Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Peut-on réellement lire dans les pensées des gens? Qu'en pensez-vous?
Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 02 mars 2011, 09:20

EViLGUARD a écrit :Paradoxalement j'ai du mal a abandonné cette idée parce que mes connaissance sur le sujet ne me permette pas de me faire une idée... C'est con je sais mais j'aime pas me fier au info donné par les autres


À moins d'entreprendre vous-même la tâche impossible de refaire toute la recherche en science depuis l'aube des temps, vous êtes bien obligé, à un moment donné, de vous fier à des "infos" données par d'autres.

Et, je le répète, ce n'est pas sur les pages web de physique que vous vous ferez une bonne idée du fonctionnement du cerveau. Pour des références à ce sujet, voir ce message (cliquez sur les lettres en rouge pour ouvrir la page).

J'ai besoin d'apprendre par moi-même pour réellement m'expliquer un phénomène et mine de rien même si cette "idée" a beaucoup de faille j'y vois une certain logique dans le fait que quelque chose de commun a tout peu jouer


Ce que vous avez dit est souvent peu logique (par ex., le terme "énergie" a changé plusieurs fois de sens au cours de vos messages; vous tirez régulièrement des "conclusions" qui ne découlent pas de ce qui précède*; etc.). Ce que vous faites essentiellement, c'est vous accrocher à une vision naïve des choses qui vous plait particulièrement.

Mais, même si votre discours était parfaitement cohérent en lui-même, cela n'impliquerait pas qu'il représente correctement la réalité des choses. On pourrait faire un discours comme quoi nous n'existons pas vraiment, nous ne sommes que les personnages d'un rêve de champignon magique... l'idée développée pourrait être intrinsèquement cohérente mais n'apporterait strictement aucune compréhension des choses.

De plus aillant été confronté a l'inexpliqué j'ai un certain besoin de comprendre ce que j'ai vu et avec cette idée mine de rien sa pourrais collé lol.


Vous voulez dire que vous avez mesuré votre "énergie"? Si non, comment savez-vous que cela pourrait "coller"? Avez-vous envisager des hypothèses moins "atomiques" et plus terre-à-terre?

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

EViLGUARD
Messages : 146
Inscription : 28 févr. 2011, 11:34

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar EViLGUARD » 02 mars 2011, 11:12

À moins d'entreprendre vous-même la tâche impossible de refaire toute la recherche en science depuis l'aube des temps, vous êtes bien obligé, à un moment donné, de vous fier à des "infos" données par d'autres.


Pourquoi obligé? Tu sais ne pas savoir la vérité n'est pas un mal mortel. Ne pas la chercher par contre est une erreur considérable. Avis personnel!

Vous voulez dire que vous avez mesuré votre "énergie"? Si non, comment savez-vous que cela pourrait "coller"? Avez-vous envisager des hypothèses moins "atomiques" et plus terre-à-terre?


Non, en fais j'ai vu quelque chose d'inexpliqué et que rien de logique n'as pu expliqué ce qui me pousse a toujours chercher a comprendre ce genre de phénomène. Pas en sois dans le domaine de la télépathie certes mais bon.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 02 mars 2011, 11:45

EViLGUARD a écrit :Pourquoi obligé?


Parce que l'alternative est de rester ignorant à fantasmer sur la réalité des choses. Mais si je disais ça c'est bien parce que je croyais que vous étiez curieux des faits et que vous cherchiez à mieux les comprendre. Pour comprendre, il faut soit étudier soi-même de très nombreux sujets, soit se renseigner auprès de sources (que l'on espère) crédibles. La première solution est impensable, la seconde demande que l'on considère des informations données par d'autres.

Non, en fais j'ai vu quelque chose d'inexpliqué et que rien de logique n'as pu expliqué ce qui me pousse a toujours chercher a comprendre ce genre de phénomène


Allez, ne vous faites pas prier: dites-le ce que vous avez vu, cela semble vous démanger. Si vous le décrivez avec suffisamment de détails nous aurons peut-être une hypothèse rationnelle à vous offrir.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

EViLGUARD
Messages : 146
Inscription : 28 févr. 2011, 11:34

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar EViLGUARD » 02 mars 2011, 12:16

Si vous le décrivez avec suffisamment de détails nous aurons peut-être une hypothèse rationnelle à vous offrir.


La seul réponse rationnel c'est que je sois pas très net dans ma tête. Bon quoi que ça encore c'est une théorie qui se vérifie chaque jours :lol: Enfin bon, pourquoi pas, après tout passé pour un con ou un menteur sur un forum c'est pas bien grave.

Il y a 2-3 ans j'étais sortie prendre une marche en soirée. C'était l'été donc il devait être assez tard vue qu'il faisais noir. Quand je marche je passe souvent près d'un cimetière (déjà gros cliché je sais) . J'arrivais environs à la mi-hauteur du cimetière quand j'ai remarqué une silhouette. Une sorte d'ombre en fais parce que j'arrivais pas a voir de visage mais pourtant il me semblais pas faire si noir que ça. Mais en fais il y a souvent des gamins qui vont là pour foutre la merde, il pique des fleur, casse des pierre tombal. Sauf que là il n'y avais qu'une ombre. J'ai continué a regardé en marchant mais sa me fatiguait. Après tout sa pouvais toujours ben pas être quelqu'un venu se recueillir dans le noir on s'entend sa fait étrange.

J'ai continué a marché jusqu'à la porte du cimetière et j'étais encore assez proche pour voir l'espère d'ombre. J'ai essayé de voir si la personne bougeais sauf que non, elle semblait juste faire face a une tombe. J'ai commencer a avancé lentement même si je me disais que c'était con et que j'allais surement emmerdé un pauvre clampin sur la tombe de sa mère ou une connerie du genre. Sauf qu'à un moment l'ombre à... hee... Imaginer un peu quelqu'un qui tombe d'un malaise. Vous savez cette manière de s'effondrer sans forcément plier? Sa ressemblais beaucoup à ça mais au ralentie. J'ai donc commencer a courir en me disant que la personne avait du perdre connaissance (surtout si sa fais longtemps qu'elle est debout devant cette tombe). Elle est disparu derrière la tombe donc je la voyais plus.

Ben crois moi ou pas j'ai chercher toute les allées autours pendant 15-20 minutes avec mon cellulaire pis j'ai rien rien trouver. Mais quand j'y ai repensé plus tard je me suis rappelé une chose étrange. Tout du long j'ai jamais entendu bouger. On s'entend si quelque chose était tomber je l'aurait entendu... Mais rien de rien.

Alors bon, j'ai essayé de voir si sa aurait pu être l'ombre d'un arbres ou d'une branche, un effet causé par je sais pas quoi des phares de voiture, j'y suis retourné pas mal souvent dans les mêmes conditions et rien de rien. Bref... Avant que vous ne me le demandiez non je ne prend pas de drogue, je n'étais pas fatigué non plus (d'ailleurs c'est pour ça que je marchais). J'avais pensé a un animal mais vue la taille debout sa aurait du être un truc assez gros et en plus il serait pas resté debout aussi longtemps. Quant a un humain je veux bien mais si c'est le cas il est disparu assez rapidement et en silence.

EViLGUARD
Messages : 146
Inscription : 28 févr. 2011, 11:34

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar EViLGUARD » 03 mars 2011, 10:46

Bah voila je savais que je passerais pour un fou maintenant plus personne ne répond :lol:

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 03 mars 2011, 11:50

EViLGUARD a écrit :Bah voila je savais que je passerais pour un fou maintenant plus personne ne répond :lol:


J'avoue que le manque de réaction est étonnant :lol:

Personnellement, je pense que vous avez eu une forme d'hallucination. Votre cerveau a pris différents éléments du décor pour "construire" une silhouette. Cette impression est restée jusqu'à ce que les détails soient plus clairs, soit parce que vous étiez plus prêt soit parce que vous étiez plus attentif. Notre cerveau est assez bien conçu pour reconnaitre des formes humaines (principalement les visages), mais cette capacité peut induire en erreur dans certains cas (paréidolie). Pour le "entendu bouger", vous avez essayé de vous expliquer une présence en interprétant des indices subtils. Mais, l'évidence est qu'il n'y avait rien.

Vous noterez que dans votre récit, rien n'indique la présence d'une "énergie". Au contraire, la silhouette est sombre et non claire voire "étincelante". Ça ne colle donc pas très bien avec l'idée que vous exposiez auparavant. Pour que ça colle, il faut que vous inventiez d'autres hypothèses, toutes aussi invérifiables que celle de votre "énergie psychique".

Si vous voulez une anecdote du genre: je retournais chez moi en joggant. Il devait être 11h ou minuit et la journée au boulot avait été longue. J'étais donc plutôt fatigué. Je courrais dans des rues bien éclairées quand j'ai vu une créature humanoïdes s'agripper à une grille entourant le jardin d'une maison sur ma gauche, à moins de dix mètres. La vision a été fugitive, moins d'une seconde avant sa disparition. Je ne sais pas trop ce à quoi ça ressemblait dans le détail, singe ou un monstre mythique (comme un loup-garou de cinéma ou un "yéti"), mais j'ai eu l'impression très nette de voir des crocs (j'arrive encore à revoir la scène*). La vision a été très intense sur le plan émotif, ça m'a donné vraiment peur sur le coup. J'ai quand même été voir du côté de la grille s'il y avait quelque chose. Je n'ai rien vu du tout d'anormal. Je pourrais me dire que j'ai été en contact avec une créature d'outre-espace ou -temps, ou encore avec un fantôme qui m'a arrêté alors que je courrais vers un accident**. Mais, bon, l'évidence est que j'ai eu une hallucination. C'est certainement moins valorisant que les fantasmes de contacts spatio-temporels fantomatiques, mais c'est plus rationnel.

Jean-François

* Même si je me trompe sans doute sur la correspondance entre ce qui s'est passé et se que je "revois".
** En quoi il aurait réussi car je suis rentré chez moi sans problème après... un peu plus essoufflé que d'habitude, peut-être :lol:
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

EViLGUARD
Messages : 146
Inscription : 28 févr. 2011, 11:34

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar EViLGUARD » 03 mars 2011, 12:03

Ma fois l'idée de l'hallucination n'est pas impossible. Mais si c'est le cas ce serait une hallucination vraiment, VRAIMENT longue puisque le phénomène n'as pas duré qu'une seconde mais au moins 2 minutes. Enfin, le temps de me rendre a l'entré puis de marcher vers la forme avant qu'elle tombe.

Mais bon j'y ai penser aussi t'inquiète. Seulement faut avouer que c'est la réponse facile. Même si elle est très probablement vrais. ;) Bref comme je disais même si c'est un simple cas d'hallucination au final je dois dire que sa reste inexpliqué pour moi. pas forcément inexplicable par contre :twisted:

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1854
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar switch » 03 mars 2011, 12:17

Evil,
Tu as vu des ombres dans la nuit, que tu as pris pour des personnes. Ce n'est pas extra-ordinaire, ça arrive tout-le temps.

Comme le souligne Jean-François, c'est une caractéristique du cerveau humain, de reconnaître les silhouettes, c'est très utile lorsqu'on est un chasseur-cueilleur, et qu'on doit réagir très vite à l'information ennemi/ami.

C'est moins utile de nos jours, quoique..... Pour en revenir à ce que tu as "vu", il faut savoir que le principal organe de la vue est le cerveau. Les yeux sont certes très utiles, mais c'est ton cerveau qui décompose vraiment l'image et va la fragmenter en petit morceau de chose reconnaissable. Le cerveau humain est un machine merveilleuse, mais pas infaillible. Ce n'est pas un caméscope qui permet de restituer une image fidèle.

Tu t'es persuadé d'avoir rencontré un évènement "para normal", pourtant il n'y a aucun éléments tangible, à part tes émotions, et tes souvenirs, qui sont également susceptibles d'être influencé par ta psyché.

Au final rien de très banal.

Quant à ta "théorie", c'est sans fondement scientifique, donc sans grand intérêt pour avancer dans la connaissance de quoique ce soit. Et personnellement, je ne trouve même pas très intéressant pour un scénario de série B ;)
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 29 mars 2011, 06:24

@Evilguard

Tu veux vraiment savoir? Parce que si tu veux des réponses à tes questions il va te falloir zozoter!

Pour les animaux, il s'agit des lignes Hartmann qui vibrent lors des cataclysmes naturels. C'est ce qui les affolent vu que le cataclysme entre en résonance avec la fréquence des lignes
C'est lié au zozotage de la géobiologie.
http://fr.wikipedia.org/wiki/G%C3%A9obi ... h%C3%A9sie)

Pour l'utilisation de l'énergie par l'humain, ce n'est plus lié à l'énergie tellurique comme celle mentionnée en dessus, c'est lié au zozotage de la bioénergie et du champ vital des différents organismes vivants ou des ondes de formes du "non vivant"
Je te conseille cet ouvrage si tu veux les informations détaillées sur comment ça fonctionne. Il y a pas mal d'exercices pour découvrir comment approcher le domaine.
http://www.amazon.fr/Bio%C3%A9nergie-%C ... 2841974995
Il explique aussi en partie comment fonctionne la télépathie ou autres phénomènes avec la création de tubes étheriques

A toi de voir si tu veux vraiment t'intéresser au sujet...

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 29 mars 2011, 07:22

anakkron a écrit :A toi de voir si tu veux vraiment t'intéresser au sujet...


Le bouquin "Bioénergie - Énergies vitales [etc.]" a l'air particulièrement conçu pour ceux qui veulent vraiment fantasmer très fort, en résonance avec l'auteur, mais qui ne s'intéressent pas du tout à la réalité des choses.

Il y a pas mal d'exercices pour découvrir comment approcher le domaine


Ça consiste en quoi, ces exercices?

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 29 mars 2011, 07:40

Ça consiste en quoi, ces exercices?

Déjà la compréhension de comment fonctionne ton propre champs énergétique, qui est en résumé l'onde de forme de ton corps, et après c'est axé sur l'impact de différents éléments sur ton corps avec l'interaction (densification ou dilatation) de ton champs.

Les différents éléments étant des morceaux de métal, d'autres entités, des plantes et j'en passe...

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 29 mars 2011, 08:09

anakkron a écrit :
Ça consiste en quoi, ces exercices?

Déjà la compréhension de comment fonctionne ton propre champs énergétique, qui est en résumé l'onde de forme de ton corps, et après c'est axé sur l'impact de différents éléments sur ton corps avec l'interaction (densification ou dilatation) de ton champs


Vous mesurez comment ce "champs énergétique" afin d'en établir les "densification ou dilatation"? Quelle est l'unité de mesure et quelles sont les caractéristiques physique de cette "énergie"? Quels sont ces "différents éléments"?

Bref: y a-t-il quelque chose de tangible derrière cet alignement de mots plutôt flous et vaguement scientifiques ("énergie", "onde", "dilatation"). Car il faut savoir que l'imposture (à consonance) scientifique est plus une question de mots qu'une question de faits. S'il n'y a pas de faits, objectifs et mesurables, c'est de la fiction. Ça peut être der la fiction fascinante à lire* mais cela n'apportera aucune connaissance véritable sur les choses réelles.

Jean-François

* Pour avoir lu des livres sur ce genre de sujet, moi ça me lasse rapidement. Mais, bon, j'ai une formation scientifique (en biologie).
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 29 mars 2011, 10:14

La mesure se fait par le son, donc en Hz.
Lorsque tu passes l'appareil générant la fréquence dans ton champs, la dilatation et la densification se constate du fait que la résonance de la fréquence ne se fait plus au même endroit.

Différents éléments = ce qui interagis avec ton corps. Après tout dépend de ce que tu veux faire interagir avec ton corps, libre choix à ton imagination pour trouver un truc. Il parle d'exemple avec des métaux, des aliments et des médicaments...

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 29 mars 2011, 11:09

anakkron a écrit :La mesure se fait par le son, donc en Hz.
Lorsque tu passes l'appareil générant la fréquence dans ton champs, la dilatation et la densification se constate du fait que la résonance de la fréquence ne se fait plus au même endroit.


Si je comprends bien, vous utilisez un appareil qui envoie des ondes sonores et qui mesure l'écho (le son qui lui revient). Je suppose que "dilatation" veut dire une diminution de la fréquence de l'écho (sons plus graves) et densification veut dire augmentation de la fréquence (sons plus aigus).

Donc, vous ne mesurez pas ce "champs énergétique" vous mesurez un effet du corps sur un son émis. Cet effet peut être dû à plein de facteurs (positionnement de l'appareil variables, propriétés physiologiques - comme le flux sanguins - variables, etc.). Comment éliminez-vous ces facteurs pour prétendre qu'il s'agit d'un "champs" d'un énergie autre que les énergies connues? D'ailleurs, en quoi est-ce un "champs" (notion physique) et en quoi est-il "vital"?

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 29 mars 2011, 15:22

Si je comprends bien, vous utilisez un appareil qui envoie des ondes sonores et qui mesure l'écho (le son qui lui revient).

Oui

Je suppose que "dilatation" veut dire une diminution de la fréquence de l'écho (sons plus graves) et densification veut dire augmentation de la fréquence (sons plus aigus).

Les sons graves sont liés à la densification et les aigus à la dilatation

vous mesurez un effet du corps sur un son émis.

En effet

Cet effet peut être dû à plein de facteurs

C'est justement le cas. Le corps est constamment perturbé par tout plein de facteurs. Sachant qu'à un endroit X il y a Y facteurs, ajouter l'élément à mesurer en restant à l'endroit X modifie les données vu que cet élément n'était pas là avant. Après il s'agit de mesurer dans un laps de temps court afin d'avoir des résultats cohérents.
Il y a donc un nouveau résultat mesurable parce que la zone de variation sonore s'est déplacée.

D'ailleurs, en quoi est-ce un "champs" (notion physique) et en quoi est-il "vital"?

Il s'agit de l'onde de forme du corps. La notion champs vital est la mention dans le livre que j'ai simplement repris. Il doit même être possible d'appeler cela différemment, c'est du vocabulaire à adapter.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 29 mars 2011, 15:34

anakkron a écrit :
JF a écrit :Je suppose que "dilatation" veut dire une diminution de la fréquence de l'écho (sons plus graves) et densification veut dire augmentation de la fréquence (sons plus aigus).

Les sons graves sont liés à la densification et les aigus à la dilatation


Je ne comprends pas votre réponse. Vous pourriez expliquez?

anakkron a écrit :
Cet effet peut être dû à plein de facteurs

C'est justement le cas. Le corps est constamment perturbé par tout plein de facteurs. Sachant qu'à un endroit X il y a Y facteurs, ajouter l'élément à mesurer en restant à l'endroit X modifie les données vu que cet élément n'était pas là avant. Après il s'agit de mesurer dans un laps de temps court afin d'avoir des résultats cohérents


Le corps est perturbé par plein de facteur mais cela ne veut pas dire que ces perturbations passent par une modification de cette "énergie vitale", pour le savoir il faudrait pouvoir la mesurer et mesurer son influence sur le son. Les facteurs qui affectent le son peuvent être autres et n'avoir rien à voir avec une telle "énergie".

anakkron a écrit :
D'ailleurs, en quoi est-ce un "champs" (notion physique) et en quoi est-il "vital"?

Il s'agit de l'onde de forme du corps


Donc, les termes "champs" et "ondes ne sont pas utilisés dans le sens des notions physiques (le corps ne possède pas d'"onde de corps" connue). Qu'est-ce qui génère(rait) cette "onde de corps"?

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 29 mars 2011, 16:12

Je ne comprends pas votre réponse. Vous pourriez expliquez?

Je mentionnais que votre notion de base était correcte, mais à l'inverse. Un son grave aura un impact de densification, un son aigu un impact de dilatation.

Le corps est perturbé par plein de facteur mais cela ne veut pas dire que ces perturbations passent par une modification de cette "énergie vitale"

En fait oui, c'est le cas. D'où l'intérêt de l'expérience de mesurer exactement les mêmes objets dans différents endroits, de mesurer différents objets, de mesurer avec différents facteurs perturbateurs, et de mesurer tout ça à différents moment de la journée.

Le corps ne possède pas d'"onde de corps" connue).

Connue, oui. Mais en effet ce n'est pas reconnu. Il explique dans le livre comment la mesure de manière sonore.

Qu'est-ce qui génère(rait) cette "onde de corps"?

Bonne question... je ne connais pas la réponse.
Je suppose que le corps possède son propre mode de gestion "onde de corps" fonctionnant sur des principes identiques à ceux de la thermodynamique.
Parce que si le premier principe n'est pas existant ou ne nous limite pas, le corps humain n'aurait pas de forme "type"
Parce que si le second principe n'est pas existant ou ne nous limite pas, nous serions tous immortels dans notre forme première (de naissance?)
Mais peut-être que je mélange des notions... je ne sais pas.

Jean-Francois
Modérateur
Modérateur
Messages : 20297
Inscription : 03 sept. 2003, 02:39

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Jean-Francois » 29 mars 2011, 20:26

anakkron a écrit :
JF a écrit :Je ne comprends pas votre réponse. Vous pourriez expliquez?

Je mentionnais que votre notion de base était correcte, mais à l'inverse. Un son grave aura un impact de densification, un son aigu un impact de dilatation


Je ne sais pas ce qu'est un "impact de densification ou de dilatation". Pourriez-vous mieux expliquez comment il faut procéder?

anakkron a écrit :
Le corps est perturbé par plein de facteur mais cela ne veut pas dire que ces perturbations passent par une modification de cette "énergie vitale"

En fait oui, c'est le cas. D'où l'intérêt de l'expérience de mesurer exactement les mêmes objets dans différents endroits, de mesurer différents objets, de mesurer avec différents facteurs perturbateurs, et de mesurer tout ça à différents moment de la journée


Dis comme ça, c'est vraiment prendre les mesures n'importe comment, en minimisant la reproductibilité... sans doute pour être sûr et certain de ne rien pouvoir tirer de vraiment objectif des mesures.

anakkron a écrit :
Le corps ne possède pas d'"onde de corps" connue).

Connue, oui. Mais en effet ce n'est pas reconnu. Il explique dans le livre comment la mesure de manière sonore


Si ce n'est pas connu, c'est lui qui l'a inventé (sous inspiration j'imagine)? Comment et par qui la technique de mesure a-t-elle été validée?

Mais peut-être que je mélange des notions...


Très probablement.

Jean-François
"False facts are highly injurious to the progress of science, for they often endure long; but false views, if supported by some evidence, do little harm, for every one takes a salutary pleasure in proving their falseness." (C. Darwin)

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 30 mars 2011, 03:38

Pourriez-vous mieux expliquez comment il faut procéder?

Il faut prendre l'objet à une faible distance, puis à une distance plus éloignée et mesurer les deux états. L'impact ou effet produit, est différent.

Comment et par qui la technique de mesure a-t-elle été validée?

Je sais qu'il a été testé par plusieurs scientifiques, mais il faudrait prendre contact avec lui pour les détails.

yquemener
Messages : 2261
Inscription : 09 août 2010, 07:06

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar yquemener » 30 mars 2011, 04:48

anakkron : vous rendez vous compte qu'il s'agit de pseudo-science cabalistique ? Il s'agit d'une théorie qui utilise un vocabulaire en apparence scientifique mais qui n'en utilise ni la la méthode, ni la rigueur, ni les pratiques. Il est très facile d'utiliser un appareillage de mesure et de trouver une grandeur qui varie dans le corps humain puis de déclarer, sans preuve, que cela correspond à une donnée fondamentale du corps, à une "onde vitale". On peut même trouver des mesures qui semblent parfois reliées à certains comportements anecdotiques.
Par exemple les scientologues mesurent la conductivité entre les deux mains et déclarent que cela mesure une chose essentielle de la personne. En effet, on peut observer des variations quand la personne serre inconsciemment les mains autour des sondes ou quand ses paumes se mettent à suer.
On pourrait également mesurer les infrarouges émis par une personne, et tenter de déceler une maladie par exemple (c'est utilisé dans les aéroports pour détecter les personnes fiévreuses)
Un électroencéphalogramme permet de déceler certaines caractéristiques cognitives d'une personne : les tensions électrique à la surface du crane permettent par exemple de déterminer l'état de concentration et d'éveil d'une personne.

Votre théorie aimerait faire croire qu'elle propose une mesure du même genre, mais ne décrit ni la façon dont on la mesure, ni la caractéristique qu'elle mesure. Ou plutôt, elle le fait d'une façon circulaire : Elle mesure ce qu'elle mesure, et on est priés de croire qu'il s'agit d'une information essentielle. Quelle donné objective sur une personne peut on extraire de cette mesure "d'onde de corps" ?

Florence
Messages : 8567
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Florence » 30 mars 2011, 05:03

anakkron a écrit :
Pourriez-vous mieux expliquez comment il faut procéder?

Il faut prendre l'objet à une faible distance, puis à une distance plus éloignée et mesurer les deux états. L'impact ou effet produit, est différent.

Comment et par qui la technique de mesure a-t-elle été validée?

Je sais qu'il a été testé par plusieurs scientifiques, mais il faudrait prendre contact avec lui pour les détails.



Si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux, VOUS devez nous fournir les références (noms des scientifiques qui ont fait ces tests, méthodologie, références des publications scientifiques) qui accréditent ces allégations, de préférence avant de vous lancer dans de grandes explications dénuées de tout fondement. Ce n'est pas à nous de courir après les preuves.
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 30 mars 2011, 05:23

Si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux

Sauf que je ne suis pas là pour être pris au sérieux, mais pour répondre aux questions qui m'ont été posées sur le livre et ses concepts.

Cela fait un moment que l'on est plus du tout dans le sujet de la télépathie, qui est tout de même le topic de base.
En plus, je mentionnais qu'il fallait passer par zozoland.

Après libre à choix de porter un jugement sur mes dires tant que vous voulez, cela ne changera pas le contenu du livre...

Florence
Messages : 8567
Inscription : 03 sept. 2003, 02:48
Localisation : Directement au dessus du centre de la Terre

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Florence » 30 mars 2011, 06:34

anakkron a écrit :
Si vous voulez qu'on vous prenne au sérieux

Sauf que je ne suis pas là pour être pris au sérieux, mais pour répondre aux questions qui m'ont été posées sur le livre et ses concepts.

Cela fait un moment que l'on est plus du tout dans le sujet de la télépathie, qui est tout de même le topic de base.
En plus, je mentionnais qu'il fallait passer par zozoland.

Après libre à choix de porter un jugement sur mes dires tant que vous voulez, cela ne changera pas le contenu du livre...



Vous vous foutez du monde ? Vous débarquez dans un sujet en faisant de la pub pour un bouquin qui serait selon vous de nature à expliquer le sujet en question, et il faudrait exclure vos "dires" ?
Je dis lâche et traître celui qui se plaint des fautes d'autrui ou de la puissance de ses ennemis A. de Saint-Exupéry, "Citadelle".
"I do not always enjoy winning an argument. Losing an argument fairly makes you both end up winners."

Avatar de l’utilisateur
Cartaphilus
Modérateur
Modérateur
Messages : 5706
Inscription : 23 sept. 2008, 14:54
Localisation : France

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar Cartaphilus » 30 mars 2011, 06:41

Salut à tous.

Vous avez, anakkron, cité cet ouvrage en référence, écrit par Stéphane Cardinaux.

Une rapide recherche sur le net nous permet d'apprendre que cet auteur serait architecte, diplômé de l'École Polytechnique Fédérale de Lausanne (EPFL) ; pour se rendre compte de la pensée du personnage, on peut écouter cet entretien, salmigondis de pseudo-science indigeste et de marketing pour des appareils destinés à mesurer une hypothétique activité énergétiques des organes, comme l'appareil GDV du « professeur » K. Korotkov, ou des équipements d'une prétendue protection contre les ondes électromagnétiques, tel le spinor.

Bref, on se demande la part d'escroquerie et de crédulité chez les promoteurs de cette théorie des bioénergies.
Le sommeil de la raison engendre des monstres. Francisco de Goya.

anakkron
Messages : 16
Inscription : 23 mars 2011, 09:26

Re: Ma théorie sur ce genre de phénomènes.

Messagepar anakkron » 30 mars 2011, 07:15

Vous vous foutez du monde ?

Il semble en effet que vous l'interprétez comme cela.

en faisant de la pub pour un bouquin

Je prends note de l'inutilité de mentionner des ouvrages qui correspondent à ce qui est mentionné dans la liste zozo.


Revenir vers « Télépathie »

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit