Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

Vous en avez rencontré? Racontez-nous cela.
Répondre
Agla
Messages : 3
Inscription : 29 déc. 2011, 16:29

Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#1

Message par Agla » 29 déc. 2011, 16:33



Chers maîtres du scepticisme,

C'est dans le cadre d'une recherche se voulant avant tout rationnelle et visant à éclairer des faits particulièrement troublants que je viens à ce jour vous consulter.

Avant tout, peut-être serait-il utile que je me présente : je suis P-F, jeune homme de 22 ans (bientôt 23), belge. Aux études, locataire d'un appartement, lieu de manifestations persistantes (plus de 2 ans), souvent répétitives et très dérangeantes.

J'ai réfléchi à la manière dont j'allais aborder auprès de vous ce sujet, qui relate mon histoire, de façon à le rendre le plus pertinent et crédible possible. Car malheureusement, il est surtout question de témoignage (malgré les quelques photos à l'appui). Je ne puis vous apporter de preuve concrète quant à la véracité de ce témoignage.
Toutefois, je vous invite à me lire, si possible entièrement, avant de vous forger toute opinion personnelle.

Le texte est long, j'en suis désolé, mais une expérience qui dure depuis tant de temps ne peut être relatée en quelques lignes. J'ai donc opté pour une sorte d'écriture en journal, datée, rapportant les faits les plus marquants.

Mon écriture vous paraîtra peut-être déconstruite, saccadée, j'ai fait de mon mieux pour être clair et précis, mais il est possible que certains passages le soient moins. Ainsi, toute question sera la bienvenue.

Je vous souhaite une agréable lecture.




"1er juin 2011


Cela fait à présent plus de deux ans que moi et mon compagnon (nous sommes deux garçons, je préfère vous le dire ainsi on évite tout malentendu, j'espère que cela ne choque personne...) sommes tourmentés par de drôles de phénomènes qui semblent nous suivre où que l'on aille. Le champ de manifestation nous apparaît quelque peu étrange dans le sens où :

- cela ne se manifeste que la nuit
- cela ne se manifeste que lorsque nous sommes ensemble, dans le lit
- cela se manifeste également lorsque J., mon compagnon, est seul. Pour ma part je n'ai jamais été troublé dans ma solitude.

Voici les phénomènes physiques que nous avons constaté :

- lave-vaisselle qui s'ouvrait entièrement chaque nuit, charriot tiré (ce qui n'est pas possible sans intervention humaine car il impose tout de même une certaine résistance)
- chauffage qui s'allume tout seul : nous entendions la soufflerie se mettre en route toute seule au milieu de la nuit, alors que nous l'avions coupé, le thermostat se trouvait souvent sur 25°C (alors que nous ne dépassions jamais les 20°C).
- bruits de glissement à l'étage supérieur (il s'agissait d'un duplex, notre chambre était en demi sous-sol)
- lumières qui s'allument toutes seules à l'étage supérieur (bureau)
- et enfin, ce qui est devenu systématique : des coups dans la structure du lit, parfois violents, dans le matelas (que nous sentons tous deux par le dessous), coups qui se déplacent une fois au niveau de mon copain, une autre fois à mon niveau, des bruits de "griffes" sous le matelas...

Nous avons déménagé à l'étage supérieur pour cause de problèmes d'humidités, dans le bureau. Là les bruits ont empiré, nous empêchant de dormir presque chaque nuit. Après une multitude d'hypothèses plus ou moins rationnelles (je suis d'un esprit sceptique, mon compagnon aussi), nous avons pensé que nous étions en présence de quelque chose d'inconnu, de « surnaturel », doué pourquoi pas d'une intelligence. Conséquence : désemparés, nous lui avons demandé de partir, nous lui avons dit que malheureusement nous ne pouvions rien faire pour lui, cela a continué. Cela pouvait durer toute la nuit, sans qu'il ne se fatigue. Une fois la lumière allumée, il arrêtait immédiatement.

Nous avons d'abord cru que le phénomène était lié à l'appartement. Nous nous sommes rendus compte que ce n'était pas le cas quand nous avons été dormir chez mon ami et qu'il a continué à se manifester chez lui. Donc par la force des choses, cela nous suivait.

Fin aout, nous avons emménagé dans un autre appartement, dans une très vieille maison de +- 1820 il me semble. Mais superbe appartement, endroit idéal, chaleureux, etc...

Les manifestations ont repris de plus belle. Les coups sont toujours là et à présent il tire les draps ! On voit les draps bouger tout seul, comme tirés par une force invisible. Autant vous dire que j'ai du mal à garder mon sang froid dans ces moments là. Je lui demande sèchement d'arrêter, qu'il ne nous faisait pas peur. Pas d'effet... Cela fait presque un an que ça dure.

Il y a 2 jours, une nouvelle étape de manifestation (je dis nouvelle étape car j'ai l'impression qu'il a de plus en plus d'énergie, de force) s'est enclenchée. Devant nos yeux ébahis, en pleine nuit, la porte de notre chambre, qui est une porte qui grince super fort, s'est petit à petit fermée. Or une fois de plus, résistance importante de la porte, aucun courant d'air n'aurait pu faire cela (fenêtres fermées, qui plus est).

Nous avons alors allumé une lumière dans le salon (pièce qui conduit à notre chambre). Les manifestations ont arrêté.
Nuit suivante, rien ne semble se passer. J'ai néanmoins l'impression d'entendre des bruits très discrets, mais provenant surtout du salon. Rien de plus.
Le lendemain en sortant de la chambre (que nous avions fermé à clé cette fois), gros frisson. Voici ce que j'ai trouvé sur le pas de ma porte :

LIEN 1

Il s'agit de nos paires de chaussures respectives. Les marron appartiennent à mon ami et les miennes, les bleu-marines qui sont sur la gauche sont à moi. Elles semblent être placées dans des directions opposées. (par contre il semble avoir interverti mes deux chaussures, c'est à dire chaussure gauche pour pied droit et chaussure droite pour pied gauche).



Nuit du 4 au 5 juin


+-3h30 du matin, mon compagnon me rejoint dans le lit. Je dormais jusqu'alors paisiblement. +-4h du matin, les bruits habituels commencent : coups dans le matelas, bruits de glissement, de grattement sur la moquette, coups dans la structure du lit. Un troisième coup se fait plus fort que tous les autres, nous sursautons tous deux. Mon compagnon s'assied, histoire de surveiller un peu les alentours. Il a à ce moment la très nette impression d'entendre un chuchotement qu'il croyait venir de moi, c'est d'ailleurs pour cette raison que sa première réaction eut été de me demander "tu m'as parlé?". Il était évident que je n'avais pas dit un mot. Mon copain quant à lui avait entendu distinctement "ce n'est pas bien".

Face à notre lit, au pied donc, se trouve un vase avec des fleurs artificielles lumineuses. Après 1 ou 2 minutes il a la forte impression d'entendre un glissement puis de voir ces fleurs bouger. Quelque peu effrayés, nous décidons d'allumer la lumière. Cela pour constater une nouvelle fois, sous nos yeux ébahis, quelque chose d'on ne peut plus anormal : un fil de coton blanc était tendu, devant le lit, partant de ces fleurs. C'est un phénomène qui s'était déjà produit dans l'ancien appartement, un fil métallique, d'origine inconnue était tendu d'une fenêtre à un bras de l'échelle posée à côté, dans la chambre. Soit, nous suivons alors le fil, qui semble mener jusqu'au salon (la porte est fermée, mais il semble passer au dessous). Nous ouvrons la porte et constatons que ce fil rejoint une paire de chaussures que j'avais laissé à l'autre bout du salon. La mienne. (décidément il semble quelque peu fétichiste). Mon copain rapportent qu'elles étaient disposées en angle droit, de sorte à former une croix. C'est un détail que je n'ai pas pu constater, donc je ne peux pas vous le confirmer.

Nous regrettons de ne pas avoir pris de photo. Pris de panique, mon compagnon a jeté le fil par la fenêtre et a posé mes chaussures dans une autre pièce.
10 bonnes minutes s'écoulent avant que nous décidions de regagner le lit.

C'est avec stupéfaction que nous remarquons tous deux un objet étrange sous la couverture. Nous soulevons alors la couverture pour remarquer la bobine de fil blanc qui comme par hasard était dans le lit, entre nous deux. Nous l'avons enfermé dans un tiroir à l'autre bout de l'appartement.

Ce matin, J. a examiné le lit par le dessous pour voir si l'on ne trouverait pas quelque chose d'intéressant. Voici ce qu'il a relevé :

LIEN 2,3

Il faut savoir que ce lit a été déménager à deux reprises. Les déménageurs ont causé pas mal de dégâts à ce pauvre lit. D'autres griffes existent. Cela dit, elles ne sont en rien comparables à ce que l'on voit sur les photos. Les griffes causées par les déménageurs vont toutes dans le même sens et sont bien plus grossières (c'est en poussant le lit dans le camion que certaines planches ont été griffées de leur long. Mais ces 3 griffes régulières sont obliques (ce que les autres ne sont pas) et ont un relief important. C'est comme une griffure de chat sur la peau, ça "gonfle" à l'endroit où ça a été griffé.

Si cela vous intéresse, voici des photos des griffures causées justement par ce déménagement. Je me suis trompé quant à leur aspect linéaire, je vous avoue ne pas avoir vérifié sur le moment même. Dans mes souvenirs, elles étaient droites. Veuillez m'excuser pour cette erreur.

LIEN 4,5,6

Griffures logiquement causées par ceci :

Lien 7

C'est une grande plaque métallique rouillée. Les planches ont été déposées sur celle-ci. (Déménageurs pas très malins).

Dernier détail, j'ai trouvé un cuter à cet endroit précis. Une fois de plus, cela peut être qu'une pure coïncidence. Ce cuter a très bien pu tomber d'un sac, ou d'une poche (j'en utilise fréquemment un pour mes travaux artistiques, néanmoins rarement dans mon lit). Maintenant, comment est-il arrivé sous le lit, je ne sais pas... Dans tous les cas, à ce qu'il me semble le bois du lit a du être griffé avec quelque chose de fin et de très tranchant, ce qui me fait penser que ce cuter y est pour quelque chose.




Journée du 5 juin



Second fil blanc retrouvé à cet instant. Juste à côté de la plante artificielle. Il était enroulé autour d'un bouton d'une chemise de J. (chemise qu'il avait porté dans la journée).

Je me rappelle à l'instant un détail que j'ai omis de vous dire et qui pourrait se révéler intéressant (excusez-moi, c'est parfois dur de se rappeler de tout quand on a dormi si peu) : lorsque J. a entendu une voix lui murmurer "ce n'est pas bien", j'ai à ce moment demandé à l'entité "qu'est-ce qui n'est pas bien ?". C'est suite à cela que nous avons découvert ce fil blanc, allant, du moins dans l'idée initiale (bien que mal concrétisée), de la chemise de mon conjoint à mes chaussures dans le salon.



Nuit du 6 au 7 juin



En résumé, bruits habituels vers 1h du matin. Mon compagnon sort de la chambre, chercher quelque chose. Revient, puis sors à nouveau. Il trébuche sur un nouveau fil blanc de coton tendu sur le pas de la porte, à environ 30 cm du sol (ne me demandez pas comment un simple fil a pu le faire tomber).



Nuit du 8 au 9 juin



Je ne me souviens pas qu'il ai fait énormément de bruit. La seule chose qui m'a un peu effrayé, c'est qu'au milieu de la nuit mon compagnon m'a fait remarquer qu'un fil était tendu au dessus du lit cette fois, s'arrêtant à ma hauteur et allant jusqu'à l'autre bout de l'appartement. Le fil était posé sur mon dos (j'étais couché sur le ventre) et allait jusque dans la cuisine (a 10m de la chambre je dirais). D'après mon copain, le fil pointait l'assiette sur laquelle il avait mangé au soir (on a pas eu le réflexe de débarrasser ^^). Je n'y vois pas de symbolique particulière...

Le pire dans tout ça, c'est qu'on avait mis les bobines de fil dans un tiroir (de la cuisine), et qu'il ne s'est visiblement pas gêné pour ouvrir ce tiroir.

Suite à cela nous les avons mis dans un endroit plus difficile d'accès.

Nuit du 9 au 10 juin, quelques bruits dans le lit et draps tirés mais moins fort que d'habitude.


Nuit du 10 au 11 juin, toujours des coups et des draps tirés, cette fois il se fait plus oppressant que d'habitude. Mais plus de fil tendu...

Bref, c'est vraiment étrange car il arrive que certaines nuits il ne se passe strictement rien.




Soirée du 13 juin



J. me rapporte qu'un nouveau fil a été tendu.

Il rejoint la fenêtre de la chambre et une des 3 fenêtres du salon. Le fil était noué d'un noeud tout simple autour de chaque clinche. Cela se serait produit pendant qu'il prenait sa douche, il y a à peu près 2 heures.

- Nous avons la certitude qu'il agit quand J. est seul. De mon côté, je n'ai rien remarqué de particulier.
- Il agit à présent de jour, alors que jusqu'ici il n'agissait que la nuit.

je suis quasi sur que la chose en a après J. Nuit particulièrement agitée, draps tirés violemment, obligation de poser la couverture sur le sol, elle se déplaçait toute seule sur le lit.



Nuit du 14 au 15 décembre



Provocation certaine envers J., la chose l'empêchait de s'endormir, le découvrant de ses draps, avec une spontanéité inquiétante. A mesure que J. s'énervait, les manifestations s'intensifiaient Un mouvement du drap quelque peu étrange : à l'endroit de son épaule, il fut tiré 3 fois de suite comme l'on tirerait sur le vêtement de quelqu'un pour l'interpeler (je sais pas si vous me suivez... un enfant qui tire sur la robe de sa mère pour l'appeler ?).

Un froid glacial, toutes lumières allumées, musique, les draps qui continuent à se mouvoir sous nos yeux. Tentative désespérée (et sans doute stupide) de mettre des chants sacrés dans l'espoir de trouver le sommeil, chants dont la chose semble se moquer en s'excitant encore davantage. Mes mains sur le clavier sont glacées, je sens très clairement des courants d'air, anormaux.

Récitation audio du rituale romanum (vous avez le droit de sourire). La chose semble se calmer, plus aucun bruit. Mes mains sur le clavier se sont réchauffées. J'éteins, coupe mon ordinateur, décide de m'endormir. Deux derniers coups, faibles. Plus rien...

Au fait, les draps sont constamment tirés dans sa direction. Je doute que ce détail ait une vraie importance, mais qui sait...

Le lendemain matin, la couverture que j'avais posé sur le sol avait changé de place. La nuit d'avant, je n'étais pas là et J. me dit qu'il a tout de même été ennuyé.

Enfin, J. est parti pour quelques temps, ce qui devrait me permettre de récupérer un peu. Voilà, nuit particulièrement étrange dont je souhaitais vous faire part, au risque d'en intéresser certains."



Merci de m'avoir lu. J'attends en toute hâte vos réactions.

Avatar de l’utilisateur
Agnostique Convaincu
Messages : 104
Inscription : 07 déc. 2011, 12:31

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#2

Message par Agnostique Convaincu » 30 déc. 2011, 05:11

Bonjour,

histoire fascinante en effet.

Ma première impression à chaud, et je ne veux surtout pas vous effrayer, est que vous devriez faire le point avec votre ami et essayer de le faire parler, vu qu'il est le centre d'attention de ces manifestations, qu'il faut qu'il soit présent dans la pièce ou dans le logement pour que ces évènements arrivent...
Mon impression donc est qu'il est la cause de tout cela, et que consciemment ou inconsciemment il orchestre toutes ces manifestations.
Vous n'avez pas idée des choses que l'on peut faire ou croire lorsque l'on est induit fortement dans une situation de stress, qui plus est si désormais cela fait plusieurs années.
Cela risque d'être dur pour vous de penser à cette éventualité, mais cela saute aux yeux dans votre témoignage, votre ami a peut être un trouble psychologique qui le pousse à organiser et se complaire dans ces manifestations, voir les faire de manière tout a fait inconsciente, et ces orchestrations peuvent être tout a fait élaborées !
Vous me répondrez peut-être (certainement) que c'est impossible, mais c'est une vraie piste à creuser.
De plus et là ou je suis surpris au vu de l'ampleur des manifestations que vous décrivez, pourquoi ne mettez-vous pas en place une caméra avec vision nocturne que vous pouvez déclencher depuis une télécommande ? Lorsque les manifestations débutent, enregistrez. Placez votre caméra du côté de votre ami, histoire de déceler d'éventuels artifices. La plupart des caméras sont aujourd'hui équipées de détecteurs de mouvement, vous avez même des webcam qui s'enclenchent et enregistrent automatiquement.
Soit vous lui en parlez et posez la caméra, et voyez si les manifestations cessent lors de la présence de la caméra (qui est bizarrement souvent dissuasive...), soit vous ne lui en parlez pas et placez une webcam discrète, ou une caméra bien dissimulée qui vous permettra, peut-être, de découvrir le pot aux roses.
Il est évident que cela sera une épreuve pour votre couple car cela peut ne pas être comprit ou prit comme une marque de défiance à son égard mais malheureusement il faut en passer par là...Vous n'allez pas flipper toute votre vie, et s'il s'avère que c'est votre compagnon qui est aux commandes, c'est qu'il a besoin de soins.
Cela vous permettra également de jauger sa bonne Foi à l'analyse de sa réaction quand à cette idée d'être filmé.
Et puis si la caméra permet aux manifestations de s'arrêter vous aurez tout à y gagner, mais cela sera un indice supplémentaire sur l'action probable de votre ami dans tous ces évènements (avant de penser à une quelconque manifestation fantomatique).
Vous n'imaginez pas tout ce qu'on peut avaler une fois que l'on est conditionné, et à force de penser que ce sont des fantômes, fatalement vous ne pensez plus à autre chose...
De plus lorsque vous évoquez le chuchotement : "ce n'est pas bien" que votre ami dit avoir entendu...Cela va peut-être vous faire mal, mais c'est un indice supplémentaire me concernant du fait que tout vient de lui, cette phrase au vu de votre histoire semble tout a fait en rapport avec votre relation homosexuelle, un conditionnement de la société et des esprits qui ferait que l'homosexualité dans l'imaginaire collectif : ce n'est pas bien. Votre ami est peut-être dans un état très instable par rapport à cette relation, même de manière inconsciente...Je pense qu'il est plus qu'urgent que vous en parliez à minima et le cas échéant de peut-être, pour votre ami, aller consulter.
Vous ne trouvez pas étrange, que fréquemment vous êtes endormi ou en passe de l'être et qu'il vous indique qu'il y a quelque chose ? Vous êtes souvent à l'écoute de ce qu'il vous déclare, et le coup des fils me semble particulièrement suspect à cet égard (tout du moins dans vos descriptions).

Dernière question : ces manifestations se produisent-elles lorsqu'une autre personne (ami ou famille) est présente ?
Jusqu'à maintenant le seul dénominateur commun est votre ami, il n'y aurait donc aucune raison que ces manifestations n'arrivent pas même avec 10 personnes à domicile vous ne croyez pas ?

Merci en tout cas de votre témoignage, et prenez-vous en main, vous ne pouvez pas rester à avoir peur toute votre vie !
Martelez-vous que les fantômes n'existent pas, et dites-vous qu'il y a finalement très peu de choses dans votre témoignage qui ne soit pas reproductible par une personne en chair et en os (Lumières qui s'allument, lave-vaisselle ouvert, drap tirés, portes qui s'ouvrent, fils tendus, chaussures déplacées...), et que les manifestations de froid glacial peuvent tout a fait être indus par le psyché par ce qu'on appelle communément : la Peur, qui peut générer beaucoup d’autosuggestion.

Agla
Messages : 3
Inscription : 29 déc. 2011, 16:29

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#3

Message par Agla » 30 déc. 2011, 08:46

Cher Agnostique Convaincu (j'aime beaucoup),

Je suis ravi d'avoir pu vous lire. L'hypothèse que vous suggérez, celle d'une manipulation, est à première vue la plus valable. A votre place, mes propos auraient été les mêmes. Je remercie votre esprit rationnel.

Je ne voue pas une confiance aveugle à J. Il est bien évidement que quand l'on aime quelqu'un, on est facilement influençable. Et la redondance, la persistance des faits encouragent à la peur, à la paranoïa, bref à un état d'esprit qui à première vue pourrait faire obstacle à la raison (ou du moins pourrait l'embrouiller). Mais je me suis méfié, l'ai interrogé, ait vérifié ses gestes lorsque les faits se produisaient. Pareil pour lui à mon égard.
Concrètement, pour ce qui est du lave vaisselle, du thermostat, des bruits, de la lumière, des fils, des chaussures, je ne peux affirmer avec certitude que ce n'est pas le fruit d'une manipulation. Ce sont des choses qui ne se déroulent pas devant mes yeux, je ne peux donc rien affirmer.
Pour ce qui est des coups dans la structure du lit, dans le matelas, cela est tout de suite bien moins probable que J. y soit pour quelque chose. Imaginez vous, vous êtes couchés dans votre lit, votre moitié à vos côtés. Vous habitez un petit appartement, forcément le dessous de votre lit fait office de lieu de rangement. Lieu encombré, donc. Vous êtes couchés et entendez mais aussi SENTEZ des coups donnés dans votre lit, coups violents et parfaitement perceptibles (ce qui n'a rien à voir avec des bruits que l'on croit entendre, qui seraient du à notre respiration, voire notre imagination). Ici ce sont des bruits distincts, mais surtout des coups, donnés parfois dans la structure du lit, parfois dans la matelas (soit par le dessus, sur la surface même du matelas, à l'endroit où je suis couché, mais je ne sens pas de mouvement, soit par dessous), ainsi que des bruits de griffure. Aussi nous avons senti à ne multiples reprises des coups donnés sur le drap, à nos pieds. Les coups se déplacent, pouvant passer instantanément de mon côté du lit vers le côté du lit de J. Le rythme n'est absolument pas régulier. Première vérification, je demande à J. de se dégager des draps, de façon à ce que je voie ses mains et ses pieds. Bien sûr, rien. Ensuite imaginez que sous vos yeux, toute lumière allumée, les draps se déplacent, ils sont tirés, parfois lentement (mais sûrement), parfois brusquement. Les draps aussi se soulèvent à certains endroits, forment des bosses. J'ai à ma vue les mains, les bras, les pieds de J. que j'avais demandé de tenir à l'écart des draps. Les mouvements continuent, jusqu'à nous découvrir des nos draps. Je retiens ces draps, avec ma main, pour les empêcher de les bouger. Je sens une force qui s'oppose à la mienne, les draps continuent à bouger. J. s'était une fois assis pour voir ce qu'il se passait au pied du lit, je me souviens avoir vu le bout inférieur droit du drap lui arriver en pleine figure avec une vitesse inquiétante. Une fois de plus ses mains étaient bien visibles. Aucun fil de nylon n'était tendu.

Les faits se sont aussi produit lorsque quelqu'un dormait dans le salon.

Qu'en pensez-vous ?

Les photos vont suivre, le temps que je comprenne comment les joindre.

Avatar de l’utilisateur
Agnostique Convaincu
Messages : 104
Inscription : 07 déc. 2011, 12:31

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#4

Message par Agnostique Convaincu » 30 déc. 2011, 09:03

Mais pourquoi ne filmez-vous pas dans ce cas ? Il me semble qu'après 2 ans, ce soit la première chose qui me traverse l'esprit ?
De plus si vous avez constaté les faits aussi lumière allumée, cela en ferait un document solide, même si la manipulation d'image est possible.

Avatar de l’utilisateur
Raphaël
Messages : 7604
Inscription : 20 mai 2004, 21:42
Localisation : Québec
Contact :

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#5

Message par Raphaël » 30 déc. 2011, 14:52

Agla a écrit :Qu'en pensez-vous ?
C'est surprenant ce qu'on peut réussir à faire avec quelques notions de prestidigitation. Surtout de nos jours avec toutes les idées qu'on peut trouver sur le net.

http://www.youtube.com/watch?v=YKVMxJfQ ... re=related

Avant d'envisager l'hypothèse du paranormal, il serait bon de se renseigner auprès d'un professionnel pour connaître les possibilités de trucage.

Dommage que Lancelot ne participe plus à ce forum. Son point de vue aurait été le bienvenue.

Blasphémateur
Messages : 65
Inscription : 28 déc. 2011, 16:56

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#6

Message par Blasphémateur » 30 déc. 2011, 18:46

Je vous suggère de laisser la lumière allumée en tout temps jusqu'à ce que la "chose" meurt de faim ou s'ennuie assez pour aller emmerder d'autres gens.

Avatar de l’utilisateur
davidsonstreet
Messages : 877
Inscription : 14 oct. 2011, 12:27
Localisation : Ici

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#7

Message par davidsonstreet » 30 déc. 2011, 20:51

Je trouve que cette fiction a beaucoup de points en commun avec celle-ci... Notamment dans la forme. :roll:
« Je préfère me débarrasser des faux enchantements pour pouvoir m’émerveiller des vrais miracles. » - Pierre Bourdieu

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1606
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#8

Message par lefauve » 30 déc. 2011, 21:44

Salut Agla,

Je te recommande de prendre chaque "Manifestation" induviduellement et de faire une investigation complète, discrète et de préférence lorque ton ami n'est pas présent. Garde en tête que tu peux être victime d'un cannular. Ce genre de paisanterie est très commun.

C'était mon style aux cegep! :mrgreen:

Example, pour le lave vaisselle, vérifie ci la machine est aux niveaux, s'il y existe de placer la vaiselle pour quelle agisse comme un ressort vérifie le vérroue de la porte. Essai d'imaginer comments-tu ferais pour crée se genre d'effet.
...

Avatar de l’utilisateur
syntaxerror
Messages : 609
Inscription : 24 oct. 2008, 20:41
Localisation : Planete mars (eille)

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#9

Message par syntaxerror » 31 déc. 2011, 13:03

Ha, les fantômes. Ils pourraient donc communiquer intelligemment avec nous, interagir avec les objets et qu'est-ce qu'ils font? Ils tapent dans les murs, ouvrent la porte du lave-vaisselle ou déplacent les pantoufles. Essaie d'orienter tes recherches vers la psychologie humaine et un peu moins vers les explications ésotériques.

BONNE ANNÉE 2012 A TOUS...
J'ai énormément de doutes, très peu de certitudes mais je n'ai pas de croyances.

Blasphémateur
Messages : 65
Inscription : 28 déc. 2011, 16:56

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#10

Message par Blasphémateur » 31 déc. 2011, 13:19

syntaxerror a écrit :Ha, les fantômes. Ils pourraient donc communiquer intelligemment avec nous, interagir avec les objets et qu'est-ce qu'ils font? Ils tapent dans les murs, ouvrent la porte du lave-vaisselle ou déplacent les pantoufles.
Imagine si on arrivait à les dresser pour qu'ils fassent le ménage! Je crois que ça vaut la peine d'essayer.

Avatar de l’utilisateur
lefauve
Messages : 1606
Inscription : 11 oct. 2011, 23:04
Localisation : Bananistan.

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#11

Message par lefauve » 01 janv. 2012, 00:19

Blasphémateur a écrit : Imagine si on arrivait à les dresser pour qu'ils fassent le ménage! Je crois que ça vaut la peine d'essayer.

Ça serais cool, on vendrais la maison plus chère.


Maison Hanté à vendre avec fantôme aimant faire le menage et le ménage.

Vis cachez, il ne fait pas la vaisselle.
...

Morbleu
Messages : 1
Inscription : 06 janv. 2012, 06:05

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#12

Message par Morbleu » 08 janv. 2012, 03:43

A première vue et sans pouvoir m'en empêcher, je dirais que cette histoire est cousue de fil blanc. J'irais même jusqu'à dire en coton. :D

S'il ne s'agit pas d'un exercice de style à la "Maupassant" visant à évalué la crédibilité d'une histoire devant un public constitué en forte partie de sceptiques et si les faits relatés se sont bien produits, j'en arrive à cette conclusion: Tu es victime de manipulation de la part de ton compagnon. Toutes les manifestations se font en sa présence ou sont relatés par lui lorsque tu n'y es pas. Les preuves matériels reliés à ton affaire ( la bobine de fil trouvé dans le lit, les cutters sous le lit ) sont des outils pouvant faire déplacé des objets à distance. Les coups sous le lit peuvent être le fait d'un effet de levier manipulé d'une seule main et dans la noirceur de surcroit. J'ai bien peur aussi que tu sois particulièrement crédule pour voir une manifestation d'entité pour un point de consigne de chaufferie monté de 20C à 25C.

Personnellement, je me méfierais plus de ton copain que d'une entité homophobe réincarné et je prendrai des mesures conséquentes pour faire la lumière sur cette manipulation et son but recherché.
Mort comme Morbleu, bleu comme la mort.

Agla
Messages : 3
Inscription : 29 déc. 2011, 16:29

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#13

Message par Agla » 08 janv. 2012, 05:10

Merci à tous pour vos réponses. Je reviendrai pour répondre à toutes vos questions après ma période d'examens car pour le moment je n'ai plus vraiment la tête à ça. A très bientôt.

Avatar de l’utilisateur
Patapouffe
Messages : 438
Inscription : 02 avr. 2010, 13:40
Localisation : Nibiru, J'va vous rentrer dedan !! Hahaha

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#14

Message par Patapouffe » 10 janv. 2012, 20:33

Fantôme redneck ?
"Ce qui fait la vraie valeur d'un être humain, c'est de s'être délivré de son petit moi." A. Einstein

2470045
Messages : 29
Inscription : 24 juil. 2011, 18:08

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#15

Message par 2470045 » 15 avr. 2012, 16:09

Toute une histoire !

J'ai déjà lu des témoignages ressemblants à ceux-ci ; lorsqu'une manifestation arrive toujours au même moment. Je rappelle que je ne suis pas une de ces septiques et je ne suis là que pour partager mes expériences et je ne connais rien aux raisons scientifiques.

Les esprits de ce genre surgissent souvent lorsqu'une personne est seule parce qu'elle est vulnérable. J'ai souvent vu des gens, comme des femmes, dire que tout se passe lorsquelles sont seules à la maisons, elles se sentent alors vulnérable.

Peut-être pourriez-vous vous documenter dans des livres ou sur le Net pour des cas similaires. ;)
J'aimerais affirmer que tout peut s'expliquer ... Mais on ne peut pas expliquer l'inexplicable.

Avatar de l’utilisateur
buissonland
Messages : 233
Inscription : 08 avr. 2005, 05:17
Localisation : Tours, France

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#16

Message par buissonland » 06 juil. 2012, 09:49

Salut Agla, j'espère que tu passera par ici pour nous dire quelle direction a prit la suite de l'histoire.

Ton témoignage est très détaillé, et permet de se faire une idée assez précise de ce qui se passe chez vous.
Donc, merci pour le temps que tu as prit à être précis.
Pour ma part, je suis 100% d'accord avec ce que t'as dit Agnostique Convaincu. Je rajouterais même que le niveau de détails que tu donne permet parfois d'aller plus loin. Par exemple :

- "+-3h30 du matin, mon compagnon me rejoint dans le lit. Je dormais jusqu'alors paisiblement. +-4h du matin, les bruits habituels commencent" : Peut-on savoir pourquoi ton ami ce couche si tard ? En tout cas, ça lui laisse tout le temps de préparer d'éventuels petits trucages, à un moment, ou j'imagine, tu dois dormir profondément.

- "Au fait, les draps sont constamment tirés dans sa direction. Je doute que ce détail ait une vraie importance, mais qui sait..." : Bien sur que ça a une importance, je pense que même pour toi, de le relire, l'évidence te saute aux yeux.

Pour les conseils, évidemment l'idée de filmer proposée plus haut est indispensable.
J'avais une idée par rapport à la bobine de fil... cache-la dans un endroit connu de toi seul. Je suis prêt à parier que soit ça s'arrêtera, soit le "fantôme" ira en acheter une neuve ! (ou alors c'est que tu ne l'as pas assez bien cachée !)

Avant de m'enflammer plus, j'espère simplement que tu viendra nous donner des nouvelles....!
Peut-être t'a t-il simplement tout avoué avant de te quitter brutalement, ce qui expliquerait ton silence radio sur tous les autres forums auxquels tu t'es adressé....

Tiens nous au courant !

Avatar de l’utilisateur
spike31
Messages : 99
Inscription : 04 mars 2014, 11:26

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#17

Message par spike31 » 06 mars 2014, 03:50


Florence
Messages : 8662
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#18

Message par Florence » 07 mars 2014, 05:20

Fallait-il vraiment exhumer cette historiette qui relève du courrier du coeur ? ;)

Ces deux ahuris ont besoin d'un conseiller conjugal, pas d'un médium !
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Pepejul
Messages : 9054
Inscription : 11 déc. 2013, 13:07
Localisation : Marseille, France

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#19

Message par Pepejul » 07 mars 2014, 06:00

Il y a un phénomène similaire chez moi : je laisse tout trainer (linge sale, vaisselle, matériel....) et comme par hasard quand je reviens tout est parfaitement à sa place.

Probablement une entité positive de lumière !

Il se trouve que, bizarrement, elle ne se manifeste que lorsque ma femme est présente (et de bonne humeur)... Mystère !
On a tort d'écrire tord ! Le prochain qui fait la faute je le tords !

Avatar de l’utilisateur
spike31
Messages : 99
Inscription : 04 mars 2014, 11:26

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#20

Message par spike31 » 07 mars 2014, 06:08

Bon on pense la même chose alors :o)

Florence
Messages : 8662
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#21

Message par Florence » 07 mars 2014, 07:20

Quasiment toutes ces histoires impliquent une personne proche, qu'il s'agisse d'un(e) adolescent(e) ou d'un conjoint, immature et insatisfaite, incapable ou empêchée d'exprimer ses problèmes et frustrations autrement qu'en emmerdant les autres de façon sournoise.

Ca fait évidemment le beurre de tous les escrocs à la mediumnité et occupe beaucoup les crédules (cf. M. Gatti), vu il est plus gratifiant de se faire dire qu'on est victime d'une hantise que totalement hermétique aux soucis et préoccupations de son entourage et incapable de voir la réalité en face. :roll:
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

jennylou
Messages : 1
Inscription : 20 avr. 2014, 12:18

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#22

Message par jennylou » 20 avr. 2014, 15:25

Buissonland je suis bien évidemment d'accord avec ta théorie si ce sont de vrai entités ils ne se manifesterait pas seulement quand ils sont 2....
Et pépéjul vraiment tordant ta réplique j'adore

Avatar de l’utilisateur
Malkovitch
Messages : 103
Inscription : 06 juil. 2014, 22:32

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#23

Message par Malkovitch » 08 juil. 2014, 19:12

Florence a écrit :Quasiment toutes ces histoires impliquent une personne proche, qu'il s'agisse d'un(e) adolescent(e) ou d'un conjoint, immature et insatisfaite, incapable ou empêchée d'exprimer ses problèmes et frustrations autrement qu'en emmerdant les autres de façon sournoise.
Je penche de ce côté en tout premier lieu moi zzzaussi. Le conjoint (J.) troublé troublant ou encore un tiers jaloux et revanchard.

Pour le drap magique... j'aimerais voir avant de tenter une explication, mais je sais par expérience que chez le couple, le tirage de couverture n'a rien d'étonnant.
« Ne jamais attribuer à la malveillance ce que la stupidité suffit à expliquer. » (rasoir d'Hanlon)

Avatar de l’utilisateur
arcanes
Messages : 187
Inscription : 18 juin 2013, 23:27
Localisation : 421

Re: Cas sérieux de hantise ? Mon témoignage.

#24

Message par arcanes » 12 juil. 2014, 19:04

Ça à été dit; à part une surveillance vidéo et audio rigoureuse sous tous les angles des lieux ou cela se produit....
pas de pronostic arrêté possible pour moi.
Tous les ordinateurs portables ont une camera, par exemple. :a4:
Oh Papy, tu nous as déjà oubliés ?

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit