sans toutefois la faire disparaître. Mais dans ces cas-là, le plus important est généralement la mobilité de la colonne vertébrale, plus que la rectitude hypothétique de son alignement.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 09:35 
Modérateur
Modérateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 02:39
Messages: 15854
Patrick a écrit:
Zwielicht, c'est un peu la même expérience que j'ai décrite plus haut, c'est bien un temps, mais au-delà de la science ce qui semble caractériser les chiros, ce sont les pratiques douteuses d'entretien dont on ne se sort jamais vraiment


Bonjour. Je pense aussi que c'est le cas. Que la base théorique est douteuse, même si cela semble parfois donner des résultats (quel massage n'en donnera pas?). Si un chiro a une bonne formation en anatomie et est conscient des dangers associés aux manipulations de la colonne, il ne fera probablement pas de mal. Le problème vient de ceux qui prennent trop au sérieux les histoires de "subluxations" (aussi invisibles qu'indémontrées (indéfinies?)) et/ou autre supposées propriétés plutôt mythique de la chiropra(c)tie. Il ne me semble pas qu'il y ait de véritables études en chiropra(c)tie.

Je ne connais que vaguement l'ostéopathie. Mais, dès que ça implique une "énergie" (vibratoire ou non), j'ai tendance à voir ça comme le Reiki ou le Toucher Thérapeutique: très douteux. Je ne me souviens plus si les ostéopathes font des manipulations.

Citer:
J'ai l'intention de couronner ça avec une maîtrise en kinanthropologie


A Sherbrooke ou l'UQAM?

Jean-François

_________________
“This sums up the general approach of homeopaths to research: they are not out to investigate the properties of a system but rather to show that a system has the needed properties to justify their pre-ordained conclusions” (Ars Technica)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 10:02 
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique

Inscrit le: 05 Avr 2004, 10:57
Messages: 4327
Patrick a écrit:
Pour le coup de la balance, j'avoue que je ne comprends pas bien, par contre. Si tu as une mise en charge plus importante du côté droit, c'est normal que ton poids ne soit pas répartie également. Et que le poids soit plus important à gauche si tu te tournes de 180 degrés et que tu fais dos aux balances..... Logique jusque là, je ne comprends pas le trouble qu'ils ont eu.
Quand j'écrivais à gauche, j'impliquais : à ma gauche. Bref, il y avait deux balances, A et B. B donnait toujours un poids plus élevé que A ! Question de réglages, d'usure, etc
Patrick a écrit:
En passant Zwielicht, la courbure que tu as est probablement une scoliose, une déformation latérale de la colonne. Je sais que dans certains cas on peut l'améliorer, sans toutefois la faire disparaître. Mais dans ces cas-là, le plus important est généralement la mobilité de la colonne vertébrale, plus que la rectitude hypothétique de son alignement.
J'ignore à quel point la définition de scoliose est précise, mais aux dires mêmes du chiro, ce n'est (n'était) pas une scoliose. Ce qui ne veut rien dire, évidemment :)

_________________
anybody in the creation/evolution debate area knows that this is basically a spiritual war. The root of the problem is not a question of what is science or what is truth. [Laurence Tisdall]


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 11:28 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Hé bien, il semble y en avoir plusieurs, des études sur la chiropratique. Le problème, c'est la fiabilité. Des études indépendantes faites par des gens qui n'ont pas d'intérêts non-dévoilés. Jean-Yves Maigne, médecin-ostéopathe français, est le plus connu de ceux qui font des manipulations vertébrales, et il y a effectivement un bénéfice au-delà du simple effet placebo. Si tu vas sur pubmed, il y a en plusieurs. Le gros problème est de trouver celles qui ne viennent pas de revue de chiro. Pas qu'elles sont moins bonnes, mais disons que l'obejectivité n'est pas la même. Pareil pour les ostéo, en dehors de lors groupe, peu d'études fait par des tiers. Si tu veux de quoi de fiable et de plus objectif, fait une recherche sur Maigne.


Ce qui répond à ton autre question, à savoir si les ostéo font des manipulations. Définitivement oui, et dans mon expérience personnelle, elles sont beaucoup plus agréables à subir que celles en chiro. Ce sont plus des mobilisations passives et des mobilisations spécifiques que des techniques ostéoarticulaires. Car attention, tu mentionnes le massage. Ce n'est pas l'apanage de la chiro ni de l'ostéo, mais bien du praticien qui a choisi d'élargir sa panoplie thérapeutique. Ça ne fait pas partie du cursus traditionnel, du moins pas de manière pratique.

Pour ma maîtrise, je compte la faire à Sherbrooke. Après, j'hésite entre thérapie du sport et physiothérapie. On verra....

Jean-Francois a écrit:
Patrick a écrit:
Zwielicht, c'est un peu la même expérience que j'ai décrite plus haut, c'est bien un temps, mais au-delà de la science ce qui semble caractériser les chiros, ce sont les pratiques douteuses d'entretien dont on ne se sort jamais vraiment


Bonjour. Je pense aussi que c'est le cas. Que la base théorique est douteuse, même si cela semble parfois donner des résultats (quel massage n'en donnera pas?). Si un chiro a une bonne formation en anatomie et est conscient des dangers associés aux manipulations de la colonne, il ne fera probablement pas de mal. Le problème vient de ceux qui prennent trop au sérieux les histoires de "subluxations" (aussi invisibles qu'indémontrées (indéfinies?)) et/ou autre supposées propriétés plutôt mythique de la chiropra(c)tie. Il ne me semble pas qu'il y ait de véritables études en chiropra(c)tie.

Je ne connais que vaguement l'ostéopathie. Mais, dès que ça implique une "énergie" (vibratoire ou non), j'ai tendance à voir ça comme le Reiki ou le Toucher Thérapeutique: très douteux. Je ne me souviens plus si les ostéopathes font des manipulations.

Citer:
J'ai l'intention de couronner ça avec une maîtrise en kinanthropologie


A Sherbrooke ou l'UQAM?

Jean-François


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 11:40 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Zwielicht a écrit:
Patrick a écrit:
Pour le coup de la balance, j'avoue que je ne comprends pas bien, par contre. Si tu as une mise en charge plus importante du côté droit, c'est normal que ton poids ne soit pas répartie également. Et que le poids soit plus important à gauche si tu te tournes de 180 degrés et que tu fais dos aux balances..... Logique jusque là, je ne comprends pas le trouble qu'ils ont eu.
Quand j'écrivais à gauche, j'impliquais : à ma gauche. Bref, il y avait deux balances, A et B. B donnait toujours un poids plus élevé que A ! Question de réglages, d'usure, etc


Ah ok, donc la balance de droite était systématiquement plus haute. Je gage qu'il y en a une gang qui ont cru être débalancé cette journée-là :mrgreen:

Patrick a écrit:
En passant Zwielicht, la courbure que tu as est probablement une scoliose, une déformation latérale de la colonne. Je sais que dans certains cas on peut l'améliorer, sans toutefois la faire disparaître. Mais dans ces cas-là, le plus important est généralement la mobilité de la colonne vertébrale, plus que la rectitude hypothétique de son alignement.
J'ignore à quel point la définition de scoliose est précise, mais aux dires mêmes du chiro, ce n'est (n'était) pas une scoliose. Ce qui ne veut rien dire, évidemment :)[/quote]

C'est bien possible, mais la manière dont tu me décris ça, ça a vraiment l'air d'une scoliose. Mais en gros, la colonne a deux courbures naturelles, la ciphose, à convexité postérieure comme dans le thorax, et la lordose, à convexité antérieure comme dans le bas du dos et le cou. La scoliose elle, est latérale gauche ou droite et n'est pas du tout naturelle. C'est la seule qui est visible sur une radiographie du dos. Les autres ne le sont que lorsque tu es sur le côté. C'est pour ça que je trouve ça curieux, mais dur de dire quoique ce soit sans en savoir plus.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 12:18 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Pour ceux qui veulent un visuel de ce que l'ostéopathe fait, voici un lien. Aller dans la section vidéo. Mais je vous avertis, ce gars-là à le culte de sa propre personne, c'en est hallucinant.

http://www.guyvoyer.com/

À preuve, aller voir les FAQ. Son cursus est tellement épais qu'il est plus haut que moi, et je fais 6'1" :roll:


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 14:18 
Modérateur
Modérateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 02:39
Messages: 15854
Patrick a écrit:
Pour ceux qui veulent un visuel de ce que l'ostéopathe fait, voici un lien. Aller dans la section vidéo. Mais je vous avertis, ce gars-là à le culte de sa propre personne, c'en est hallucinant


Ca à l'air cool l'ostéopathie dans le cas des problèmes gynécologiques (enfin, ça doit dépendre de la cliente) :lol:

Je n'ai trouvé aucune affirmation outrée dans sa FAQ sur l'ostéopathie. C'est plutôt bon signe qu'il n'invoque pas d'énergie mystique, de guérison miraculeuse, etc.

Jean-François

_________________
“This sums up the general approach of homeopaths to research: they are not out to investigate the properties of a system but rather to show that a system has the needed properties to justify their pre-ordained conclusions” (Ars Technica)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 13 Déc 2006, 18:37 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Dans ce cas-là, je parlais de la sienne en particulier. Ce gars-là tout fait, de prof d'éducation physique à médecin spécialisé en passant par kinésithérapeute.... Toutes ces études prennent en moyenne 3-4, 6-7 dans le cas de médecine sans parler de spécialisation :?

Il doit faire des journées de 30h pour avoir fait tout ça l'espace de quelques années..... et je ne connais pas beaucoup de médecin qui s'affiche seulement 'DO', la plupart mettent aussi la parcelle MD.

Sur le plan plus technique, j'ai lu certains de ces articles, dont un entre autre parut dans 'Kinésithérapie, les cahiers', revue scientifique de ce qui est équivalent à la physio en France, assez controversés et même fortement critiqués par des gens qui font autorité en la matière. Si ça en intéresse des gens, je peux trouver la référence précise.

Mais bon, je ne veux pas non plus faire une chasse aux sorcières contre Guy Voyer, c'est juste que c'est l'exemple type du praticien dont l'orgueil dépasse les compétences.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 14 Déc 2006, 02:25 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 09:59
Messages: 1803
Localisation: Montréal
Patrick a écrit:
C'est bien possible, mais la manière dont tu me décris ça, ça a vraiment l'air d'une scoliose. Mais en gros, la colonne a deux courbures naturelles, la ciphose, à convexité postérieure comme dans le thorax, et la lordose, à convexité antérieure comme dans le bas du dos et le cou. La scoliose elle, est latérale gauche ou droite et n'est pas du tout naturelle. C'est la seule qui est visible sur une radiographie du dos. Les autres ne le sont que lorsque tu es sur le côté. C'est pour ça que je trouve ça curieux, mais dur de dire quoique ce soit sans en savoir plus.


La majorité des cas de scoliose est qualifiée idiopathique (cause inconnue). D'autres sont congénitales (une ou plusieurs vertèbres sont déformées à la naissance et produisent une déformation de la colonne vertébrale) ou neuro-dégénératives (conséquence d'une maladie telle que la myopathie de Duchenne). (résumé du FAQ de la défunte Association de la scoliose du Québec)

Il y a environ 15% (chiffre de mémoire) de la population qui a une scoliose. La grande majorité des gens ne s'en rend pas compte car leur scoliose est de faible amplitude et ne cause aucun problème.

Il est très difficile de corriger un scoliose car à l'âge adulte, les vertèbres sont déformées en permanence et ne peuvent plus prendre une place physiologiquement normale. Donc, quand un chiro affirme à un adulte qu'il peut corriger une scoliose, on peut avoir de gros doutes sur cette affirmation.

Christian


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 15 Déc 2006, 10:58 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
On ne peut pas changer la conformation des vertèbres, je suis tout à fait d'accord là-dessus. Mais pas contre on peut entretenir la mobilité articulaire et libérer les muscles contracturés qui viennent avec. Comment un chiro fait pour y arriver, là est la question mais je n'ai pas d'informations sur ce sujet donc difficile de me prononcer.

Par contre, j'aimerais entendre l'opinion de tout le monde sur les aspects les plus 'mystico-psychologiques' de la chiro et de l'ostéo. S'il y en a qui ont des informations aussi, ce serait bienvenue.

La kinésiologie appliquée, utilisée surtout par les chiros, dit que le testing musculaire peut être utilisé pour diagnostiquer non seulement des problèmes musculo-squelettiques, mais aussi des maladies et des troubles physiologiques, voire même psychologiques

http://www.allerg.qc.ca/kinesiologieapp.html

En plus de certains concepts qui ont de la difficulté à faire leur chemin dans le monde scientifique et médical. On pense bien sûr à la subluxation, mais à ces complications, etc.

http://www.allerg.qc.ca/subluxevas.html

http://www.allerg.qc.ca/analcontactref. ... spinc.html

http://www.allerg.qc.ca/nerfspinc.html

Pour l'ostéo, elle fait appel à des concepts controversés elle aussi, comme la thérapie crânienne, basé sur l'analyse des mouvements subtils des os du crâne, le traitement des viscères, pas juste un effet mécanique comme celui du massage, qui est prouvé, mais sur la régulation de leur fonction.

http://www.quackwatch.org/04ConsumerEdu ... osteo.html

Ils basent aussi de nombreuses méthodes diagnostiques et de traitement sur le MRP, qui serait une énergie émise à l'unisson par toutes les cellules du corps et dont les déficiences peuvent être utilisées pour pour identifier les causes d'un trouble ou d'une pathologie. Bien que mystique au premier abord, il semblerait qu'il y a en effet une faible impulsion électique émise par les cellules du corps, mais reste à savoir si on peut la percevoir, et surtout l'utiliser à des fins thérapeutiques.

http://www.osteopathie-france.net/Principes/cranien.htm

http://www.tao-yin.com/tao-yin/mouvemen ... imaire.htm

http://www.osteopathie-france.net/Princ ... onfins.htm

Je ne dis pas que tout ce qui fait partie du cursus des cours de chiro et d'ostéo est mauvais, loin de là. Il y a plusieurs éléments très intéressants dans leur techniques, mais aussi des points nébuleux qui les empêchent, selon moi, de progresser et surtout de les accepter et incorporer dans le système médical et scientifique officiel.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message:
MessagePublié: 20 Déc 2006, 11:25 

Inscrit le: 12 Déc 2006, 13:18
Messages: 25
Une version abrégée et très concrète, rédigé par passeportsanté.net, la référence en santé au Québec, pour ceux qui veulent en savoir plus..... et qui sait, continuer le débat ;)

http://www.passeportsante.net/fr/Therap ... opathie_th


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 18 Oct 2007, 15:00 

Inscrit le: 16 Oct 2007, 14:04
Messages: 1
Deux petites précisions...
Si le chiro mentionné plus haut disait qu'une déviation latérale n'était pas une scoliose, c'est probablement simplement une question d'amplitude de la déviation. Selon les ouvrages, une courbe latérale doit être d'une amplitude minimale de 10 ou 15 degrés pour être considérée "scoliose", donc anormale. Il n'existe que très peu de colonnes vertébrales parfaitement droites... le terme scoliose est réservé aux déviations considérées "anormales".

D'autre part, concernant les propos du début de la discussion, je crois qu'il est important de préciser que la kinésiologie appliquée n'est pas une technique extrêmement répandue en chiropratique, et que plusieurs chiros sont en fait extrêmement déçus de voir certains collègues la pratiquer... C'est un "mal pour un bien" en chiro: il existe plusieurs techniques et plusieurs approches. Le problème c'est qu'on ne peut pas le savoir avant d'entrer dans un bureau... et que si on est déçus, on chiale souvent, plutôt que d'aller voir ailleurs! Après trois essais, j'ai fini par en trouver une qui pratique de façon intelligente, très douce, et qui explique tout! Et elle n'est pas "anti-médecin", en fait elle a même travaillé avec mon médecin pour m'aider. Suffit de chercher!!!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 19 Oct 2007, 04:50 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 23 Mar 2004, 14:21
Messages: 891
Salut,

Mon expérience de l’ostéopathie est assez similaire à celle de Zwielicht, quand j’étais enfant on m’envoyait voir de temps en temps un ostéo à titre préventif.
C’étaient des séances très couteuses (500 francs il y a 25 ans). Le gars pratiquait des manipulations ostéopathiques normales, en faisant craquer les os, mais il avait aussi toute une batterie de techniques bizarres utilisées en complément (acupuncture, moxibustion) et une technique étrange et vraiment très douloureuse consistant à enfoncer ses pouces dans mon dos le long de la colonne vertébrale (je ne sais pas si c’était de l’ostéopathie, ça me fait plus penser à la végétothérapie de Reich). Ca ne m’a pas empêché de développer une scoliose de 20°. Comme à l’adolescence j’ai fini par refuser d’aller voir cet ostéopathe à cause de la douleur, on m’a envoyé chez un autre ostéo, qui pratiquait uniquement des manipulations classiques, non douloureuses, mais ça n’a en rien amélioré ma scoliose. Et à 17 ans j’ai consulté un kinésithérapeute qui, grâce à de simple exercices physiques (la « gymnastique de mézières » ou quelque chose comme ça) a réduit de moitié la courbe de ma scoliose en moins d’un an… Je n’ai plus jamais eu mal au dos.

En France l’ostéopathie est de plus en plus reconnue même si elle a longtemps été considérée comme une médecine douce.
Je ne comprends pas ce regain de crédibilité. Les bases théoriques semblent ésotériques, d’ailleurs tous les ostéopathes avec qui j’ai pu discuter croyaient aussi en l’acupuncture et souvent à pas mal d’autres trucs bizarres. Quant aux expérimentations semblant démontrer une action supérieure à celle du placébo, je me demande ce qu’elles valent et dans quelles conditions elles ont été réalisées étant donné qu’on ne peut pas concevoir d’expérience en double aveugle pour l’ostéopathie. Seulement en simple aveugle. L’ostéopathe, lui, sait toujours si la manipulation qu’il fait est « réelle » ou non. Ca laisse toujours la place pour un bon gros biais.
Une théorie douteuse, une efficacité thérapeutique invérifiable : cette discipline devrait manifestement être considérée comme non-scientifique.

_________________
Je vous le déclare solennellement : maintes fois déjà j'ai essayé de devenir un insecte ; mais je n'en ai pas été digne (Dostoïevksi, Le Sous-sol)


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 07 Jan 2008, 20:44 

Inscrit le: 07 Jan 2008, 20:39
Messages: 1
J'aimerais informer les gens qui on visité le site de Guy Voyer , l'homme vient d'être arreté en France pour usurpation de titre, et faux-papier.
Il n'est pas medecin, et il n'a pas de diplôme en ostéapathie...
Son école à Montreal va probablement tomber à l'eau puiqu'il était le seul professeur...

Vivement une reconnaissance de l'ostéopathie au Quebec pour éviter les dérapages!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 18 Jan 2008, 12:55 

Inscrit le: 04 Jan 2008, 17:34
Messages: 16
pierre19 a écrit:
J'aimerais informer les gens qui on visité le site de Guy Voyer , l'homme vient d'être arreté en France pour usurpation de titre, et faux-papier.
Il n'est pas medecin, et il n'a pas de diplôme en ostéapathie...
Son école à Montreal va probablement tomber à l'eau puiqu'il était le seul professeur...

Vivement une reconnaissance de l'ostéopathie au Quebec pour éviter les dérapages!



Vivement une analyse scientifique de la pratique des ostéopathes pour tester leur théories et leur pratique selon des critères scientifiques reconnus. D'ici là, je vais chez le médecin. Un VRAI, qui a fait son cours de médecine.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 20 Jan 2008, 01:10 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Avr 2006, 14:31
Messages: 2707
En ce qui concerne la balance, en premier lieu, il faudrait les calibrer. Ensuite, on n'a pas besoin de bouger beaucoup d'un bord ou de l'autre pour que ça débalance, sans compter que personne ne devait être nu...

Et est-ce que le corps est nécessairement symétique? Par exemple, je suis droitier, j'ai l'impression que, comme le lanceur de javelot dans les 12 travaux, ma musculature est plus développée de ce côté là, même si ça ne se voit pas nécessairement à l'oeil nu.

Bref, ça ne vaut rien.


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 23 Jan 2008, 18:03 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 03 Sep 2003, 09:59
Messages: 1803
Localisation: Montréal
DanB a écrit:
En ce qui concerne la balance, en premier lieu, il faudrait les calibrer. Ensuite, on n'a pas besoin de bouger beaucoup d'un bord ou de l'autre pour que ça débalance, sans compter que personne ne devait être nu...

Et est-ce que le corps est nécessairement symétique? Par exemple, je suis droitier, j'ai l'impression que, comme le lanceur de javelot dans les 12 travaux, ma musculature est plus développée de ce côté là, même si ça ne se voit pas nécessairement à l'oeil nu.

Bref, ça ne vaut rien.


En recherche sur la biomécanique, il existe une panoplie d'appareils pour mesurer la position du centre de masse d'une personne en position debout. Un exemple de technologie est le FSA de VistaMedical. Pour calculer le centre de masse d'une personne, on ne peut pas prendre un mesure ponctuelle dans le temps. Il faut faire l'acquisition de la position du centre de masse à une certaine fréquence durant un certain laps de temps (1 minute par exemple) et ensuite calculer la moyenne et l'écart-type des mesures. À ce moment, on peut voir si le centre de masse de cette personne est différente de la population en général. Par exemple, j'ai vu des études utilisant ce type d'appareil qui ont démontré que les adolescentes atteintes de scoliose ont un centre de masse moyen semble à tout le monde mais avec un écart-type plus grand ce qui signifie que la scoliose provoque une plus grande instabilité posturale chez ces adolescentes.

Christian

_________________
"Quand on a un marteau dans la tête, on voit tous les problèmes en forme de clous!" Sophie-Anne Legendre


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 04 Fév 2008, 23:43 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 25 Avr 2006, 14:31
Messages: 2707
Ton écart-type, ça ressemble au moment d'inertie. Quant au centre de masse, celui-ci varie en fonction de la position. Si j'ai les bras dans les airs, mon centre de masse est plus élevé que s'ils sont le long de mon corps.

Aussi, même si le centre de masse reste à la même place dans notre corps et qu'il est centré latéralement, ça ne veut pas dire que le poids sur les deux jambes sera le même. Bon, je ne suis pas sûr s'il ne bouge pas en transférant le poids d'une jambe à l'autre (le corps bouge nécessairement). Mais, par exemple, le centre de masse d'un cube est en son centre, mais on peut le positionner de différentes façon sur les deux balances et obtenir des lectures différentes.

Bonjour chez-vous!


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropatique/Ostéopathie
MessagePublié: 06 Fév 2008, 05:40 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 24 Aoû 2007, 05:16
Messages: 8
Bonjour
j'ai étudié l'osteopathie dont la crânienne pendant deux ans à la recherche du MRP.
Je peux dire que je l'a senti.
De là à croire qu 'il s'agit du mouvement provoqué par le liquide céphalo rachidien dans tout le corps j'ai comme un doute...

Je pense que l'osteopathie marche pour soulager
je ne crois pas qu'elle corrige
Pour corriger il me semble que pour l'appareil locomoteur il vaut mieux se fier à la kinesythérapie puis aux disciplines qui integrent des postures telles que le yoga par exemple
C'est ma conclusion pratique

Les théories des ostéopathes ne me convainquent plus,elles integrent toujours une vision passive du patient qui subit des soins tel le cadavre mou entre les mains du légiste.Excusez la comparaison je n'en trouve pas d'autre!

_________________
Seul compte l'instant,le reste n'est que souvenir


Haut
 Profil  
 
 Sujet du message: Re: Chiropractie/Ostéopathie
MessagePublié: 25 Avr 2008, 20:55 
Avatar de l’utilisateur

Inscrit le: 30 Aoû 2007, 11:10
Messages: 260
Hello. J'ai eut la chance d'assister à un colloque sur l'osthéopathie. Cela m'a parut très enrrichissant. Pour autant l'Ostéopathie ne me semble efficace que dans la mesure où elle intègre et utilise la posturologie. La Chiropractie me semble plus proche de la Kynesithérapie (et du massage).
Les deux partagent un passé chargé d'imprécision méthodologique, voire d'ésotérisme. Mais peu à peu ces 2 disciplines se rejoignent (et ressemblent à la kyné et au massages) et deviennent plus rigoureuses. Elles demeurent essentiellement exposées aux différences de savoir-faire du praticien: ce sont des disciplines très empiriques. Mais elles donnent des résultats.
8=) Bref, tout cela pour dire qu'une scoliose se produit dans les directions transversales (droite-gauche) tandis que les lordoses se font dans les direction sagittales (avant-arrière). La plupart des scolioses mineures sont dues à la très légère différence de longueurs des membres (inférieurs...) liée à l'assymétrie du corps (la symétrie n'est jamais parfaite) et des différences d'épaisseurs de semelles (moins de 0,5cm) sont souvent une solution commode et assez efficace à la fatigue du dos lors des marches (j'ai corrigé ma femme pendant 15 ans et sa scoliose s'est bien réduite (50%), mais c'est très long).
:a3: Enfin n'oublions pas que nous sommes plein de liquides en mouvement: lymphe, LCR, sang. Tout cela génère des effets de pressions et des mouvements... que l'on peut parfois ressentir.

_________________
Ach...


Haut
 Profil  
 
Afficher les messages depuis:  Trier par  
Publier un nouveau sujet Répondre au sujet  [ 170 messages ]  Aller à la page 1, 2, 3, 4, 5 ... 7  Suivant

Heures au format UTC - 5 heures [ Heure d’été ]


Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant actuellement ce forum : Aucun utilisateur inscrit


Vous ne pouvez pas publier de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas insérer de pièces jointes dans ce forum

Rechercher pour:
Powered by phpBB® Forum Software © phpBB Group
Translated by phpBB.fr © 2007, 2008 phpBB.fr
phpBB SEO