L'ange que j'ai rencontré.

Vous en avez rencontré? Racontez-nous cela.
Avatar de l’utilisateur
Claudem
Messages : 45
Inscription : 16 févr. 2017, 12:20

L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Claudem » 05 mars 2017, 12:19

C'était vers 1986 peut être au mois d'août il faisait chaud.
Je crois que c'était vers une heure du matin.
Je dormais et je me suis éveillé parce que quelque chose touchait à ma joue gauche.
En ouvrant les yeux j'ai vu un être semi matériel à ma gauche.
Ma chambre à coucher n'était pas grande et il était proche de mon lit simple.
Je ne savais pas si il était un bon esprit ou non.
Je croyais aux esprits avants cet évènement.
Je me suis mis en position de protection (Une technique psychique personnelle que je pratiquais)
Il voyait que j'étais sur la défensive. Il a fait semblant qu'il avait lui-même peur
et sorti par la porte en se penchant un peu parce qu'il était plus grand que la boite de porte.
Il tourna vers la gauche en sortant.
Quelque jours plus tard au dépanneur je vis sur la première page d'un journal hebdomadaire genre allo police
une photo d'un genre de fantôme perché à la cime d'un arbre. Le titre était un fantôme crie au secours sur le bord de l'autoroute des Laurentides. L'autoroute n'était pas loin de chez moi (mes parents)
J'avais environ trente ans dans ce temps là.
J'ai essayé de retrouvé le journal et son article mais en vain.

Avec le recul je sais qu'il était un bon esprit.

Ils sont immortels.
Cherchez et vous trouverez.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 675
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar nikola » 05 mars 2017, 12:29

Ça ne serait pas plutôt une paralysie du sommeil ?
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Claudem
Messages : 45
Inscription : 16 févr. 2017, 12:20

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Claudem » 05 mars 2017, 12:32

nikola a écrit :Ça ne serait pas plutôt une paralysie du sommeil ?


Non j'en suis certain.
Et je ne consommais pas de drogues dans ce temps là.
Je vivais seul et c'était à Fabreville Laval.
Cherchez et vous trouverez.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 675
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar nikola » 05 mars 2017, 12:43

Pas besoin de drogue pour la paralysie du sommeil.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Claudem
Messages : 45
Inscription : 16 févr. 2017, 12:20

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Claudem » 05 mars 2017, 13:17

nikola a écrit :Pas besoin de drogue pour la paralysie du sommeil.


C'était pour la première partie incomplète au cas où certains le demanderaient.
Cherchez et vous trouverez.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7465
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Raphaël » 05 mars 2017, 14:14

Claudem a écrit :C'était vers 1986 peut être au mois d'août il faisait chaud.
Je crois que c'était vers une heure du matin.
Je dormais et je me suis éveillé parce que quelque chose touchait à ma joue gauche.

Ça m'est arrivé des dizaines de fois. J'ai eu des contacts avec des fantômes, des anges et des démons. C'était toujours dans l'état entre l'éveil et le sommeil, celui qu'on associe généralement à la paralysie du sommeil.

Avatar de l’utilisateur
Claudem
Messages : 45
Inscription : 16 févr. 2017, 12:20

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Claudem » 05 mars 2017, 17:37

Raphaël a écrit :
Claudem a écrit :C'était vers 1986 peut être au mois d'août il faisait chaud.
Je crois que c'était vers une heure du matin.
Je dormais et je me suis éveillé parce que quelque chose touchait à ma joue gauche.

Ça m'est arrivé des dizaines de fois. J'ai eu des contacts avec des fantômes, des anges et des démons. C'était toujours dans l'état entre l'éveil et le sommeil, celui qu'on associe généralement à la paralysie du sommeil.


C'est votre expérience.
Cherchez et vous trouverez.

Avatar de l’utilisateur
nikola
Messages : 675
Inscription : 19 mars 2015, 03:13

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar nikola » 06 mars 2017, 08:54

Et c'est aussi la tienne, visiblement.
L’homme descend du singe, or l’homme est fait à l’image de Dieu. Donc Dieu est King Kong.

-+- Cavanna, François -+-

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6147
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Kraepelin » 06 mars 2017, 09:45

Claudem a écrit :C'était vers 1986 peut être au mois d'août il faisait chaud.
Je crois que c'était vers une heure du matin.
Je dormais et je me suis éveillé parce que quelque chose touchait à ma joue gauche.
En ouvrant les yeux j'ai vu un être semi matériel à ma gauche.
Ma chambre à coucher n'était pas grande et il était proche de mon lit simple.
Je ne savais pas si il était un bon esprit ou non.
Je croyais aux esprits avants cet évènement.
Je me suis mis en position de protection (Une technique psychique personnelle que je pratiquais)
Il voyait que j'étais sur la défensive. Il a fait semblant qu'il avait lui-même peur
et sorti par la porte en se penchant un peu parce qu'il était plus grand que la boite de porte.
Il tourna vers la gauche en sortant.


Ça ressemble à une hallucination vespérale. Juste au moment de s'endormir ou de se réveiller, la fonction "contact avec la réalité" du cerveau ne fonctionne pas encore bien. Tout le monde peut alors avoir une brève épisode hallucinatoire. Comme dans les rêves, le contenu de l'hallucination dépend ensuite du bagage culturel et personnel du dormeur. Il en va de même du sens que donne le sujet ;a l'expérience qu'il a vécu une fois totalement éveillé. Certains croient avoir rencontré un fantôme, un ange, un démon ou ... Elvis ...
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
MaisBienSur
Messages : 4049
Inscription : 13 sept. 2012, 10:43
Localisation : N/E France

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar MaisBienSur » 06 mars 2017, 10:05

Kraepelin a écrit :Certains croient avoir rencontré un fantôme, un ange, un démon ou ... Elvis ...

Elvis ? :a7:

Kraepelin, en est en 2017 ! ça fait plus de 40 ans qu'Elvis est mort, faut changer tes références, sinon tu vas vraiment passer pour un vieux con :lol:
Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d'alu.

Avant, j'étais indécis, maintenant je n'en suis plus très sûr...

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7465
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Raphaël » 06 mars 2017, 10:22

Kraepelin a écrit :Ça ressemble à une hallucination vespérale.

Hallucination vespérale ? Je n'ai trouvé aucune définition sur Google à part la tienne.

On parle plus spécifiquement d'hallucination hypnagogique/hypnopompique.

Juste au moment de s'endormir ou de se réveiller, la fonction "contact avec la réalité" du cerveau ne fonctionne pas encore bien. Tout le monde peut alors avoir une brève épisode hallucinatoire.

Au moment de s'endormir la conscience se tourne vers l'intérieur et on commence progressivement à halluciner mais le plus souvent on s'endort et on oublie tout. Ce sont les expériences qui se produisent juste avant l'éveil (durant la nuit ou au matin) qui sont les plus fortes.

Comme dans les rêves, le contenu de l'hallucination dépend ensuite du bagage culturel et personnel du dormeur. Il en va de même du sens que donne le sujet ;a l'expérience qu'il a vécu une fois totalement éveillé.

On n'a pas besoin d'attendre d'être totalement éveillé pour donner un sens à l'expérience. On sait très bien faire la différence entre une manifestation positive (ange), négative (démon) ou neutre (fantôme) au moment où elle se produit. Une fois éveillé on a le choix de croire ou non à la réalité de ce qu'on a vécu et visiblement Claudem a choisi d'y croire.

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6147
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Kraepelin » 06 mars 2017, 16:01

Raphaël a écrit :
Kraepelin a écrit :Ça ressemble à une hallucination vespérale.

Hallucination vespérale ? Je n'ai trouvé aucune définition sur Google à part la tienne.

On parle plus spécifiquement d'hallucination hypnagogique/hypnopompique.


Oui, c'est la même chose! Pendant ma jeunesse je ne suis gavé de vieille littérature sur la sémiologie psychiatrique. J'en ai parfois gardé l'ancienne terminologie.

Raphaël a écrit :
Comme dans les rêves, le contenu de l'hallucination dépend ensuite du bagage culturel et personnel du dormeur. Il en va de même du sens que donne le sujet ;a l'expérience qu'il a vécu une fois totalement éveillé.

On n'a pas besoin d'attendre d'être totalement éveillé pour donner un sens à l'expérience.

En effet, mais le temps passe et la signification change parfois lorsque le dormeur retrouve le recul intellectuel que lui offre (parfois) un état de veille plus complet.
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6147
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Kraepelin » 06 mars 2017, 16:37

MaisBienSur a écrit : sinon tu vas vraiment passer pour un vieux con :lol:

Mais, je suis un vieux con. Et je n'en ai même pas honte.

Mon frère, cadre de direction d'une université Québécoise, m'apprenait que l'établissement reçoit des pressions de groupes minoritaires (et victimaires) qui revendiquent toute sorte de choses bizarres. L'université a déjà accepté que les élèves puissent choisir un prénom et un sexe différent de celui du registre d'état civile pour la liste des présences et des résultats. Malheureusement, pour le diplôme final, l'université est obligé de respecter la loi et de s'en tenir au registre d'état civile. Le groupe des trans-quelque-chose n'est pas contant du tout. Mais, voilà que les choses se compliquent lorsqu'un autre groupe de trans-quelque-chose-d'autre opposé au premier exige que l'université efface tout indication de l'identités de genre sur les listes de résultats parce que cela angoisse leurs membres qui eux ne savent plus trop où ils en sont et sont bouleversés de voir que d'autres savent suffisamment qui ils sont pour afficher leur identité de genre. Ils rejoignent sur ce terrain le groupe de ceux qui savent qui ils sont, mais ne se retrouvent pas dans les catégories du registre d'État civile ...Ouf!

Je n'ai pas de difficulté à ressentir de l'empathie pour des personnes qui ne savent pas qui elles sont et pour les personnes qui savent qui elles sont mais ne se reconnaissent pas dans les catégories de genre de l'état civile, mais je trouve qu'il ne faut pas pousser l'empathie jusqu'à un angélisme qui interdirait à ceux qui savent qui ils sont, et se retrouvent dans les catégories universitaires, de s'y afficher.
:(
Oui, je suis vieux!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Christian
Messages : 3978
Inscription : 03 sept. 2003, 09:59
Localisation : Montréal

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Christian » 06 mars 2017, 16:50

Kraepelin a écrit :Mais, voilà que les choses se compliquent lorsqu'un autre groupe de trans-quelque-chose-d'autre opposé au premier exige que l'université efface tout indication de l'identités de genre sur les listes de résultats parce que cela angoisse leurs membres qui eux ne savent plus trop où ils en sont et sont bouleversés de voir que d'autres savent suffisamment qui ils sont pour afficher leur identité de genre.


Ça m'étonne que les résultats soient affichés avec le nom des étudiants. J'ai toujours vu les résultats affichés publiquement avec seulement le matricule de l'étudiants (études à la Polytechnique et UdeM dans aux débuts des années 80). C'est plus impersonnel mais ça assure une certaine neutralité dans l'affichage...
« I suppose it is tempting, if the only tool you have is a hammer, to treat everything as if it were a nail. »
« J'imagine qu'il est tentant, si le seul outil que vous avez est un marteau, de traiter tout problème comme si c'était un clou »

Abraham Maslow

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar jean7 » 06 mars 2017, 20:42

Kraepelin a écrit :Je n'ai pas de difficulté à ressentir de l'empathie pour des personnes qui ne savent pas qui elles sont et pour les personnes qui savent qui elles sont mais ne se reconnaissent pas dans les catégories de genre de l'état civile, mais je trouve qu'il ne faut pas pousser l'empathie jusqu'à un angélisme qui interdirait à ceux qui savent qui ils sont, et se retrouvent dans les catégories universitaires, de s'y afficher.
J'imagine qu'il y en a beaucoup dans ces mouvement dont le propos est seulement de vouloir dire "cela ne vous regarde pas".
Une sorte de mouvement pour la récupération de son identité intime.
Sans que ça implique nécessairement qu'ils la rejettent ou qu'ils ne la comprennent pas.

En quelque sorte, ce ne serait qu'un prolongement de l'étrange pudeur d'antan qui consistait à afficher son sexe par des codes et ne jamais le montrer.
C'était déjà schizo comme démarche, mais on s'y est tous fait...
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

jean7
Messages : 1834
Inscription : 05 mai 2015, 10:54

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar jean7 » 06 mars 2017, 20:48

Kraepelin a écrit :Comme dans les rêves, le contenu de l'hallucination dépend ensuite du bagage culturel et personnel du dormeur. Il en va de même du sens que donne le sujet ;a l'expérience qu'il a vécu une fois totalement éveillé. Certains croient avoir rencontré un fantôme, un ange, un démon ou ... Elvis ...
J'ai eu droit au diable dans mon lit...
Même si éveillé on sait ce qui s'est passé, les traces de la terreur mettent un peu de temps à s’estomper.
Je me demande d'ailleurs si le contenu n'est pas en fait uniquement l'émotion et que la désignation n'est qu'une façon de la représenter à partir du bagage dont on dispose.
Le libre arbitre est à la causalité ce que le corps est à la physique

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6147
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Kraepelin » 06 mars 2017, 23:13

jean7 a écrit :
Kraepelin a écrit :Comme dans les rêves, le contenu de l'hallucination dépend ensuite du bagage culturel et personnel du dormeur. Il en va de même du sens que donne le sujet ;a l'expérience qu'il a vécu une fois totalement éveillé. Certains croient avoir rencontré un fantôme, un ange, un démon ou ... Elvis ...
J'ai eu droit au diable dans mon lit...
Même si éveillé on sait ce qui s'est passé, les traces de la terreur mettent un peu de temps à s’estomper.
Je me demande d'ailleurs si le contenu n'est pas en fait uniquement l'émotion et que la désignation n'est qu'une façon de la représenter à partir du bagage dont on dispose.

Quelque chose comme ça!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6147
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Kraepelin » 06 mars 2017, 23:23

jean7 a écrit :J'imagine qu'il y en a beaucoup dans ces mouvement dont le propos est seulement de vouloir dire "cela ne vous regarde pas".
Une sorte de mouvement pour la récupération de son identité intime.<

Peut-être! Bien des cas de figure sont possibles, mais j'ai des doutes en ce qui regarde la pudeur des activistes. Ils ne se comportent pas comme des gens qui cherchent à passer inaperçu. Je pensais à quelque chose comme la "tyrannie des minorités activistes" dans la Société des déceptions de Gilles Lipovetsky
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Phil goulet
Messages : 60
Inscription : 28 mars 2015, 11:14

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Phil goulet » 07 mars 2017, 00:30

Admetons que c'est vrai. Je veux dire, qu'un ange ou un fantôme est passé dans la chambre à couché et à été vue par l'humain, ça demeure quand même une expérience qui n'a, selon moi, aucune utilité de plus qu'un simple divertissement.
Est-ce que la chose que t'as vue t'as partagé quelconque information? Est-ce que, par exemple, elle t'as expliqué quoi que ce soit sur sa présence ?

Parce que sinon, tout ce que tu pourrait déduire de ton expérience ne serait que des hypothèses de ta part. En fait, en y pensant bien, tu ne peux même pas savoir qu'est-ce que cette chose était: un esprit, un fantôme, un extraterrestre, un humain venue du future, un yétis, un vampire, une fée, un loup garou, un animal que la science n'as pas trouvé encore ? Je comprend que tu a vue quelque chose qui ressemblait aux descriptions que certaines personnes font d'un esprit ou d'un fantôme.

Avatar de l’utilisateur
Cogite Stibon
Messages : 2465
Inscription : 16 févr. 2012, 08:19

Re: L'ange que j'ai rencontré.

Messagepar Cogite Stibon » 07 mars 2017, 07:36

Kraepelin a écrit :[long bla bla sur les vilains militants trans, strictement sans aucun rapport avec le sujet]

C'est extraordinaire cette manie de rapporter n'importe quel sujet à vos marottes personnelles.
Pour les échantillons statistiques, comme dans d'autres domaines, il n'y a pas que la taille qui compte.
Raisonner a l'instinct sur des problemes de probabilites, c'est le desastre assuré. (Spin Up)
Une graphe sans échelle, c'est bon pour la poubelle


Revenir vers « Fantômes »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit