Médium

Vous en avez rencontré? Racontez-nous cela.
Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#51

Message par Jean-Francois » 28 déc. 2016, 16:11

Panda a écrit :Je suis venu ici pour aider des gens ayant peut-être vécu des expériences semblables
En plus de ce que dit Cogite sur le danger potentiel de vos "conseils", je vous ferais remarquer que vous dites être vous-même troublé par vos croyances. Elles ont un effet négatif sur vous, contre lequel vous luttez. Et c'est cet effet négatif que vous voudriez propager?

Par comparaison, les sceptiques ne sont pas embêtés par les fantômes et autres entités surnaturelles de ce genre. C'est bien simple: ne pas y croire suffit à les faire disparaitre*. De ce point de vue, il n'y a pas vraiment d'effet négatif associé à une absence de crédulité.

* Cela ne veut pas dire qu'il ne peut rien nous arriver de bizarre, c'est juste que même si on ne trouve pas d'explication cela ne revient pas nous "hanter".
J'étais également venu raconter des choses très personnelles en accordant ma confiance à des inconnus dans l'espoir que quelqu'un puisse peut-être m'aider, et que je puisse éclairer les autres qui en ont de besoin
Si vous vous imaginez (à tort) que des poussières sont en fait des entités surnaturelles mal-définies, quel éclairage exactement voudriez-vous proposer à d'autres? N'est-il pas mieux de présenter les choses pour ce qu'elles sont plutôt que de les imaginer, surtout en ajoutant un côté négatif qui n'est pas nécessaire?
Si votre but était de me faire douter de moi, c'était très réussi
En fait, le but est plus de vous faire douter de certaines croyances parfaitement non-fondées. Le problème est que ceux qui croient éprouvent régulièrement de la difficulté à distinguer leurs croyances d'eux-même. En grande partie parce que leurs croyances sont basées sur leur subjectivité, sur leurs "ressentis" (leur "expérience personnelle"), plus que sur des faits objectifs.
Mais malheureusement pour vous, toutes les événements me disent très clairement le contraire
Personne ne vous souhaite d'être fou. C'est donc tant mieux pour tout le monde si vous ne l'êtes pas.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 991
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Médium

#52

Message par Inso » 31 déc. 2016, 05:28

Panda a écrit :. Je n'ai pas été seul à entendre, voir et sentir des choses chez moi, comme je l'ai déjà dit auparavant. Il y avait bien une présence chez moi.
Une explication intéressante concernant la vision de fantômes et les sentiments de "présences" : les infra-sons.

Inso

Avatar de l’utilisateur
unptitgab
Messages : 4024
Inscription : 14 janv. 2014, 07:59

Re: Médium

#53

Message par unptitgab » 31 déc. 2016, 13:56

Inso a écrit :
Panda a écrit :. Je n'ai pas été seul à entendre, voir et sentir des choses chez moi, comme je l'ai déjà dit auparavant. Il y avait bien une présence chez moi.
Une explication intéressante concernant la vision de fantômes et les sentiments de "présences" : les infra-sons.

Inso
Cela vaut ce que ça vaut, un épisode de Mythbusters portait sur ce sujet, l'infra-son, ben rien de concluant n'en est sortit.
Con, cul, bite sont des mots qui appartiennent à la langue française, mais putain "malgré que" est impropre!

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7807
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Médium

#54

Message par Nicolas78 » 31 déc. 2016, 14:22

Panda a écrit : Si votre but était de me faire douter de moi, c'était très réussi
Ça doit être culturel, mais je ne sais pas pourquoi "douter de sois" est vue comme une faiblesse.
Ça ne l'est absolument pas. Pas moins qu'avoir confiance en sois. Douter de soit ne détruit pas forcement la confiance et la "croyance en sois" comme émotion motivante. Bien entendu, si votre but est de sauter à plus 7m de long, trop douter de vos capacités ou avoir peur pourrait vous faire échouer, mais être trop sur de sois pourrait vous attirer l'humiliation de ne pas avoir suffisamment douter durant vos entraînements.
C'est pareil pour les postures et les débats intellectuelles et de l'information. Ne pas être sur de sois n'est pas salvateur, pas plus que de ne jamais douter de ce qu'on raconte, de ce qu'on est et de ce qu'on à vécus. Et cela n’empêche en rien de garder son vécus tel qu'on veut le concevoir tout en le présentant de manière plus scéptique. C'est d'ailleurs aussi très culturel à la mode (?) d’opposé raison et émotion, croyances et savoir dés lors qu'on parle de sois et des autres (et non pas d'un sujet précis), alors que les individus qui les portent on tout cela en eux.
Mais au lieu de ça, vous jugiez aveuglément
On ne te connait pas, et tu vient "aider" ici une personne que tu ne connait pas non-plus (et qui n'est plus la). Bien sur que les jugement sont aveugles.
Mais malheureusement pour vous, toutes les événements me disent très clairement le contraire.
La notion de folie est bien plus interessante et bien moins péjorative que ce-que tu sous-entend et décrit dans tes interventions. C'est asses insultant pour les "fous", en fait.
Bref, merci aux quelques uns qui ont été civilisés et qui ont essayés de voir la situation d'une perspective différente que leurs jugements et première impression à mon sujet
Sur ce point tu à raison. Les rencontres ce font sur bcp de premières impressions, de jugements, et c'est bien dommage. Les impressions sont rarement bonnes. Mais inévitables.
en quel droit vous pouvez me traiter de schizophrène ou affirmer que j'ai une maladie mentale alors que vous n'avez jamais rien vécu de tel dans votre vie.
1 - On à pas dit que tu était schizophrène, mais que les personnes qui on des hallucination peuvent l’être (parmis d'autres causes qui n'on rien à voir d'ailleurs et qui on été expliqués ici longuement).
2 - Comment sais tu qu'on n'a pas vécus de telles choses dans nos vies ?

Tu croit qu’être scéptique protège des expériences comme les tiennes ? J'ai un scoop pour toi : et bien non
Aussi, qui est tu, du coup, pour juger de ce qu'on à vécus ou non sans nous connaitre ? ;)
Vathar a écrit : Meme si c'est paradoxal, j'ai l'impression que ces convertis extrémistes n'ont fait que troquer une croyance pour une autre et raté une marche dans le cheminement de leur pensée. Ils ne sont pas sceptiques, athées ou quoi que ce soit mais, aussi paradoxal que cela puisse sonner, ils "croient" en l'athéisme ou le scepticisme.

Ca produit des zézés nourris à la pastille Chiantos qui prennent comme le devoir sacré de voler dans les plumes de toute croyance, aussi insignifiante soit-elle, et généralement sans faire dans la finesse.

A ne pas confondre cependant avec les zézés les plus blasés qui en ont juste marre de voir pour la what-millième foi un ressassage de la zozoterie du moment poindre le bout de son nez sur le forums. Ca ne justifie pas l'accueil parfois agressif des visiteurs mais je peux cependant le comprendre dans une certaine mesure.
Je partage en partis ce constat et notamment la fin, mais je vais le nuancer un peut, les "extrémistes athées anti-ceci ou anti-cela" et autres super-héros de la "lutte irraisonnable contre l'irraisonné" sont asses rares même si c'est un comportement qui peut arriver à tout le monde.

Avatar de l’utilisateur
Inso
Messages : 991
Inscription : 11 mai 2013, 16:00
Localisation : Béarn

Re: Médium

#55

Message par Inso » 01 janv. 2017, 10:00

unptitgab a écrit :[Cela vaut ce que ça vaut, un épisode de Mythbusters portait sur ce sujet, l'infra-son, ben rien de concluant n'en est sortit.
Ah, merci de l'info :a4:

Inso

Dalbalash
Messages : 4
Inscription : 13 nov. 2016, 06:00

Re: Médium

#56

Message par Dalbalash » 16 janv. 2017, 03:57

eBonjour,

Désoler de ne pas avoir pris le temps de revenir sur votre forum. J'avais finalement pris la décision d'essayer de régler ce problème par moi-même car c'est un sujet assez délicat à aborder en société. Mon but n'était pas non plus de créer une controverse ni une polémique ici, je cherchais réellement de l'aide car ce que je vis affecte ma santé mentale et psysique.

J'avais écris ce mot sur ce forum, car étant une femme de science, je ne voulais pas de réponse trop esothérique, car c'est un voie qui me rend mal à l'aise. Heureusement, la vie fait bien les choses, j'ai fait la rencontre d'un médium qui m'aide a visualiser ce problèmes en plus de m'aider sur mes recherches sur les ondes électromagnétiques, plus précisément sur les ondes de basse fréquence Gamma qui sont émisent par le cerveau et la conséquences de ces variation.
Tu trouves? Moi j'ai un peu l'impression d'une tentative de canular mais c'est peut-être dû à un manque de maitrise du vocabulaire employé. (J'aime beaucoup le "j'ai un niveau de sociopat[h]ie élevé ce qui me permet un très grand sens critique", comme si être anti-social était une qualité et une qualité forcément liée à un fort QI.) Même en accordant le bénéfice du doute, son histoire est un peu grosse par bouts.


Bonjour Jean-François,
Je comprend votre réaction, je ne suis vraiement pas très bonne dans les explications. J'ai un trouble de dissociation qui n'est pas lié à ce problèmes. En fait j'ai quatre émotions ou cinq selon moi, je vis entre la joie, la peine, la peur, la collère et le plus souvent dans le neutre. Ce n'est pas une qualité mais un trouble psychiatrique. Cependant je peux pas nié avoir un fort QI et que cet état me permet d'avoir une plus grande neutralité que la pluspart des humain dans des sujet que les émotions peuvent biaiser la pensée scientifique. Vu que mon résumé est insufisant à comprendre mon état psychiatrique arbitrairement à mon état ''ésotérique'' je vais vous donner quelques explication sur ce que j'ai appris en thérapie EMDR. (désensibilisation et retraitement des informations avec l'aide de mouvements oculaire)

J'ai eu un syndrome de stress post-tromatique à l'enfance dû à de l'intimidations ainsi que de la violence physique de mes professeurs de l'école primaire qui n'aimais pas ma pensée critique acquis par l'éducation que j'ai reçu de ma grand-mère ainsi que mon comportement lunatique dû a un TDAH non diagnostiqué.
Ce post-tromatique, en plus de la perte de confiance envers les adultes, des autorités et de moi-même à été le déclancheur de mon trouble limite. N'ayant pas été diagnostiqué adolescent, n'acceptant pas la maladie mentale adulte et vivant avec un conjoint violent verbalement, et avant un problèmes de consommations incontrolable, mes troubles se sont agavés à un point critique. J'ai fait des tas de thérapie, jusqu'a ce que ma vie s'effondre totalement. J'ai reçu mon coup de grâce quand j'ai été victimes d'agression sexuelle, ce qui ma occasionné encore une fois un syndrome de stress post-tromatique et en le traitant c'est à ce moment que le trouble dissociatif est apparu.

Malgré que mon histoire ressemble à une émission de Fabienne Larouche, c'est hélas la vérité. Ma mère me dit souvent, qu'elle a jamais vu quelqu'un d'aussi mal chanceux.
Maintenant, j'essais de reprendre ma vie en main et cet énergie négative en fait partis.

Mes recherches afin de comprendre mon problèmes m'ont mené à une recherche sur l'influences des cycles bipolaires sur les allucination visuel et auditives qu'elle provoque car je croyais en être atteinte vu ces symptomes. Par contre, selon mon psychiatre, mes ''allucination'' ne cadre ni pour un trouble bipolaire, ni pour la schyzophrénie.

Les variation émotionnelles étant normal chez les être humains et ayant remarqué des périodes plus sensibles, j'ai continué cette recherche avec une nouvelle approche. Recherchant des information sur les ondes ainsi que sur les mesures ERM, j'ai rencontré un scientifique qui m'a finalement enlever ma crainte des théorie esothérique en me disant que ''si je laissit de coté une hypothèse par préjugés, je biaisais l'ensemble de ma recherche''. Depuis, j'ai de nouvelles données étonnante.

Soyez sans crainte pour mon état mental, je suis médicamentée et suivis régulierement par un psychiatre qui m'aide aussi dans ma recherche.

Je n'ai malheureusement pas le temps de répondre à tous, je reviendrai afin de répondre à certains que je trouve important de donner une explication ou une réponses.

Pour ceux qui voulais me contacter en privée, je vais vous envoyer un message sous peu afin que vous puissiez le faire.

Dernière choses, sans pointer personne. Avoir un sens critique, du septisme ou une opinion différente ne donne pas droit d'attaquer ou de rire ou denigner le point de vue des autres. On évolue une idée par le débat non par l'empirisme.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7807
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Médium

#57

Message par Nicolas78 » 16 janv. 2017, 09:36

Dalbalash a écrit : car étant une femme de science, je ne voulais pas de réponse trop esothérique, car c'est un voie qui me rend mal à l'aise. Heureusement, la vie fait bien les choses, j'ai fait la rencontre d'un médium qui m'aide a visualiser ce problèmes
Jusqu’à preuve du contraire ou changement de status, les médiums ne sont par des personnes de sciences. Au contraire.
En fait j'ai quatre émotions ou cinq selon moi, je vis entre la joie, la peine, la peur, la collère et le plus souvent dans le neutre
Comme 90% de la population ;)
Cependant je peux pas nié avoir un fort QI et que cet état me permet d'avoir une plus grande neutralité que la pluspart des humain dans des sujet que les émotions peuvent biaiser la pensée scientifique.
Avoir un haut QI ne permet pas d’être plus neutre à ma connaissance. Mais c'est possible. D'où tirez vous cette information ?
je vais vous donner quelques explication sur ce que j'ai appris en thérapie EMDR
Il me semble que les techniques EMDR sont un mélangent de thérapies congitivo-comportementales (reconnues comme asses efficaces), et de psychanalyses (peut voir pas reconnues). Est-ce bien cela ? Quoi qu'il en soit ça me parait "relativement asses sérieux", mais pensez bien que si les TCC sont parfois critiquées (malgré une reconnaissance), alors il faut d'autant plus rester très critique en vers les analyses psychanalytiques et savoir prendre un certain recul dessus. Ceci-dit, tout cela vaut bien mieux qu'un médium amha.
Ce post-tromatique, en plus de la perte de confiance envers les adultes, des autorités et de moi-même à été le déclancheur de mon trouble limite.
Vous voulez parler du trouble borderline ?
Si oui, qui vous à diagnostiqué ?
Malgré que mon histoire ressemble à une émission de Fabienne Larouche, c'est hélas la vérité.
Je ne sais pas si c'est bien ou si ça peut vous aider, mais sachez que :
- Vous n’êtes pas seule à ressentir cela ni à avoir ce genre de problèmes, c'est vrai, et en plus ça aide de le savoir, je pense
- Pleins de gens s'en sortent pas trop mal, sans perdre leurs identité, sans nier leurs personne, mais en allant juste mieux :a1:

Ceci-dit vous resterez certainement fragile sur ce point une grande partie de votre vie. Mais cela n'est pas une honte, et c'est très courant. Juste, prenez soin de vous, et éviter les mauvaises fréquentations.
Mes recherches afin de comprendre mon problèmes m'ont mené à une recherche sur l'influences des cycles bipolaires sur les allucination visuel et auditives qu'elle provoque car je croyais en être atteinte vu ces symptomes. Par contre, selon mon psychiatre, mes ''allucination'' ne cadre ni pour un trouble bipolaire, ni pour la schyzophrénie.
Peutetre, c'est pas à nous de vous le dire, ici, sur un forum ;)
Après, il faut faire différence entre hallucinoses et hallucinations. Mais c'est à votre psy d'en juger.
Après, il existe peut-être des état intermédiaires ou des évolutions entre les deux que je ne connait pas n’étant ni médecin ni psy...
On ne peut pas trop vous aider en fait.
Les variation émotionnelles étant normal chez les être humains
Exact.
j'ai rencontré un scientifique qui m'a finalement enlever ma crainte des théorie esothérique en me disant que ''si je laissit de coté une hypothèse par préjugés, je biaisais l'ensemble de ma recherche''.
C'est très sage de sa part, et surement vrai amha, mais attention de ne pas confondre cette ouverture d'esprit avec de la crédulité, voir de l'endoctrinement.
Peut-être entend t'il par la que vous développiez votre scepticisme ? Ou ne veut t'il pas vous influencer autoritairement dans une démarche scéptique qu'il voit en vous ?
Tout dépend des motifs de l’émetteur de cette phrase.
Soyez sans crainte pour mon état mental, je suis médicamentée et suivis régulierement par un psychiatre qui m'aide aussi dans ma recherche.
Je vous souhaite du courage et du mieux, et si vous voyez un medium, cela vous regarde (si ça peut vous aider pourquoi pas). Ceci-dit, si votre médium vous invite à stoper votre suivis thérapeutique classique, alors laissez tomber le médium...la médiumnité n'est pas reconnue, n'a jamais prouvée sont efficacité, très critiquée et est parfois une pratique victime de dérives sectaires.
Dernière choses, sans pointer personne. Avoir un sens critique, du septisme ou une opinion différente ne donne pas droit d'attaquer ou de rire ou denigner le point de vue des autres.

Exacte, mais l'humour est une pratique incertaine :a2:
On évolue une idée par le débat non par l'empirisme.
Bha...pourquoi pas les deux ?

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#58

Message par Jean-Francois » 16 janv. 2017, 15:30

Dalbalash a écrit :Soyez sans crainte pour mon état mental, je suis médicamentée et suivis régulierement par un psychiatre qui m'aide aussi dans ma recherche
À mon avis, c'est l'essentiel. Difficile de savoir ce qu'on peut vous proposer d'autre à part de consulter plus souvent le dictionnaire.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Panda
Messages : 26
Inscription : 11 déc. 2016, 18:40

Re: Médium

#59

Message par Panda » 03 févr. 2017, 04:38

je ne voulais pas de réponse trop esothérique, car c'est un voie qui me rend mal à l'aise.
Salut, il est normal que de parler d'ésotérisme peut en rendre mal à l'aise plus d'un, par peur du jugement, manque de confiance en soi ou peu importe la raison. Mais à mon avis, l'ésotérisme n'est qu'une façon de voir les choses, tout comme la science ou toute autre religion. Il est certain que personne ne peut forcer personne à croire en quelque chose soudainement, cela appartient à chacun d'entre nous. Moi-même je suis du genre "j'aimerais bien le voir avant d'y croire".. et c'est normal ! Cependant, c'est pas parce qu'on s'ouvre d'esprit légèrement que ça fait de nous quelqu'un de naïf, comme j'ai pu l'expliquer dans d'autre posts, il s'est passé beaucoup de choses de mon côté en très peu de temps et, pour moi, statistiquement parlant je n'ai jamais autant vécu de coïncidences/etc. en très peu de temps, donc je ne crois pas que ça soit possible qu'autant de coïncidences en aussi peu de temps.
Moi aussi j'ai fais la rencontre d'une médium comme ça, au restaurant, elle a commencée à me parler à cause qu'elle disait suivre son intuition. Ça m'a beaucoup fait réfléchir par la suite sur les limites de la croyance et du plus "scientifique". Et, j'en ait conclus que j'ai décidé de ne pas croire en ce que je ne voyait pas, je ne voulais pas devenir quelqu'un qui croit à tout, mais je voulais aussi être ouvert d'esprit à une possibilité, et non en me fermant d'esprit en disant "bah c'est sur que ça existe pas vu que je l'ai jamais vécu".

Pour ce qui est de ce que tu dis être des problèmes de santé mentale, sache qu'il ne faut pas que tu mettes de limites à cause de ça ! Il ne faut pas s'acharner sur son sort parce que "c'est comme ça et c'est tout et rien ne va s'arranger", on est ici pour évoluer et honnêtement, ce qui se passe dans ton cerveau, c'est toi qui en contrôle la majeure partie, donc tout peut s'arranger ou s'adapter, il ne faut pas que ton diagnostic devienne une barrière qui t'empêche d'avancer dans ton progrès. De plus, il est possible de contrôler ses émotions en filtrant nos activités et ce qu'on peut considérer négatif pour nous, ou les gens qui nous entourent qui sont très négatifs ("de basse vibrations" qu'on les appelleraient en ésotérisme) qui nous font sentir mal ou qui nous mettent tous les émotions de leurs problèmes sur le dos, il est souvent très bénéfique de se débarrasser ou si ce n'est pas possible, de se bloquer de toute source de négativité pouvant nous caler dans notre positivité, il est important pour notre propre santé mentale de ne pas se laisser détruire par ce genre de personnes ou autre.
J'ai eu un syndrome de stress post-tromatique à l'enfance
Il serait peut-être également bon pour toi de te détacher de tout lien du passé pouvant faire remonter à la surface des émotions négatives
Ma mère me dit souvent, qu'elle a jamais vu quelqu'un d'aussi mal chanceux.
Comme je l'ai dit avant, je pense que ce genre de phrases te mettront des bâtons dans les roues et t'empêcherons d'avancer, c'est le genre de phrases qui encouragent le fait de s'acharner sur son sort et de se dire "je m'en sortirai pas je ne suis pas comme les autres", "mon problème est plus grave que celui des autres", "il est peut-être impossible que je m'en sorte", "de meilleures occasions ne se présenteront pas et ça va rester comme ça" etc. C'est ce que j'appelle de l'autodestruction mentale. Personnellement, j'ai vécu très récemment une peine d'amour très difficile suite à une rupture et c'est ce genre de pensées qui ont fait en sorte que je suis rentré à l'hôpital parce que je me disais que rien n'allait s'arranger et que je voulais mettre fin à tout ça, car je n'y voyait qu'une seule issue possible, alors que c'étais FAUX !
j'ai rencontré un scientifique qui m'a finalement enlever ma crainte des théorie esothérique en me disant que ''si je laissit de coté une hypothèse par préjugés, je biaisais l'ensemble de ma recherche''.
Effectivement, il est important de se faire confiance beaucoup plus que ce qu'on peut entendre des préjugés. Il ne faut pas oublier que TOI tu es la personne la plus importante pour toi, et que c'est de TOI que pars toute ta vision sur le monde de ton point de vue. Comme je l'ai tout récemment lu dans un livre, il est impératif de ne pas se perdre nous-même dans le troupeau. C'est de TOI que pars ta propre découverte sur "ton" monde. Bien que la religion, la science et l'ésotérisme peuvent souvent être un "coup de pouce" partant de la découverte de quelqu'un d'autre sur sa propre vision des choses et en nous donnant une petite idée principale, il est aussi important de se dire que ceux-ci n'ont pas nécessairement les réponses et les preuves sur TOUT et ne l'auront probablement jamais. Il a aussi une possibilité qu'ils nous cachent certaines choses car ils jugeraient que les gens pourraient en faire mauvais usage, on en sait rien. C'est pour moi la beauté de ce monde de découvrir les choses par soi-même, car, si on aurait la réponse à tout, il n'y aurait rien à découvrir par nous-même et on serait tous pris à suivre un seul chemin, tous dans le même troupeau. Il faut pas non plus que nos croyances nous mettent une barrière sur notre progression, par exemple "oh, il n'y a rien après la mort, alors à quoi bon vivre et progresser si c'est pour tout perdre", tu crois bien ce que tu veux à un certain point, mais rendu là,¸ca t'empêche d'avancer ! Il faut tout le temps voir les choses d'un point de vue positif et progressif peu importe que l'on croit en la science, en la religion, etc. Sinon, effectivement ça ne sers à rien de juste vivre une vie de souffrance qui n'avance pas, et ce, volontairement, que cela soit conscient ou pas.
On évolue une idée par le débat non par l'empirisme.
Ce que je pense c'est qu'on évolue une idée par nous même, et non par les autres, car le débat c'est vouloir éteindre un feu avec du feu et ça ne fais pas grand chose. Ça développe des possibilités auquel l'autre est fermé d'esprit, donc au final, c'est assez une perte de temps. Mais c'est tout de même important d'exprimer sa façon de pensée publiquement, ça nous enlève un certain poids sur les épaules et de plus, ça développe notre côté "se foutre de ce que les autres pensent de nous" qui est enfait plus une façon de se protéger du négatif que les autres nous lancent. Et ça nous empêche de se "perdre nous-même dans le troupeau" ^^.

Tenez, je vais terminer par une petite pensée positive : « Il faut parfois toucher le fond pour mieux rebondir par la suite »
- Ce qui nous laisse une certaine réflexion, car, effectivement, la grande majorité des célébrités ayant atteint le sommet ont atteint le fond avant !
Comme le prouve cet article que je viens juste de trouver ;) :
http://www.ambitionlibre.com/38-personn ... JQ_g1PhBoQ
Ça démontre que nos erreurs et échecs ont tous un côté positif caché et qu'il ne faut certainement pas se laisser abattre par ceux-ci !

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#60

Message par Jean-Francois » 03 févr. 2017, 08:26

Panda a écrit :[Mais à mon avis, l'ésotérisme n'est qu'une façon de voir les choses, tout comme la science ou toute autre religion
Prétendre que la science est une "autre religion" sur internet est une manière comme une autre de retirer toute crédibilité à un discours: aucune religion, aucun domaine ésotérique n'a produit quelque chose d'équivalent à internet. Ce genre de relativisme ("tout s'équivaut, la science comme le reste") est pire que stérile, il favorise l'ignorance.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Panda
Messages : 26
Inscription : 11 déc. 2016, 18:40

Re: Médium

#61

Message par Panda » 03 févr. 2017, 19:26

Ai-je dit que la science était une religion ? Vous comprenez bien ce que vous voulez parfois.. À moins que je me sois mal expliqué.

Avatar de l’utilisateur
Lulu Cypher
Modérateur
Modérateur
Messages : 5821
Inscription : 24 avr. 2015, 22:30
Localisation : Vénus

Re: Médium

#62

Message par Lulu Cypher » 03 févr. 2017, 19:38

Panda a écrit :Ai-je dit que la science était une religion ? Vous comprenez bien ce que vous voulez parfois.. À moins que je me sois mal expliqué.
Tu as du mal t'exprimer parce que c'est un peu comme JF que l'on comprend ta phrase :loupe:

Et Dieu dit : « que Darwin soit »
------------------------------
Les animaux sont moins intolérants que nous : un cochon affamé mangera du musulman (P. Desproges)
------------------------------
Attention ce post est susceptible (lui-aussi) de contenir des traces d'humour. L'auteur tient à signaler qu'il décline toute responsabilité quant aux conséquences de leurs mésinterprétations.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#63

Message par Jean-Francois » 03 févr. 2017, 21:17

Panda a écrit :Ai-je dit que la science était une religion ? Vous comprenez bien ce que vous voulez parfois.. À moins que je me sois mal expliqué.
Quand vous dites "tout comme la science ou toute autre religion" (je souligne), vous suggérez que la science est une religion parmi d'autres.

Sinon, mettre la science au niveau de l'ésotérisme et des religions est nier le caractère particulier de la science: les faits scientifiques sont vérifiés et permettent des avancées techniques. Les affirmations ésotériques ou religieuses sont de l'ordre de la croyance. Donc, non ce n'est pas une simple question de "voir les choses".

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Panda
Messages : 26
Inscription : 11 déc. 2016, 18:40

Re: Médium

#64

Message par Panda » 07 févr. 2017, 05:13

Quand vous dites "tout comme la science ou toute autre religion" (je souligne), vous suggérez que la science est une religion parmi d'autres.
Ce n'était pas mon but, je voulais dire la science ou n'importe quelle religion en fait, donc si vous ne comprenez pas très bien quelque chose ou que vous avez des doutes sur ce que je voulais dire, à l'avenir, il vaudrait peut-être mieux de me le demander au lieu d'assumer quelque chose ^^. Comme Dalbalash, j'ai parfois du mal à bien m'exprimer vu mes pensées toutes entremêlées, probablement dû à un TDA que je vais bientôt aller me faire tester pour.
les faits scientifiques sont vérifiés et permettent des avancées techniques
Enfait, tout peut être corrompu ou ralenti par quelqu'un ayant beaucoup d'argent et dont ça l'arrangerait que ça soit comme tel. Et donc, on ne sait pas vraiment si ils veulent faire avancer l'humanité ou si ils sont là plus pour l'argent comme la plupart des autres individus plus haut placés dans ce monde que la "normale". Un petit sac d'argent et vlà que toutes les recherches disparaissent comme par magie. Donc, on n'en sait vraiment rien au fait que la science n'a pas déjà prouvé l'ésotérisme, et d'un point de vue neutre, c'est aussi logique si on regarde l'ésotérisme car on ne sait pas vraiment ce qui pourrait arriver si TOUT ce que l'on croit être faux était "soudainement vrai" aux yeux de tout le monde. Dans la pire situation imaginable, tout serait contrôlé par tout le monde au désir, or, le gouvernement veut contrôler les gens et non le contraire. Même ceux pratiquant réellement l'ésotérisme ne savent pas vraiment tout sur le sujet et ont leurs propres limites sur leurs croyances. Ça pourrait créer une panique générale et devenir une arme utilisable par tous si c'étais vrai et prouvé scientifiquement. Et comme Dalbalash nous a cité de son scientifique, lors de nos recherches, il ne faut jamais exclure toutes les possibilités au risque de biaiser l'ensemble de celles-ci, et je suis tout à fait d'accord, peu importe dans quelle circonstance on l'applique. Affirmer que l'ésotérisme n'existe pas, que Dieu n'existe pas (Je ne suis pas personnellement croyant) ou que les extra-terrestres n'existent pas sans avoir aucune preuve de ce qui est ou de ce qui n'est pas serait donc refuser d'accepter une certaine possibilité. Par exemple, si on sait qu'un de nos amis nous joue dans le dos mais que l'on ne sait pas lequel, et que l'on cherche qui ça pourrait être, refuser de penser à la possibilité que ça pourrait être notre meilleur ami (alors que ça serait vraiment lui) serait en effet ralentir l'ensemble des recherches le temps qu'on réalise que c'est justement lui, ou on pourrait seulement arrêter de chercher par découragement. Il serait probablement plus préférable lors du processus de demander des conseils de sa famille ou de l'ensemble de nos amis pour avoir des pistes que l'on a peut-être pas vu ou pris en considération. Bref, je crois que vous avez compris mon point.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#65

Message par Jean-Francois » 07 févr. 2017, 05:45

Panda a écrit :si vous ne comprenez pas très bien quelque chose ou que vous avez des doutes sur ce que je voulais dire, à l'avenir, il vaudrait peut-être mieux de me le demander au lieu d'assumer quelque chose
J'ai lu et compris ce que vous avez écrit et qui ne laissait pas place au doute. Vous corrigez, j'en tiens compte.
JF a écrit :les faits scientifiques sont vérifiés et permettent des avancées techniques
Enfait, tout peut être corrompu ou ralenti par quelqu'un ayant beaucoup d'argent et dont ça l'arrangerait que ça soit comme tel
Sauf que la science permet des vérifications. La corruption - financière ou autre - dans d'autres domaines ne laisse pas forcément place à la vérification: qui peut vérifier les prétentions d'un médium qui s'arrange pour rester dans le flou et évite les tests? Les affirmations religieuses tiennent de la foi et sont donc invérifiables, et des religieux peuvent parfaitement être corrompus.
Donc, on n'en sait vraiment rien au fait que la science n'a pas déjà prouvé l'ésotérisme
L'"ésotérisme" n'a même pas prouvé l'"ésotérisme". Faut dire qu'il est plutôt difficile de prouver le flou, le mouvant, un tel mélange de superstitions et de tromperies. Parce que si vous suggérez que seuls les scientifiques sont vénaux, faudrait quand même pas oublier qu'il y a des escrocs parmi les "médiums".
et d'un point de vue neutre, c'est aussi logique si on regarde l'ésotérisme car on ne sait pas vraiment ce qui pourrait arriver si TOUT ce que l'on croit être faux était "soudainement vrai" aux yeux de tout le monde
Spéculations oiseuses du genre qui ne mène à rien. On ne créé pas internet en espérant que cela devienne "soudainement vrai".
Et comme Dalbalash nous a cité de son scientifique, lors de nos recherches, il ne faut jamais exclure toutes les possibilités au risque de biaiser l'ensemble de celles-ci
Pourtant, c'est pas mal ce que vous faites en lançant un discours pour défendre que l'"ésotérisme" doit être vrai et forcément vrai... parce que vous excluez que cela puisse être faux.
Affirmer que l'ésotérisme n'existe pas, que Dieu n'existe pas (Je ne suis pas personnellement croyant) ou que les extra-terrestres n'existent pas sans avoir aucune preuve de ce qui est ou de ce qui n'est pas serait donc refuser d'accepter une certaine possibilité
La question n'est pas d'affirmer que ces trucs n'existent pas mais qu'il n'existe pas de véritable raison d'y croire. En d'autres termes: amenez les preuves et non un discours confus à l'effet que, peut-être, tout ce qu'on croie faux pourrait devenir vrai par magie.

En attendant, les poussières ne sont pas des entités surnaturelles (mal définies) uniquement parce que vous ne connaissez rien à l'optique et préférez croire plutôt que comprendre.

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Panda
Messages : 26
Inscription : 11 déc. 2016, 18:40

Re: Médium

#66

Message par Panda » 07 févr. 2017, 07:03

J'ai lu et compris ce que vous avez écrit et qui ne laissait pas place au doute. Vous corrigez, ça suffit.
Moi me corriger ou vous me corriger ? Car je me suis déjà corrigé, et j'ai assumé mon erreur, je suis humain, malheureusement.
Sauf que la science permet des vérifications. La corruption - financière ou autre - dans d'autres domaines ne laisse pas forcément place à la vérification: qui peut vérifier les prétentions d'un médium qui s'arrange pour rester dans le flou et évite les tests?
Justement, tout le monde peut actuellement se dire médium, si ça serait prouvé, il n'y aurait pas d'escrocs puisque ça requerrais probablement une certaine formation. Et de plus, rien ne prouve qu'ils veulent réellement le prouver actuellement.
Il n'est effectivement pas possible de vérifier les prétentions d'un escroc de tout genre, et oui il y a des pourris dans ce monde, ça inclus dans les noirs, les musulmans aussi (ce n'est pas un propos raciste, c'est juste contrer les stéréotypes souvent entendus comme quoi tous les noirs seraient des criminels et tous les musulmans des terroristes, or, c'est faux.) ainsi que toutes races et religions ou simplement groupes de personnes. C'est pas parce qu'il y a quelques fruits pourris dans le pot qu'ils le sont tous. Mais la race humaine a pour tendance de voir les points négatifs avant les points positifs (preuve: la plupart des gens ne verront que les petites erreurs que vous avez fait au cours de votre vie/relation avec elle et ne verront pas tout ce que vous avez fait de bon pour eux et ne cesseront de ramener à l'actualité ces petites erreurs, et vous ne pouvez pas le nier, je suis sur que vous en avez déjà fait l'expérience, et bien c'est un peu la même chose). De plus, (encore d'un point de vue neutre) ce qui ne simplifie pas la tâche, c'est qu'il y a un débat constant entre ceux qui croient que l'ésotérisme est une croyance et ceux qui peuvent affirmer avoir déjà vécu des expériences très réelles. Mais sinon, oui c'est sur qu'il y a des gens qui vont se lancer sur la première occasion pour se faire un peu d'argent..
Mais moi, personnellement, une des premières choses que j'ai appris à faire en ésotérisme c'est de réussir à démystifier ceux qui sont charlatans et ceux qui croient avoir un pouvoir qu'ils ne détiennent pas de ceux qui ne mentent pas par leurs propos, si on voit que la personne n'a pas toute sa tête alors, ça ne sers à rien de chercher plus loin... Il a peut-être une part de vérité dans ce qu'elle raconte mais Il est également possible de demander poliment à la personne si elle peut nous prouver son efficacité avant ou pendant une séance (en prenant en compte ce qu'elle prétend être capable de faire, bien sûr. Par exemple, ça ne servirais à rien de demander à la personne de nous décrire notre défunt si elle ne sait même pas les voir, et ça serait aussi en son devoir de le mentionner en avance...)
L'"ésotérisme" n'a même pas prouvé l'"ésotérisme".
Et bien, on se fait tellement juger par tout le monde qui ne fait que voir ce qui veux, qu'à la longue, il n'y a qu'à nous même que l'on souhaite vraiment prouver quoi que ce soit. C'est sur que ceux qui sortent en première ligne du genre "regardez-moi" seront plus susceptibles d'être des escrocs.
Pourtant, c'est pas mal ce que vous faites en lançant un discours pour défendre que l'"ésotérisme" doit être vrai et forcément vrai... parce que vous excluez que cela puise être faux.
Je n'ai pas exclu que cela pouvait être faux ou que certaines choses pouvaient être fausses et certaines vraies, j'ai seulement un jour décidé d'approfondir mes recherches en m'ouvrant l'esprit et j'ai pu voir par moi-même que certaines choses étaient effectivement vraies et d'autres, je n'ai pas encore pu voir encore de preuve de l'existence (mais encore une fois, libre à vous de le croire ou non, j'ai pu prouver certaines choses à moi, mais il me sers à rien de vous le prouver à vous, honnêtement, c'est seulement vous qui pouvez réellement le faire).
La question n'est pas d'affirmer que ces trucs n'existent pas mais qu'il n'existe pas de véritable raison d'y croire.
Honnêtement, que cela soit réellement psychologique par effet "placebo" ou ésotérique, moi j'ai décidé de le voir de façon ésotérique et j'ai pu me sortir de mes plus imposants problèmes en utilisant la force de la volonté et du positivisme, donc j'ai pu constater que ça marchais, et rendu là, ça ne change rien pour moi que je ne le vois de telle façon ou telle façon si ça a fonctionné pour moi, alors c'est ça qui compte, et non la façon dont je le vois.
En d'autres termes: amenez les preuves et non un discours confus à l'effet que, peut-être, tout ce qu'on croie faux pourrait devenir vrai par magie.
Les preuves, ça ne sers à rien de les donner à quelqu'un qui les transformera lui-même en élément de confusion (même si ce n'est pas dutout logique) et voir même changer complètement les propos de bases.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20456
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Médium

#67

Message par Jean-Francois » 07 févr. 2017, 08:16

Panda a écrit :
J'ai lu et compris ce que vous avez écrit et qui ne laissait pas place au doute. Vous corrigez, ça suffit.
Moi me corriger ou vous me corriger ?
J'ai changé la formulation (avant que vous répondiez) pour que ce soit plus clair: vous vous corrigez.
JF a écrit :Sauf que la science permet des vérifications. La corruption - financière ou autre - dans d'autres domaines ne laisse pas forcément place à la vérification: qui peut vérifier les prétentions d'un médium qui s'arrange pour rester dans le flou et évite les tests?
Justement, tout le monde peut actuellement se dire médium, si ça serait prouvé, il n'y aurait pas d'escrocs puisque ça requerrais probablement une certaine formation
Cela ne change rien au fait que la science, actuellement, permet la vérification et que l'"ésotérisme" ne le permet pas. Comme aucun médium n'a fait la preuve que la médiumnité... votre "si ça serait (sic) prouvé" demeure un voeux pieux.

Donc, si vous voulez que votre réflexion soit juste (i.e., "justement"), n'appliquez pas des standards à modulation variable: l'histoire de "corruption" ne concerne pas que la science contrairement à ce que vous suggériez plus tôt. D'ailleurs, les scientifiques dont on parle le plus ne sont pas les escrocs* et les faits scientifiques les plus évidents ne sont certainement pas de l'ordre de la charlatanerie.

* Vous disiez: "C'est sur que ceux [NdJF: les "ésotéristes"] qui sortent en première ligne du genre "regardez-moi" seront plus susceptibles d'être des escrocs".
Mais moi, personnellement, une des premières choses que j'ai appris à faire en ésotérisme c'est de réussir à démystifier ceux qui sont charlatans [...]
Je reste très sceptique devant cette affirmation. Je pense bien que vous n'acceptez pas tout ce qui se dit dans le domaine mais en suivant vos affinités, sans disposer de critères de tri réellement objectifs.
mais il me sers à rien de vous le prouver à vous, honnêtement, c'est seulement vous qui pouvez réellement le faire
C'est une excuse régulièrement invoquée par ceux qui croient sans preuve. Sauf que cela revient à dire "croyez-moi sur parole".
Les preuves, ça ne sers à rien de les donner à quelqu'un qui les transformera lui-même en élément de confusion (même si ce n'est pas dutout logique) et voir même changer complètement les propos de bases
Pensez-vous vraiment qu'affirmer des trucs comme "j'ai décidé de le voir de façon ésotérique" apporte réellement de la précision? Et parler des "noirs et musulmans" hors de propos est vraiment suivre un raisonnement logique?

Jean-François
"Both life in general and consciousness in particular are embodied, meaning that they depend on a material body and a material brain, respectively, for their existence."
("Autant la vie en général que la conscience en particulier sont incarnées, ce qui signifie qu'elles dépendent, respectivement, d'un corps matériel et d'un cerveau matériel pour leur existence.")
P. 19, Feinberg & Mallatt (2017) The ancient origins of consciousness. The MIT Press

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit