Méthodologie sceptique

Vous avez des questions ou des commentaires à propos du scepticisme? Écrivez ici.
Répondre
Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Méthodologie sceptique

#1

Message par Lorangebleue » 20 juin 2016, 02:45

Le scepticisme consisterait à conserver une attitude de doute face à tous ce qui ne peut être démontré par la raison et la science. C'est une attitude qui parait saine et dans laquelle je souhaite progresser.

Peut-on donc dire que celui qui se définit en tant que sceptique n'émet pas - ou ne devrait pas émettre - d'affirmations sans les avoir auparavant confrontées à l'épreuve de la raison et de la science ?
C'est ici que le doute m'envahit et que j'ai besoin de votre aide concernant le fonctionnement de votre méthode et par conséquent celui de ce forum.

Je prendrais pour base de mon questionnement un échange concernant les pratiques (yoga, méditation, taïchi...) liées à des croyances religieuses ou philosophiques (viewtopic.php?f=66&t=13317&start=25).

1/ Florence, appuyée par PhD Smith, s'autorise une charge définitive contre ces pratiques qu'elle nomme élucubrations religioso-philosophiques. A aucun moment, elle ne cite ni source ni recherche scientifique allant en ce sens.

2/ De mon côté, j'évoque la méditation dont les bienfaits sont reconnues par diverses sommités mondiales, experts en science du cerveau (dont un prix Nobel de biologie). Je donne un lien renvoyant vers un article de vulgarisation (qui donne lui, d'autres sources sur lesquels se base cet article).

3/ Christian - alias le Chevalier Blanc - admet :
a) Que l'article en question pousse pour le moins à ne pas pouvoir émettre d'avis définitif contre les bienfaits de la méditation, voire à en accréditer la réalité.
b) Me reproche cependant de ne pas citer de manière complète des références de recherche (Christian doit certainement œuvrer dans le domaine des neurosciences et je comprends bien que l'étude complète, en anglais, émanant du Massachusetts Institute of Technology aurait pu l'éclairer plus sûrement...).


Voilà où, béotien en la matière voire zozo accompli voire même crétin congénital, j'ai du mal à comprendre votre méthode :

1/ Le fait de s'affirmer sceptique autorise-t-il à dire tout et n'importe quoi avec le consentement tacite de ses camarades sceptiques ?

2/ Ici chacun intervient sur tous sujets, donnant des avis extrêmement tranchés (par exemple pour contrer des 25 décembre ou Luc Feron) basés sur une raison sans faille et une expertise scientifique imparable. Je n'ai pas pour ma part un cursus universitaire ni un intellect prodigieux qui m'autoriseraient à me penser aussi expert que vous tous dans tous domaines : quelles études me conseilleriez-vous d'entamer pour parvenir à enfiler les certitudes comme d'autres les perles ? Médecine, histoire, géologie, neurosciences, biologie, physique quantique...?

2/ Lorsque de mon côté je cite une source : faut-il que cette source soit nécessairement complète ? Dois-je retranscrire intégralement par exemple une thèse médicale ou historique sur chaque sujet assertion que je remets en doute ? Cette obligation ne s'adresse-t-elle qu'à ceux qui se permettent de contredire le sceptique ? Pourquoi ?

Merci de m'éclairer sur ces sujets. Cela me donnera l'occasion de parfaire mon scepticisme et de pouvoir prétendre un jour peut-être atteindre moi aussi les sommets de la raison.

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1859
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Méthodologie sceptique

#2

Message par switch » 20 juin 2016, 06:57

Lorangebleue a écrit : 1/ Le fait de s'affirmer sceptique autorise-t-il à dire tout et n'importe quoi avec le consentement tacite de ses camarades sceptiques ?
Absolument pas et je peux déjà vous affirmer que les procédures disciplinaires sont en cours. Il est intolérable d'avoir des "sceptiques à la petite semaine" qui d'une part ne suive pas le crédo et d'autre part émettent des avis personnels, ou pire des "opinons". Pour un sceptique, l'opinion, donc l'affirmation non sourcée dans un n'importe quel domaine, est équivalent à un péché capital et doit être sanctionné par un anathème et d'excommunication en cas de récidive.
Lorangebleue a écrit : 2/ Ici chacun intervient sur tous sujets, donnant des avis extrêmement tranchés (par exemple pour contrer des 25 décembre ou Luc Feron) basés sur une raison sans faille et une expertise scientifique imparable. Je n'ai pas pour ma part un cursus universitaire ni un intellect prodigieux qui m'autoriseraient à me penser aussi expert que vous tous dans tous domaines : quelles études me conseilleriez-vous d'entamer pour parvenir à enfiler les certitudes comme d'autres les perles ? Médecine, histoire, géologie, neurosciences, biologie, physique quantique...?
A la base, il faut absolument maîtriser la physique fondamental (un doctorat est suffisant) et un brevet en mathématique (ce qui va de soit). Ensuite une bonne base de biologie est également nécessaire. Après c'est vraiment selon les goût, le sceptique geek s'orientera vers un post doctorat en informatique afin d'aborder les neuro science, le septique humaniste se tournera vers la médecine en faisant attention à ne pas suivre de cursus en science humaine (molle). On a vu certains sceptique s'arrêter sur la physique quantique, ce qui est très agréable en cas de débat pointu à coup d'équations différentielles, mais c'est assez limitatif de mon point de vue. Certains échouent d'ailleurs en cours de route et deviennent statisticien ou pire ingénieur, mais là on est vraiment dans le fond du panier.
Lorangebleue a écrit : 2/ Lorsque de mon côté je cite une source : faut-il que cette source soit nécessairement complète ? Dois-je retranscrire intégralement par exemple une thèse médicale ou historique sur chaque sujet assertion que je remets en doute ? Cette obligation ne s'adresse-t-elle qu'à ceux qui se permettent de contredire le sceptique ? Pourquoi ?
C'est un question intéressante. Le mieux serait de soumettre préalablement votre source à une comité pour décider de sa validité. Il faut également consulter le codex sceptique pour une éventuelle mise à l'index. Mais dans tous les cas, il ne faut qu'elle soit en contradiction avec le dictionnaires sceptique, c'est une faute de gout qui vous vouera aux gémonies.

Si votre source est une personne, un simple CV avec la liste des publication, un certificat de bonne mœurs et une lettre de recommandation d'un Sceptique est largement suffisant.
Lorangebleue a écrit : Merci de m'éclairer sur ces sujets. Cela me donnera l'occasion de parfaire mon scepticisme et de pouvoir prétendre un jour peut-être atteindre moi aussi les sommets de la raison.
Je me réjouis de vos premiers pas parmi nous. Votre dossier a été mis à jour et vous êtes désormais sous surveillance. Nous prendrons contact avec vous pour le dépôt de votre âme et l'insertion de la puce réglementaire. Vous devriez recevoir également le grand Règlement Sceptique, le recueille des éléments de langages pour la communication sur internet, une liste des ennemis de la Raison et bien sûre notre plan de domination mondiale en trois exemplaires.
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Méthodologie sceptique

#3

Message par Lorangebleue » 20 juin 2016, 07:30

switch a écrit : Absolument pas et je peux déjà vous affirmer que les procédures disciplinaires sont en cours. Il est intolérable d'avoir des "sceptiques à la petite semaine" qui d'une part ne suive pas le crédo et d'autre part émettent des avis personnels, ou pire des "opinons". Pour un sceptique, l'opinion, donc l'affirmation non sourcée dans un n'importe quel domaine, est équivalent à un péché capital et doit être sanctionné par un anathème et d'excommunication en cas de récidive.
C'est aimable pour vos coreligionnaires de vous être collé pour tenter une réponse (sujet vu de nombreuses fois mais pas commenté).

Vous vous donnez donc le droit d'émettre des opinions non sourcées ni vérifiées. Bref, vous me confirmez que vous vous donnez le droit de dire n'importe quoi.
Pourquoi la totalité des opinions de Luc Feron ou 25 décembre par exemple (les miennes récemment), sont-elles soumises à interrogatoire et devraient être prouvées alors que vous soulignez que cela n'est pas une obligation pour les vôtres ?
Confirmez-vous qu'il existe donc un effet communautaire chez les sceptiques ?

Enfin,quelle est la crédibilité d'un mouvement/d'une école de pensée...(appelez ça comme vous le souhaitez) qui classe comme zozo les possesseurs de croyances ou opinions non validées par la science et qui admet commettre également la croyance ou l'opinion ?

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#4

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 07:40

Lorangebleue a écrit : C'est une attitude qui parait saine et dans laquelle je souhaite progresser.
J'en doute :mrgreen: ;)
Peut-on donc dire que celui qui se définit en tant que sceptique n'émet pas - ou ne devrait pas émettre - d'affirmations sans les avoir auparavant confrontées à l'épreuve de la raison et de la science ?
C'est ici que le doute m'envahit et que j'ai besoin de votre aide concernant le fonctionnement de votre méthode et par conséquent celui de ce forum.
Mais je comprend tes questionnements sur le scepticisme ceci-dit.
Ta raison de te poser ce genre de questions (qui, tu le verra, ne sont pas toute solvables selon comment on applique le scepticisme, mais surtout dans quel domaine, et comment on s'y prend, et dans quel but, ce qui est normale).
Donc je te laisse tranquille :a2:

PS : il faut aussi de te faire entrer cette chose dans la tête :
Les intervenants ici ne sont pas des représentants officiels du Tout Puissant Scepticisme (qui n'est pas tout puissant, ni parfait), et de c'est fondements.
Ne mélange pas scepticisme et discussions entre humains sur un forum.

Avatar de l’utilisateur
86lw
Messages : 1170
Inscription : 28 août 2013, 14:36
Localisation : france

Re: Méthodologie sceptique

#5

Message par 86lw » 20 juin 2016, 07:49

switch a écrit : Je me réjouis de vos premiers pas parmi nous. Votre dossier a été mis à jour et vous êtes désormais sous surveillance. Nous prendrons contact avec vous pour le dépôt de votre âme et l'insertion de la puce réglementaire. Vous devriez recevoir également le grand Règlement Sceptique, le recueille des éléments de langages pour la communication sur internet, une liste des ennemis de la Raison et bien sûre notre plan de domination mondiale en trois exemplaires.
Non, mais ça ne va pas d'étaler ainsi nos plans devant le premier venu? Même un Lorangebleue va finir par avoir la puce à l'oreille...
Quand on voit le temps qu'il a fallu pour faire oublier cette regrettable affaire de bébés mangés...*

*je me demande si ça ne va pas faire débouler Luc Feron sur ce sujet. :mrgreen:
Les illusions que l'on perpétue sont quelque part des mensonges. Mireille.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#6

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 07:53

Pourquoi la totalité des opinions de Luc Feron ou 25 décembre par exemple (les miennes récemment), sont-elles soumises à interrogatoire et devraient être prouvées alors que vous soulignez que cela n'est pas une obligation pour les vôtres ?
Parceque c'est eux qui, à la base, affirment. (Dieu existe/la matière n'existe pas/ etc)
Or dans "l'art du doute", si tu affirme sans preuve, alors je peut affirmer l'inverse sans preuve...
Il faut donc éviter d'affirmer le premier :mrgreen: (le mieux est de suggérer, tout en laissant comprendre qu'on à pas la foi en un truc d'on on ne sais rien, et même qu'on pourrait y croire, mais alors pas sans se poser de questions et sans savoir encaisser les critiques et les contradictions...ce qui est normal non ? Un débat n'est pas tjr agréable...le but n'est pas de nous masser le dos collectivement...).

Ça évite les débats long, normalement.
Sauf chez ceux qui aiment perdre leurs temps.(bon j'en fait partie parfois, ok :lol: )

Bon ça c'est la théorie.
En pratique, c'est le bordel.
Comme tu le voie :a2:

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Méthodologie sceptique

#7

Message par spin-up » 20 juin 2016, 08:10

Lorangebleue a écrit : Je prendrais pour base de mon questionnement un échange concernant les pratiques (yoga, méditation, taïchi...) liées à des croyances religieuses ou philosophiques (viewtopic.php?f=66&t=13317&start=25).

1/ Florence, appuyée par PhD Smith, s'autorise une charge définitive contre ces pratiques qu'elle nomme élucubrations religioso-philosophiques. A aucun moment, elle ne cite ni source ni recherche scientifique allant en ce sens.
Très bon exemple, merci de l'avoir remonté.
Il n'y a pas besoin de citer des references scientifiques pour qualifier les pratiques disons de "meditations esoteriques" d'elucubrations religioso philiosphique. Il suffit de constater qu'en effet elles font appel a des concepts flous, religieux pseudo-scientifiques ou esoteriques, ou non-demontrés. Mais ceci dit, des pratiques sans fondement scientifiques peuvent avoir des effets scientifiquement démontrables.

Tout au plus on pourra déplorer que Florence abuse de termes pejoratifs et manque de nuance en mettant plusieurs pratiques differentes dans le meme sac. Ce que tu es largement le bienvenu a faire de facon constructive (=en apportant des arguments contradictoires).
Lorangebleue a écrit : 2/ De mon côté, j'évoque la méditation dont les bienfaits sont reconnues par diverses sommités mondiales, experts en science du cerveau (dont un prix Nobel de biologie). Je donne un lien renvoyant vers un article de vulgarisation (qui donne lui, d'autres sources sur lesquels se base cet article).
Et tu as bien fait.
Lorangebleue a écrit : 3/ Christian - alias le Chevalier Blanc - admet :
a) Que l'article en question pousse pour le moins à ne pas pouvoir émettre d'avis définitif contre les bienfaits de la méditation, voire à en accréditer la réalité.
b) Me reproche cependant de ne pas citer de manière complète des références de recherche (Christian doit certainement œuvrer dans le domaine des neurosciences et je comprends bien que l'étude complète, en anglais, émanant du Massachusetts Institute of Technology aurait pu l'éclairer plus sûrement...).
Le reproche ne t'est pas fait a toi mais a l'article. Tu as posté un lien, il est autorisé et meme recommandé d'en avoir une lecture critique.
Lorangebleue a écrit : Voilà où, béotien en la matière voire zozo accompli voire même crétin congénital, j'ai du mal à comprendre votre méthode :

1/ Le fait de s'affirmer sceptique autorise-t-il à dire tout et n'importe quoi avec le consentement tacite de ses camarades sceptiques ?
Non, l'accustion n'est pas fondée et il n'y a pas de badges "sceptiques" et "non sceptiques".
Lorangebleue a écrit : 2/ Ici chacun intervient sur tous sujets, donnant des avis extrêmement tranchés (par exemple pour contrer des 25 décembre ou Luc Feron) basés sur une raison sans faille et une expertise scientifique imparable. Je n'ai pas pour ma part un cursus universitaire ni un intellect prodigieux qui m'autoriseraient à me penser aussi expert que vous tous dans tous domaines : quelles études me conseilleriez-vous d'entamer pour parvenir à enfiler les certitudes comme d'autres les perles ? Médecine, histoire, géologie, neurosciences, biologie, physique quantique...?
Il faut aussi comporendre que beaucoup de certitudes viennent simplement du fait d'avoir vu passer certaines aneries des dizaines de fois, mais je comprends que ne soit pas forcement perceptibles pour un nouveau venu (ce forum a plus de 15 ans, j'y suis depuis 4ans et j'ai deja l'impression que tout se repete). A peu pres aucun sujet ici n'est vraiment inedit, que ca concerne la religion, les medecines alternatives, le paranormal, etc....

Concernant les cursus scientifiques, personne ne te demandera de montrer un diplome, mais la lecture de certains articles n'est pas evidente sans une formation scientifique de base. C'est loin d'etre impossible, il suffit d'avoir un esprit curieux et ouvert, il y a tellement de ressources disponibles sur le net de nos jours.
Lorangebleue a écrit : 2/ Lorsque de mon côté je cite une source : faut-il que cette source soit nécessairement complète ? Dois-je retranscrire intégralement par exemple une thèse médicale ou historique sur chaque sujet assertion que je remets en doute ? Cette obligation ne s'adresse-t-elle qu'à ceux qui se permettent de contredire le sceptique ? Pourquoi ?
Citer une source, ce n'est pas juste jouer une carte pour gagner un point, c'est apporter des informations au debat (merci de l'avoir fait). Christian a fait l'effort de lire cet article, y a trouvé une reference a un travail scientifique, a lu cet article, et l'a critiqué avec des arguments valables. C'est une approche tout a fait saine de débattre et le temps qu'il a pris montre qu'il a une certaine considertion pour tes messages.

Les debats ici ne sont pas censés etre des combats a morts ou il s'agit de demolir celui d'en face . Quand le débat est de qualité, tout le monde apporte des informations, critique celle de l'autre et on arrive parfois a un consensus, parfois non, mais tout le monde apprend des choses. Bref tout le monde est gagnant. Quand le debat est pourri par des bassesses et des concours d'ego, il n'y a que des perdants.

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1859
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Méthodologie sceptique

#8

Message par switch » 20 juin 2016, 08:23

Lorangebleue a écrit :Bref, vous me confirmez que vous vous donnez le droit de dire n'importe quoi.
ça me rappel vaguement un sketch de Coluche. Spin Up a fournit une réponse bien plus sérieuse que la mienne.
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Méthodologie sceptique

#9

Message par Lorangebleue » 20 juin 2016, 09:04

switch a écrit :
ça me rappel vaguement un sketch de Coluche. Spin Up a fournit une réponse bien plus sérieuse que la mienne.
Spin-Up fournit une réponse étayée et qui a le mérite de ne pas planquer les contradictions du scepticisme sous le tapis et je lui en sais gré.

spin-up a écrit :
Tout au plus on pourra déplorer que Florence abuse de termes pejoratifs et manque de nuance en mettant plusieurs pratiques differentes dans le meme sac. Ce que tu es largement le bienvenu a faire de facon constructive (=en apportant des arguments contradictoires).
En revanche, le fait de gentiment minimiser le manque de nuance (Florence ici en l'occurrence, mais les avis extrêmement tranché sont légion ici) me parait plus problématique et il ne s'agit pas que d'un point de détail :

Le manque de nuance c'est ce qui fait qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert sur la foi d'un livre. Mais c'est, à l'autre bout du spectre, ce qui fait qu'ici certains luttent pour l'abolition de toute religion* parce qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert.

Cela ouvre peu au dialogue et vous place, vous sceptiques, dans une posture. La posture c'est tout sauf une attitude sceptique. Paradoxal...

Avatar de l’utilisateur
switch
Messages : 1859
Inscription : 18 nov. 2010, 04:46
Localisation : n. f. [Didactique] Action de localiser, de se localiser

Re: Méthodologie sceptique

#10

Message par switch » 20 juin 2016, 09:22

Lorangebleue a écrit : ... de ne pas planquer les contradictions du scepticisme sous le tapis et je lui en sais gré.
Quelles sont ces contradictions ? :hausse:
« La Science est une méthode pour décider si ce que nous choisissons de croire se base ou non sur les lois de la Nature ».

Avatar de l’utilisateur
spin-up
Modérateur
Modérateur
Messages : 3885
Inscription : 23 févr. 2012, 07:01

Re: Méthodologie sceptique

#11

Message par spin-up » 20 juin 2016, 09:30

Lorangebleue a écrit :En revanche, le fait de gentiment minimiser le manque de nuance (Florence ici en l'occurrence, mais les avis extrêmement tranché sont légion ici) me parait plus problématique et il ne s'agit pas que d'un point de détail
Moi je trouve qu'y accorder trop d'importance dilue le débat, voire risque d'être interprété comme une facon de se dérober et de masquer un manque d'arguments sur le sujet.
Lorangebleue a écrit : Le manque de nuance c'est ce qui fait qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert sur la foi d'un livre. Mais c'est, à l'autre bout du spectre, ce qui fait qu'ici certains luttent pour l'abolition de toute religion* parce qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert.
Cette comparaison manque singulièrement...de nuance.
Il y a un monde entre penser que le monde irait mieux sans religion* et vouloir les interdire. Personne ici ne milite pour l'athéisme obligatoire.

*Alors que bien d'autres ont le droit de penser que le monde irait mieux avec leur religion, et la leur uniquement, mais eux ca ne pose pas de problème. Le prosélytisme religieux serait OK mais le proselytisme athée serait un manque de tolérance? Contradictoire, je trouve.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#12

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 11:39

Lorangebleue a écrit : Le manque de nuance c'est ce qui fait qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert sur la foi d'un livre. Mais c'est, à l'autre bout du spectre, ce qui fait qu'ici certains luttent pour l'abolition de toute religion* parce qu'un débile prend une kalachnikov pour dézinguer des gens dans une salle de concert.

Cela ouvre peu au dialogue et vous place, vous sceptiques, dans une posture. La posture c'est tout sauf une attitude sceptique. Paradoxal...
C'est normal de manquer de nuance quand on sais qu'un livre est probablement une invention humaine, alors que ceux qui y croient, pensent tjr que leurs religion est la bonne parmi toutes celles qui existes.
L’attitude d'une personne (sceptiques ou non) dépend aussi de celle qui lui parle.
C'est humain, et inévitable.

Il est asses drôle de se voir dire qu'on est fermé d'esprit quand une personne nous dit que de ne pas croire en Dieu et critiquer la religion est une fermeture d’esprit.
N'est-ce pas tout autant paradoxal ?
Christian - alias le Chevalier Blanc - admet :
Cet adjectif, est t'il vraiment le signe que tu veut discuter rationnellement ?
J'en doute.
SPin-Up a écrit :Il y a un monde entre penser que le monde irait mieux sans religion* et vouloir les interdire. Personne ici ne milite pour l'athéisme obligatoire.
+1
Et en ce qui me concerne, je ne suis même pas sure (du tout) que la disparition des religions nous ferait pour autant vivre dans un monde meilleur...

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Méthodologie sceptique

#13

Message par Lorangebleue » 20 juin 2016, 11:46

Nicolas78 a écrit :...
C'est normal de manquer de nuance quand on sais qu'un livre est probablement une invention humaine, alors que ceux qui y croient, pensent tjr que leurs religion est la bonne parmi toutes celles qui existes...
L
C'est aujourd'hui faux dans nos contrées : la grande majorité des croyants exercent leur foi paisiblement, sachant qu'à côté d'eux vivent des croyants en une religion autre. La révocation de l'édit de Nantes c'est un peu loin maintenant...

Avatar de l’utilisateur
Kraepelin
Dictionnaire Sceptique
Dictionnaire Sceptique
Messages : 6248
Inscription : 06 nov. 2003, 12:14

Re: Méthodologie sceptique

#14

Message par Kraepelin » 20 juin 2016, 11:47

Lorangebleue a écrit : Le scepticisme consisterait à conserver une attitude de doute face à tous ce qui ne peut être démontré par la raison et la science. C'est une attitude qui parait saine et dans laquelle je souhaite progresser.
Bravo!
Lorangebleue a écrit :Peut-on donc dire que celui qui se définit en tant que sceptique n'émet pas - ou ne devrait pas émettre - d'affirmations sans les avoir auparavant confrontées à l'épreuve de la raison et de la science ?

Non, ce serait beaucoup trop restrictif. Il faudrait plutôt dire : celui qui se définit sceptique n'affirme pas - ou ne devrait pas affirmer – qu'une chose est incontestablement réelle sans avoir auparavant confrontées sont affirmation à l'épreuve de la raison et des faits acceptables en science. Et encore, ce principe ne s'applique que dans l'univers de l'objectivable. Il exclut donc des choses importantes comme: les liens affectifs, l'éthique et l'esthétique. Il faut aussi constater que toutes les personnes qui s'autoproclament "sceptiques" ne partagent pas nécessairement cette définition.
Lorangebleue a écrit : C'est ici que le doute m'envahit et que j'ai besoin de votre aide concernant le fonctionnement de votre méthode et par conséquent celui de ce forum.
Oui, oui! J'ai remarqué que ça semble très important pour vous de tenter de prendre des sceptiques en faute…
Lorangebleue a écrit : Je prendrais pour base de mon questionnement un échange concernant les pratiques (yoga, méditation, taïchi...) …
1/ Le fait de s'affirmer sceptique autorise-t-il à dire tout et n'importe quoi avec le consentement tacite de ses camarades sceptiques ?
A) La réponse est non!
B) Votre notion de «consentement tacite» est très défectueuse. Vous semblez croire que lorsque quelqu'un affirme quelque chose sur ce forum tous ceux qui ne le contestent pas sont automatiquement en accord. Si c'est ce que vous croyez, vous vous trompez et même beaucoup.
C) Votre notion de «camarades sceptiques» n'est guère mieux. À vous lire, on pourrait croire que les sceptiques du forum constitueraient une petite communauté compacte partageant une même ontologie. Si c'est ce que vous croyez, vous vous trompez et même beaucoup.
Lorangebleue a écrit : 2/ Ici chacun intervient sur tous sujets, donnant des avis extrêmement tranchés …

Non! Votre «chacun» n'existe pas!
Lorangebleue a écrit : Je n'ai pas pour ma part un cursus universitaire ni un intellect prodigieux …

Ce n'était pas nécessaire de souligner cette évidence.
Lorangebleue a écrit : … quelles études me conseilleriez-vous d'entamer pour parvenir à enfiler les certitudes comme d'autres les perles ? Médecine, histoire, géologie, neurosciences, biologie, physique quantique...?
Aucun étude ne permet de prendre ces libertés, mais pour ouvrir vos horizons, des cours d'épistémologie, de logique et de méthodologie de la recherche constitueraient un gros plus.
Lorangebleue a écrit :2/ Lorsque de mon côté je cite une source : faut-il que cette source soit nécessairement complète? Dois-je retranscrire intégralement par exemple une thèse médicale ou historique sur chaque sujet assertion que je remets en doute ? Cette obligation ne s'adresse-t-elle qu'à ceux qui se permettent de contredire le sceptique ? Pourquoi ?
Disons plutôt qu'ici la culture du forum est que celui qui affirme est celui qui doit apporter la preuve de son affirmation. Mais, bien sûr, seulement si on lui demande cette preuve. En effet, parfois les interlocuteurs affirment des choses si évidentes ou qui font suffisamment consensus pour que personne ne demande des preuves.
Lorangebleue a écrit :Merci de m'éclairer sur ces sujets. Cela me donnera l'occasion de parfaire mon scepticisme et de pouvoir prétendre un jour peut-être atteindre moi aussi les sommets de la raison.
Malheureusement, non! Je connais bien la psychologie des visiteurs et vous êtes de ceux qui ne viennent pas ici pour apprendre quelque chose. Désolé!
La pauvreté ce n'est pas des logements insalubres où s'entassent des familles de dix. C'est n'avoir jamais été aimé ni respecté de toute sa vie. C'est ignorer la différence entre amour et maltraitance et s'attendre à ce qu'une caresse soit suivi d'une pluie de coups.
Jack Williams, SOS Sages-femmes

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#15

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 11:53

Lorangebleue a écrit :
Nicolas78 a écrit :...
C'est normal de manquer de nuance quand on sais qu'un livre est probablement une invention humaine, alors que ceux qui y croient, pensent tjr que leurs religion est la bonne parmi toutes celles qui existes...
L
C'est aujourd'hui faux dans nos contrées : la grande majorité des croyants exercent leur foi paisiblement, sachant qu'à côté d'eux vivent des croyants en une religion autre. La révocation de l'édit de Nantes c'est un peu loin maintenant...
Oui il vivent en paix ensemble.
Maintenant amène la notion de trinité entre un Musulman et un Chrétien. Tu verra, une tension va s'installer, même si elle est amicale.
Leurs visions serait totalement incompatible mais touche pourtant le centre névralgique de leurs foi...ca créer forcement une tension liée au débat (un débat n'est pas un échange de fleurs et senteurs vanillées), même si ils sont copain.

Lorangebleue
Messages : 306
Inscription : 09 juin 2016, 08:25

Re: Méthodologie sceptique

#16

Message par Lorangebleue » 20 juin 2016, 12:09

Nicolas78 a écrit :
Oui il vivent en paix ensemble.
Maintenant amène la notion de trinité entre un Musulman et un Chrétien. Tu verra, une tension va s'installer, même si elle est amicale.
Leurs visions serait totalement incompatible mais touche pourtant le centre névralgique de leurs foi...ca créer forcement une tension liée au débat (un débat n'est pas un échange de fleurs et senteurs vanillées), même si ils sont copain.
Je prends, je change 3 mots :

Oui il vivent en paix ensemble.
Maintenant amène la notion de loi du travail entre un gars de gauche et un gars de droite. Tu verra, une tension va s'installer, même si elle est amicale.
Leurs visions serait totalement incompatible mais touche pourtant le centre névralgique de leurs foi...ca créer forcement une tension liée au débat (un débat n'est pas un échange de fleurs et senteurs vanillées), même si ils sont copain.




Dans la mesure où les religions sont plutôt apaisées (en France), et ou elle ne pratique plus le prosélytisme sauvage mais ou un système délirant - la démocratie - permet à 51 % de personnes d'imposer des règles à 49 % qui n'en veulent pas, le combat contre le religieux n'est pas un combat d'arrière-garde et ne serait-ce pas la démocratie qu'il faut combattre ?

Avatar de l’utilisateur
Chanur
Messages : 1443
Inscription : 14 déc. 2013, 05:58

Re: Méthodologie sceptique

#17

Message par Chanur » 20 juin 2016, 14:08

Moi, je suis plutôt d'accord avec Churchill :
La démocratie est le pire des régimes - à l'exception de tous les autres déjà essayés dans le passé. (Democracy is the worst form of government - except for all those other forms, that have been tried from time to time.)

Connaissez-vous un système politique qui serait meilleur ?
Le fait que je sache que quelque chose est vrai n'est pas une preuve. :chat:

Avatar de l’utilisateur
PhD Smith
Messages : 3315
Inscription : 04 août 2011, 17:23
Localisation : Règlement: règlement

Re: Méthodologie sceptique

#18

Message par PhD Smith » 20 juin 2016, 14:56

Lorangebleue a écrit :t de votre méthode et par conséquent celui de ce forum.

Je prendrais pour base de mon questionnement un échange concernant les pratiques (yoga, méditation, taïchi...) liées à des croyances religieuses ou philosophiques (viewtopic.php?f=66&t=13317&start=25).

1/ Florence, appuyée par PhD Smith, s'autorise une charge définitive contre ces pratiques qu'elle nomme élucubrations religioso-philosophiques. A aucun moment, elle ne cite ni source ni recherche scientifique allant en ce sens.
En effet, ce sont des pratiques impies.
Imagepraedicator veridicus, inquisitor intrepidus, doctor egregiusImage

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#19

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 16:07

Lorangebleue a écrit :
Nicolas78 a écrit :
Oui il vivent en paix ensemble.
Maintenant amène la notion de trinité entre un Musulman et un Chrétien. Tu verra, une tension va s'installer, même si elle est amicale.
Leurs visions serait totalement incompatible mais touche pourtant le centre névralgique de leurs foi...ca créer forcement une tension liée au débat (un débat n'est pas un échange de fleurs et senteurs vanillées), même si ils sont copain.
Je prends, je change 3 mots :

Oui il vivent en paix ensemble.
Maintenant amène la notion de loi du travail entre un gars de gauche et un gars de droite. Tu verra, une tension va s'installer, même si elle est amicale.
Leurs visions serait totalement incompatible mais touche pourtant le centre névralgique de leurs foi...ca créer forcement une tension liée au débat (un débat n'est pas un échange de fleurs et senteurs vanillées), même si ils sont copain.

Dans la mesure où les religions sont plutôt apaisées (en France), et ou elle ne pratique plus le prosélytisme sauvage mais ou un système délirant - la démocratie - permet à 51 % de personnes d'imposer des règles à 49 % qui n'en veulent pas, le combat contre le religieux n'est pas un combat d'arrière-garde et ne serait-ce pas la démocratie qu'il faut combattre ?
Oui ça fonctionne bien :)
C'est pareil pour la politique effectivement.
La politique c'est la petite sœur des religions.
A la différence est que la politique ne se prend pas pour parole venant du ciel.

Avatar de l’utilisateur
Denis
Modérateur
Modérateur
Messages : 18663
Inscription : 03 sept. 2003, 17:22
Localisation : Montréal

Braquage sur la forme ou sur le fond ?

#20

Message par Denis » 20 juin 2016, 16:15


Salut Lorangebleue,

Je comprends mal votre braquage contre le scepticisme scientifique. J'ai l'impression que vous vous trompez de colère.

Concrètement, parmi ces 286 thèmes paranormaux et para-paranormaux, y en a-t-il plusieurs qui devraient être retirés de la liste ? Lesquels ? Y a-t-il d'autres thèmes qui devraient y être ajoutés ? Lesquels ?

En passant, le thème Dieu (tout court) n'est pas dans la liste. Plus précisément, les deux seules places où le mot Dieu paraît, c'est :

Dieu (les attributs anthropomorphiques de)
Parole de Dieu (la)


En repassant, le thème hypnose (tout court) n'est pas non plus dans la liste. Plus précisément, la seule place où ce mot paraît, c'est via Régression hypnotique. Il y a quelques semaines on a reçu, sur le forum, un praticien de l'hypnose qui prétendait réaliser des régression hypnotiques dans les vies antérieures de ses sujets. Certains lui rapportaient des souvenirs remontant à la lointaine époque ou la Terre avait 4 lunes. Misère!

Dans le préambule à la liste, il est dit :
Dans certains cas (ex. la lévitation, les fantômes ou le Père Noël), c'est l'existence même du machin qui est contestée.

Dans d'autres (ex. les crop circles, le suaire de Turin ou les ovnis), c'est plutôt le folklore pété qui les enrobe qui est contesté.
Je suppose que vous ne devriez pas avoir trop de mal à deviner dans laquelle de ces deux catégories appartient chacun de ces 286 thèmes. Par exemples, Acupuncture, Télépathie et Fer à cheval (qui porte chance).

:) Denis
Les meilleures sorties de route sont celles qui font le moins de tonneaux.

Avatar de l’utilisateur
Babel
Messages : 646
Inscription : 07 mai 2013, 05:39
Localisation : France

Re: Méthodologie sceptique

#21

Message par Babel » 20 juin 2016, 16:17

Nicolas78 a écrit : A la différence est que la politique ne se prend pas pour parole venant du ciel.
Vraiment ? :a7:

http://www.universalis.fr/encyclopedie/ ... e-supreme/
Un philosophe n'échappe à la médiocrité que par le scepticisme ou la mystique, ces deux formes du désespoir face à la connaissance. La mystique est une évasion hors de la connaissance, le scepticisme une connaissance sans espoir. Deux manières de dire que le monde n'est pas une solution. Cioran

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Méthodologie sceptique

#22

Message par mcmachin » 20 juin 2016, 16:27

[fausse manip, sorry]
Dernière modification par mcmachin le 21 juin 2016, 05:59, modifié 1 fois.

mcmachin
Messages : 1588
Inscription : 10 juin 2015, 20:43

Re: Méthodologie sceptique

#23

Message par mcmachin » 20 juin 2016, 16:31

SpoilerAfficher
Image
(aux modérateurs : après j'arrête de poster des images, promis)
en réponse à L'orangebleue, Kraepelin a écrit :Malheureusement, non! Je connais bien la psychologie des visiteurs et vous êtes de ceux qui ne viennent pas ici pour apprendre quelque chose. Désolé!
Bof, je connais pas la "psychologie des visiteurs", mais c'est en forgeant qu'on devient forgeron, hein..
Dernière modification par mcmachin le 21 juin 2016, 05:57, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#24

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 16:32

Chanur a écrit : Moi, je suis plutôt d'accord avec Churchill :
La démocratie est le pire des régimes - à l'exception de tous les autres déjà essayés dans le passé. (Democracy is the worst form of government - except for all those other forms, that have been tried from time to time.)

Connaissez-vous un système politique qui serait meilleur ?
Tout le monde répète ça tout le temps : "La démocratie est le pire des régimes - à l'exception de tous les autres"
Ça fait vraiment phrase toute faite.
Elle est pas forcement fausse (la phrase), mais je pense que c'est pas obligatoirement vrai non-plus.

Une démocratie en mauvaise santé est surement moins vivable qu'une monarchie en bonne santé par exemple.
Ça dépend de qui dirige le pays, comment il se porte à plusieurs niveaux (économique, culturel, sociale, infrastructures diverses), quel est le comportement de l’élite politique, les préférences des votants, la gestion des ressources, les rapports ...
Dernière modification par Nicolas78 le 20 juin 2016, 16:38, modifié 1 fois.

Avatar de l’utilisateur
Nicolas78
Messages : 7812
Inscription : 04 janv. 2013, 10:32

Re: Méthodologie sceptique

#25

Message par Nicolas78 » 20 juin 2016, 16:34

Babel a écrit :
Nicolas78 a écrit : A la différence est que la politique ne se prend pas pour parole venant du ciel.
Vraiment ? :a7:

http://www.universalis.fr/encyclopedie/ ... e-supreme/
Non mais généralement, la gauche, la droite, etc...les partis les plus courant et actuels, ne se basent pas sur une parole censé être divine...
Mais dans le fond la politique fonctionne un peut comme une religion. Je suis bien d'accord avec ça.

Mais bon, c'est un peut vieux ton truc la :a2:

Répondre

Qui est en ligne ?

Utilisateurs parcourant ce forum : Aucun utilisateur inscrit